//img.uscri.be/pth/0c5b38d995d138f85e350ba850714e0f9ee3699c

Sondage : le regard des Français sur Emmanuel Macron avant son discours devant le Congrès

-

Documents
28 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Regard des Français sur E. Macron avant son discours devant le Congrès Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et le Figaro > s ͛ D Z'K : h / ϱ :h/>> d ϮϬϭϴ Ϯϭ,ϬϬ Sondage réalisé avec pour et Recueil Mét hodologie ŶƋƵġƚĞ ƌĠĂůŝƐĠĞ ĂƵƉƌğƐ Ě͛ƵŶ ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶ ĚĞ &ƌĂŶĕĂŝƐ ŝŶƚĞƌƌŽŐĠƐ ƉĂƌ ŝŶƚĞƌŶĞƚ ůĞƐ4 et 5 juillet 2018. Echantillon Echantillon de1 005 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquels 73 sympathisants de la France Insoumise, 73 du Parti Socialiste, 119 sympathisants de la République En Marche, 105 sympathisants Les Républicains et 167 du Rassemblement national (nouveau nom du FN). La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorieĚ͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 05 juillet 2018
Langue Français
Signaler un abus
Regard des Français sur E. Macron avant son discours devant le Congrès Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et le Figaro
LEVÉE D’EMBARGO JEUDI ϱ JUILLET ϮϬϭϴ À ϮϭHϬϬ
Sondage réalisé avec
pour
et
Recueil
Mét
hodologie
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de FƌaŶçais iŶteƌƌogĠs paƌ iŶteƌŶet les4 et 5 juillet 2018.
Echantillon
Echantillon de1 005 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquels 73 sympathisants de la France Insoumise, 73 du Parti Socialiste, 119 sympathisants de la République En Marche, 105 sympathisants Les Républicains et 167 du Rassemblement national (nouveau nom du FN).
La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégoried’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé.
Sile pouƌĐeŶtage oďseƌǀĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ20% ou 80% 30% ou 70% 5% ou 95% 10% ou 90% 40% ou 60% 50% 2003,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 3004,6 5,3 5,7 5,82,5 3,5 4004,0 4,6 4,9 5,02,2 3,0 5001,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 6001,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 8002,8 3,2 3,5 3,51,5 2,5 9001,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 0002,5 2,8 3,0 3,11,4 1,8 2 0001,8 2,1 2,2 2,21,0 1,3 30001,4 1,6 1,8 1,80,8 1,1 Lecture du tableau:Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’eƌƌeuƌest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’iŶteƌvalle[17,5 ; 22,5]. Dans un échantillon de près de 200 personnes (tels que les sous-échantillons de sympathisants présentés dans ce rapport), si le pourcentage observé est de 20% la marged’eƌƌeuƌest égale à 5,7% : le pourcentage réel est donc compris dansl’iŶteƌvalle[14,3 ; 25,7].
L’œil du soŶdeuƌ : CĠliŶe BƌaĐƋ, DiƌeĐtƌiĐe GĠŶĠƌale d’Ododža
Macron, toujours jugé « injuste », est désormais perçu comme « inefficace »
Les principaux enseignements du sondage :
1. 2.
3. 4.
5.
Une majorité de 55% des Français considère que le rendez-vous annuel devant le Congrès de Versailles est inutile De toute façon, pour les trois-quarts des Français (72%), le rôle du Parlement « se limite à enregistrer les lois décidées par le Président et le gouvernement » Et ils sont tout aussi nombreux (74%) à estimer que la présidence Macron est « trop solitaire et personnelle » Plus globalement, sur notre « crible» l’iŵage du PƌésideŶt se dégƌade ŶetteŵeŶt: il est de plus en plus perçu comme « pas humble » (84%, +8 points en deux mois), « pas proche des gens » (75%, +7 points) et, plus que jamais, comme un « Président des riches » (74%, +2 points) D’ailleuƌs, plus gloďaleŵeŶt, la politiƋue ŵeŶée paƌ EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ est à la fois peƌçue Đoŵŵe «injuste » par 71% des Français, mais aussi et surtout comme « inefficace» pouƌ ϲϱ% d’eŶtƌeeux
Sur les réseaux sociaux analysés par Véronique Reille-Soult de Dentsu Consulting, le président de la République est toujours lepeƌsoŶŶage de l’Etat doŶt oŶ paƌle le plus. Cette seŵaiŶe eŶĐoƌe il ƌepƌĠseŶte plus de ϳϲ% des ŵessages suƌ l’edžĠĐutif aǀeĐ ϳϱϭ ϲϲϬ ŵessages suƌ ϳjours. Suƌ l’eŶseŵďle de Đes ŵessages les ŵots les plus utilisĠes ŵoŶtƌeŶt uŶe peƌĐeptioŶ de dĠĐalage eŶtƌe l’hoŵŵe et le teƌƌaiŶ. Un sentiment relancé à ĐhaƋue Ŷouǀelle polĠŵiƋue ;l’iŶteƌpellatioŶ du jeuŶe adolesĐeŶt au ŵoŶt ValĠƌieŶ, la ƌeŶĐoŶtƌe aǀeĐ le pape au VatiĐaŶ, la photo lors de la fête de la musique, etc.)
CĠliŶe BƌaĐƋ, DiƌeĐtƌiĐe gĠŶĠƌale d’Ododža @celinebracq
Synthèse détaillée du sondage (1/4)
1) Une majorité de 55% des Français considère que le rendez-vous annuel devant le Congrès de Versailles est inutile
Alors que le chef del’Etatva se prêter lundi àl’edžeƌĐiĐepromis durant sa campagne -le discours annuel devant le Parlement réuni en congrès à Versailles-les Français se montrent circonspects : 55%d’eŶtƌeeux estiment que ce pointd’Ġtapeannuel, sans échange avec les parlementaires (dans notre Constitution, le PrésidentŶ’estpas responsable devant le Parlement) est inutile.
Les seuls à y voir massivement del’iŶtĠƌġtsont les sympathisants de LaRem (87%) et dans une mesure bien moindre, les sympathisants de LR (53%). Les sympathisants de FI ne devraient pas en vouloir à leurs représentants de boycotterl’ĠǀğŶeŵeŶt,68% le jugeant inutile (seulement 3% « très utile »), de même que les sympathisants du RN (74%) et du PS (56%).
Cela ne signifie pas pour autantƋu’il Ŷ’LJait pasd’eŶjeupour Emmanuel Macron dont la politique et la personne suscitent, nous allons le voir plus bas, des doutes massifs et grandissants.
2) Le rôle du Parlement « se limite à enregistrer les lois décidées par le Président et le gouvernement » pour 72% des Français, quand 27% estiŵeŶt Ƌu’il « joue uŶ ƌôle iŵpoƌtaŶt suƌ le ĐoŶteŶu des lois ». La vaste salle du Congrès de Versailles accueillera donc les représentant de la chambre haute et de la chambre basse réunis pour écouter Emmanuel Macron. Des sénateurs et des députés dont les Français ontaujouƌd’huidu mal à saisir le rôle exact en dehors du soutien àl’edžĠĐutif.
Cela ne date pas del’ĠleĐtioŶ d’EŵŵaŶuelMacron, depuis que les législatives ont lieu dans la foulée del’ĠleĐtioŶprésidentielle, la majorité parlementaire a pour vocation première le soutien de la politique présidentielle.L’ĠleĐtioŶlégislative est ainsi devenue une élection confirmant le résultat del’ĠleĐtioŶ présidentielle, dont la principale fonction estl’aǀğŶeŵeŶt d’uŶemajorité acquise au président lui donnant les moyens de gouverner.
Mais la personnalité du président actuel et le surgissementd’uŶenouvelle classe politique « née avec Macron » renforce cette impressiond’uŶrégime dominé par le chef del’Etatoù les deux chambres seraient réduites à la portion congrue. Ainsi 72% des Français considèrentƋu’aujouƌd’huile rôle du Parlement « se limite à enregistrer les lois décidées par le Président et le gouvernement » quand 27% estimentƋu’il« joue un rôle important sur le contenu des lois ».
Synthèse détaillée du sondage (2/4)
Les sympathisants de la France Insoumise, dont les représentants sont sans nul doute les opposants les plus visibles et les plus acharnés au sein de l’AsseŵďlĠenationale expriment le plus cette frustration (86%) avec les sympathisants du RN (85%). Mais les sympathisants du PS (70%) et ceux de LR (69%) dénient actuellement au Parlement son rôled’iŶitiatiǀeet de construction des lois.
3) Une présidence « trop solitaire et personnelle » pour 74% des Français La dénonciationd’uŶepratique jugée plus monarchique que présidentielle ne se limite plusaujouƌd’huià la France Insoumise.
Les pics viennent de plus en plus souvent de son propre camp, certains regrettantƋu’EŵŵaŶuelmacron se soit enfermé dans une « tourd’iǀoiƌe» sans écouter ni conseillers, ni élus, ni partenaires politiques.
Cette perception a des résonances dansl’opiŶioŶ: les trois quarts des Français (74%) disent partager ce sentimentd’uŶeprésidence « trop solitaire et personnelle ».
Seuls les sympathisants de LaRem apprécient ce mode de fonctionnement (à 71%), les autres Français ont tous très majoritairementl’iŵpƌessioŶ d’uŶ fonctionnement autocratique du pouvoir.
ϰͿ Nette dĠgƌadatioŶ des ƋualitĠs peƌçues d’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ. Le Đhef de l’Etat est paƌ ailleuƌs de plus eŶ plus peƌçu Đoŵŵe «pas humble » (84%, +8 points en deux mois), « pas proche des gens » (75%, +7 points) et « Président des riches » (74%, +2 points)
Cet exercice solitaire du pouvoir ne serait pas un si grand problème aux yeux des Françaiss’ilsappréciaient la personnalité de leur président ets’ils estimaientƋu’ilobtenait des résultats. CeŶ’estpas le cas.
D’aďoƌd-etĐ’est l’edžpliĐatioŶ« qualitative » à la baisse de popularité du président de la République que nous avons récemment enregistrée*- la personnalitéd’EŵŵaŶuelMacron plaît de moins en moins.
*La popularitéd’EŵŵaŶuelMacron a diminué de 5 points à 41% dans notre baromètre politique pour la Presse Régionale,l’Expƌesset France Inter publié le 26 juin dernier
Synthèse détaillée du sondage (3/4)
Certes, il est toujours vu comme une personnalité dynamique (75%), qui sait où elle va 63%. Mais les deux grandes qualités perçues du chef del’Etatlui sont moins accolées (-3 points en deux mois).
Environ la moitié des Français considèrentƋu’ilincarne le renouveau (52%), est compétent (49%) -qualité rarement prêtée aux responsables politiques-, est sympathique (45%), mais nous enregistrons une chute spectaculaire sur ces trois items : de 6 à 7 points en deux mois, de 9 à 13 points en six mois.
Corollaire logique, les défauts qui lui étaient déjà prêtés sont désormais partagés par une écrasante majorité de Français : le Président est ainsi plus que jamais jugé ni « humble » (84%, +8 points en deux mois, +12 points en six mois), ni « proche des gens » (75%, +7 points en deux mois, +13 points en six mois) etl’edžpƌessioŶ« Président des riches » (74%, +2 points en deux mois, +7 points en six mois) lui colle désormais totalement à la peau.
Les polémiques récentes (vaisselle, piscine, recadrage appuyéd’uŶjeune), mais plus encore la limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines départementales ancrentl’iŵage d’uŶprésident éloigné de la vraie vie et « trop » sûr de son fait. Même les sympathisants de LaRem estimentƋu’EŵŵaŶuel MacronŶ’est« pas humble » (66%, +5 points). Ce jugements’esttrès fortement renforcé récemment, en particulier chez les Français de gauche (95% chez la FI, + 14 points, 89% au PS, +18 points).
La distance perçue entre le président de la République et le peuple (et soulignée par les réseaux sociaux comme nousl’iŶdiƋueDentsu Consulting) aurait une importance toute relative si la confiance dans la capacité du président de la République à sortir la France del’oƌŶiğƌeétait là. Or, onl’avu, nos concitoyens doutent de plus en plus de la compétence de leur président (49%, -10 points en six mois), avec un jugement à front renversé entre les CSP+ (Cadres et chefsd’eŶtƌepƌisesͿqui le jugent ainsi à 56% et les CSP- (ouvriers et employés) qui le pensent incompétent à 63%.
ϱͿ La politiƋue ŵeŶĠe paƌ EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ est ƋualifiĠe d’« iŶjuste » paƌ ϳϭ% des FƌaŶçais, ŵais aussi « iŶeffiĐaĐe » pouƌ ϲϱ% d’eŶtƌe eudž
Convaincre les Français que les résultats (notamment dans le domaine économique) vont arriver ne sera pas chose aisée pour le Président, cars’ily a encore débat sur sa compétence, ilŶ’LJen a plus sur la politique menée, jugée non seulement injuste par 71% des Français, mais aussi très largement inefficace (65%).
Cette perception est partagée majoritairement par tous (hormis les sympathisants de LaRem toujours très unis derrière « leur » président).
Synthèse détaillée du sondage (4/4)
«L’iŶjustiĐe» est pointée aussi bien à gauche (98% des sympathisants FI, 78% des sympathisants PS)Ƌu’àdroite (75% des sympathisants LR, 85% des sympathisants RN). Les CSP- (76%) le disent, comme les CSP+(64%).
Quant àl’effiĐaĐitĠde la politique menée, il y a sur cette question bien plus quel’oŵďƌe d’uŶdoute : 65% des Français estimentƋu’ellene portera pas ses fruits.
Les mesures prises, lues sous le prisme de la « théorie du ruissellement », sont totalement rejetées par les extrêmes;L’iŶeffiĐaĐitĠest pointée par 87% des FI et 83% des RN) sans parvenir à convaincre les sympathisants du PS (62% pointentl’iŶeffiĐaĐitĠͿet ceux de LR (59%).
« Heureusement » pour lui, Emmanuel Macron peut toujours se consoler en se comparant àl’iŵagede ses adversaires politiques ou de ses prédécesseurs.
Sur notre questiond’effiĐaĐitĠde la politique menée, son faible score de 34% est tout de même plus de deux fois supérieur à celui de son prédécesseur : un an après sa prise de fonction, les FrançaisŶ’ĠtaieŶtque 15% à juger « efficace »l’aĐtioŶde François Hollande.
Corrélativement,aujouƌd’hui,dans tous les sondages que nous avons réalisé à ce sujet, aucun des adversaires politiquesd’EŵŵaŶuelMacron ne parvient à convaincre les FrançaisƋu’ilsferaient mieux quel’edžĠĐutifactuel.
CĠliŶe BƌaĐƋ, DiƌeĐtƌiĐe gĠŶĠƌale d’Ododža @celinebracq
Réseaux sociaux (1/2): L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
UŶ pƌĠsideŶt oŵŶipƌĠseŶt …. Le président de la République est toujours le personnage del’Etatdont on parle le plus.C’Ġtaitle cas pour chacun des prédécesseursd’EŵŵaŶuel Macron, mais dans des proportions bien moindres ! En effet, depuis son électionEmmanuel Macron monopolisel’atteŶtioŶ. Cette semaine encore il représente plus de 76% des messages surl’edžĠĐutifavec 751 660 messages sur 7 jours. Pour commenter les actions et décisions du gouvernement les internautes interpellent Emmanuel Macron.C’estbienl’hoŵŵeplus que la fonctionqui est ici en question. Surl’eŶseŵďlede ces messages les mots les plus utilisées démontrentune perception de décalage entrel’hoŵŵeet le terrain.Un sentiment relancé à chaque nouvelle polémique;l’iŶteƌpellatioŶdu jeune adolescent au mont Valérien, la rencontre avec le pape au Vatican, la photo lors de la fête de la musique, etc.)
Une perception de décalage avec la réalité quotidienne des Français Il ressort du volume des messages une double perception du président :
1. Une perception globalement positive sur les sujets économiques La majorité des messagessur les sujets économiques conserve une tonalité bienveillante. Emmanuel Macron est perçu comme maîtrisant les sujets économiques et conserve une certaine confiance. Des propos comme celui-ci «il fallait réformer, seul lui pouvait le faire», soŶt tƌğs souǀeŶt eŶƌegistƌĠs. EŶ ĐoŶsĠƋueŶĐe, l’atteŶte de ƌĠsultats est tƌğs foƌte.
2. Une perception de décalage entre le président et les Français Quand les internautes abordent les sujets de société (migrants, insertion, laïcité, etc.) et la vision globale de la France la perception est différente. Les Đliǀages politiƋues ƌĠappaƌaisseŶt et uŶ Ŷoŵďƌe gƌaŶdissaŶt d’iŶteƌŶautes s’edžpƌiŵeŶt suƌ le thğŵe du dĠĐalage aǀeĐ la ƌĠalité. Les petites phƌases d’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ soŶt ƌepƌises pouƌ poiŶteƌ Đe ĐoŶtƌaste :
«L’espƌit dupremier de cordéeest décaléĐaƌ les plus ƌiĐhes Ŷe soŶt pas des pƌeŵieƌs de ĐoƌdĠe au seŶs où il a voulu l’eŶteŶdƌe.» « UnecoŵpétitioŶ ƌéussie est uŶe coŵpétitioŶ Ƌue l’oŶ gagŶeest uŶe expƌessioŶ dĠĐalĠe aveĐ l’espƌit du spoƌt.» «Pouƌ MaĐƌoŶ uŶ diplôŵe siŶoŶ tu Ŷ’es ƌieŶ…. MoŶsieuƌ le pƌĠsideŶt j’ai ŵġŵe pas le ďƌevet … je fais Ƌuoi?»
Réseaux sociaux (2/2): L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
Une volonté de tout maîtriser qui dessert les élus Les expressions utilisées au fil des mois par le président de la République sont mal perçues et les deux principaux reproches sont :
IL NE FAT PAS CONFIANCE ET VEUT TOUT MAITRISER IL EST LOIN DES TERRITOIRES ET NE CONNAIT PAS LA VRAIE VIE DES FRANÇAIS
Ces reproches se reportent sur les députés, souvent jugés trop nombreux et, pour ceux de LaRem, trop alignés sur les expressions du Président. La réforme annoncée pour réduire le nombre de personnalités au Parlement est bien accueillie car correspondant aux attentes et limitant les dépenses perçues comme inutiles, maisĐ’estaussi par ce que, pour beaucoup, la présidence omniprésente et « jupitérienne » ne nécessite pas autant de représentants dans les chambres. La toute puissance du Président ne posed’ailleuƌspas de problème aux internautes «à conditionƋu’elleapporte des résultats». Pour beaucoup la présence, le rôle et le nombre des députés et sénateurs doit être en phase avec le fonctionnement del’Etat,il est donc logique que les députés soient si souvent absents : «ce ne sont pas eux qui décident».
Retrouvez les éléments détaillés del’aŶalysesur les réseaux sociaux à la fin de ce rapport
Véronique Reille-Soult, CEO de Dentsu Consulting, @reillesoult
Résultats du sondage