(Re)découvrir Beyrouth
5 pages
Français

(Re)découvrir Beyrouth

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

(Re)découvrir Beyrouth

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 60
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo
J&B www.7sur7.be (Re)découvrir Beyrouth
17 juni 2010
Lors uevous annoncez un voa eau Libanhuit foix sur dixvous lirez de l'inuiétude dans leseux de votre interlocuteur. Or au vu des énormes efforts de reconstruction fournis arle as deuis vint ansil est tems de balaer ces clichés et de (re)découvrir le "Paris du Moyen Orient". Voici 5 bonnes raisons de s'y précipiter.
Parce uele as s'est reconstruitPendant 15 ansla caitale du Liban a été le théâtre d'uneuerre civile entre musulmans et catholi uesdont les imaes télévisées maruent encore au ourd'hui nos esrits. Bombardements et tirs d'artillerie ont mis à sac de nombreuxuartiers et réduit à néant lalu artdes infrastructures. De uisla fin du conflitBe routhanse ses blessures à travers unro rammede reconstruction ba tisé"Solider" uia ermisà l'antiue cité méditerranéenne de renaître de ses cendres. La ca italeest un chantierermanent d'où s'élèvent des dizaines derues en constante actionlui valant le sobriuet de "villeui refuse de disaraître". Au ourd'hui Berouth a retrouvé sa slendeur d'autrefois et avec elle son statut de centre culturel commercial et touristiue du Proche-Orient. En 2009leNew York Timesremièrel'a élue destination à visiter. Parce uel'on s'sent bien Mal réla chaleurles militaires à chaue coin de rueles erétuels embouteillaes et les cous de klaxon uiles accoma nent.A l'imae desrandes villes méditerranéennesBe routhdéborde d'une énerie uiélectrise ses visiteurs. Et si les stimates de lauerre n'étaientas làour nous contredire onvous diraitu'ici lesaradoxes cohabitent dans un ensemble étonnamment harmonieux. Ainsi lescloches des élises catholiues font écho à l'ael à larière des mosuées voisines et les vesties romains côtoient buildins ultra-modernes et boutiues de luxeui n'ont ardé des souksue le nom. Le Vieux Berouth reconstruitierre ar ierrese visite àied enflânant. De la Place des Mart rson découvre les toits bleus de l'immense mosuée Al-Aminconstruite arRafik Hariri et devenue malrée elle le mausolée duremier ministre assassiné en 2005. Derrière la cathédrale Saint-Geores touteroche aillissentcin antiues colonnes romaines tandis u'àdeux asle arlementlibanais lacésous haute surveillanceveille sur les anciens bains romains.
J&B www.7sur7.be 17juni 2010Puis on descend vers lalace de l'Etoile en louchant sur les cartes des restaurants. Enfin on zi za ueentre les berlines de luxe en évitant de se faire écraser -c'est leeu- et on imite la eunesse dorée libanaise en s'adonnant à une séance shoin bienméritée. Fauchés'abstenir! Parce uel'on mane divinementDans una sau visae aussi métisséà la croisée de l'Orient et de l'Occidentla nourriture a le don de réconcilier tout le monde. La cuisine libanaise est à l'imae de soneu le:énéreuse et conviviale. Icile moment du reas n'estu'un rétexteau laisirde se retrouver en famille ou entre amis durant de lonues heures autour de la table. Fattouch Hommos Falafel Moutabal Kefta Tabouleou Samboussek? Le choix est cornélien. Dès lors lemieux est encore de neas choisir et deoûter us u'àlus faim au vaste éventail delats chauds et froidsui comosent le traditionnel mezze libanais. Attablé au restaurant "Abdel Wahab"ré utéour servir les meilleurs mezze de la villeon icoreà son rthme de-ci de-là dans leslats à l'aide d'un morceau deain itaet on se lèche discrètement les doits tellement c'est bon. Parce uela côte est suerbeA un saut deuce de Berouth ons'émerveille devant Bblos Jbeilen Arabem thi uecité anti uesur lauelle PhéniciensGrecs Romains B zantinset Croisés -our ne citeru'eux- ont laissé leur emreinte. Entémoi nentles nombreuses ruinesu'abrite ceetit ortde êchecerclé de murailles de l'éo uemédiévale àl'ima edu Château des Croisés. Outre son intérêt historiue Bblos est éalement connue comme le Saint-Troez libanais. Pour se faire une idée de la faon dont lao ulationmêle farniente et faste, direction "l'Eddé Sands", un com lexebalnéaire comosé d'unela e,de iscines,d'un sa, delusieurs restaurants ainsiue de bunalows rivatifs.Incontournable. Parce ueBe routhne dortamais Renommée oursa vie nocturne, Berouth ne faitas mentir sa réutation. Une fois le soleil couché, la caitale libanaise continue à vivre au rhtme de ses habitantsui, commerisés ar une soif de vivre, remlissent alors frénétiuement restaurants, cafés et clubs. Ainsi le "White", boîte branchée du moment, accueille les fêtards enlein air sur le toit d'un immeuble du centre ville. Pourentrer, il faut montreratte blanche bien sûr et la fashion attitude est de riueur. J&B PREND SESUARTIERS A BYBLOS LE TEMPS D'UNE SOIREECe n'est doncas un hasard si le 12uin dernier, le Liban accueillait la désormais fameuse "J&B start aart trouh the aes". De uistrois ans dé à, la marue de whiska risle arifou d'oraniser des soirées auxuatres coins dulobe à travers un concet: ressusciter l'esrit ancestral de la fête dans notre monde moderne. Arès des lieux telsue la cité interdite à Pékin ou unerison désaffectée à Ushuaïa, la J&B team aosé ses valises sur leort de Bblos, le tems d'offrir une fête mthi ueà une cité ui l'est au moins autant. Pour l'occasion, le site historiue avait revêtu sots et boules à facettes, tandisue des cocktails "made in J&B" avaient été soineusement mis auoint ourétancher la soif des fêtards,avec modération il s'entend. Jus u'auetit matin, leort de Bblos a résonné du son deslatines du duo de DJ Ronin & Nesta mais aussi deserformance liveui ont émaillé la nuit. On retiendraarticulièrement larestation de la danseuse du ventre Amelia Zeidanà couer le souffle.
J&B www.7sur7.be 17juni 2010Il se murmure dé àue larochaine "art "ourrait avoir lieu en Beli ue.Si c'était le cas blo uezvos aendas! Viktoria Thirionet
J&B investit leort de Bblos.
J&B www.7sur7.be
17 juni 2010
J&B www.7sur7.be
Cocktails made in J&B.
17/06/10 08h00
17 juni 2010