A Dangerous Method - Dossier de Presse

A Dangerous Method - Dossier de Presse

Documents
22 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Sabina Spielrein, une jeune femme souffrant d'hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung. Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente. Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud...

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 21 décembre 2011
Nombre de lectures 317
Langue Français
Signaler un problème
A DANGEROUS METHOD
DStbtN mAS DStbtN 66, rue de miroei 00 ri t : 01 6 3 6 20  : 01  61  0
Dé : 1h39 St l 21 Décmb 2011
SS AN NcNt  N cAt 12, rue u budr 00 ri t : 01 2 2 23 0
m thmAS éSNt N cDctN lA lm,  S ctS, cDD ct c mAN N ASScAtN Ac mlb ctS
KEiRA KNiGHTlEy viGGO MORTENSEN MiCHAEl FASSbENDER SARAH GADON t viNCENT CASSEl
A DANGEROUS METHOD
N lm D DAviD CRONENbERG
D’AèS l l «A m St DANS mthD» D hN  t lA èc D théât «th tAlN c» D chS th hAmtN
iNTRODUCTiON
 SN m lm «hSt», DAD cNNb A chS l «méNA à tS» ’Nt cm Sé SmND D, c N t SAbNA SlN A Débt D Ntèm Sècl l N S’At éDmmNt AS D’N ADll, mAS D’N DS ANDS bAtAllS hlShS D Nt é, DNt lS tANStS Nt mAé l’hS t DS DéS lA N SAbNA SlN t N t lA AtNt D N Dct N, S SA DScl t SA mAîtSS, t NN N bllANt AtcNN  tNtA, DANS N m tmS, D écNcl l è NDAt D lA SchANAlS t SN DScl chS,  NAlmNt ND l At D mAît NNS lA lASN D N N Ac N N ll têmmNt NéSé A SANS Dt é N ôl mA DANS lA bll DS D hmmS t NAlmNt DANS l SchSm  SéAA NélctAblmNt lS D éclS AND N SAt  l mAt D lA SAlté DANS l’NcNScNt t l m Nt D DéSAccD Nt N t D, N N S’étNNA AS  c St écSémNt l’hSt D’N ASSN AmS Scèt t NtDt  cNS tt lA tAm D A DANS mthD
SyNOPSiS
ch, 190 cAl N, 29 ANS, SchAt, St A Débt D SA cAè t AtA SA  Ac SA mm, mmA S’NSANt DS tAA D SmND D, N tNt l tAtmNt émNtAl cNN SS l Nm D SchANAlS S SAbNA SlN, âé D 1 ANS SAbNA, N SS clté  Al l’AllmAND, A été DANSté «hSté»  t A lA étAtN D’êt Até t lNt lS D SS SéANcS Ac N, ll  S N NSS âché A lS hmlAtNS t N cm SANt Sll SADmASchSt âc à l cSNDANc, N ANt à N AND cmlcté Ntllctll Ac D, S l cAS D SAbNA  D DmAND à N D tAt N cllè, tt SS, tcmAN t AmAlSt méNtNt SS SN NlNc, N A bAlA SA  éth t S lASS All à SN AttANc NS SAbNA c’St l Débt D’N lASN DANS DNt lS cNSéNcS Nt êt ASS NAttNDS  NDAmNtAlS
NOTES DE PRODUCTiON
DE lA SCÈNE À l’ÉCRAN A DANS mthD t D’AbD N ScéNA A ml DS ANNéS AtNtD chSth hAmtN,  S’St tS NtéSSé à lA SchANAlS, ASSA bAc D tmS à A DS chchS S lS lAtNS Nt N t D , StA l’hôtAl D bhöll à ch ù l Déct l’hSt D SAbNA SlN hAmtN S mt à Dél l mAtél ’l AAt Accmlé N N èc D théât à lAll l DNNA l tt D th tAlN c, t  cNNt N AND SccèS AND ll t mNté A NAtNAl thAt D lNDS Ac Alh NNS DANS l ôl D N lS ANNéS lS tAD, DAD cNNb DmANDA à hAmtN D’ADAt lA èc  l’écAN «’AAS té DANS lA èc NAl D chSth hAmtN N mAtéA AAt  l cNémA l At  lS SNNAS ANt éllmNt S té, ’lS ANt été DS êtS SémNt NtllNt S t  l tANl D NSAbNA At, D’N ctAN AçN, DNNé NASSANc à lA SchANAlS mDN, m SéDSt éNmémNt» hAmtN cmmNçA DNc à ééc SA èc SS m D ScéNA, tSSANt à At D ctAtNS t D cSNDANcS D cS AthNtS SNNAS hStS, lA tAm D c  t N AND DébAt D’DéS cNNb SA l t à SN l Am m thmAS, Dct NDéNDANt  A tS tAAllé Ac lS ANDS AtS D cNémA cNtmAN t Ac  l AAt Déà mNé à bN D ANDS lmS : l StN N t cASh ANt à chSth hAmtN, lA chANc D  tAAll Ac cNNb, éAlSAt ’l ADm, NtAîNA mméDAtmNt SN ADhéSN : « NS  DAD SSèD c mélAN D’bctté D t D’NAmNt lNt  m ASSNN c’St N SmS ltôt A  cll AAtmNt à c éct, cA l Déct StmNt lA AçN DNt cS SNNAS tNtNt D DéN DS èlS D clSAtN t D mN lS AtNtS S N «NmAlté», tt N NANt SSmNt cNScNc ’l N’ A AS D Nm t ’lS DNt , cmm NS tS D’N ctAN mANè, DANS lS mAS t DNt S’ADAt à D cllS cNtADctNS»
JUNG, FREUD ET SAbiNA AND l Allt chS lS ActS  AllANt NcAN cS SNNAS hStS l cAStN S’AéA mDAl cmm l Dt m thmAS : «c’St N étD D l’âm hmAN à tAS DS SNNAS  SNt NS N A tNt ANS, D cNANt, SAbNA tt St lA NtAN t SS N  lS D tNt ANS c’St mchAl ASSbND,  mtNSN, A Nhtl t NcNt cASSl  DAD A chSS, t ’A té c ch Sb»
Michael Fassbender - Carl Gustav Jung
iggo Mortensen - igund Freud
«Ce qui donne toute sa valeur à A DANGER MED c’est que le fil nous restitue une tranche de vie de ces gens célèbres dont nous ignorons resque tout e fil reste très accessible dans la esure où l’on découvre qu’ils ne sont que des êtres huains réagissant coe nous tous ls ont les êes désirs et les êes alousies C’étaient des gens très brillants qui avaient né-cessaireent des roblèes d’ego C’est intéres-sant de les voir réagir quand ils se sentent iégés et coent ils agissent sur leur entourage ar-ois le lus roche»
Fidèle a sa «éthode» Mortensen s’est totaleent iergé dans l’étude de Freud coosant son ersonnage avec sa inutie coutuière  il a été usqu’à aire un èlerinage dans sa deeure natale dans ses aarteents de ienne et de ondres il a visité le urghölli a lu la luart de ses livres a étudié les hotos et les bandes d’actualités et a êe été usqu’à retrouver la arque des cigares qu’il uait «Freud a continué de s’habiller endant des diaines d’années coe on le aisait au e siècle l écrivait l’alleand en lettres gothiques et il n’a aais acceté de se conorer au œurs «odernes» l  a quelque chose de très orel dans sa açon de se résenter ou de s’erier uand on consulte les lettres qu’il écrivait à Jung il  a touours un très haut niveau d’intelligence ais dans ses conversations il était très drôle et avenant J’ai érouvé un grand laisir à ouer toutes ces etites nuances»
eira nightle - abina ielrein
tto Gross - incent Cassel
arah Gadon - Ea Jung
Arès avoir lu le scénario elle se it iédia-teent à étudier le onde de la schanalse coilant énoréent de livres et d’articles sur le suet ainsi que toutes les inorations qu’elle ut trouver à roos de abina a abina agitée et hstérique que nous décou-vrons au début du fil est très éloignée des ersonnages que eira nightle a interrétés usqu’ici Ce ut un défi que eira releva avec enthousiase «abina est la victie d’un grand désordre ental quand elle arrive la reière ois à l’hôital ais e crois que ce qui décon-certe le lus Jung c’est qu’elle soit etrêeent intelligente courageuse et ouverte l a beaucou lu sur Freud et sa éthode schanaltique et il coence à utiliser la eune fille coe une sorte de test décisi de sa «taling cure» Coe elle  réond ort bien e crois que son honnête-té son intelligence et sa orce intriguent le eune schiatre et le ettent un eu al à l’aise» Arès E RMEE DE ’MRE incent Cassel a sauté sur l’occasion de ouvoir travailler de nouveau avec Cronenberg «tto Gross est vraient alade l est toico-ane et entretient des relations ultiles avec beaucou de ees et d’enants l  a une rélique qui résue bien le ersonnage  «Ne aais rien erier» D’une certaine açon c’est un nihiliste»
«Mêe si Ea a les lus grandes esérances quant à son ariage à esure que l’histoire se déroule elle doit sans cesse aire des corois on rôle aurès de Jung a été très iortant non seuleent arce qu’elle a aintenu leur vie de aille ais aussi arce qu’elle incarnait son soutien le lus inaillible»
NE tto Gross ourut de ai à erlin en 
igund Freud ut chassé de ienne ar les nais et ourut d’un cancer à ondres en 
abina ielrein rentra en Russie et ora un grand nobre des eilleurs schanalstes d’nion oviétique avant de retourner dans sa ville natale Rostov-sur-le-Don our ratiquer la édecine En  devenue veuve elle ut arrêtée ar les nais et eécutée dans une snagogue
Carl Gustav Jung sourit durant la reière Guerre Mondiale d’une sévère déression nerveuse dont il finit ar éerger our devenir l’un des lus grands schologues de son éoque l survécut à sa ee et ourut aisibleent en 
l’AiR DU TEMPS
cNNb NttNt Ac SN é N lAtN SécAl ,  ctANS D SS mmbS, St DS DS DANS D’ANNéS AèS A mS N lAc lS ScèNS Ac SS ActS DANt DS ééttNS, l ANS N ééttN éNéAl ù tS lS élémNt S D mS N ScèN SNt DéNS NN, l tN cmm NS l’l NcNt cASSl, l N’ A AcN Ambïté, N D côté DS ActS N  l’é tchN «c  S t AAtmNt clA, Ac cNNb, c’St ’l St clA l SAt c ’l t t ctt cNANc S A à tS c  tAAllNt Ac l c’St N StN  S S tS, A cNémA, «’Stc  St SécAl Ac c mtt N ScèN, lS SNt SS DéNtS StlS » mAS Ac tS lS ANDS cNéAStS Ac  ’A tAAllé, l St tS StN D clAté c’St lA chS lA lS mtANt lS NtS  DAD NS tANSmt SNt tS cNcSS t l tAAll Ac cNANc t Aclté tt A lN D lA Né» cAl S  A tAAllé cmm DécAtc D cNNb DS AtmNt l Débt, S’ccA DS éAS, AANt D ASS l lAS D lA DécAtN à N At étéAN D lA t cNNb, AmS mAt N AA à lA cNclSN  lS DécS DANt êt SAtéS t D clS SDS  cmm S lA cNSmmAtN éNm D cAS ch D NlNçAt tt l’AtmShè t l’N cmbNA c tN DmNANt Ac lA Altt lmté DS cStmS : cStmS SmbS, bS âlS, NmS S DS NmèS clA At lS D Nt ANS  t SScht, Dct D lA htA h, tAAll Ac cNNb cmm mAt, l A l  l’éclAA t l tAAl D lA cAméA StNt l ScéNA t lS ActS «c   m’NtéSSAt, c’étAt D DNN l’mSSN  c’étAt N lm t NN D théât lmé NS N’ANS AS At D mmNtS D cAméA tAAANtS, t AND lA cAméA b, c’St NmNt Ac  c’St NécSSA NS ANS lmé lS ScèNS SmlmNt, SANS tS NtlS, Ac  lS ActS Nt D’éNmS AltéS t  lS DAlS SNt D’N AND NtllNc c’St clA  NS l lm» mAt t SS cllAbAtS S SNt bAc NSéS DS htAhS D’é  lS DécS, Stt  lS bA  D N t D D
cmm DANS lA éAlté, l bA D D étAt N èc lAmbSSé D bS Smb, bé D lS, D lS, D’btS DS t D’ANttéS  NcmbANt SN bA l tt Nc l SNtmNt D clASthb NDANt l mAAthN  t l m NttN NctN N têtàtêt D N t D c’étAt l’écN êé  l SNNA ’NcAN  mtNSN «’AAS Déà tAAllé Ac cAl S t AmS mAt t lS SNt NcAblS  lA AçN DNt lS Nt cNç c Déc St AblS  N DS AS clA Ac ’l St ASScé à mN SNNA, mAS l cAbNt D D St AmNt N chD’œ cmm  lS cNNAS, ’A été N mS D l D : « SS Allé à NN t ’A At ANtté D chchS AANt l tNA  ’ A té lN D lS ’A AmNt At DS chchS S c  D lSAt, AtANt  SN lAS   SN tAAl, t ’A té lA lAt D cS lS DANS D llS lbAS NNSS» A DANS mthD S St à N é bN écS, c  A mS à DNS cNNb, lA cStmè, D S’mm ttAlmNt DANS lA chch « N cStmè, l St mll D tAAll S N ScéNA  c N éD écS ll A D 190 à 1913 ’A At éAlS lS cStmS DS ôlS NcA ch cS, à lNDS, ù ’A chS lS tSSS t lS StlS c t N tAAl éNm  N’A AmAS, DANS mA , SélctNNé AtANt D DNtllS » AND ASSbND mt lS lNttS t l c Stm D SN SNNA, l t mméDAtmNt tANSté DANS l’NS D N «l  AAt N AND éléANc DANS lS tNS D ctt é t l At D’NDSS N cStm S AD bAc AND N mt lS SlS  l SNNA t, t tS cS ttS DétAlS cmm lA mNt à SSt, çA S mt D m Nt DANS lA A D SNNA» AND l Allt mAN l’ASct D SAbNA, N cNStAtA ’l StAt tèS  D htS D’ll lS cStmS émNNS élNt lNtmNt NDANt lA Dé D lm N 190, A ml, lS mmS tANt DS cSAS ctNS à cl lé, t lA m DS bS SlNAt lS cStS à At D 1910 lA Slhtt S mt à chAN t, N 1913, lS S étANt DNS lS éttS DANS lA mS ù SAbNA ASS D StAtt D AtNt à cl D’ASSStANt D D, SN l chAN à l’NSSN, ASSANt DS bS âlS t DS ch DéAtS, à DS tNS lS ShStéS t à DS cS lS SAS l mAll t c SthAN DS ttlA D’N ScA A ASSé bAc D tmS à AmN D NmbSS htAhS  ’ActS t ANtS N DétNNt AS N S D éAAtN, DS  St éAlmNt N AtSt D tAlNt, A DSSNé t Nt tS SS tS D mAllAS t D cS  SAbNA, AllANt mêm S’à ND l N D D S DS htS D  mtNSN, cmm AD Sll  SN tAAl D mAllA SécAl hAD Sh, écmNSé D tS ScAS, tAAll Ac cNNb DS lS D tNt ANS A l D tmS, l cllAbAtN St DN Ntt, ADlà DS DScSSNS S lS SNNAS t l ScéNA lA AttN, élémNtclé  AccmAN lS tActS émtNNllS à l’écAN, t N SNcAtN lS NtNS lS’l Déct  N t SAbNA AtAANt lA mêm ASSN  SD, l’éA D AN «l mth D SD St AmNt A cNt D ctt hSt t D lA lAtN Nt SAbNA t N  lAS ADAt DS mcA téS D l’éA t lS l à l’hSt D N t D SAbNA ANtASmAt N N SD t ll mANAt ’ll tAt N NANt D l, éNmmé SD D t N ê ù l DétSAt SD  lAS  mA mS m ctt lAtN cml à tS tS t lA cNNct A  SNNAS»
DERRiÈRE lA CAMÉRA
DAviD CRONENbERG - RÉAliSATEUR
On ne présente plus David Cronenberg qui a su atteindre, dans le monde du cinéma, une place toute particulière. Il a écrit et réalisé FRISSONS, R, FS CON, CROOSO , SCNNRS, IDODRO,  OC, F SNS,  FSIN N, CRS et ISN. Il a adapté à l’écran, d’après des scénarios originau, DD ON, . RF, SIDR, ISOR OF IONC, et S ROSSS D ’OR.
e cinéaste nati de oronto a été récompensé internationalement. n , il est ait Docteur onoris Causa de l’niversité de oronto, en  la France le ait Cevalier des rts et des ettres et, en , lui accorde la égion d’onneur. n , le magaine  le nomme «omme de l’année» et le National oard o Revie lui accorde le ill ilder ard et le Stocolm Film Festival, le ietime cievement ard pour l’ensemble de son œuvre. n uillet , il a été le commissaire de l’eposition «nd arolSupernova  Stars Deats and Disasters, »  pour l’rt aller de oronto.
Des rétrospectives de son œuvre ont eu lieu au apon, au S, en ngleterre, France, résil, Italie, ortugal et bien sûr au Canada. De nombreu livres ont été écrits sur lui, dont les plus marquants sont e Sape o Rage, e rtist as onster, Cronenberg on Cronenberg, et deu livres publiés au Caiers du Cinéma.
Cronenberg a étudié à l’niversité de oronto, où il réalise deu courts métrages en mm, RNSFR et FRO  DRIN. Ses deu premiers films en mm urent SRO et CRIS OF  FR, tous deu réalisés à la fin des années . Dès ces premiers essais, Cronenberg s’oriente, dans un stle underground, vers les tèmes qui caractérisent toute son œuvre  la violence, le see, l’orreur «viscérale», la contamination, l’épidémie, la mutation et la satire sociale.
n , Cronenberg dirigea «a ouce», un opéra inspiré de son film, au éâtre du Câtelet à aris, d’après un livret de David enr ang et sur une partition de son vieu complice oard Sore.
u’il adapte des livres de la contreculture CRS et  FSIN N, qu’il plonge dans la sciencefiction IDODRO, ISN ou SCNNRS ou qu’il ouille les corps et les âmes CROOSO ,  OC ou FSNS, Cronenberg reste le même  un cinéaste perectionniste, rafiné et audacieu, soucieu d’éclairer nos pulsions et nos pobies par des images violentes ou paradoales, reposant sur des intrigues d’une grande densité. près avoir magnifiquement mis en scène la claustration, la pscose et la solitude ultime dans SIDR, il s’attaque, avec  DNROS OD, au relations périlleuses qu’entretiennent des êtres d’eception. Coincés entre le discours et le désir, entre l’admiration et le ressentiment, les éros du film deviennent l’eneu d’une bataille qui orgera la sensibilité moderne.