LUNDI 18 OCTOBRE 2010 - Entre le Mexique et le Liban, un ...
1 page
Français

LUNDI 18 OCTOBRE 2010 - Entre le Mexique et le Liban, un ...

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LUNDI 18 OCTOBRE 2010 - Entre le Mexique et le Liban, un ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 74
Langue Français
Les Libanais dans le monde lundi 18 octobre 2010 Entre le Mexique et le Liban, un partenariat humain en pleine croissance
Cette page bimensuelle des « Libanais dans le monde » clôt trois années de recher-ches qui auront permis d’éta-blir, depuis novembre 2007, des centaines de liens avec les descendants de Libanais. Et s’il y a un pays dans le monde de l’émigration li-banaise à prendre en échan-tillon pour tester le devenir du Liban, un nom s’impose : le Mexique. L’expérience est d’autant plus passionnante que les richesses naturelles et humaines dont regorge ce pays en font une destination touristique privilégiée.
Une communauté forte et unie Le temps est aujourd’hui venu d’entreprendre des ini-tiatives culturelles et écono-miques de longue durée, se basant sur l’une des commu-nautés libanaises les plus acti-ves qui se caractérise par son unité, et dont les membres sont estimés à 400 000. Bien intégrée depuis quatre géné-rations, elle participe avec
ferveur au développement du Mexique et compte parmi elle les plus grandes fortunes du pays. La visite à Mexico du président de la République, Michel Sleiman, du 26 au 28 septembre dernier, a ainsi donné lieu à des rencontres au cours desquelles de nombreux hommes d’affaires libano-mexicains ont exprimé leur volonté d’établir des ponts avec le Liban.
Le Liban est bien présent Le Liban est toujours là, bien présent au fond de cha-cun : quelques mots d’arabe enseignés par les anciens ou dans le pays d’origine pour ceux ayant déjà eu l’occasion de s’y rendre ; des recettes de cuisine libanaise agré-mentant les savoureux repas mexicains ;des chaînes de télévision libanaise diffusant par satellite la dure réalité vécue par les familles restées au pays, toujours aussi divisé et désordonné ; et surtout de grands clubs libanais répartis
dans les grandes régions du Mexique où les Libanais et leurs amis mexicains se réu-nissent quotidiennement au petit déjeuner ou à d’autres moments de la journée pour discuter et pratiquer des acti-vités sociales et sportives.
La bataille de l’émigration Droits bafoués de la femme libanaise qui ne peut donner la nationalité à ses enfants, des milliers de demandes de naturalisation bloquées de-puis cinquante ans dans les couloirs de l’administration li-banaise, le vote interdit à par-tir de l’étranger pour les rares détenteurs du passeport liba-nais : la situation des descen-dants de Libanais au Mexi-que, comme partout dans le monde, est loin d’être idéale et mérite une attention parti-culière de la part du gouver-nement libanais. Sans oublier le manque de photos, de livres et autres matériels audiovi-suels, et surtout la vacance de dizaines de postes d’ambassa-
deur et de consul du Liban, les nominations tardant à être effectuées par le ministère des Affaires étrangères en proie aux divisions. Également omniprésente, la volonté des ennemis du Liban de diviser l’Union li-banaise culturelle mondiale (ULCM), depuis sa création il y a cinquante ans, dans le but de maintenir certains émigrés comme ceux d’Afri-que notamment sous la coupe des partis politiques galvani-sés par des puissances étran-gères. Fort heureusement, au Mexique, comme dans toute l’Amérique latine et du Nord, en Australie et en Eu-rope, l’ULCM s’est libérée il y a dix ans, se ressoudant autour d’actions bénéfiques pour le Liban et l’unité de son peuple.
Message aux députés Anwar Khoury, l’un des hommes éminents de la com-munauté libanaise, ancien président du Centro Libanés (1972-73) et de l’UCLM
(1993-1994) se souvient : « Au début des années 1990, je retournais au Liban avec une délégation libano-mexi-caine, et plusieurs députés nous ont regardés de haut, nous considérant comme des fils de paysans. Je leur dis alors : Vous savez, les paysans sont morts aujourd’hui, ils ont travaillé comme des fous pour nous donner l’éducation que nous avons. Et nous avons su construire dans chaque ville, dans chaque pays, un petit Liban uni et propre, alors que vous, vous continuez à vous débattre dans votre Liban di-visé plus que jamais. »
Un avenir brillant pour le Liban Les associations de jeunes sont là pour témoigner de ce que sera le Liban de de-main. Preuve en est la « Jo-mali » (Jóvenes mexicanos de ascendencia libanesa), œuvrant depuis 1982 sous la supervision du charismatique « Papi » Antoun Nakad, qui prépare sa rencontre tradi-
tionnelle qui aura lieu cette année à Puebla, du 29 octo-bre au 2 novembre, avec la participation de plus de trois cents jeunes venus de toutes les régions du Mexique. Le Club libanais de Puebla, dont la cuisine est renommée dans tout le pays, sera pour l’oc-casion décoré aux couleurs du bicentenaire du Mexique, avec dans le hall principal une grande exposition de photo-graphies du Liban. Les jeunes libano-mexi-cains ne manqueront pas de souligner leur attachement à la mère patrie pourtant dis-tante de 12 000 kilomètres et annonceront leur programme pour l’année 2011, avec en priorité l’organisation d’un camp de vacances l’été pro-chain dans la montagne liba-naise pour apprendre l’arabe et découvrir le pays de leurs ancêtres. Si l’on ajoute à cela les multiples visites d’échan-ges universitaires et d’affaires projetées par des membres influents de la communauté à Beyrouth et dans tout le
Nouvelles Mexique-Liban Rencontre avec Michel Sleiman au Centro Libanés de Mexico
La délégation accompagnant le président Michel Sleiman et son épouse, premier prési-dent libanais à visiter le Mexi-que, était composée notam-ment des ministres libanais de la Culture Salim Wardy, de l’Information Ghazi Aridi et des Affaires étrangères Ali Chami, ainsi que du président de l’Amistad libano-mexica-na, le Dr Georges Hayek, de représentants économiques et de plusieurs journalistes venus couvrir l’événement. D’autres personnes avaient fait le voyage à l’occasion, comme Antoine Menassa, président de l’Association des hommes d’affaires libanais en France, ainsi que les responsa-bles de Club libano-mexicain venus de tout le pays. L’am-bassadeur du Mexique au Liban Jorge Alvarez était spé-cialement présent à toutes les occasions, ainsi que les arché-vêques grec-orthodoxe Mgr Antonio Chedraui et maro-nite Mgr Georges Abi-You-nés, le président de la Ligue maronite à Mexico Georges Bejjani et l’ambassadeur du Liban Nouhad Mahmoud. La grande rencontre avec les Libanais du Mexique s’est déroulée le mardi 28 janvier lors d’un buffet offert par le nouveau Centro Libanés, au cours duquel le président Sleiman a adressé un message émouvant aux 2 000 partici-pants venus le féliciter. De son côté, l’actuel président du Centro Libanés, le Dr Nagib
Affiche de l’exposition de dessins d’enfants du Centro Libanés de Mexico sur le thème du bicentenaire de la révolution.
Chamlati Salem, a souligné avec véhémence l’importance de cette première visite d’État d’un président libanais au Mexique, expliquant le rôle primordial joué par son ins-titution dans le maintien des relations avec la mère patrie.
L’association al-Fannan présente le musée de Beyrouth à Mexico Michel Sleiman, lors de sa visite au Centro Libanés, a inauguré une exposition spé-ciale sur le musée de Beyrouth, en présence du président de l’association al-Fannan, Na-bih Chartouni, qui en a mon-té tous les éléments en tradui-sant les textes en espagnol. Il s’agit de posters présentant les principales pièces du mu-sée de Beyrouth, réalisés par l’association Amistad libano-mexicana avec le concours de l’Université de Balamand. Les principaux sites du Liban étaient également représentés en photos avec des explica-tions détaillées, cet événement culturel allant faire le tour des clubs libanais du Mexique. Avec Antonio Trabulsi, responsable du département culturel du Centro Libanès, l’association al-Fannan est un puissant instrument de promotion de la culture liba-naise qui diffuse des publica-tions régulières s’ajoutant à la revue trimestrielleBaitnadu Centro Libanés. Fondée il y a onze ans, elle est com-posée d’artistes, écrivains et penseurs mexicains d’origine libanaise accompagnant Na-bih Chartouni (président, professeur d’arabe et auteur d’un dictionnaire libanais dia-lectal-espagnol), comme Car-los Marinez Assad (cinéaste), Martha Diaz de Kuri (dentiste spécialisée dans l’histoire du Liban), Aïda Juri (vice-prési-dente, peintre et professeur), Gabriella Abboud (peintre de renommée internationa-le), Jorge Salomon (trésorier, ingénieur et artiste), Gina Bechaalani (secrétaire géné-rale, écrivaine et éditrice de revue), Patricia Jacobs Barket (auteur du dictionnaire en-cyclopédique des Mexicains d’origine libanaise), Bertha Abraham (professeur à l’Uni-versité d’État de Mexico), Rachid Wehbé (coordinateur à l’ambassade de France et
Le « Palacio presidencial » à Mexico aux couleurs du Liban.
professeur de français), Jamil Narché (professeur d’Univer-sité, poète et écrivain) et Ma-rio Attié (un des plus grands sculpteurs mexicains).
Lancement du Conseil économique libano-mexicain à Beyrouth À l’initiative de l’ambassa-deur du Mexique au Liban, Jorge Alvarez, et sous le pa-tronage du ministre de l’Éco-nomie et du Commerce Mo-hammad Safadi, tous deux présents à la cérémonie, le nouveau Conseil économique libano-mexicain a été inau-guré le 17 septembre dernier au Metropolitan Palace Hotel à Beyrouth par son président Maroun Rizkallah, accompa-gné des membres du bureau : le secrétaire général Joe Ab-dallah, le vice-président Nabil Harfouche et le trésorier Jo-seph Boulos. L’ambassadeur d’Espagne Juan Carlos Gafo ainsi que plus de cent hommes d’af-faires libanais ont participé à cet événement ayant nécessité des semaines de préparation, dans le but de créer une pla-te-forme d’informations éco-nomiques et commerciales, de promouvoir et améliorer les échanges commerciaux entre les deux pays et d’organiser des rencontres et des séminai-res afin de renforcer les liens économiques bilatéraux.
Petit déjeuner d’affaires présidentiel à Mexico Cette idée a été reprise lors de la visite du président Slei-man à Mexico avec l’organisa-tion le 27 septembre à l’hôtel Presidente Intercontinental par la Chambre de commerce et d’industrie arabo-mexi-caine (www.camic.org), d’un petit déjeuner regroupant une centaine d’hommes d’affai-res libano-mexicains, venus écouter le président libanais, qui ont exprimé leur volonté de s’implanter au Liban et, à partir de ce pays, au Proche-Orient et en Afrique. Parmi eux figurait Habib Chamoun, auteur du livre Negociando como un Fenicioet professeur à l’Université de Houston, qui a donné des conférences dans des dizaines de pays sur l’art de la négocia-tion ayant fait le succès des Phéniciens, et qui se rendra
« Liban, terre légendaire qui se reconstruit » : spécial Liban réalisé par l’organisme de promotion mexicain Protocolo www.protocolo.com.mx
5
Liban, l’expérience mexi-le Liban, avec son message caine, qui servirait d’exemplepacifique, est plus que jamais pour le Brésil, l’Argentine etsolidement ancré, à l’image d’autres grands pays de l’émi-de ses cèdres millénaires, gration libanaise, aura prouvédans un monde en pleine par sa réussite que, malgréébullition. toutes les tentatives de désta-bilisation dont il fait l’objet, Naji FARAH Mgr Antonio Chedraui s’offre une cathédrale comme cadeau d’anniversaire
Maquette de la cathédrale Saints-Pierre-et-Paul qui sera Les présidents Michel Sleiman et Felipe Calderon en compagnie de leurs épouses lors du dîner inaugurée à Mexico le 17 janvier 2011. officiel dans le palais présidentiel mexicain. en novembre prochain à ParisMgr Antonio Chedraui, ar-lendemain une messe spéciale pour une conférence interna-chevêque de la communautépour 3 000 invités précédant tionale au cours de laquelle ilgrecque-orthodoxe depuis ungrand dîner auquel seront présentera son livre traduit en44 ans dans la plus grandeconviés de nombreux gou-anglais et en français.ville du monde, s’était établiverneurs, sénateurs et dépu-à Mexico alors que la guerretés mexicains : en effet, le 17 Deuxième dîner dedu Liban n’avait pas encorejanvier est la date anniversaire l’association RJLibande Mgr Chedraui, qui aura 79commencé. Venant de Tri-à Mexicopoli, au Liban-Nord, il s’estans. L’association RJLiban, quiforgé une place faisant de luiCet événement hors du fête cette année ses 25 ans, aun homme incontournable,commun démontre l’impor-tenu son second dîner dans laconseillant de nombreux Li-tance qu’accorde le gouver-capitale mexicaine le mardi 28banais et amis mexicains denement mexicain aux des-septembre, à l’issue de la récep-toutes origines, qui venaientcendants de Libanais et leurs tion présidentielle, au restau-solliciter son interventionreprésentants, qui jouissent rant Gruta Ehden – Florida,auprès des autorités localesd’une très bonne réputation en présence d’une trentaine depour régler des problèmesjusque dans les villages les personnes, dont le père Yaa-divers. plusreculés. Les autres pro-coub Badaoui, Antoine Me-Le président du Conseil économique libano-mexicain Marounjets de l’archevêque qui vontLe gouvernement mexicain nassa, Georges Hayek, Car-Rizkallah prononçant son allocution de bienvenue.suivre sont la construction,lui ayant offert trois terrains los Nader, Soraya Chamoun,d’une superficie totale dedans les terrains juxtaposés, Lourdes Jorge, Mauricio Sa etdical libano-mexicain s’estparticiper sont : les Drs Na-15 000 m² dans le quartier ded’une maison de repos pour plusieurs jeunes souhaitant setenu les 7 et 8 octobre cou-gib Chamlati, Anwar NemeBosque Real, près de Santa Feles personnes âgées et d’un rendre au Liban.rant à l’Université Saint-Es-Atala, Alfredo Añarritu Cer-à la lisière de la capitale, il aclub social et culturel ouvert Le père Badaoui a tenu àprit de Kaslik. Ont participévantez, Ana Luisa Velascomis à contribution ses parois-à tous. remercier l’équipe dirigeanteà son organisation le doyenKuri, Mauricio Kuri et Ale-siens et plusieurs organismesLe diocèse de Mgr Che-pour son action à partir dede la faculté de médecine, lejandro Aceff.afin de construire en un tempsdraui s’étend au Venezuela, la France et maintenant duDr Kamal Kallab, ainsi queUn grand dîner a été of-record de deux ans, dans laà l’Amérique centrale (Gua-Mexique, donnant la parole àl’Amistad libano-mexicanafert par le Dr Kamal Kallab àpremière parcelle donnant surtemala...) et aux Caraïbes, Antonio Musi, présent avecet RJLiban lors du voyageAmchit en l’honneur des in-une jolie colline, une splen-ce qui lui vaut de nombreux les membres de sa famille, quientrepris avec le médecinvités mexicains. Le suivi seradide cathédrale de 45 mètresvoyages à la rencontre de tous a relaté les détails de leur sé-Georges Hayek à Mexicoeffectué par le nouveau Cen-de haut bâtie sur 1 500 m²,les membres de sa commu-jour en août dernier au Liban.auprès de l’association al-tre des études et cultures dequi sera achevée en janviernauté. Il retourne tous les ans RJLiban participera en 2011 àHakim, en février dernier.l’Amérique latine à l’USEK,prochain. enété au Liban avec des grou-« la semana del Emigrante »,Plusieurs exposés ont étédirigé par le chercheur liba-pes de jeunes qui visitent leurs qui se déroule tous les ans dé-donnés, présentant l’état sa-no-brésilien Roberto Khat-Le 17 janvier 2011, unefamilles et villages d’origine, but mars au Centro Libanés,nitaire à Mexico en parallèlelab. Ce centre a pour but dedate à ne pas manquerrestant fidèle à son slogan pri-avec un concert et une exposi-avec le Liban, ainsi que despréparer et suivre des projetsLe jour retenu pour la mes-vilégié : « Aimer le Mexique tion de photos du Liban.sujets de médecine générale,d’échanges universitairesse inaugurale en la cathédraleafin d’aimer le Liban. » avec la participation de mé-avec l’Amérique latine dansSaints-Pierre-et-Paul est le N. F. Colloque médicaldecins libanais, dont le Drles domaines culturels, éco-dimanche 16 janvier, avec le libano-mexicainFawzi Adaïmi. Les médecinsnomiques et scientifiques. à l’USEKmexicains d’origine libanaise Le premier colloque mé-qui ont fait le voyage pour yN. F.
L’équipe RJLiban lors de la réception au Centro Libanés de Mexico le 28 septembre avec, de gauche à droite : Lea Fischer, Soraya Chamoun, Lourdes Jorge et Naji Farah, ainsi que l’ambassadeur du Mexique au Liban Jorge Alvarez.
L’influent métropolite grec-orthodoxe de Mexico, Mgr Antonio Chedraui, célébrant la messe.
Cette page (parution les premier et troisième lundis de chaque mois) est réalisée en collaboration avec l’Association RJLiban. E-mail :monde@rjliban.com – www.rjliban.com