Sondage : Hollande et l

Sondage : Hollande et l'optimisme des Français

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Les Français et l‘optimisme de François Hollande Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice PUBLIÉ PAR Département Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr Domitille HERMITE LEVÉE D’EMBARGO : LUNDI 22 JUILLET 2013 À 19H Directrice d’études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 21 38 domitille.hermite@lh2.fr Observatoire de l’Opinion - Les Français et l‘optimisme de François Hollande - Juillet 2013 Note technique Sondage réalisé par l’institut LH2 pour Le Nouvel Observateur les 18, 19 et 20 juillet 2013, par téléphone. Echantillon de 1013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Echantillon constitué selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, après stratification par région et catégorie d’agglomération. Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée des éléments suivants : le nom de l’institut, la méthode d’enquête, les dates de réalisation, la taille d’échantillon. Les données émanant de sous-catégories de population connaissent les marges d’erreur inhérentes aux résultats d’enquêtes quantitatives.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 juillet 2013
Nombre de visites sur la page 2 519
Langue Français
Signaler un problème
Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice Département Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 adelaide.zulfikarpasic@lh2.fr Domitille HERMITE Directrice d’études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 21 38 domitille.hermite@lh2.fr
Les Français et l‘optimisme de François Hollande
PUBLIÉ PAR
LEVÉE D’EMBARGO : LUNDI 22 JUILLET 2013 À 19H
 
Sondage réalisé parl’institut LH2pourLe Nouvel Observateurles 18, 19 et 20 juillet 2013,par téléphone.
Echantillon de1013 personnes, représentatifde lapopulation françaiseâgée de 18 ans et plus.
Echantillon constitué selon laméthode des quotasappliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée des éléments suivants : le nom de l’institut, la méthode d’enquête, les dates de réalisation, la taille d’échantillon.
Les données émanant de sous-catégories de population connaissent les marges d’erreur inhérentes aux résultats d’enquêtes quantitatives.
Observatoire de l’Opinion - Les Français et l‘optimisme de François Hollande - Juillet 2013
 
Dans l’entretien qu’il a accordé à France 2 et TF1, à l’occasion de la fête nationale du 14 juillet, et alors que la France venait de perdre son dernier triple A, François Hollande s’est montré particulièrement optimiste vis-à-vis de la situation économique et sociale de la France : « la reprise, elle est là » a-t-il déclaré. Alors que cette position fait débat dans les médias, LH2 et le Nouvel Observateur se sont intéressés à la perception qu’en ont les Français : à l’heure où les économistes voient la France en récession pour l’ensemble de l’année 2013 et où le taux de chômage est au plus haut, quel regard portent les Français sur l’optimisme de François Hollande ? Quel est le risque d’une telle posture ?
Hollande est « plutôt trop optimiste » lorsqu’il évoque laPrès des trois quarts des Français (72%) ont le sentiment que François situation économique et sociale de la France. A travers ce jugement négatif, le risque est qu’une partie des Français exprime en contrepoint ses doutes sur les compétences de François Hollande à faire face à la crise. En effet, l’optimisme de François Hollande - alors même que la crise perdure et se ressent sur l’emploi et le pouvoir d’achat des Français - est interprété comme une stratégie d’évitement, à terme contreproductive, et semble faire surgir la crainte de voir François Hollande appliquer son programme sans tenir compte de la situation de la France et des Français. A l’opposé, 22% estiment que François Hollande n’est pas trop optimiste. En effet, François Hollande le reconnaît lui-même : « pour qu'il y ait de la croissance, il faut de la confiance ». En outre, il est vrai que la production industrielle est en hausse, et l’on a pu observer une légère reprise de la consommation des ménages. Mais s’agit-il d’un simple rebond technique ou d’une véritable reprise ? ne se prononcent pas sur cette question.A noter que 6% des répondants
chez les catégories sociales les plus favoriséesUn jugement plus sévère selon la proximité partisane : ainsi, les sympathisants deIl est à noter tout d’abord que peu de différences par sous-cibles sont à observer, même droite ne portent pas un jugement plus sévère que la moyenne sur l’optimisme de François Hollande. Le niveau de revenu est la variable qui impacte le plus les résultats : pourtant moins touchées par la crise, les catégories sociales les plus favorisées et les plus hauts revenus sont plus critiques que la moyenne à l’égard de la posture de François Hollande. Mieux informées sur la situation économique et sociale de la France, ces populations ont probablement des attentes plus poussées à l’égard du gouvernement et de la reprise économique. Ainsi, 77% des répondants disposant au sein du foyer d’un revenu net mensuel compris entre 2 000€ et moins de 3 000€ estiment que François Hollande est trop optimiste. A l’inverse, les revenus inférieurs sont plus cléments que la moyenne.
A la lecture de ces résultats, le volontarisme de François Hollande ne semble pas suffire à raviver la confiance des Français dans l’avenir de leur pays, comme en témoigne en parallèle une cote de confiance au plus bas, une semaine après son intervention. Si, en l'absence de résultats, il importe de se convaincre que « nous sommes un grand pays » et de refuser de « céder à une forme de pessimismeouderésignatniqounié»t,updoeusrdreesprFeranndrçeailse.stermesdeFrançoisHollandelui-même,les Français ont semble-t-il besoin d’êtredavantage rassurés en contrepartie sur le fait que, comme il l’a pourtant affirmé plusieurs fois, François Hollande ne sous-estime pas pour autant la crise et les i
Observatoire de l’Opinion - Les Français et l‘optimisme de François Hollande - Juillet 2013
                         Lorsqu’il évoque la situation économique et sociale de la France, avez-vous le sentiment que François Hollande est trop optimiste ? A tous (1013 individus)
« Oui, plutôt » Différences significatives (+) Revenus compris entre 2 000€ et moins de 3 000€ : 77% (+) 35-49 ans : 76%
Oui, plutôt
Par proximité politique Oui, plutôt 67% 74% Non, plutôt pas 27% 23% Ne se prononce pas* 6% 3%
72%
« Non, plutôt pas » Différences significatives 6%22%(+) Revenus inférieurs à 1200€ : 28% (dont revenus inférieurs à 1 000€ : 34%) Non, plutôt pas
Ne se prononcent pas*
Ensemble des Ensemble des sympathisants de sympathisants de la gauche la droite 66% 70% 86% 72% 70% 72% 26% 25% 14% 23% 25% 24% 8% 5% 0% 5% 5% 4%
Observatoire de l’Opinion - Les Français et l‘optimisme de François Hollande - Juillet 2013* Item non suggéré