Fre - The UNESCO courier; Vol.:54, 4; 2001
52 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Fre - The UNESCO courier; Vol.:54, 4; 2001

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
52 pages
Français

Description

Fre - The UNESCO courier; Vol.:54, 4; 2001

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 113
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Exrait

Avril 2001
Contre les pilleurs et les vandales SAUVONS NOS TRÉSORS
Violence scolaire: une affaire mondiale
Quand emb s ldeesviennreynot ndes pièces de rechange
La défense de l’environnement, stade ultime de l  «i  m p é r i a l i s m e » ?
Afrique CFA:1000 F.CFA,Antil$lUes:18 FF,Belgique:160 FB,Canada:3,95$Can, Espagne:550 Ptas , USA:4,25 S, Luxembourg:154 F.Lux, Portugal:700 Esc , Suisse:6,20 FS, United Kingdom:2,5£,Maroc:20 DH.
à la Convention Ud N I D R O I T nAnalyse article par article de la Conventio de 1995. nRelation avec la Convention de l’UNESCO de 1970 concernant les mesure àprendre pour e-mpê  cher l’exportation des biens culturels. nd  eyleseu-salq naA tion dans plusieurs-sys17 x 24 cm, 220 p., tèmes juridiques.150 FF/ 22,8
 U N E S C O lace de Fontenoy, 75352 Paris 07 SP, France : +33 1 45 68 57 37 rnet: www.unesco.org/publishing ail: publishing.promotion@unesgco.or É D I T I O N S U N E S C O
La Quête de l’eau Un jeu d’aventure pour sauver le Peuple de l’eau et 5 voyages de découverte sur notre planète Cd-rom ludo-éducatif pour les 9/12 ans Contenu en adéquation avec les programmes français des écoles et collèges.
LOr bleu L’encyclopédie interactive de l’eau Pour les plus grands et pour la famille Civilisations, sciences, géopolitique, environnement
Éditions UNESCO/ STRASS Productions CD-ROMPC/Mac 249 FF/37,9
Éditions UNESCO/ STRASS Productions CD-ROMPC/Mac 299 FF/45,5
7, place de Fontenoy, 75352 Paris 07 SP, France Fax: +33 1 45 68 57 37 Internet: www.unesco.org/publishing E-mail: publishing.promotion@unesgco.or
SURELLIAD TE ICIDdénominationsde edm mê euq eel sNas ontiuns s,ielrapENUoOCSel u OwV É RncesioleN S .sADU M  CNE mesirtonéontien uo syapirret edd  ec«irq auiléUNESCO,aralde l rueénégiD,atcerat MursuïcKorohifAhg,nneimay eaBas duddhesboiondtcurtsed al »erultcua  lrentcomeà énil rofnitam,nonsteas pn  uL eoCruirred e lUNESCO,destiraseL.noxeselcitt enimprioinoplemtnoducicleo flOr de satiganiel c dlereaintmeL.OCf sel eSENUrs auteun de leu sénecsssre  tapisnaonec ras pnt elleicfo ecnaslescssurièrerontqieumilp snraetga éesnc àntmele3-61.pp,eloiV.)7 ausfoisu fasi docell épsram ianccutionntneuc,ad til elocéua:eemblenty échappenu euctlru eens e,semêrtxesecnelio.V3)-110p.(pr réaiLubiliaec vierrea gude lnn,tnafos-sdtneneseur sntmoai,muesqotrud  uuoavtnua se retrldats enat,nnasiel sap rbanstalisà c.Maic ed étô,emirc eioptceexr paelnnos nsoettntaoi,nune vaguedepilla seghcraoloéuqig cesndlatiesamnsndémrofont pputemiioaprttoernentor.Felrsveni uneas,tnemesueruehtation,in préservele  tocidivudleag,gduneecllvetisod(reisrret niae»(plisméria«impev ln uo tnureiaquastmenemnnrovinel ed esnefédaouvent,le,bien smina tuqeisre tses,crndedux ud Ste duec ud sroN ,épafandeunagaût llegous re plserbèléctuemorp  lisçaans lu peslnud sec ehsfrfAlain Senderens:rétnrueisua dis41p.3)-4éb.D iatuq na resilatne«pdentveer slsi.tePlunev ribétatrumsinsn leut-o sedrbmenolc egatecind unsyous sno dp(.pabllnor hiqueLe 4-9).wEtalégt baact enemtne ebreyapselerbut sun ercicommpp3.la( ?)éD-804al mesad p,às lutrofar enosinad ièces détachées»p uo rosgiendrse.)tEc epp4.-715e une élst encored nsrohqetie,iueu,pst e  dbaCu daluqnati eenlédeviffe»lbou «malp ud tol el tnee(brom nndra gusentlesmeilleuresf ueliel sp(.p415)-1
S O M M A I R E AVRIL2001
w 4Libéria: la paix marque des buts Ontq cdr dme`msr,rnkc`sr+ kd ennsa`kk odqlds cd rtqlnmsdq k` ftdqdq-Photographies de Tim Hetherington, texte de Lucía Iglesias Kuntz wÉDUCATION 10 Violences scolaires: une affaire mondiale K”åbnkd bqhrs`kkhrd kdr sdmrhnmr cd k` rnbhåså ds odts kdr `lokhehdq-Éric Debarbieux 10 Burkina Faso: l’école, aussi, peut être violenteAmadé Badini 11 Japon: la défaite des profs karatékasEntretien par Philippe Demenet 12 Afrique du Sud: l’héritage de l’apartheidGraeme Simpson
.
wCULTURES 14 La mystérieuse vallée des cigares de Cuba C`mr k` u`kkåd cd Uhî`kdr ontrrdms kdr ldhkkdtqdr edthkkdr cd g`u`md-Reina María Rodríguez wDROITS HUMAINS 38 Au-delà de la science, le marché des embryons Kd bknm fd cdr dlaqxnmr+ tmd `ta`hmd ontq k` låcdbhmd+ ` odts ésqd kdmidt ctmd bntqrd `t oqn e h s- Amy Otchet wPLANÈTE 41 La défense de l’environnement, stade ultime de l’«impérialisme»? K` oqnsdbshnm cdr qdrrntqbdr rdquhq`hs cd oqåsdwsd Ü k` cnlhm`shnm cdr o`xr qhbgdr-Shiraz Sidhva wMÉDIAS 44 Afrique: quand la radio va, tout va K”drrnq cdr q`chnr oqhuådr ds cd k` cålnbq`shd unms cd o`hq-Eyoum Nganguè wENTRETIEN 47Alain Senderens, la cuisine entre deux feux K` bthrhmd m”åbg`ood o r tw o`q`cnwdr ct sqnhrhçld lhkkåm`hqd-` `
Contre les pilleurs et les vandales Sauvons nos trésors La destruction des statues de Bouddha en Afghanistan, la longue spoliation culturelle des Indiens dans les deux Amériques ou le pillage archéologique systématique du Mali se heurtent à une opposition de plus en plus résolue. Le contrôle du marché par les Etats, les restitutions de pièces mal acquises par les musées et d’innombrables initiatives personnelles témoignent d’une prise de conscience: la défense de l’universalité du patrimoine progresse. Le sommaire détaillé est en page 16.
Dossier
irleoffrvanes hatnl  sodyaassep a  ldens déellvaelañiV evitluc s
Kunta Varney, de l’équipe des Millenium Stars, fait une tête à l’entraînement.
Li  b é ri  a: la paix m a rque des buts
PHOTOGRAPHIES DE TIM HETHERINGTON. TEXTE DE LUCIA IGLESIAS KUNTZ. TIMHETHERINGTON EST UN PHOTOGRAPHE BRITANNIQUE. LUCIAIGLESIASKUNTZ EST JOURNALISTE AUCOURRIER DE L’UNESCO.
Pour les jeunes du Libéria, le football est plus qu’un sport: il permet d’oublier une guerre civile dévastatrice et de rêver à un avenir meilleur.
4Le Courrier de l’UNESCO-Avril 2001
s sentas-sent dna sel s03 0 0p0ese tet e,lle qu0005ps 0atceruets.P mentf o a r  a  ilseucnf  ieérib lntsoe nnd issua enévé senrèieremioer( ede toutDnt,contrid,»aeWtom réitie  dctviEnh.as c sl telsee efmm poutentcomples d edats ud secals Le.«iaovnrMoe 
Avril 2001- Le Courrier de l’UNESCO5
Ces enfants-soldats qui se battaient dans des factions rivales portent aujourd’hui le même maillot. Ils sont égaux devant le ballon.
Antidote contre la misère, le foot au Libéria se pratique n’importe où.
 U R L EwSIE TI C I L DA our reig dté é a eécalpéne riov(é).Ccadrnfanes edltastos ies,suqtsornt e19re e9091 tP.79 sull eda moitié de la ppolutaoi n audmédruojua tnetropllaiemêm mlei hugéuano tsls toI.ball le vantx ded tn snatab eiatnsioiv rs dectfavrneeg rlasep uo frères,pères eto n duc,i s n a méri dAdu Sque uqattalsérb tna t n e so,ldnaRoélivisnoi,sls iuon.Grâce à la tétannEdsporuuo entvees lha ciompillearsede Mque myipllOnoà,assiontic-leséa  lde sertnocner seL.debuts acombien s vane tliei ntentdaa  lrgeoeneptsiMG reram  éuqes lnsdas itloxpqé sednarg sulp  n cFr as enuipee, nlaei ntIe e, reelQuglAneretC !sctnerap ruoc buts eninquante3 00r nep ul sed ecnafneà eéssapiaovnrMo eilù ,oelévtsé s  ap rad-mègranvec re atseszierrf eserèt  eursœjus,usquaB laol ndrOm ondialpour ses eGd:n enued tiol h eaenvirgeo Wesl saes.Iussiit aomtns  eégéner rn  erentcot  eornu tiudndecreM e .A pré-s e n t i, loptr enu eomr tes deilmatslo te  sedllab»sno lopuqic  eantiacheour it pu-vaahcés ruop,elbmon dunacChr.feuf tO. noc i s a ius en-seurait toed artniavasaptmp iv roeuînonr,moc te,tn no em déembtoui nlae j,suuosrl  auqàit tjoualesjous  étéicaf:sel no«utébns t ons paL biréeisnS.sed rdes milliers deou pledèmon  uurot nos à tse li,paysson tté  quiovrièras spa ena.QlénzuinivePer d tied e haeavêra n t ,Wd.E n f nUr cerooctner.s pitnglodaé  unsugenerrearf cirtide qui a fait pul sed1 05 0 0m0esnt oopaaprét  euq eur m-mecért .Je n en usqul, e9179é atapsyafne stn suo selolid».est ons de é r i auA L i bion du f,la passl ruop elobmys el cismae,quriAfpesap sèl iu aenal,tnormest :«Ccenhqieue  tos nison directeur ticsndtnertênu ecèmé.Ineesl cot d  eeuruléceals patr coms.Joiote ne haeWssua tseib lontie,nnieérbériennerationlil  aéFédteet sederipes surpoqu éllab uo  ed tooFsla a mi,il foisnu e sdp:ulerxu des leray purpo ehcop al à niam