1968, 1998, 2008 : le théâtre et ses fractures générationnelles Entre malentendus et héritages méconnus

-

Documents
19 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

1968, 1998, 2008 : le théâtre et ses fractures générationnelles. Entre malentendus et héritages méconnus. MARION DENIZOT. Résumé: Cet article se propose ...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 avril 2012
Nombre de visites sur la page 62
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Revue internationaleInternational Webjournalwww.sens-public.org1968, 1998, 2008 : le théâtre et ses fractures générationnellesEntre malentendus et héritages méconnusMARION DENIZOTRésumé: Cet article se propose de revenir sur l’héritage de mai 1968 sur l’histoire du théâtre et des institutions théâtrales françaises, en questionnant les malentendus et les héritages méconnus. Délaissant la question proprement esthétique, il s’agit davantage d’interroger les usages de la Déclaration de Villeurbanne, texte issu de l’assemblée des directeurs de théâtres publics, tenue à Villeurbanne, au Théâtre de la Cité, dirigé par Roger Planchon, en mai-juin 1968. Encore présente dans la mémoire des hommes de théâtre pour avoir institué la notion contestée de « non-public », la Déclaration de Villeurbanne peut-elle être accusée d’avoir marqué le début d’un abandon de la préoccupation du public ? Quel rôle a-t-elle eu sur la création d’une identité collective au réseau du théâtre public ? Mots-clés: Villeurbanne – théâtre public – décentralisation – politique théâtrale – non-public – action culturelle – Roger Planchon – Patrice ChéreauContact : redaction@sens-public.org