8 pages
Français

«Une modification profonde du système européen … sans consultation ...

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

«Une modification profonde du système européen … sans consultation ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 103
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo
ISSN 1662 – 459921 juin 2010 e 10 année Horizons et débats o N 24 Case postale 729, CH-8044 Zurich Tél.: +41 44 350 65 50 Fax: +41 44 350 65 51 Horizons et débats E-mail: hd@zeit-fragen.chAZA www.horizons-et-debats.ch 8044 Zurich CCP 87-748485-6 Hebdomadaire favorisant la pensée indépendante, l’éthique et la responsabilité pour le respect et la promotion du droit international, du droit humanitaire et des droits humains Edition française du journalZeit-Fragen
«Une modification profonde du système européen … sans consultation du peuple» InterviewdeWilhelmHankelsurlacrisedeleuroetlaidenancièreaccordéeàlaGrèceetàdautrespayseuropéens
Horizonsetdébats:Audébutdumoisdemai,  avecquatrecollègues,vousaveznonseule-mentdéposéauprèsdelaCourconstitution-nellefédéraleallemandeuneplaintecontre  laidenancièreàlaGrècedécidéeparle  Bundestag,vousvousêteségalementadres-séàlapopulationparlebiaisduneannonce  publiéedansungrandquotidienallemand.  Quest-cequivousaincitéàagirdecette  manière? WilhelmHankel:ovsnéov-Cequenousa quédansnotreplainteconcernetouslesAl-lemands,touslesEuropéens.Eneffet,avec  laideàlaGrèceetàbeaucoupdautrespays  quisetrouventdanslamêmesituation,on  réalise,sousprétextedhumanité,desoli-darité,unechosemonstrueuse,cest-à-dire unemodicationprofondedusystèmeeuro-péenetcelasansconsulterlepeuple.Etcette  modicationalieusurplusieursplans.Au  planjuridique,oncommetplusieursmons-trueusesviolationsdudroit.Maisonchange  aussilastructurepolitique,cequiestégale-mentmonstrueux.Eneffet,ilsagiraiticide  prendredesdécisionsviadesconsultations  populairesetnonaumoyendopérationsse-crètesdeteloutelgouvernement.Etcequi  minquiètebeaucoupentantquéconomiste,  cestlaquestionduniveaudeviedenosci-toyens.Ilfallaitexposercestroisaspectsà  lopinionpublique.Enoutre,nousvoulions  indirectementfairecomprendreauxjuges quecesquestionsnedevaientpasêtredéci-déesparlesseulsjuges.Ellesdoiventfaire  lobjetdedébatspublics.
Dansvotreannonce,vousditesquelasi-tuationpolitiqueactuelledelAllemagneest  comparableàcelledelaFrancedanslesan-néesprécédantlaRévolution.Est-elleaussi explosive? Jeconstateavanttoutquenosgouverne-mentsséloignentcomplètementdeceque viventleurspopulations,deleursproblèmes  etdeleursinquiétudes.Prenonslination.  Ausiècledernier,lesAllemandsonsubi  deuxinations:ilsontperduleursécono-mies,leuravenirnétaitplusassuré,leurpen-
WilhelmHankel,29ànéel10ajvneir91 LangfuhrprèsdeDantzig,estunécono-misteetunspécialistedelamonnaieal-lemand. Ilcommençasacarrièreen1952auprès  delaaBkndänLr,detseuerchtniiuqved  plustardla.abkndnseeuBtschDeulI-rat vaillaplustardauministèrefédéralde  laCoopérationnancièreetduDéve-loppementpuisauministèredesAffai-resétrangères.De1959à1967,ilfutdi-recteurdudépartementdeléconomie  etdelaplanicationdelaKreditanstalt fürWiederaufbau.,il1967Enuaraetn
AnnoncedeWilhelmHankel,WilhelmNölling,KarlAlbrechtSchachtschneider,DieterSpethmannetJoachimStarbattyparuedansla«Frankfurter AllgemeinenZeitung»du12mai2010.(photoef/km)
sionsleurontétéconsquées.Etavanttout  lasociétél,niaduoS.eéeunjeaestmodisdémocratiedelaRépubliquedeWeimara  étéremplacéeparunedictaturedudéses-poir.Carcestainsiquilfautvoirleschoses.  Unepartiedelapopulationachoisiladicta-turedegauche,ladictaturecommuniste,et lautre,labourgeoisie,achoisiladictature  dedroite,maisjesuispersuadéquebeau-coupnauraientoptépouraucunedesdeux sileursituationéconomiqueavaitétésatis-faisante.
Quelssontlesprincipauxargumentsjuri-diquesdevotreplainte? Lesargumentsjuridiquesonttraitauxévi-dentesviolationsdudroit,cest-à-direàla  suppressiondesgarantiesdestabilitéde
WilhelmHankel ministèredeléconomiedeKarrehilllSc entantquechefdudépartementdes-nancesetducréditetdevintsonplus  prochecollaborateur.Ilparticipaacti-vementaudéveloppementdesbonsdu  Trésoretdesdroitsdetiragespéciaux  duFMIetintroduisitlemarchéàterme  àFrancfort-sur-leMain.En1972et1973,  ilfutprésidentdelaeHisssechndLa-es bank. -nohoEn9117,lifutprofesseur  rairedepolitiquemonétaireetdedé-veloppementàlheetitrsGoéinevUed Francfort. De1974à1991,ilfutsuccessivement  professeurinvitéàliversitéUn,raHdrav  àledorGeerivtésinUnwegotni-gaWhs(  ton),auS-BoSAIretneCangoled-erivUnlsitéHopkins,auWissenschaftszentrum deBerlintelaàceTsinhehcvinUtäterside  Dresde.n91E,2i199igseenllànaUni-versitélibredeBerlin. Parallèlement,ilaccomplitdesmissions  deconseilpourlahcslleseG-chTerfütaf nischeZusammenarbeit-ratsamirauxEa besunis,enCoréeduSud,enEgypte,en  Républiquedominicaine,auGuatemala,  auHonduras,auCostaRica,auNicara-
leuroauxquelleslesAllemandstiennent toutparticulièrement.Selonunarrêtfon-damentaldenotreCourconstitutionnelle, leurodevaitêtreaussistablequelemark.  Ceststipulédanslarrêtquemonamietcol-lègue eiderthcnhcsahcSobtenuean9139 déjà.EtlAllemagneaadhéréàlunionmo-nétaireàlasuitedelapromessequeleuro  seraitaussistablequelemarkdelapartde  politiquesfaisantautorité,commelechan-celierdelépoqueouleprésidentactuelqui  vientdedémissionneretquiétaitnotreprin-cipalnégociateuràMaastricht.Ormainte-nant,dansunesituationquinarienàvoir,  Dieumerci,avecuneination,ilsavèreque  lonpasseoutreàcesconditionsdestabilité,  commesiellesétaientnégligeables.LeTrai-téprévoyaitdeuxmesurescontrelarbitraire  
gua,enChine,enJordanie,auYémen,en  RussieetenGéorgie.Ilfutégalementex-pertdelanquemonBalaideérca,acvete  laidedelUE,uncentredeformationde  banquiersàTioumen,enSibérieocciden-tale.En2008,ilconseillalaBanquecen-tralesyrienneetactuellement,ilconseille  legouvernementirakiendanslacréation  desamonnaie. Ilfaitpartiedesadversairesdeleuro  delapremièreheure.En1997,ilavait,  aveclesprofesseursNlmliöl,nga-JoliehW chimStarbattyteKarlAlbrechtcSahhc-t schneider,dosépunépletniauaesèrped  laCourconstitutionnellefédéralealle-mandecontreleTraitédAmsterdamet  lintroductiondeleuro. Enavrildernier,ilrecommandaàla  Grèceetàdautresmembresendifcul-tédelazoneeurodereveniràleuran-ciennemonnaie.Enmaidernier,ila,avec  WilhelmNölling,JoachimStarbatty,Die-terSpethmann-thcahetlbArlKaSctchre schneider,déposéuneplainteauprèsde  laCourconstitutionnellefédéralecontre  lecréditdemilliardsdeurosaccordéàla  Grèce.
inationniste:dunepart,lePactedestabi-litéetdecroissance,quilimitelendettement  delEtat.Ilaététotalementcontournéavec  largumentselonlequelnousvivonsune  criseetquedanscettecrise,nousnepou-vonspasrespecterlesconditionsdestabili-téduPacte.Entantquéconomiste,jepour-raisplusoumoinscomprendrecelacardans  unecrise,lesrecettesscalesdiminuentet  lesdépensespubliquesaugmentent.Maisil  ressortdecelaquelePacteaétéconcludans  unepériodedebeautemps.Ilpouvaitfonc-tionnerdansdestempsnormaux,maisen  périodedecrise,tousleséconomisteslesa-vaient,ilnestpaspossiblederespecterun  plafonddendettement.  Maiscequiestbeaucoupplusdange-reux,cestquemaintenantlesecondpilier  delastabilité,quiestbeaucoupplusimpor-tant,aétébrisé,jeveuxparlerdeladispo-sitionselonlaquelleaucunEtatdelUEne  doitpayerpourlamauvaisepolitiquenan-cièredunautreEtat,laclausedeno-bail-out(denon-renouement),lesarticles123  à125duPactesurlefonctionnementde  lUnioneuropéenne.Lajusticationquon nousdonneestextravagante:Lesdettesdes  paysdusuddelEurope,delaGrèceprin-cipalement,maisdautressuivront,serontà  lachargedescontribuables.Etpourquoi?  eticionmentpubliquementandaider  lesEtats.Maisnimportequeléconomiste serendcomptequonnaidepaslesEtats  maislesbanquesquiontpriscetargentaux  paysconcernés.Cenestdoncpasuneaide  auxpaysendifcultémaisuneaidedestinée  àunsystèmebancairequiafaitdesaffaires  peusérieusesetaainsiconduitlesEtatsà  menerunepolitiquenancièrepeusérieuse.  Etcela,onnousledissimule.Ilfautdonc  ledénonceretilfautdénoncernonseule-mentlaviolationdudroitmaissesconsé-quences.
Quellessontcesconséquences? Lapremièreestqueléconomiedemarché, quiétaitlabase,nestplusvalablequand  vousavezdelourdesdettespubliques.Dans
Suitepage2