9 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La relation transatlantique en question

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
9 pages
Français

Description

La relation transatlantique en question

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 71
Langue Français

Exrait

Dossier 17/08/04 17:37 Page 6
DossierEurope/…tats-Unis : le face-‡-face
La relation transatlantique en question Nicolas de Boisgrollier *
Durant toute la guerre froide, lÕEurope occidentale et les …tats-Unis ont entretenu, dans le cadre de lÕAlliance atlantique, une entente qui sÕest globalement maintenue. La chute du Mur aurait pu entraÓner la disparition dÕune alliance qui avait perdu sa raison * Nicolas de Boisgrollier est maÓtre de confÈrences ‡ lÕInstitutdÕÍtre. Elle sÕest cependant maintenue et mÍme Èlargie. dÕÈtudes politiques de Paris et chercheur Mais la relation transatlantique a ÈtÈ fortement associÈ au Centre franÁais sur les …tats-Unis (CFE) ‡ lÕInstitut franÁaismalmenÈe par la question irakienne qui a autant des relations internationales (IFRI). divisÈ les AmÈricains et les EuropÈens que ces derniers Il est associÈ-gÈrant de Ruolz & Cie. entre eux.
6
Lors de la signature du traitÈ de lÕAtlantique Nord, le 4 avril 1949, lÕorchestre desUS Marines jouadeuxairsdelÕopÈradeGeorgeGershwin, Porgy and Bess, dont lÕun sÕintitulait ´ I got plenty of nothing ª (´ JÕai plein de rien ª). Comme le nota par la suite le secrÈtaire dÕ…tat Dean Acheson, le choix de la musique ajoutait ´ une touche imprÈvue 1 de rÈalisme ª ‡ la cÈrÈmonie . Les …tats-Unis, traditionnellement rÈticents aux alliances permanentes, sÕengageaient dans une alliance politico-militaire assez floue et dÕun genre nouveau. Cinquante ans plus tard, cette alliance, destinÈe ‡ endiguer lÕexpansionnisme soviÈtique, a gagnÈ par forfait de lÕadversaire. Le second air choisi ce jour-lдItainÕtnecessarilysoª(´CenÕestpas nÈcessairement ainsi ª) Ð est aujourdÕhui repris avec vigueur par ceux qui pensent que lÕAlliance ne se justifie plus.
La crise irakienne a profondÈment secouÈ un Èdifice dÈj‡ fragilisÈ par la disparition de sa raison dÕÍtre historique. Aux malentendus transatlantiques qui ont ÈmaillÈ lÕhistoire de lÕAlliance sÕest greffÈe une rÈcente acrimonie autour des dÈsaccords sur
1 Dean Acheson,Present at the Creation: My Years in the State Department, W.W. Norton, New York, 1969, p. 284.
lÕIrak.VouluelÕorigineparlesEuropÈensÐet notammentparlaFranceÐpoursÕassurerdela protection amÈricaine face ‡ la menace soviÈtique, lÕAlliance atlantique est-elle en mesure de sÕadapter ‡ de nouveaux dangers plus diffus et perÁus diffÈremment par ceux qui sont maintenant devenus de vieux alliÈs ?
Des dÈsaccords virulents au sujet de lÕIrak
Les vÈritables ruptures transatlantiques
Si la France a pris une position affirmÈe lors de la crise irakienne en choisissant de sÕopposer frontalement Ð et trËs publiquement Ð ‡ la stratÈgie amÈricaine, cÕest pourtant ailleurs que les vraies singularitÈs historiques se sont manifestÈes.
LÕaffrontement entre la France et les …tats-UnisausujetdelÕIraknÕÈtaitpastotalement surprenant : la France nÕa-t-elle pas jouÈ le rÙle quÕellesÕattribuevolontiers,celuidesÕopposeraux visÈes amÈricaines ? La visibilitÈ Ð voire le panache Ð avec lesquels elle sÕest comportÈe a certes