25 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Entretien avec " Yves Bataille "

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
25 pages
Français

Description

Entretien avec " Yves Bataille "

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 75
Langue Français

Exrait

Entretien avec " Yves Bataille "  
 
 Yves Bataille est une des figures marquantes de la mouvance Pan-européenne et Eurasienne. Géopolitologue, spécialiste des Balkans et notamment de la Serbie. Pour lire quelques articles de Yves Bataille : L'Ukraine sur le grand échiquier (2004) France : le syndrome Serbe ? (2005) La Chine et la prochaine guerre (2006) La guerre commence au Kosovo (2008) Yves Bataille a accepté de répondre a quelques questions pour DISSONANCE. L'interview a en outre étépubliée sur AGORAVOX! Yves BATAILLE, bonjour, pouvez vous vous présenter pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas ?  Mon profil: Fils de magistrat et petit-fils d'officier ayant traîné le sabre du Tonkin à la Cilicie et de Madagascar à la Guyane en passant par le Sénégal et le Bénin, je tiens peut-être de ce dernier l'attrait des grands espaces. Descendants d'artisans catalans qui sous Louis XIV construisirent les défenses de Vauban sur la frontière espagnole au
 
1
temps du rattachement du Roussillon à la France, les Bataille ont aussi un lien avec les Cardi de Sansonnetti, noblesse corse ralliée à la France avant même que la Corse ne devienne française. Par la famille de mon père, magistrat en Algérie puis en « Métropole , je suis un descendant du Général Mouton Duvernay, député royaliste de la Haute Loire rallié à Napoléon pendant les « Cent Jours  et fusillé sous Louis XVIII, et du Général La Fayette qui fut à l'origine de la création des Etats-Unis. Je suis un Français qui a passé sa prime enfance en Grande Kabylie et a fréquenté un temps le Collège de Jésuites de Notre-Dame d'Afrique d' Alger. Un Français du dehors donc - ce qui explique le nationalisme - qui a toujours gardé le lien avec la Mère Patrie même lorsque celle-ci le décevait profondément. Nationaliste du Limes et internationaliste radical à la fois, j'ai épousé une serbe et la Cause serbe au début de la guerre contre la République fédérale de Yougoslavie, une guerre vue de très près. J'ai fait serment sur son lit de mort à Paris au Colonel Tranié, fils du général Tranié héros du Front de Salonique, de me battre toujours du côté des Serbes attaqués par Moloch. Formé aux Universités françaises à l'Histoire, à la Géopolitique et à la Communication, je me définis comme un nationaliste-révolutionnaire de profession, partisan d'une France libre dans une Europe indépendante intégrant la Russie et d'un Franc-Canada (Québec et Acadie) lui aussi libre et indépendant. Je suis en définitive un « nationaliste sans frontières  entretenant des relations de combat avec tous ceux qui, dans l'espace européen et américain poursuivent le même but. Dans ce cadre j'ai eu la chance de rencontrer Philippe Rossillon, compagnon secret du Général de Gaulle, qui fut l'organisateur de l'Opération « Vive le Québec libre! , de m'entretenir dans les Balkans avec les héros serbes Radovan Karadzic et Vojislav Seselj, de trinquer en Transnistie avec le président Igor Smirnov, de partager le pain dans le Caucase avec le général Vardan Balayan,
 
2