Madame Bovary de Minnelli Visconti

Madame Bovary de Minnelli Visconti

-

Documents
3 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Fiche produite par le Centre de Documentation du Cinéma[s] Le France.
Site : abc-lefrance.com

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 72
Langue Français
Signaler un problème
Madame Bovary de Vincente Minnelli FICHE FILM Fiche technique
U.S.A. - 1949 - 1h28 N. & B.
RÈalisateur : Vincente Minnelli
ScÈnario : Robert ArdreydÕaprËs le roman de Gustave Flaubert
Musique : Miklos Rozsa
InterprËtes : Jennifer Jones James Mason Van Heflin Louis Jourdan Christopher Kent Gene Lockhart Frank Allenby Gladys Cooper John Abbott Henry Morgan Henri Letondal
L E
D O C U M E N T
encore, il nÕen fait pas une hÈroÔn romantique. (É) [Mais] une jeune femme aliÈnÈe par son Èducation, ses songes creux, sa conception faussÈe des rap-ports entre les sexes. Tout en suivant avec beaucoup de fidÈlitÈ les Ètapes du roman, Minnelli a mis en scËne le pro-cessus de cette aliÈnation morale et sociale, qui tourne plus ou moins ‡ la folie et se termine dans lÕÈchec, la ruin le scandale, le dÈsespoir et le suicide par lÕarsenic. Il sÕest mis ‡ la place de cet femme crÈÈe par Gustave Flaubert. Il la quitte rarement, il est l‡ pour voir, enre-gistrer ses actes, ses dÈsirs, ses dÈlires. ComÈdienne ‡ tort peu apprÈciÈe en France, o˘ lÕon ne voulait voir en elle qu IÕÈpouse du producteur David O. Selznic imposÈe comme vedette, Jennifer Jones avait bien compris les conceptions du cinÈaste. Elle est admirable dans la nÈvrose et lÕhystÈrie galopante. (É) Toutes les grandes scËnes sont ainsi trai-tÈes avec une sorte de frÈnÈsie. Car si comme dÕhabitude pour un film dÕÈpoq ‡ la MGM, les dÈcors et les costumes sont particuliËrement soignÈs, Minnelli ne sÕen est pas tenu ‡ lÕillustration dÈc rative. Il a fait une Ïuvre de visionnaire. Jacques Siclier Le Monde - 21/22 Juillet 1996
Madame Bovaryest un film de qualitÈ, avec de trËs bons moments. Emma qui attend pour sÕÈchapper un vent de te pÍte, et voit passer ‡ toute allure la dili-gence familiËre, avec Rodolphe ‡ lÕint rieur ; le pavillon dÈlabrÈ o˘ elle a lÕhabitude de rÍver et de languir ; l splendeur tapageuse et provinciale de lÕOpÈra de Rouen et son attrait magiqu sur elle : de telles scËnes demeurent dans le souvenir. Plus rÈussi encore, remarquÈ par la plupart des critiqu fut le bal au ch‚teau ; bien diffÈr pourtant de la description de Flaub (É) dont Minnelli a fait un tourbill dÈlirant de musique et de mouveme un miroir, sÕil en est, de lÕ‚me ver et pleine dÕappÈtits de Mad
Bovary... Elle apparaÓt, en haut dÕun escalie suprÍmement belle dans une robe dÕu blanc ÈthÈrÈ ; on la remarque, et quan lÕorchestre attaque une valse, ell sÕabandonne au rythme, dansant dan une sorte dÕexaltation : ‡ la fois ivre enivrante, elle est la reine du bal. (É) LÕEmma Bovary de Jennifer Jones su gËre sans aucun doute une magnifiqu crÈature aux aspirations insatisfaite mal dirigÈes. CÕest une version hollywoodienne d roman aussi bonne quÕon pouvait lÕes rer. Vincente Minnell
par Catherine de la Roch Premier Plan n∞4
Entretien avec le rÈalisateur
Parmi tous vos films, lesquels prÈfÈrez vous ? Attendez... Hum, cÕest difficile... Il y Meet me in Saint Louis... JÕaim beaucoupThe clock. (É)
EtMadame Bovary? Je lÕaime bien, jÕen suis trËs conte C'est un personnage qui mÕa fascin vous savez. Emma Bovary est dÕailleu le personnage le plus controversÈ de l littÈrature : au moins quinze Ècrivain ont fait des Ètudes sur elle, elle les pas sionne. Et il nÕy en a pas deux qui soie dÕaccord sur son caractËre : elle est complexe que chacun a un point de vu diffÈrent. Pour Somerset Maugham, pa exemple, cÕest trËs simple : elle est un quement intÈressÈe par lÕargent. Po dÕautres, cÕest une femme innocente
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.25.11.83
valait la peine de le montrer, de se demander pourquoi cette femme se comportait de la maniËre que Flaubert avait dÈcrite... Je crois que lÕon pourrait faire dix films sur Emma Bovary, et tous diffÈrents.
Avez-vous vu le film de Jean Renoir ? Jean Renoir a fait uneMadame Bovary? Oh, je ne le savais mÍme pas. Je connais bien Renoir, mais il ne mÕen a jamais parlÈ.
Votre point de vue sur Emma Bovary est somme toute assez proche de celui de Flaubert. Flaubert ne semble pas la critiquer mais tolÈrer la maniËre dont elle se comporte. Je crois quÕil a voulu faire du personna-ge du prÍteur sur gages lÕinstrument cri-tique dÕEmma Bovary. Il est bien plus mauvais quÕelle : il la flatte, est au cou-rant de ses aventures amoureuses, se montre comprÈhensif, jusquÕ‡ ce quÕil la tienne en son pouvoir. Il se transforme alors en sermonneur et lui reproche par le menu tous ses Ècarts de conduite. Jennifer Jones Ètait lÕidÈal pour incarner Emma Bovary parce quÕelle estÉ Ètran-ge et quÕEmma est un personnage ner-veux jusquÕau dÈsÈquilibre ; elle a beau-coup travaillÈ, car chaque scËne pouvait Ítre jouÈe de trois ou quatre faÁons dif-fÈrentes et que tout en exprimant des sentiments totalement opposÈs dÕune scËne ‡ lÕautre, il fallait trouver le moyen de conserver sa cohÈrence au personnage. Jennifer Jones Ètait ravie, parce quÕil est rare de trouver un rÙle offrant un si large Èventail dÕexpressions ‡ une comÈdienne . Propos recueillis par Charles Bitsch et Jean Domarchi ∞ -˚
D O C U M E N T
quelque peu in Le rÈalisateur faute de ses i etThe court pas plus que Tout Minnelli tient dans ses annÈes de beaucoup rire. formation : dËs lÕ‚ge de trois ans, Minnelli reste monte sur scËne dans un show et il en pas lui qui a gardera le go˚t du music-hall ; aprËs de musicale : Cyd mÈdiocres Ètudes, il se dÈcouvre un rÈel interprËte de talent de dessinateur qui le conduira ‡ band wagon, crÈer les dÈcors et les costumes de Streisand, insu lÕopÈretteDu Barry, ‡ la demande de prÈtention et ‡ Gr‚ce Moore et de devenir le dÈcorateur excitante Lisa attitrÈ du Radio City Music Hall de New de Minnelli et York puis metteur en scËne ‡ Broadway toujours puni p de grandes revues :At home abroad, the show is on,Ziegfeld Follies, etc. Lorsque Dic Freed lÕinvite ‡ venir travailler Hollywood pour la MGM, sa personnali-tÈ est dÈj‡ formÈe, son univers crÈÈ. Il va apporter ‡ la comÈdie musicale,Filmogra comme lÕa bien notÈ Jean Domarch ´une stylisation poussÈe ‡ lÕextrÍme Cabin in the s ´une volontÈ dÈcorativeª, en quelque Un petit coin a sorte une re-crÈation du monde. Le soin I dood it accordÈ ‡ la couleur comme lÕintÈrÍ dont tÈmoigne Minnelli envers une cho-Mademoiselle rÈgraphie confiÈe pourThe pirate,An Meetme in S American in Paris(sur la musique de Le chant du Mi Gershwin) etBrigadoon‡ Gene Kelly, The clock et qui repose, pour son chef-dÕÏuvre Yolanda and The band wagon, sur Michael Kidd et Yolanda et le v Fred Astaire, ont contribuÈ ‡ rÈnover une comÈdie musicale un peu essouf-Ziegfeld Folli flÈe. La suprÈmatie, gr‚ce ‡ Minnelli etUndercurrent Donen, passe de la Warner ‡ la MGM. Lame de fond Mais on ne saurait enfermer Minnelli Till the cloud dans ce seul genre. Il a tournÈ aussi des (avec Whorf) drames : si son adaptation deMadame The pirate BovarynÕemporte pas lÕadhÈsion, monde de Flaubert lui Ètant trop Ètran-Le pirate ger, il rÈussit mieux lorsquÕil sÕagitMadame Bov lÕunivers hollywoodienL(es Father of the ensorcelÈs,Quinze jours ailleurs) ou Le pËre de la de son peintre favori, Van Gogh, que An American recompose de faÁon hallucinante Kirk Un AmÈricain Douglas alors quÕAnthony Quinn est u moins convaincant Gauguin. AprËsFatherÕs littl lÕapothÈose deComme un torrenton aAllons donc Pa parlÈ du dÈclin de Minnelli aprËs 19 ce qui est injuste. Certes,Les quat cavaliers de lÕApocalypses
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.25.11.83
The band wagon1953 Tous en scËne The storyof three loves (un sketch ) The long, long trailer1954 La roulotte du plaisir Brigadoon The cobweb1955 La toile dÕaraignÈe Kismet1955 Lust for life1956 La vie passionnÈe de Van Gogh Tea and sympathy ThÈ et sympathie Designing woman1957 La femme modËle Gigi1958 The reluctant debutante QuÕest-ce que Maman comprend ‡ l'amour ? Some came running Comme un torrent Home from the hil1960 Celui par qui le scandale arrive Bells are ringing Un numÈrodu tonnerre The four horsemen of the Apocalypse1961 Les quatre cavaliers de lÕApocalypse Two weeks in another town1962 Quinze jours ailleurs The courtship of EddieÕs father1963 Il faut marier papa Goodbye Charlie1964 Au revoir Charlie The sandpiper1965 Le chevalier des sables On a clear day you can see fore-ver1970 Melinda Nina a matter of time1976