1 ANNEXES ANNEXE 1 ELEMENTS DE METHODOLOGIE & LISTE DES ...

Documents
42 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

1 ANNEXES ANNEXE 1 ELEMENTS DE METHODOLOGIE & LISTE DES ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 86
Langue Français
Signaler un problème
   ANNEXES  ANNEXE 1 ELEMENTS DE METHODOLOGIE & LISTE DES PERSONNALITES AUDITIONNEES PAR LE CONSEIL...................................................................................... 2  ANNEXE 2 LES ATTENTES ET USAGES DES CONSOMMATEURS ............................... 4  ANNEXE 3 LES ENSEIGNEMENTS DU MARCHE ........................................................... 12  ANNEXE 4 OBLIGATIONS SPECIFIQUES* DES CHAINES MUSICALES OU A COMPOSANTE MUSICALE DE LA TNT** ........................................................................ 24  ANNEXE 5 & 6 EVOLUTION DE L’OFFRE MUSICALE GRATUITE ENTRE 2007 ET 2008 - EXPOSITION DE LA MUSIQUE AU SEIN DE L’OFFRE GRATUITE EN 2008 SUR LES DIFFERENTES TRANCHES HORAIRES DE FORTE AUDIENCE .................. 27  ANNEXE 7 REPARTITION DU CHIFFRE D’AFFAIRES PUBLICITAIRE PAR GENRE (2008)(*)................................................................................................................................... 33  ANNEXE 8 REPARTITION DU BUDGET DES CHAINES MUSICALES PAYANTES EN 2008 .......................................................................................................................................... 34  ANNEXE 9 ÉVOLUTION DES BUDGETS DES VIDEOMUSIQUES PRÉSENTÉS AU FCM ENTRE 2007 ET 2009.................................................................................................... 35  ANNEXE 10 LA POLITIQUE DE SELECTION DU CONSEIL DANS LE CADRE DES APPELS A CANDIDATURE EN RADIO.............................................................................. 36  ANNEXE 11 PROGRAMMES ET AUDIENCES DES RESEAUX MUSICAUX NATIONAUX .......................................................................................................................... 38  ANNEXE 12 CLASSEMENT DES DIFFERENTES STATIONS EN NOMBRE DE TITRES DIFFERENTS DIFFUSES EN 2009 ....................................................................................... 40  ANNEXE 13 LES INVESTISSEMENTS PUBLICITAIRES DU SECTEUR DE L’EDITION MUSICALE ............................................................................................................................. 41  
 
1
 ANNEXE 1 ELEMENTS DE METHODOLOGIE & LISTE DES PERSONNALITES AUDITIONNEES PAR LE CONSEIL  I. Objet de l’étude  L’étude propose un panorama de l’offre et de l’écoute de la musique enregistrée en mode linéaire sur les médias traditionnels au regard des nouveaux modes de consommation de la musique sur les autres terminaux de diffusion (internet/téléphonie mobile).  · Typologie de l’offre sur les médias traditionnels (radio et télévision) et audience : focus sur les investissements publicitaires du secteur de l’édition musicale en télévision1, en radio et sur Internet. · Les attentes et usages du consommateur de musique · Etat des lieux de la musique enregistrée (national et international). Les nouveaux modes de diffusion de la musique : typologie des acteurs, mode de consommation et packaging de l’offre, modèles économiques.  II. Méthodologie  II.1 Périmètre  S’agissant des médias traditionnels, le périmètre de l’étude couvre l’ensemble des chaînes gratuites, et musicales payantes de la TNT (historiques et nouveaux entrants), les chaînes musicales diffusées par câble et satellite, les stations de radios musicales2 (NRJ, Fun Radio, Skyrock, Virgin Radio, RTL2, Chérie Fm, RFM, Le Mouv’, MFM, Nostalgie, Rire & Chansons).  S’agissant des autres acteurs, l’étude s’attache à illustrer dans les analyses figurant en annexes des stratégies de déploiement de l’offre musicale au travers de quelques exemples d’acteurs représentatifs de ces nouveaux modes de diffusion (plateformes de téléchargement /pure players /webradios les évolutions des modes de / et offres de téléphonie mobile / etc.) consommation de la musique.   II.2 Mode de recueil des données  L’analyse de la consommation de la musique a été réalisée sur une période de 2004 à 2009 (en fonction des données disponibles), afin de prendre en compte les évolutions et souligner d’éventuelles ruptures. Les données utilisées pour l’analyse sont issues de différentes sources :  · Bilans annuels de l’activité des chaînes établis par le Conseil ;                                                  1Le Conseil s’est vu confier, par la loi relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision, la mission de fixer les conditions dans lesquelles les services de communication audiovisuelle pourront désormais recourir au placement de produit. Pour la filière musicale, l’ouverture du placement de produit apparaît à terme comme une nouvelle source de revenus en provenance des médias traditionnels. 2Hors radios locales et réseaux régionaux.  
 
2
 Etude relative à la place de la musique dans le paysage audiovisuel français publié par · le Conseil en février 2009. · par la Direction des Etudes et de la Prospective du Conseil surMonographies réalisées les grands groupes de communication ; ·  :SNEP et de l’Observatoire de la musique L’économie de laPublications du production musicale 2009 (SNEP), Etat des lieux de l’offre de musique numérique au 1er 2009 , Indicateurs de la diversité musicale dans le paysage audiovisuel semestre année 2009 (Observatoire de la musique) ; · Données publiées par l’institut Médiamétrie, Yacast, Kantar Média ; · (enquêtesdu Ministère de la culture sur les pratiques culturelles des françaisEtude  1997 et 2008) ; · « Les industries de contenus face au défi du numérique », intervention de François Moreau au Conservatoire National des arts et métiers ; · « Musique enregistrée et numérique : quels scénarios d’évolution de la filière ? » Marc Bourreau, Michel Gensollen, François Moreau – DEPS,Ministère de la culture 2007 ; ·« Les nouveaux formats musicaux mobiles : 5 propositions pour pérenniser et    dynamiser le marché », Livre blanc du GESTE, 29/06/06 · » – Nicolas Curien/FrançoisMoreau – Collection Repères La« L’industrie du disque découverte 2006   La base de données suivie des diffusions du CSA a été utilisée pour le recueil des données concernant les chaînes gratuites de la TNT.  Des entretiens avec des acteurs de l’Internet et de la téléphonie mobile ont également été organisés.  Des données spécifiques concernant les investissements publicitaires ont été commandées à l’institut Kantar Média.  
 
3
 ANNEXE 2 LES ATTENTES ET USAGES DES CONSOMMATEURS  I.1 La modification des comportements des consommateurs ne traduit pas une désaffection pour la musique  Les difficultés soulignées concernant l’offre musicale sur les médias traditionnels ne renvoient pourtant pas à une désaffection des français à l’égard de la musique et c’est là le paradoxe.   En effet, selon l’étude de l’institut d’études marketing GfK sur les « Français et l’tnniemertaentmusique, de la vidéo, du livre et comprenant les marchés physiques de la  » des loisirs interactifs, la musique demeure l’un des loisirs privilégiés des français. Le top 6 du temps libre des Français met en évidence la répartition du budget temps et financier des français au sein de leurs loisirs3: n°1 – Regarder la télévision (3h07 min/jour) n°2 – Surfer sur Internet (2h17 min/jour) n°3 – Ecouter la radio (1h20 min/jour) n°4 – Voir ses amis ou sa famille (59 min/jour) n°5 – Ecouter de la musique (54 min/jour) n°6 – Lire des livres (38 min/jour) Les Français déclarent avoir acheté au cours des douze derniers mois : un livre, pour 88 % d’entre eux un DVD, pour 75 % d’entre eux un CD, pour 69 % d’entre eux un jeu vidéo de console, pour 34% d’entre eux  I.1.1 Une pratique amateur confirmée  Selon les données publiées par le Ministère de la culture sur les pratiques culturelles des français (enquête 2008), la musique continue à faire partie de leur quotidien grâce notamment à des pratiques amateurs qui prennent toujours autant de place dans leur vie. 16 Français de 15 ans et plus jouent d’un instrument de musique (contre 13 en 1997) et 8 Français sur 100 font du chant ou de la musique avec une organisation ou des amis (contre 10 en 1997).4  Avec l’ordinateur, des activités créatrices de mixage et de composition musicale numérique sont apparues. Mais cela n’a eu aucune incidence notable sur la pratique traditionnelle de la musique.  Sur 100 Français de plus de 15 ans, ils sont 4 % de 15 à 24 ans pour la majorité a avoir créé de la musique sur ordinateur (cette activité n’était pas relevée en 1997), et sur ces 4 %, la moitié a également pratiqué un instrument de musique de manière traditionnelle.  I.1.2 Une évolution de la fréquentation des concerts                                                   3 L’étude « Les Français et l’entertainment» a été administrée sur Internet à un échantillon représentatif de la population française de plus de 2 000 Français, du 28 octobre au 5 novembre 2008. 4des français » Olivier DONNAT Département desChiffres issus de l’enquête 1997 – « Les pratiquesculturelles études et de la prospective Ministère de la Culture – La Documentation Française.
 
4