Fiche de salle: les émaux au Moyen-Âge

-

Documents
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

18 31 1 30 19 2 8 36 33 23 12 29 6 37 34 16 14 13 11 21 10 32 2417 26 28 35 Salle 16 Les émaux au Moyen ÂgeFrançaisG F E Au Moyen Âge, l’émail est l’une des principales ressources du décor de A l’orfèvrerie. C’est une poudre de verre colorée à l’aide d’oxydes métalliques (cobalt, cuivre, fer…) et le plus souvent opacifiée. Appliquée sur un B C D support métallique (or, argent ou cuivre), elle se liquéfie à la cuisson et se 9 solidarise au métal en refroidissant. Opaques ou translucides, les émaux, qui se prêtaient bien à l’ornementation et à la narration, ont connu au Moyen Âge un extraordinaire succès, en raison de leur éclat et de leurs7 couleurs. Presque toutes les techniques d’émaillage ont été inventées ou développées à l’époque médiévale. croix typologiques de la région de la Meuse c’est-à-dire L’essor des émaux champlevés mettant en relation des épisodes de l’Ancien et du Nouveauà l’époque romane Testament (fig. 3) : les bouts de bois croisés sont ici une La technique la plus ancienne, antérieure au Moyen Âge, préfigure de la croix du Christ. L’ensemble de plaquettes est celle des émaux cloisonnés, utilisée dans l’empire et nimbes émaillés (C. Cl. 14673, Cl. 17709, Cl. 23529, byzantin et, en Occident, durant le premier Moyen Âge. Cl.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 septembre 2013
Nombre de visites sur la page 81
Langue Français
Signaler un problème