Sondage municipales Marseille
21 pages
Français

Sondage municipales Marseille

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

2014, le Match des municipales à Marseille L’état d’esprit des Marseillais et leurs intentions de vote Sondage Institut CSA pour BFMTV, Orange, Le Figaro et Ricoh Mars 2014 Sommaire Fiche technique du sondage 3 Les principaux enseignements 5 L’état d’esprit des Marseillais à une semaine des 8 1 municipales 16 Les intentions de vote pour les municipales 2 3 Le rapport de forces politique national à six mois des élections 2 Fiche technique  Sondage exclusif CSA pour BFMTV, LE FIGARO, ORANGE et RICOH réalisé par téléphone du 17 au 18 mars 2014.  Echantillon représentatif de 808 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Marseille, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par secteur de résidence. Les intentions de vote ont été établies en présentant aux répondants l’offre réelle dans chacun des secteurs.  Les rappels mentionnés dans ce document font référence à ce sondage : Vague Janvier 2014 : sondage réalisé par téléphone du 27 au 28 janvier 2014 auprès de 803 Marseillais. L’institut CSA rappelle que les intentions de vote mesurées dans cette enquête ne sont pas une prédiction des résultats le jour du vote mais une indication du rapport de forces politique local au moment de l’enquête. La notice de cette enquête est consultable à la Commission des sondages.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 mars 2014
Nombre de lectures 6 249
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo
2014, le Match des municipales à MarseilleL’état d’esprit des Marseillais et leurs intentions de voteSondage Institut CSA pour BFMTV, Orange, Le Figaro et Ricoh Mars 2014
Le rapport de forces politique national à six mois des élections
Sommaire
Fiche technique du sondage
Les principaux enseignements
L’état d’esprit des Marseillais à une semaine des 1 municipales Les intentions de vote pour les municipales 2 3
3 5
8
16
2
Fiche technique
Sondage exclusifCSA pour BFMTV, LE FIGARO, ORANGE et RICOHréalisé par téléphonedu 17 au 18 mars 2014.Echantillon représentatif de808 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Marseille, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par secteur de résidence. Les intentions de vote ont été établies en présentant aux répondantsl’offreréelle dans chacun des secteurs. Les rappels mentionnés dans ce document font référence à ce sondage : Vague Janvier 2014 : sondageréalisé par téléphone du 27 au 28 janvier 2014 auprès de 803 Marseillais. L’institutles intentions de vote mesurées dans cette enquête ne sont pas une prédiction des résultats le jour du vote maisCSA rappelle que une indication du rapport de forces politique local au moment del’enquête. La notice de cette enquête est consultable à la Commission des sondages.
Le Match des Municipales à MarseilleMars 2014
3
Précisions sur les marges d’erreur
Pour un échantillon de 800 personnes, les margesd’erreursont les suivantes avec un niveau de confiance de 95% :
Pour un 5% 10%15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60% 65% 70% 75% 80% 85% 90% 95% pourcentage de : +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ Lamarge d’erreur 1.5 2.1 2.5 2.83 3.23.3 3.4 3.5 3.5 3.5 3.4 3.3 3.23 2.82.5 2.1 1.5 est de : 3.5 7.912.5 17.222 26.831.7 36.6 41.5 46.5 51.5 56.6 61.7 66.872 77.282.5 87.9 93.5 Le résultat réel se et et et et et et et et et et et et et et et et et et et situe dans une 6.5 12.117.5 22.828 33.238.3 43.4 48.5 53.5 58.5 63.4 68.3 73.278 82.887.5 92.1 96.5 fourchette entre:
Exemple de lecture :pour un résultat observé de 50%, il y a 95% de chances pour que le résultat réel soit compris entre 46.5% et 53.5%.
Le Match des Municipales à MarseilleMars 2014
4
Les principaux enseignements (1/3)
A moins d’une semaine du scrutin, la mobilisation progresseer Le potentiel de participation mesuré à quelques jours seulement du 1tour,c’est-à-dire la proportion de personnes interrogées se disant « tout à fait certainesd’allerapparaît en nette hausse par rapport à janvier dernier (62%, +6 points). Ce score laisse présagervoter », d’uneparticipation supérieure à celle enregistrée lors des précédents scrutins : en 2008, le taux de participations’élevaità 57,74% et en 2001 à 52,16%. En dépit de cette hausse, notons cependant quel’intérêt desMarseillais pour la campagne (72%, dont 27% « beaucoup ») progresse à peine par rapport à janvier dernier (+1 point). Dans le détail, cette forte progression du potentiel de participation repose principalement sur les catégories généralement plus abstentionnistes, à savoir les plus jeunes (50% des 18-24 ans et 56% des 25-34 ans « certainsd’allervoter ») dont les taux de participation augmentent respectivement de 14 et 18 points par rapport à janvier dernier. Cette hausse concerne dans une moindre mesure les plus âgés (71% des 50-64 ans, +11 points) qui font par ailleurs partie des catégories les plus mobilisées (72% chez les 65 ans et plus). Au regard des différents électorats, celui de droite demeure à un niveau de participation similaire à celui enregistré en janvier dernier (65%). Si les listes soutenant Jean-Claude Gaudin bénéficient toujoursd’unemobilisation supérieure à celles de Patrick Mennucci,l’écartse réduit au profitd’unléger regain de participation parmi les électeurs de gauche (62%, + 3 points). Notons enfin que la mobilisation del’électoratfrontiste est en forte hausse par rapport à janvier dernier (70%, +13 points). Des traitsd’imagescomparés nettement favorables à Jean-Claude Gaudin Fort de trois mandats à la tête de Marseille, Jean-Claude Gaudin bénéficied’unavantage sur Patrick Mennucci au regard des traits netd’imagetestés. Surl’ensembleJean-Claude Gaudin arrive en tête.de ces derniers, Les principaux atouts de Jean-Claude Gaudin reposent sur son autorité (+38 points par rapport à Patrick Mennucci), sa capacité à rassembler (+24 points), sa sympathie et sa compétence (+22 points), tout ceci faisant de lui le candidat ayant le plus de qualités pour être Maire de Marseille (+22 points). En dépit de trois mandats qui pourraient susciter une certaine usure, son projet est pourtant considéré comme le meilleur pour Marseille (+10 points). De tels écartss’expliquent parune dispersion des électeurs de Patrick Mennucci qui sont beaucoup moins convaincus que leurs homologues de droite sur les qualités de leur candidat. Ainsi, 58% des électeurs de Patrick Mennucci considèrent que ce dernier a le plus de qualités pour être Maire de Marseille tandis que 13% penchent pour Jean-Claude Gaudin. Al’inverse,seuls 3% des électeurs de Jean-Claude Gaudin pensent la même chose du candidat socialiste,l’immensemajoritéd’entreeux (82%) optant pour le maire sortant. Le Match des Municipales à MarseilleMars 2014 5
Les principaux enseignements (2/3)
Près d’un Marseillais sur deux souhaite la victoire de Jean-Claude Gaudin Signe enfin del’avantagedont bénéficie Jean-Claude Gaudin au sein del’électoratmarseillais, prèsd’unélecteur sur deux souhaite sa victoire (47%), loin devant Patrick Mennucci (34%) tandis que prèsd’uncinquième des interviewés ne se prononcent pas. Al’exceptiondes 35-49 ans et des cadres, le maire sortantl’emporte dansl’ensembleclasses desd’âges etdes catégories sociales. A nouveau, l’électoratde Patrick Mennucci apparaît moins solide que celui de son adversaire avec « seulement » 85% souhaitant sa victoire contre 95% pour Jean-Claude Gaudin au sein de son électorat. Jean-Claude Gaudin en tête des intentions de vote au premier et au second tours Dans la perspective du premier tour et avec une offre politique désormais fixée, les listes del’UMPet del’UDI emmenées par Jean-Claude Gaudin sont créditées de 37% des intentions de vote (stable par rapport à janvier), contre 28% pour les listes du Parti socialiste etd’EuropeEcologiedu candidat socialiste est en baisse de trois points par rapport à janvierLes Verts de Patrick Mennucci. Si le score dernier, ceci est à mettre sur le compted’uneoffre politique plus large à gauche : in finel’ensembledes voix de gauche progresse tout de même de 2,5 points (42,5%). En effet, les listes de Pape Diouf et les différentes listes divers gauche composées principalement de radicaux de gauche recueilleraient respectivement 4% et 2,5% des voix. Les listes du Front de Gauche obtiendraient quant à elle 8%, en légère baisse (-1 point) par rapport au mois de janvier. A droite, si Jean-Claude Gaudin demeure stable, le total des voix de droite progressed’un point(38%) en raison de la présence de quelques listes divers droite. Ces progressions des scores à droite et à gauches’expliquentparl’absencede liste MoDem, qui recueillait 3% des voix en janvier dernier. Stéphane Ravier, tête de liste du Front National est crédité quant à lui de 18% des suffrages exprimés, un score lui aussi en haussed’unpoint. Le Match des Municipales à MarseilleMars 2014 6
Les principaux enseignements (3/3)
De manière générale, notons toutefois que la partd’électeurs hésitantsdemeure élevée à quelques jours du scrutin, seuls 71% des électeurs des deux principales listes déclarent être sûrs de leur choix, cette proportion étant encore plus faible chez ceux du Front de Gauche (56%). Les électeurs frontistes semblent en revanche davantage déterminés, 80% déclarant être sûrs de leur choix. Dans la perspectived’unsecond tour opposant les listes de Gaudin (UMP/UDI), Mennucci (PS/EELV) et Ravier (FN), le rapport de forces mesuré dans notre enquête laisse entrevoir une issue toujours serrée malgré un avantage certain pour Jean-Claude Gaudin. Ce dernier l’emporteraitavec 43% (+1 par rapport à janvier) des suffrages exprimés contre 41% (inchangé) pour Patrick Mennucci. Ils devancent nettement celles du Front national (16%, -1). Comme analysé précédemment, la légère avance de Jean-Claude Gaudins’explique par une capacité à attirer sur son nom des électeurs de la gauche et du centre àl’instard’uncinquième des électeurs de Pape Diouf et la moitié environ des électeurs des listes divers gauche ainsiqu’unepartie des électeurs frontistes du premier tour. Yves-Marie CannDirecteur en charge del’Opinion
Le Match des Municipales à MarseilleMars 2014
7
Le rapport de forces politique national à six mois des élections
L’état d’esprit des Marseillais à 1 une semaine des municipales
Le niveau d’intérêt pour la campagne des municipales
QUESTIONVous personnellement, diriez-vous que vous vous intéressez beaucoup, un peu, pas vraiment ou pas du tout à la campagne pour les élections municipales qui auront lieu les 23 et 30 mars prochain ?
Pas vraiment / Pas du tout 28%
Pas du tout 16%
Pas vraiment 12%
Un peu 45%
Beaucoup 27%
Beaucoup / Un peu 72%
Le Match des Municipales à MarseilleMars 2014
Rappel Janvier 2014 16% 29% 26% 13% 45% 71%
9
Le niveau d’intérêt pour la campagne des municipalesselon l’âge, la profession et la proximité politique
Beaucoup / Un peu Pas vraiment / Pas du tout
Par catégories socioprofessionnelle 82% 74%
64%
Par classes d’âge
78% 74% 75% 64% 59%
41% 25% 36% 25% 22% 18-24 ans25-34 ans35-49 ans50-64 ans65 ans et plus
74%
Par électorats 80%
80%
75%
68%
25% 20% 32% 26% 20% 18% 36% 26% Liste Front deListe PS/EELVListe UMP/UDIListe FN Cadre, professionProfession Employé/ OuvrierRetraité Gauche libérale intermédiaire er Déclare vouloir voter au 1tour pour :
Le Match des Municipales à MarseilleMars 2014
10
Le potentiel de participation au premier tour des élections municipales
52,16%
2001
57,74%
2008
56%*
Potentiel de participation en janvier 2014
62%*
Potentiel de participation à moins d'une semaine
(*) Le potentiel de participation correspond à la proportion de personnes interrogées se disant, sur une échelle de 0 à 10, t outà fait certaines d’aller voter (note 10).
Le Match des Municipales à MarseilleMars 2014