Sous le maillot, la race ? Idéologie et discours sportifs dans les politiques d'intégration des « minorités ethniques » en France et en Grande-Bretagne - article ; n°56 ; vol.14, pg 165-183

-

Documents
21 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Politix - Année 2001 - Volume 14 - Numéro 56 - Pages 165-183
Under the t-shirt, race ? Sport ideology and discourses in the British and French's equal opportunities policies Lionel Arnaud Sport is often used to find a solution to the violence and anomie of people with special needs. From its first development in the XIXth century's English Public Schools to the deprived areas of the modem french inner cities, through the colonised territories of the British and French Empires, the principles and values of sport have been adapted to national political « models » often unable to deal effectively with the question of disorder and difference. From this point of view, the study of sport and equal opportunities policies in the cities of Lyon and Birmingham shows that sport is a « floating signifier » which encourages the logic of simplification of social problems. Public authorities tend then to use sport values and principles to create a timely solution to the contradiction between the right to equality legally declared on both sides of the Channel and the progressive penetration of anti-egalitarian ideologies.
Sous le maillot, la race ? Idéologie et discours sportifs dans les politiques d'intégration des « minorités ethniques » en France et en Grande-Bretagne Lionel Arnaud En matière sociale, l'usage des pratiques sportives est souvent présenté comme une volonté de répondre à la violence et à l'anomie des populations en difficulté d'intégration. Depuis ses premiers développements dans les Publics Schools anglaises du XIXe siècle jusqu'aux quartiers en difficulté des banlieues françaises, en passant par les territoires colonisés des Empires français et britanniques, les principes et les valeurs du sport se sont ainsi souvent articulés à des « modèles » politiques nationaux souvent incapables de faire face efficacement à la question du désordre et de la différence. L'analyse des ressorts d'une offre sportive et sociale en direction des « minorités ethniques » des villes de Lyon et de Birmingham montre que le sport est un « signifiant flottant » qui favorise des logiques de simplification des problèmes sociaux. Tout se passe comme si les pouvoirs publics utilisaient les valeurs et les principes sportifs pour surmonter les contradictions d'une intégration cherchant à favoriser l'allégeance des minorités ethniques à l'Etat et à la Nation, tout en encourageant leurs capacités d'initiative et d'adaptation individuelles à une société de plus en plus compétitive.
19 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 janvier 2001
Nombre de lectures 94
Langue Français
Signaler un problème