Sondage - Post-test de l’intervention de François  Hollande

Sondage - Post-test de l’intervention de François Hollande

Documents
7 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Post test de l’intervention de François Hollande : Une émission catastrophique
Un succès d’audience certes… mais pas un succès d’estime : 78% des Français qui ont vu l’émission de TF1-RTL (ou en ont entendu
parler) ne sont pas convaincus.
C’est encore pire que la dernière fois : 78% des Français qui ont vu l’émission de TF1-RTL ou en ont entendu parler ne sont pas convaincus
par François Hollande, ils étaient 74% après sa conférence de presse en septembre dernier. Aucune catégorie de Français n’est
majoritairement convaincue, à part les sympathisants socialistes (56% : convaincus). Les sympathisants de droite sont impitoyables : 95%
se disent « pas convaincus ». A gauche, l’enthousiasme n’est guère de mise : les sympathisants sont partagés (50-50) entre convaincus et
pas convaincus.
Sa déclaration sur les impôts laisse les Français extrêmement dubitatifs : les 3 quarts d’entre eux (74%) pensent qu’il ne respectera pas
sa promesse
Si les Français se montrent si sévères à l’égard du président c’est qu’à son impopularité record s’ajoute une démonétisation totale de sa
parole. Ainsi, la promesse fiscale réitérée (pas d’impôts supplémentaires pour qui que ce soit de 2015 à 2017) n’est absolument pas crue :
74% des Français estiment que François Hollande ne tiendra pas cette promesse. Il est vrai que dans un sondage Odoxa-RTL publié lundi
88% des Français qualifiaient d’échec la politique de François Hollande en matière fiscale. Dans les enquêtes, la fiscalité apparaît comme
le deuxième grand sujet de déception de nos concitoyens après la politique de l’Emploi.
Le format de l’émission a sans doute permis d’attirer les téléspectateurs, mais la « vedette » a déçu. Si aucun effet spectaculaire et
immédiat ne pouvait être sérieusement attendu, le Président aurait pu marquer une étape en se montrant décidé, convaincu, voire un
brin incisif. Ce ne fut pas le cas.
Céline Bracq, Directrice Générale d’Odoxa
@celinebracq

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 novembre 2014
Nombre de visites sur la page 486
Langue Français
Signaler un problème
Post-testde l’intervention de François Hollande
Sondage réalisé par
pour CQFDsur
et
Méthodologie
Recueil
Echantillon
Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet le7 novembre 2014
Echantillon de1 001 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité del’échantillonest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession del’interviewéaprès stratification par région et catégoried’agglomération.
CQFD
Principaux enseignements
Post test de l’intervention de François Hollande: Une émission catastrophique
Un succèsd’audiencecertesmais pas un succèsd’estime: 78% des Français qui ont vul’émissionde TF1-RTL (ou en ont entendu parler) ne sont pas convaincus.
C’estencore pire que la dernière fois : 78% des Français qui ont vul’émissionde TF1-RTL ou en ont entendu parler ne sont pas convaincus par François Hollande, ils étaient 74% après sa conférence de presse en septembre dernier. Aucune catégorie de Françaisn’est majoritairement convaincue, à part les sympathisants socialistes (56% : convaincus). Les sympathisants de droite sont impitoyables : 95% se disent « pas convaincus ». A gauche,l’enthousiasme n’estguère de mise : les sympathisants sont partagés (50-50) entre convaincus et pas convaincus.
Sa déclaration sur les impôts laisse les Français extrêmement dubitatifs : les 3 quartsd’entreeux (74%) pensentqu’ilne respectera pas sa promesse
Si les Français se montrent si sévères àl’égarddu présidentc’est qu’àson impopularité records’ajouteune démonétisation totale de sa parole. Ainsi, la promesse fiscale réitérée (pasd’impôtssupplémentaires pour qui que ce soit de 2015 à 2017)n’estabsolument pas crue : 74% des Français estiment que François Hollande ne tiendra pas cette promesse. Il est vrai que dans un sondage Odoxa-RTL publié lundi 88% des Français qualifiaientd’échecla politique de François Hollande en matière fiscale. Dans les enquêtes, la fiscalité apparaît comme le deuxième grand sujet de déception de nos concitoyens après la politique del’Emploi. Le format del’émissiona sans doute permisd’attirerles téléspectateurs, mais la « vedette » a déçu. Si aucun effet spectaculaire et immédiat ne pouvait être sérieusement attendu, le Président aurait pu marquer une étape en se montrant décidé, convaincu, voire un brin incisif. Ce ne fut pas le cas.
Céline Bracq, Directrice Générale d’Odoxa @celinebracq
CQFD
Force de conviction de François Hollande
4
Globalement, lors de cette émission, avez-vous trouvé François Hollande? Base : A ceux qui ont vu ou entendu parler del’émission
ST Pas convaincant 78% Rappel conférence de presse du 18 septembre 2014 : 74%
Pas du tout convaincant 44%
(NSP) 1%
Tout à fait convaincant 2%
ST Convaincant 21% Rappel conférence de presse du 18 septembre 2014 : 25%
Plutôt convaincant 19%
Plutôt pas convaincant 34%
CQFD
Force de conviction de François Hollande selon la proximité partisane
5
Globalement, lors de cette émission, avez-vous trouvé François Hollande? Base : A ceux qui ont vu ou entendu parler del’émission
Ensemble2%19%
Sympathisants de 6% gauche
Sympathisants de 5% droite
44%
29%
Tout à fait convaincant Plutôt pas convaincant
34%
35%
66%
44%
15%
Plutôt convaincant Pas du tout convaincant
1%
ST Convaincant
21%
50%
5%
ST Pas convaincant
78%
50%
95%
CQFD
Confiance en François Hollande sur la stabilisation des impôts de 2015 à 2017 Lors de cette émission François Hollande a annoncéqu’àpartir de 2015 iln’yaurait pasd’impôts supplémentaires pour qui que ce soitjusqu’en 2017. Pensez-vousqu’ilrespectera cette promesse ?
6
Non 74%
(NSP) 1%
Oui 25%
CQFD
Confiance en François Hollande sur la stabilisation des impôts de 2015 à 2017 selon la proximité partisane
7
Lors de cette émission François Hollande a annoncéqu’àpartir de 2015 iln’yaurait pasd’impôts supplémentaires pour qui que ce soitjusqu’en 2017. Pensez-vousqu’ilrespectera cette promesse ?
Ensemble
Sympathisants de gauche
Sympathisants de droite
9%
25%
Oui
51%
Non
91%
74%
48%
(NSP)
1%
1%
CQFD