32 pages
Français

LES TRAUMATISMES BALISTIQUES IMTSSA, LE PHARO MARSEILLE, LE 4 MAI 2008

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

LES TRAUMATISMES BALISTIQUES IMTSSA, LE PHARO MARSEILLE, LE 4 MAI 2008

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 86
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo
Réanoxyo isé-teatisrue te egrUsitnMiltes esCltairseA bud éhisentséa-RessturtemanigrU te ssetsitneersM litiiaLa RURACMeuve ud n i0820N°3 2MUR-C8RA2 00uJnice dervixyoSéanonaéR-eiséhtsenAinég BIAnHioatimédnSITA94, 0 16inSaMat-SET ARMUTASIEM SMES BALISTIQUESLP  ,SSTMIORAIQSTLIBASUE ,ELIIA2 4 M E PHA, LARO800 M 4 2AIELLIEL ,M80ESRAha cdet esssdineAecc
Bataiille de  Crreccyy
Engins expllosiiffs
Effets de prrottecttiion
Modèle balliistique
Flash-balll
ontaue F10 rlée 07 0 e77oRguni e16:0él T -SYESCH : xaF - 6633900Wlencra- e AlchnFly el ilaGemmIelbu1006907679- w ww.welchallyn.fr
Propa®TLq «Votre moniteur de l'urgence» Compact, Performant, Robuste. La solution la plus adaptée à la prise en charge des victimes dans toutes les situations.
Propa®qLT, la référence !
RéanoxyoEditorial La revue du CARUM Club des Anesthésistes RéanimateursLes traumatismes balistiques et Urgentistes Militaires MCS François PONS Chirurgien des Hôpitaux des Armées. Le Comité de rédactionc alriaheria ed  turulitofPrseescârG-ed- .eEcole l Vale duc ih eedeid urgr  RÉDACTEUR EN CHEFChef du service de chirurgie thoracique et générale J.P. Carpentier de lHIA Percy, Clamart. COMITÉ DE RÉDACTIONCsten  utstinée ar-aé-é histsserito palune di éuvered e ruo enun ch à uonnést drcrid éignerirut  ererar siaiple iuq ruennoh nu C. Fuillanimateurs et aux urgentistes. Le thème de ce nuux maénreos, les traumatismes balistiques, est néces-P. Le Dreff B. Lenoir sairement passionnant pour tout médecin militaire, appelé à servir en Opération Extérieure. Ces G. Mion traumatismes, même sils sont rares sur certains théâtres, et apparemment de moins en moins E. Kaiser fréquents en pratique civile en France, comme le montre létude faite à Marseille, provoquent I. Vincenti-Rouquette des lésions spécifiques auxquelles doivent se préparer tous les médecins présents sur le terrain :  médecins dunité, anesthésistes-réanimateurs, chirurgiens. CORRESPONDANTS Dakar (Sénég aBl.)D:iattabien que létude de ces traumatismes balistiques apporteLes articles de ce numéro démontrent Cotonou (Béni nA).  :Gnangnon des nouveautés à côté des données classiques, illustrées par leswound prof ildeesFackler et Libreville (GaboRn.)  T:choua Rabat (Maro cS).  :Siahfitrec n ed )éirpéétées depuis desnna  seép neitralicu lers or ldet auemeneignenscenim déutsr xufEclà é itunds rG-ed-laV ud eloors de lâce et ltaoi ned arppéra drsssacos ounctarpeiciatsi( tn Toute correspondance estiergruhiandu  oc. Pationles rmi séeisehtinamr-aéonelles ai fqut vuontuae ,sépparbalistiques  eec srtuaamt-siamuart sed tnemeulses pat on sneménoeld mm e socranténétes ptismentrt à adresser :mes bien les études sur leffet arrière. Les armes à létalité réduite (ALR), une autre nouveauté, en • par mail impérativement aux matismessont la démonstration puisquelles sattachent à ne pas entraîner de t pénétrants. 2 adresses suivantes :rau jean-pierre.carpentier@des agents vulnérants se situent lesA lautre extrémité de larsenal Improvised Explosive Devi-interieur.gouv.frce s(IEDexplosifs improvisés (EEI) tragiquement mis en exergue par les conflits dIrak) ou engins georges.mion@club-internet.frou dAfghanistan. La nouveauté pour ces agents vulnérants relève plus de la fréquence de leur • par courrier à :sne ed sru en ta,eq urv ealeud eur de l en miserret te  etnaifidié itosueiqolab nted  elniéginutilisatio CARUM-Réanoxyolésions qui sont identiques  plus conventionnels. xplosifsà celles provoquées par des engi Service d’Anesthésie-Réanimation quel que soit le traumatisme balistique une constante demeure : les études de leffet dunE effet HIA Bégin - 94160 Saint-Mandén projectile sur le corps humain sont indispensables pour lamélioration de la compréhension des effets lésionnels dune arme et surtout pour le développement des moyens de protection. Elles 3 numéros annuelpeuvent aussi permettre de redouter et rechercher certains effets à distance. En revanche, elles sont moins immédiatement utiles pour la prise en charge de ces blessés qui repose, tant pour EDITION Urgence Pratique Publicationssur les constatations cliniques et biologiques,lanesthésiste-réanimateur que pour le chirurgien, plus que sur des extrapolations sur lagent vulnérant. La phrase bien connue et pleine de bon Directeur de la Publication Jean Claude Deslandessens de Lindsey garde toute son actualité et pourrait simplement, pour sadapter à ces faits Secrétaire de Rédactionnouveaux, sécrire de nos jours « continuons à traiter le traumatisme et non pas larme ».X Georges Bousquet BP 26 - 34190 Ganges Courriel : revue@urgence--pratique.com Tél. : 04 67 73 53 61SOMMAIRE IMPRESSIONX. . . . . . . . . . . . . . . . p. 4Balistique lésionnelle : de ses origines à nos jours... . . . . . . . . Clément Imprimeurs (Le Vigan)XLes armes à létalité réduite. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 7 levigan@clementimprimeurs.frX . . . . . . . . . . .  .. . . . . . . . . . p. 9EEG et impact crânien par projectile à létalité atténuée Imprimé en FranceXLes simulants en balistique lésionnelles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 11 .... . Droits de reproductions réservés pour. . . . . . Sdsous eqr uaeul qDutiero eupcsrt oepcuaéry ddsé,e  qlua ep cueb lsicoiatt.ion. X XP. . . . . . . .  . . . . . . . .. .  xaroht el r . . . . . . . .. . 1 .p. . . . 5érim exptionentasiitb la . .uq etiraparémou  donina elèdruop lamEvaluation des effte srairrè eus. . . . . . . .  . . . . .p.31 a ress XActualités sur les lésions traumatiques de guerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 17 XTraumatismes thoraciques balistiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 21 XLésions de criblage des explosions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 23. . . . . . . . . . . Photos de couverture : X .Traumatismes balistiques en pratique civile. . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 26 . . . . . . . . . . . Palais du Pharo, Marseille Photo IMTSSA pour RéanoxyoXAccidents balistiques de chasse dans le sud de la France . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 28 3