Telecharger - La France soulagée et optimiste pour ses  relations ...
16 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Telecharger - La France soulagée et optimiste pour ses relations ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
16 pages
Français

Description

Telecharger - La France soulagée et optimiste pour ses relations ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 112
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

El Imsak .... 440 El Iftar ...... 19.17 N° 4632 Prix 10 DA France 0,80 C Quotidien na tion Jeudi 2 septembre 2010 tional d'informa RÉAGISSANT AU NON-LIEU EN FAVEUR DE HASSENI La France soulagée et optimiste pour ses relations avec lAlgérie Par d’assassinat. Car, au-delà de la Ali Boukhlef aqumêitse  ddee  lvéarivtéo cdae la famililne ée,t  ddes LE non-lieu prononcé en faveur t assass es du diplomate Mohamed-Ziane aeun jceeunxt rpel udse  alua  qmuoeisntis oans. sCuemléa s vsieonntt Hasseni a-t-il une incidence sur les r e l a t i o n s a l g é r o - f r a n ç a i s e s ? d’être donc confirmé par cette Apparemment oui. Paradoxalement, phrase laconique du porte-parole du ce sont les autorités françaises quiémtriannigsètrèerse. français des Affaires ont pris position. Elles considèrent, en effet, que cette décision a «un expMriamisé  alveaunrt  lduéi,s alres iA ldgeérviaennts  loenst développement positif» sur les liens ro entre les deux pays. «Le prononcé aLttei tudmeis ndisets èarutorditeéss  fraAnfçfaaiisreess. de cette décision de la cour d’appel e de Paris apporte un développement aétvrrial nlgaèrmebs asasvaadiet ucr odnev Foqauné début positif pour nos relations bilaté-lui faire part « de la grand r e s c u e r  p p r o i u s r e rales dont notre volonté est bien d’en poursuivre l’approfondisse-d et  A d l e la à p  r l o a f  o s n u d it e e   p d r é u o n c  c r u e p f a u t s i  o d n es » ment et le développement», a ger estimé, hier, Bernard Valero, porte-jnuogn-elsi euf raau ndçipalios madte.a cCceotrhdeeur le parole du ministère français des reux Affaires étrangères. dénouement ne sifflera pas forcé-Le responsable français a ment la fin de la grisaille qui précisé, concernant l’assassinat de assombrit, depuis des années, le Ali-André Mecili à Paris en 1987, ciel des relations algéro-françaises. que son pays veut que «toute la C’est une étape importante mais lumière soit faite [...] afin que ce pas suffisante. En plus des ques-crime ne reste pas impuni» . C’est tions de mémoire et de sécurité, les un discours habituel. Mais cela fait problèmes économiques constituent plus de deux années que l’ «affaire algérien, qui a toujours clamé son les Français, est donc bel et bien au cantonner cette affaire dans un désormais un nouveau couac dans Mecili» s’est transformée en innocence, évoquant une «homo-cœur d’une affaire «politico-juri-simple procès en justice. L’affaire la déjà difficile passerelle entre «affaire Hasseni». Le diplomate nymie savamment entretenue» par dique». Il est difficile en effet de Mecili n’est pas une banale histoire Alger et Paris. A. B. ÉLIMINATOIRES DE LA CAN 2012 : ACTUALITÉ ALGÉRIETANZANIE DEMAIN À 22H À BLIDA AUDITION DES MINISTRES : „ Habitat : 1 045 000 Par logements livrés Abdelghani Aïchoun de 2004 à 2009 . . . . . . . .p2 C’EST demain, vendredi, que les Verts affronteront au stade de SÉCURITAIRE : Blida la Tanzanie, pour le compte dés érée de la première journée des élimi-„ Réaction esp natoires de la CAN 2012. Aucun du GSPC . . . . . . . . . . . . .p3 faux pas n’est permis. La moindre erreur pourrait coûter RÉGIONS : cher à la fin des éliminatoires. é aïa e  Etant donné que seul le premier „ B j s'efforc du groupe se qualifiera directe-de défendre ment, les Verts doivent impérati-son titre de région vement remporter leurs trois . . . . . . matchs à domicile. Côté effectif, touristique . .pp4-5 si certains joueurs comme SANTÉ : Halliche et Yebda n’ont pas „ Les cancéreux encore joué, même s’ils n’ont pas cessé de s’entraîner, d’autres en revanche affichent une superforme en ce début de saison. En tout cas, n'ont pas accès les Verts sont décidés à remporter ce match même s’ils sont à la chim ér ie conscients que la mission ne sera pas facile. A. A. ioth ap Lire en page 17 depuis plus de six mois . .p6 S U P P . C U L T U R E Par Washington des pourparlers de paix Lyes Menacer israélo-palestiniens, sous l’égide du LA VIE CULTURELLE EN DENTS DE SCIE LA TENSION est montée d’un président des Etats-Unis, Barack cran, mardi soir et hier, en Obama. Cet assassinat a été suivi Cisjordanie occupée après l’assas- par l’arrestation par les forces de sinat par le Hamas de quatre colons sécurité de l’Autorité palestinienne israéliens, un acte revendiqué par le d’au moins 150 membres du mouvement islamiste et qui inter- Hamas, selon le responsable de ce Lire pages 9 à 14 vient à la veille de la reprise à mouvement. Suite en page 19  
La Tribune 2 L  É V É N E M E N T Jeudi 2 septembre 2010 LE MINISTÈRE DE LHABITAT ET DE LURBANISME PRÉSENTE SON BILAN 1 045 000 logements livrés de 2004 à 2009 Synthèse de r é v i s i o n d e 4 7 0 P D A U , d e Samir Azzoug let éllea bloarnactieomn ednte sd éet u2d8es8 5d eé tuPdOS es LE taux d’occupation brut de y afférentes, la mise en œuvre de logements (TOL) a connu une l ’ o p é r a t i o n d ’ a m é l i o r a t i o n b a i s s e i m p o r t a n t e e n u n e u r b a i n e e t l a r é a l i s a t i o n d e s décennie. De 5,79 personnes par i n f r a s t r u c t u r e s d e v i a b i l i t é logement, ce taux est tombé à structurantes. 4,84 à fin 2009. Ce qui implique D a n s s o n i n t e r v e n t i o n , u n e d é c r o i s s a n c e d e p r è s d e le président de la République, 1 point. L’information révélée par Abdelaziz Bouteflika, qui a mis un communiqué de la présidence en exergue «les aides multiformes de la République, relatant la réu-consenties par l’Etat pour faci-n i o n r e s t r e i n t e d ’ é v a l u a t i o n liter aux citoyens l’accès au loge-consacrée, hier, au secteur de ment» , a souligné les efforts l’habitat et de l’urbanisme, est déployés dans la construction et étayée par force chiffres qui ren- l’attribution des logements. Aussi voient aux réalisations de l’an- a-t-il instruit le gouvernement de cien plan quinquennal achevé en p r e n d r e l e s d i s p o s i t i o n s e t 2 0 0 9 e t a u x p r é v i s i o n s d u mesures suivantes : poursuivre prochain 2010-2014. les opérations de résorption de Ainsi, le bilan de l’activité l’habitat précaire à un rythme 2009 fait état de la livraison de soutenu pour son éradication 217 795 logements, la mise en totale sur le territoire national, chantier de 269 247 autres et la promouvoir l’aide à l’habitat c o n s t r u c t i o n ( e n c o u r s ) d e rural pour encourager les popula-quelque 557 000. Ce qui implique tions à se fixer dans les cam-que, durant la période 2004-2009, pagnes, veiller à la qualité des 1 045 000 logements ont été logements réalisés dans le cadre livrés dont 59% d’unités urbaines l’achèvement de 227 études de rappelle que le programme de comme suit : 800 000 logements des programmes publics de loge-et 41% rurales. Une réalisation r é v i s i o n d e P l a n s d i r e c t e u r s l o g e m e n t s a r r ê t é s ’ é l è v e à publics locatifs, 500 000 promo- ment et à la qualité architecturale importante puisqu’elle porte le d’aménagement et d’urbanisme 2 m i l l i o n s d ’ u n i t é s d o n t t i o n n e l s a i d é s p a r l ’ E t a t e t et urbanistique des constructions, volume du parc national de loge- (PDAU), de 313 études de Plans 1,2 million devraient être livrés 700 000 logements ruraux aidés poursuivre le processus d’amélio-ments à 7 090 000 unités. Dans le d ’ o c c u p a t i o n d e s o l e t d e pendant le plan quinquennal. p a r l ’ E t a t . E n m a t i è r e ration urbaine engagé durant le domaine de l’urbanisme, le bilan 47 études géotechniques. S’agis- Allant plus dans le détail, il est d’urbanisme, le présent plan plan quinquennal écoulé et, enfin, p r é s e n t é p a r l e m i n i s t è r e d e sant du programme quinquennal n o t é q u e l a t o t a l i t é d u q u i n q u e n n a l m i s e s u r l a p o u r s u i v r e l e p r o c e s s u s d e l’Habitat indique l’achèvement de 2 0 1 0 - 2 0 1 4 , l e c o m m u n i q u é p r o g r a m m e s e r a c o m p o s é e p o u r s u i t e d u p r o c e s s u s d e traitement du vieux bâti. S. A. SELON LE DERNIER RAPPORT DE LA CREG La consommation dénergie pourrait doubler à lhorizon 2019 Par a t t e i n d r a , e n 2 0 1 9 , p l u s d e d u p a y s e n 2 0 0 9 a é t é d e 9,8 milliards de m3 à 19 milliards période, la CREG estime qu’elle Smaïl Boughazi u5n5 e méivlloilaurtdiso nd ea nmnèuterlelse  cdueb leso, rsdoriet2d7e  3m,i3l lpiaarr drsa pdpe ormt 3à,  lena ncnréoei s2sa0n0c8e,teino n2 0d1e9  lma aidsi satruisbsiu tliao cno npsuobmliqmuae-smeirear  dsec é1n6ari5o0 0e t MdeW  2p0ou0r0 l0e  pMreW-LA Commission de régulation de 7% comparativement avec et en 2010 on prévoit une hausse qui passera de 5,7 milliards de pour le second. Par ailleurs, la de l’électricité et du gaz (CREG) l ’ a n n é e 2 0 0 9 , a l o r s q u e l a de 2%. Selon la commission, la m3 en 2009 à 10,5 en 2019. CREG a prévu deux scénarios a présenté hier les programmes seconde probabilité estime que la forte demande de gaz s’explique Quant à la consommation d’élec- pour la production d’électricité en indicatifs d’approvisionnement période 2010-2019 sera caracté- par deux facteurs, à savoir la mul- tricité, la CREG, dans son rap- en énergie renouvelable à l’ho-du marché national en gaz et des risée par un taux de croissance de tiplication des grands projets port, estime que les besoins du rizon 2020 : 8 et 6%. Interrogés besoins en moyens de production 4%, soit un niveau de demande industriels énergétivores et l’amé- pays sont encadrés par deux scé- sur l’apport de l’énergie nucléaire d’électricité pour la période devant atteindre 42 milliards de lioration du niveau élevé de déve- narios. Il s’agit d’une capacité dans les besoins du pays, les 2010-2019. Selon le document en m3 d’ici neuf années. Le troi- loppement social et économique totale additionnelle en fin de membres de la CREG ont indiqué question, la CREG a prévu trois sième scénario avance une autre du pays, notamment la connexion période qui varie entre 7 700 que cette énergie n’est pas encore scénarios de demande interne de estimation en précisant que les de nombreux foyers au réseau de mégawatts MW à 11 300 MW, disponible en Algérie et durant la gaz naturel. Le premier scénario p r o b a b i l i t é s a f f i c h e n t u n e gaz naturel. En chiffres, la CREG une capacité de 4 800 MW est période étudiée, aucun projet évoqué par la CREG fait état demande moyenne de l’ordre de é v o q u e l a c r o i s s a n c e d e l a engagée et le reste sera réalisé sur dans ce sens n’est prévu et tous d ’ u n e a u g m e n t a t i o n d e l a p l u s d e 4 5 m i l l i a r d s d e m 3 . consommation de la clientèle la deuxième période. Ainsi, pour les investissements vont au-delà d e m a n d e d o m e s t i q u e q u i Signalons que la consommation i n d u s t r i e l l e q u i p a s s e r a d e la capacité installée en fin de de 2020. S. B. zzz AU FIL DES JOURS Lécole de la rue Par ministère de lEducation a été contourné. p a r t , d e z é l é s s e r v i t e u r s d u s e c t e u r scolaire disponible et, pourquoi pas, sans A. Lemili Sage précaution quand il est malaisé de se trouveront à redire sur la nature des boutons inexactitudes, dans les établissements sco-souvenir de lhistoire du tablier qui a littéra- et/ou de la fermeture à glissière. La gestion laires et surtout en librairie. Il ne restera plus LA rentrée scolaire, cest dans moins de deux lement échar les familles et humilié des semaines. En théorie, elle est méthodique-enfanomtpé e lattitude, à la limitepédagogique des établissements, la luttealors quà rappeler le bon vieux crieur et laisse ment préparée. Dabord par le retour dans ts c p e tenu d res bles contre labsentéisme, chez le corps ensei- dire «oyez, oyez, braves gens dormez en les établissements du staff administratif, dude gardes-chiourme de certains pounsargnant et le personnel administratif, le rende-paix». Seulement voilà, il y a ceux qui voient corps enseignant dans quelques jours, ensuitesdadéitsambel,i snseavmaieenntt  pleass qhuéesiltsé,  àp sree smqetetr ep adelma ednits pscoonliabiirliet, él ad qu ulailvitrée  dsec olleainrsee,i gvnoeicmi,e nà t uentialus troentm eenut  tcoeut t ulnei vteerms pids yldlieq uceo. giDteurr aentt  lnéotné,t et enfin, en appoint, une conférence natio- faction aux portes de leur établissement détail près, le défi que se sont impartis les cesse de piaffer dimpatience daller dans la nale des quarante-huit directeurs de wilaya de léducation. Quelle synchronisation, quellecriheine  qduee  lap ohuiré raaprpclhiiqeu, ecr el iqnusit rnucetsito np airsr séfalné-srdeosrpeos nesta dbéljeàs  tdouu s sleecs tpeaurre. ntCs ed qéulèi vaeus tsocroilsae-rduoen, cp oduérjqà udoie  pcaos malplerzo àm ebtatsrteo nl. aI lrs emnternéaec ednut exactitude et quelle harmonie dans lagence- permettre de rester autrement dans ses risés à penser que lun des leurs naura pas à 13 septembre. Sauf si la tutelle prend, encore ment des actions et la répartition des tâches bonnes grâces et, ce faisant, de figurer en partager le banc de classe avec deux autres, une fois, des engagements quelle nhonorera qui ne peuvent que laisser les parents des bonne place dans le tableau davancement. que promis juré, lenseignant sastreindra pas et qui, comme dans un scénario parfait, c a n d i d a t s à l a r e n t r é e , t o u t e s n a t u r e s N o n , « c  e s t e n f o r g e a n t q u  o n d e v i e n t comme Hippocrate dans sa médecine à ne feront revenir ces mêmes contestataires à la confondues, en extase devant un évènement forgeron» dit un dicton. Laminé depuis une tenir compte que de lexercice de son sacer- charge une fois épuisés les délais pris. chorégraphié comme un ballet. décennie régulièrement par les turbulences doce, quelles que soient les contraintes exté- E n f a i t , l e s p l u s é p u i s é s d e m e u r e n t Même sil lesprit de chacun deux est effleuré au cours, en milieu, en fin de cursus et mieux rieures, et nenchaînera pas avec lui, du fait évidemment les parents délèves auxquels est par lidée que rien nira comme dans le encore presque durant toute lannée pour de son comportement immature, des élèves promise ladmission au niveau supérieur : meilleur des mondes au cours de cette ren- celle passée et jusquà en faire une caractéris- dont il a la responsabilité, lagent adminis- collège, lycée, université etpourquoi trée, le cru 2010-2011 ne sera pas du «ton- tique nationale, le secteur de léducation tratif fera dans le copier-coller de lensei- pas pré-emploi pour qui estvernis. neau» de celui de lexercice écoulé dans la donne la vraisemblable impression davoir g n a n t e n n e c a l q u a n t q u e s e s b o n n e s Voilà donc pourquoi le secteur de léducation, mesure où lécueil vestimentaire posé, avec tiré des enseignements. La question de la résolutions, le rendement scolaire ne sen 2 0 1 0 - 2 0 1 1 t o u t c o m m e 2 0 1 1 - 2 0 1 2 lélégance dun éléphant dans un magasin de b l o u s e o u t a b l i e r n e s e p o s e r a t r è s retrouvera quamélioré, une qualité de r i s q u e d e r e s s e m b l e r , à s  y m é p r e n d r e , «personnel», par ladministration centrale du certainement pas. Même si tapis quelque lenseignement rarement atteinte, le livre à 2009-2010. A. L.
o tné étt éu sapr lesforces de srucé,étiuej d idnierà er mlajoi-uoezùod orirt re ontstesabatété K ne sut .eilybaesdoiTrux erentp dur poès lecouPS Caplrtr éuaG dén t burma eéeames enic edettee sécettque direta settndtair eu qitfan teesnrpa noitcaér enurbLa NaahIatthrased mmocsenu ed  Lors decette opnee  ttA heYnn.idar iernfoa  lnsneveéhcned iderdà lae,  ière lisedeBêr tuohcqrmerol ed s al tromtrntvéoutrau oesege cnelr tasias-tion de lopéra ed ruoferracud auveniu  ae,néurue f.sN leylsrD ntvemenaaït Tadmed te snemelgèr coe sdntdas tempiuetédrttné  sofe litatdatioquiduocétrevad su sndenecas mases ted comuneste  tnere-gistrements ddéa  lste cC,SPseL .elatotetuorécupté r a érmesudG ie nA suré.éets n  utrdéteuitoltad opminatrtrois caération tné ét  esametosns  peloplusquànietrr eR panr.ee ac fitueegunà igerne laf ,ertsrtes énormesqui ,nep ul sed sepntmedus SP GuiCqt rilatosed élé -sopédesd  etétac l donirmeconfiuq eC .CPSG ud tsen-mléé dnsio sxecéturtne tedidéosmonC. Des vud sPSG emererbmisqunt e lnsmae  erairtsreorept ctimneviAucumé. tsigerne tsen eol pesilrmpae ré uel sapcieisro elon unessants.Sucésatiruos  ecr de,x eueliralocpoli la diciceju( MBiaers siJP,)equnà e aintrauaik ed ensertèmol aunord est de Tzi iuOoz u atéaéaqtte uélaà oq rtteuap enu ruorgisorrrten io-surcnid evitatnet a a badiEl Agedlialelv na setd èrridee e  d plaomuatneml ue ueireusemen été heu.hlEela  satariwnetnielbtno étisteetquroai fdes evr enivetp piso tir étéet uées asemmotuqita seu dar tess irardA ïA neDlf,au ensen est suivie.lb tésse sernatésbdescou less orno t 6apsseé,sd ,les autr ballesruos sed noleS .s,teanrdcoonsccem uo tudsee ludaique panntdevemegehapr àimoxé itl edom aéuqslE et stoppéeaprès u nivlone tcarccoéetué ét a12t  eno sertuelb ététmen. Rahan:  Bilep-rnu e e aosnn Amrane,t à Benigélameneei uihret ai leuatntur a ertetta .eéuanUaut Il fns. atioofmrdniul sappsa ernndoe  nui qecruos enunoles ni,éa é étr peréa pas étédétermtnod el bmonn ere  lougr apeé,rmd  erpsèsouqalm en fier ion ac-td ecnalcilop nue âcgré givia àlste  teddnsem nodirectiouite en  eéutuot,atetis det chTaa  lrêfofoti trp snoinreder-Ces es. ristf al erdnerp ruoepqunipaa  ldeé pelé les fidèlesomqséu,eq iua paer t, resaa é uvs à llaegnoraprl Ab dE. Noadia sedp érliell vamaielqua  ldem snova su sirppa  euràlt ntiieérd rual etxeeiré. Cedern mosquéeap secssei rn aiesvseeubrom ndel euq tnatuad sestee sniqua paà l exueéd pmrad ég57 esna  a ,é été tu 1eton2  ttébéelsssé ,odnt 6 par balles,eppad éac uarelLo  e.lmcee  drsettn tta nictau,n (Htoye), â. M.BidiS ed latipôhls er vésérsfanétrttné sro nreis de. Ceiqueepanemevd tnud tuom adul eessbdescousél ro sétb elsses ont é lesautrolnp Ue.blr ieicruel énglicimod ssés bleregaont uq eit niasnectr ansrippieshmar ttA  .fasuoNova  de la daïradEluobadi aerelavtnrée empaestue sels v liteetedc ot Nl.tapihôe êmqinap al euq sno été opéès avoirae uudm éra nuvipaée ulsées l àneibrpa p esetropisateT oép.aL on dratiissaeratv egassa sel sres yalawif leChdetn-angueesd  uaDhra et point depéutipà eixorétime  d claînhamoe ereped svaiatnsis reieures, pris ed stia,ernegeclaret en fes dtésec noad-manitno précisant que lcéxeoituossniammà s rtmot  es len. Cégioontles sirtsreoredt er schro ponsio-pliml ecnonna iuq ele chef oudkel, pu eedrD eudg ortisa. onorn nigadte os eG ud,CPSe .D YH.coe trnodnopserrïA à tnafla n Deni AMadaidenzzdeepsrU ENneon é a ttée ué21tetua  ser tnoété blessées, dotn6 p rab lael,sed tiun al snad  p àerhià i rdmaalomd  eimétorixmen  Rahe Elsquéiv-e ellc uartnea,dihe cEldba Adeïaar ,-filued  nord-ousitué aud ng nupuoret e àtene ucuiniorsedA nïD feals iuest de lawilaya émra epul tnod ,esntdar-ro gle, uocrses noocsec isterroron d.Sellagiednc l àvia g érecâr étééperrminé, aété déten aap snemorb ee èrriap ldet enmom ua eéuqsom a delprèsion facte  nicreopilu n de feu aeu lieue tnerc seé élems deratah.win  Uahcé egnc edspuoDapté. os srèsnse ,uocricoted sméars nts let sed secrofirucés e ealomqsp roetd autres uée et dtnasp alsneyiaf  dèslae èrripre raelsép iclbté éerroes trs ds tieiat-êrppas iuqt onr tior s àntdebétud sea nneéi Ouzou depuis led sPAled CziT eragets es llu éitnolu-a ssu ,elentrrts  pope lal tnen-noppar seui qesèmsooimp ees probl Ouzou.Dd  eiTiz aiwalaye al ldeom c-nmumesseélbnargA edlus  lape desièga  uirétésucd  etsen-ruréc resèmlborp xua snoitu palr ountte derrt eevuoed rlosses membres de lxecétufic mom-nu  ceviert enaiétinuér nedceva noleurvail le s etae uonvud sehcfe seDrperénit  .edes rastenésnttaayegl naa dubéarbut demacé en dérap lacidnyselbaelppa lden sati»s ,youosev«rad pons resn unselosed étôcriovuop -saisftiu  dteantnne toccaloril licsspubvien ne  iuhd te sna selndcoteuijoaudura cunu eusti easjours àvenir «siL. técilimpcoa l ed ehcorpelbast reerairs slleuvaia srtnoedcaitntveu  a ouierbslacoq seirotlsétirresponttitude neu ena uqto-iidde Tlle uzouiziOlbae  n eotescner dleta dteosiprap al eua sed tntée en force duhpnémonè eedv oincledae  lnsquesitra srel ediv areveeinna cnu enes ton dcatiendifiuq sruelliavarmoa  l àcefat onaLm siee s9109 .dun posn place ecilsua d etop ePCAst en ei ldeall reà iruboctns à minéétere  drtêtnamriffa ,nadhmarae  lntraduraém.s.Mg orpuset de cestissemenaàunaén etsqsujeritriroteutnt aispodu df sésitineofelr ne tcrmecet  eyas rèap, c snad éaliwettettentat perpétrénodtnénoécc tea  lr, cesoyits enr-uciati .ereiH st eIl. esméirnf ,euq relepparà on d selwoo, Dae noc sonruecseoscee nrgentte datis élangn eté aien longdepuis buauc ntat-mesp ,p es éti tiusruocalourpoler selinaécegl  rel eaprcess foécurde sà etrob d d enuitvoedurmae uerq setrrrosiet suqi ontpris la fui eéricosal etnerilve dle àina  lueene pmreu,enj di derniale. Mar livic tatél edcevier sdue yéloehp alcnemb lraée àressé aga étlaù em ddean dennita ua emomo tnortante.Des filecomuneste tsi pmfoar petrgsodéismretni s selbanintchorme mataqueeé snasiesf uq i Siad IN Lakhdarser iaosOVUQNAdTitur lé,denséc sed sél a setneglAP de iviltatcoz u iuOT zi Cedfoe une orncteonmreih éyarbéd siA V.OIELTNCARCCOHAGEÀPROXIMITÉDEOMALÉUQSRLEEEMHAncNIsiur tonroer e àirtsabidlEA ïn Da (A)De eflaoc ertondnopserrTià t anouuz Ozion-nfaifôrel .eLs prix dchage deap sel rlerseévee  dntcoags tsenetd  nêttne vseitionavenontres ccremmoc sed uaevhércmas det  eesration.Les équipsed  eoctnôrelr s,onui s dvilae tnevas ef snutcaeuxien dositèmeped soi ncaitnirfchar mesesis-daneésopxe  tneiv s eesgén nocoqumietarésrusel épo çants ets commer suq«eel necs ne ee,ntdecéré péennalà tnemevitamparf cositit poulôttsp atetocsnd sigyh enèinua dct cesdionontisil  eon-ner-sepcommerciale». Marp al tn euqit-aislos lesaiség rul sd peul snep l renératentspecdelanoitan oidaRhaadam Rlet anurl ievà alit neru rece drtanm-poap-m engl éuac alibitisa sdesiene cnoodrnom neeéavec la ination den ioctntsaa  loc sed étam-mosn. Leeursecte dir uocrud ecedmmreecspdet rès esglgér s-si tnacaltivité commerciaele  tedl paoretunescommdes ène yhigxudruaeseB s cevier ses donitceriDal ed te u commerection d ealD rilevenadtenag dtsr pas lecrof seé ,ec-nera rpec,s é.Mcésie deombrespa 68 ua a reiqové issi.aram Lrndee  Ctnérl ue rcaitivagricoles, ontceocsérevu ,stn ua sté lur mescharnap amhd sesraeles drvicntrôe covsreimeruoj tgnimou  drsRae  dis sedl  aiwalaydAlger. Ces contre eled tral erpéiossden frs deaurédiaux verbcès-rt ecnnolàeég sol sntsoe  sesôlorp 243 3 rapsédmations es inforseap rlarpproétanrç cts cdemeomtnanC .srtno-eve«uitvorécadiraneruos emêp iuq ec», seurs lameloned srè eiallrtvaavtrllairseue  dmretL.»e.S . seLouvementà court ilasitnod  eecm  aaidaB raPtneyabrdét  eceenolvil  aectnnénoozdui Ou TizC delAPl sep seeffeéutct oné éttin-s oni tnreev e616 68Smoins dAmarniPAruteed e621 moc er-ms ce setsiai sap somni sedn euftonnes de promi stiud serporpnscolaà ontimaomon no  uroemocfnxnors aucommmes n  eguvicieresaldorpstiu.rueseL sont ess saisis emtnel sneitleel eesugros deanviel te sehcnalb tSeloés. érivursdl  era,iL ma n.Mrvice (APS) ontégAneecp erss ees dleecirurteu  df étnruo sei rapya dwilaer, Algemcroc-ml  a eeda i qu, av sitfaecuoY .MiramaL féi sno t suqlafi90 agentoirque 1 rerttec ruoussais-l pésé étbimoêmemeC sel .tnôrdecoion érate opmref al ésoporpcon dnt otsenags icl d ituséerrcnnée lan dea fiet te seuqifitnentrose, esqunichsei sssureisatrinchessci des branoc lôrttneged ses livun pe,miar a emari fainfinovri tas09a uq e cler pae ôltrontnegasedaL .M .s et de détail on ttécénoecnreé ss ué naueaivdeu am séhcr edssorgt.  fici.  B. Auq tos ie tnéd ndés  ejàlanp ece eargnd sea egtn pourrenforcer lmosnitamral ocegt  es se (onitlaivnaed,sédirév,ss, glace boissontisopmoc al,dioricbrfaa  letn ioudtipsor nedtaoies àtairimens alrônt cleceonanrnel tser tcepsed règles dhygiène ,alc ahnî eudf lawia  llgA dyap an re simo sauligdesole rner crmeneofudocne te consomesà largmineatriudti slaapx iqpllee rispsniauq iitam ,nomarc du mentn-nesioirpvodpano sro pes lntmeamotn,stiudorp ne éhladiti éed samitntaux (huile etvemêMsel épo itaresèrre pèrmi).es uedviaeacxu solainss), au niquetâg sedeiro xuanfcoe  dn io-tec Si i etaphaMustrpmeL. eibalei r éitfan dedet tastrom xufuen te  blessés, dontune fnna ted5 a snA . gzTit,iraB lagirm edliboed eia ttsf s elixus 12,veroserexpl egassap ua ,03hitil moinvcoundl  aortuiaers rursant lee tra-ve ed taaZliv egalem Zurmo,erarentd statnej al snasée uné ttaedriimrep erétcaa é éedourn. Lehierakimq ez ,iurobàmpco pli uarkan d  eytepoToyatH d dun véhicule,isebhrag Maua ïdaQ lAd sémrasepncorentectivui a)Iq A(MQuq ealimmeam dntyspaot,ntse ud ad el sn ont menKabylie,géoi nedna salr due SP GPaC Har  ansocaYADbunuSNESQUILASUBIESRécaitnod séseépérrfou petiv dreai ,noisreuorg seltatietensespvedéd  eréeéts eiropRPA30102 erbmetpRTPEESRDOUSLLEÈSaLT EMTNÉVENLÉ2 seudi neJeribu