article 5 - ABOLITION DE L
1 page
Français

article 5 - ABOLITION DE L'ESCLAVAGE : Conférence au Château de La ...

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

article 5 - ABOLITION DE L'ESCLAVAGE : Conférence au Château de La ...

Informations

Publié par
Nombre de lectures 61
Langue Français

Exrait

ABOLITION DE L’ESCLAVAGE :
Conférence au Château de La Roche-Guyon
Façonné par l’histoire, du Moyen-âge à nos jours, le château de
La Roche Guyon
domine la
vallée, se classant parmi les plus beaux villages de France.
Propriété des La Rochefoucauld depuis le 12
ème
siècle jusqu’à aujourd’hui, ce site touristique
attire par la multiplicité des évènements, expositions, pièces de théâtre, concerts dans le cadre
du festival « jazz au fil de l’Oise » et conférences littéraires.
Trois élèves
Jessica DESPORTES, Angélique MEDDAH et Charlène ELIEZER-
VANNERONT
ont participé à une conférence le 4 février 2010, accompagnées par leur
professeur de lettres,
Monsieur VAUGELADE.
Les élèves d’hôtellerie de notre lycée étaient
présents pour proposer et servir un délicieux buffet qui a régalé les 150 invités.
Cette journée d’études et de réflexions a été animée dans la matinée par
Jean-Pierre
BARLIER,
auteur, et
Frédéric RÉGENT
, maître de conférences à Paris I.
Avec complémentarité, ils ont su exprimer leurs connaissances sur le thème de l’abolition de
l’esclavage en France au 18
ème
siècle.
Ce processus long et complexe a conduit à de nombreuses actions notamment, à la
mobilisation de tous les philosophes des Lumières
(MONTESQUIEU, VOLTAIRE,
ROUSSEAU
…) pour dénoncer et condamner l’esclavage et à la création, en 1788, de la
"Société des amis des Noirs" par
BRISSOT
qui a permis de disqualifier l’argumentation
colonialiste.
Ce système socio-économique a maintenu l’exploitation de personnes non libres, travaillant
sans rémunération. L’abolition progressive, à la fin du 18
ème
et au 19
ème
siècle, est due à
l’émergence du mouvement historique d’ampleur internationale : l’abolitionnisme.
Marcel DORIGNY
, maître de conférences à Paris VIII, a présenté des commentaires
graphiques et cartographiques sur la traite et l’esclavage. Cet exposé a révélé le nombre
d’exportations et d’importations d’esclaves dans le monde. Le Portugal fut le premier
destinataire et exportateur d’esclaves.
Marie-Jeanne ROSSIGNOL
, professeur à Paris-Diderot et de
Francis ARZARLIER,
docteur en histoire, ont relaté les multiples formes de résistances (pétitions et révoltes) mises
en place au 18
ème
siècle pour réclamer la liberté des esclaves.
À Philadelphie, vers 1770, est fondée la "Société d’émancipation des Noirs libres et
illégalement réduits à la servilité".
En 1794, la création de la convention des sociétés abolitionnistes accorda des droits égaux à
toutes les ethnies et l’esclavage fut aboli par la Convention. Mais
BONAPARTE
le rétablit
en 1803 et il faudra attendre 1848 pour qu’il soit définitivement aboli sur le territoire français.
Officiellement, l’esclavage a été aboli dans l’ensemble des États. Pourtant, ces pratiques
existent toujours clandestinement (notamment celui des enfants).
En 1963,
Martin Luther KING
a payé de sa vie son rêve de « réunir maîtres et esclaves
autour de la table de fraternité ».
Fanny ABAALI