L'arrivée de Vista relance la guerre des antivirus

L'arrivée de Vista relance la guerre des antivirus

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L'arrivée de Vista relance la guerre des antivirus

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 21 juillet 2011
Nombre de lectures 50
Langue Français
Signaler un abus
01 44 25 31 40
JAN 07
Mensuel
OJD : 21795
Surface approx. (cm²) : 339
Page 1/1
NOD
8158869000524/YP/MPR
Eléments de recherche : ATHENA GLOBAL SERVICES : société de distribution de logiciels, toutes citations
L'arrivée de Vista relance
la guerre des antivirus
Adopter vista oblige à adapter son logiciel antivirus, ll y a quelques mois, certains éditeurs se sont
élevés contre la politique mise en place par Microsoft. Outre ce scénario, récurrent à chaque sortie
d'un nouveau système d'exploitation, il peut être bon de réfléchir à sa politique antivirale.
L
es premiers
a
n
t
i
v
i
r
us
dédiés au nouveau sys-
tème d exploitation de
Microsoft arrivent sur le mar-
ché L'objectif de leurs edi-
teurs est d être
f
in prêts pour
la sortie officielle de Vista à
destination du grand public,
prévue le 30
j
a
n
v
i
er 2007
L'enjeu est de taille le gâteau
à se partager se chiffre en mil-
liards de dollars La quasi-
totalité des utilisateurs dis-
posent en effet
d
'
un antivirus
sur leur poste de travail
Bien avant sa sortie, Vista a
déchaîné les passions Syman-
t
ec
et
M
c
A
f
ee ont accuse
Microsoft de créer des difficul-
tés en coupant l'acces au noyau
par sa technologie PatchGuard,
intégrée à Vista 64 bits
De la place
pour tout le monde
Plus conciliateur Sophos s'est
contenté de defendre la poli-
t
i
q
ue de sécurité mise en
oeuvre Comme par le passé,
il y a de la place pour tout le
monde, même si la firme de
Redmond propose sa propre
solution antivirale, baptisée
Windows Live OneCare (non
NOD32, édite par Eset,
est l'un des premiers antivirus disponibles pour Vista
ll gere notamment BluePill le
rootkit
« indétectable », présente en juillet dernier
par Joanna Rutkowska, de Cosemc
disponible en France pour le
m
o
m
e
n
t) «
Les resultats ne
sont pas très probants »,
écrit
Natalya Kaspersky
p
-
dg de
Kaspersky Lab, dans sa note
du 18 décembre 2006 intitulée
Une sécurité offerte par Micro-
soft, en route vers un monde
nouveau ?
Pour rendre ce dia-
gnostic sur Windows OneCare,
elle s'appuie sur le laboratoire
de Magdebourg, en Allema-
gne «
Certains utilisateurs
pensent que les solutions de
Microsoft seront mieux adap-
tées que les solutions équiva-
lentes d'autres éditeurs, compte
tenu du prétendu haut degré
d'intégration avec le système
d'exploitation CarOneCareuù-
lise desfonctions non documen-
tées du système, tandis que les
éditeurs tiers n'ont pas accès a
de telles données Cest un mythe,
lâche-t-elle
Du point de vue des
applications, les développeurs
de Microsoft font référence aux
mêmes bibliothèques etfonc-
Notoriété ne rime pas forcément avec efficacité
En juillet 2006, Graham Ingram
directeur géneral du Cert australien
a explique que «
les antivirus
les plus populaires du marche
ont un taux d
echec de
80 % »
Autrement dit huit codes malicieux
sur dix passent Est ce du a une
qualite moindre des développeurs
chez Symantec McAfee ou Trend
Micro, les trois premiers editeurs
de solutions antivirales sur le plan
mondial
7
Pas du tout seton Graham
Ingram
« les auteurs testent
spécifiquement leurs chevaux
cfe
Troie et virus sur ces logiciels
antivirus bien connus et s'assurent
qu ils passent au travers
des défenses avant de lâcher leurs
attaques »
Graham Ingram
a ajoute, a titre d exemple
qu avec la même serie de tests,
90 % d'un
malware
etait bloqué
par l'antivirus de Kaspersky crédité
de O 7 % de parts de marche
par le Gartner
Si l'on ajoute que
les attaques ciblées perceront quel
que soit l'antivirus on comprend
alors que les approches
monolithiques préconisées par
certains editeurs ne peuvent
etre efficaces même sous couvert
d une reduction du cout et d une
meilleure facilite d administration
ùons que celles, documentées et
décrites, qui sont accessibles aux
autres éditeurs de logiciels »
De son côte, l editeur slovaque
Eset vient de lancer la version
2 7 de son logiciel NOD32,
compatible avec Vista Encore
peu connu en France, NOD32
fait parne des très bons ann
virus du marché À son pal-
marès, on note le record des
recompenses décernées par
Virus Bulletin -
il est le seul du
marche à avoir obtenu toutes
les certifications mensuelles
du
Virus Bulletin
depuis 1998 -
et le titre de meilleur antivirus
de l'année 2006 décerné par le
site av-comparaùves org Son
scanner, l'un des plus rapides
du marché, a l'avantage d'être
peu gourmand en puissance
Jl est l'un des rares antivirus
permettant de poursuivre son
travail de mamère satisfaisante
lors de l examen de son PC
Safe Protect intègre le moteur
NOD32 dans son boîtier de ges-
tion unifiée des menaces (ou
UTM) Pour Christophe Lamy
chargé d'affaires chez Safe
Protect, «
NOD322 7est le pre-
mier antivirus a détecterBluePill
[le
rootkit
«indétectable» de
Joanna Rutkowska, NDLR] »
Eset n'inclut pas un
p
a
r
e
-
f
eu
c
o
m
p
l
e
m
e
n
t
a
i
r
e,
c
o
m
me
n
o
m
b
re de ses concurrents,
maîs Athena Global Services,
son distributeur en France,
propose un lot avec le pare-
f
eu
O
u
t
p
o
st
F
i
r
e
w
a
ll
P
ro
d
'
A
g
n
i
t
um Sa
v
e
r
s
i
on 5 O
n'étantpas encore compatible
avec Vista, cette
o
f
f
re n'est
a
c
t
u
e
l
l
e
m
e
nt
d
i
s
p
o
n
i
b
le
qu'avec Windows XP •
OLIVIER MENAGER