6 pages
Français

Alpes-de-Hte-Pce : des équipements encore éloignés de la plupart des communes

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les Alpes-de-Haute-Provence, pays montagneux, où des barrières naturelles rendent les liaisons difficiles, sont aussi un pays de plateaux et de vallées. Ce département a su se donner des atouts touristiques en valorisant les ressources naturelles notamment de la vallée de l'Ubaye, mais aussi en aménageant des plans d'eau dans le Verdon. L'éparpillement démographique qui le caractérise et la faiblesse de la population freinent l'implantation des équipements et leur accessibilité. Pendant ces vingt dernières années, trois habitants sur dix ont vu le niveau d'équipement de leur commune s'améliorer. Et, depuis 1980, la distance aux équipements s'est réduite pour plus de trois habitants sur dix.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 14
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Agreste
Les Alpes-de-Haute-Provence, aussi un pays de plateaux et de vallées.
Les contrastes sont importants entre
l’Ubaye, le Val de Durance, le plateau
de Forcalquier, celui de Valensole, les
gorges du Verdon ou encore les alen
tours de Digne-les Bains.
Les Alpes-de Haute-Provence bénéfi
cient en grande partie d’un climat mé
diterranéen. Ce département intègre au
sud une partie des parcs naturels régio
naux du Lubéron et du Verdon, à l’est
une partie du Parc National du Mercan-
tour. L’aménagement des plans d’eau
dans le Verdon commence à porter ses
fruits. Chaque année, des touristes de
plus en plus nombreux découvrent l’ar-
rière pays plutôt que le littoral méditer-
ranéen. Le tourisme est un potentiel
considérable de développement écono
mique et un instrument de revitalisation
des zones rurales. Sur ce terrain, les
atouts du département sont importants.
uis 980, la tanc Le grand canyon du Verdon est consi
déré comme un des sites naturels ma-
jeurs d’Europe. La réserve géologique
de Haute-Provence, la plus grande
d’Europe, s’étend du nord de Digne
Conjuguant les influences provençales les Bains à Castellane. Au nord est du
et alpines, le département des Alpes de département, la vallée de l’Ubaye est
Haute Provence est un territoire varié une région touristique de haute monta
par ses paysages. Près des trois quarts gne dynamique. Les stations de ski de
de la superficie appartiennent à la monP-raloup, de Le Sauze et Super Sauze,
tagne de Haute-Provence. Mais c’est reliées à celles du Val d’Allos, consti
C INSEE 1998
reinents?estcvicaract?-paysemonotagneurx,seo??quidesEt,barri?-earesitanneuraturellteesarendula-entatiolle1s?liaisonuipementsudifrfin?es,ciles,t?.stantosntquiaussietuaiblnlaponaysimpdedplattseauxxetisejeurliormaeiquesleistdourettsitsusoderni?restantaiDessurdiseevall?es.rCeiqued?par-letemriseentlafsesudespopetidfonnerl?deslantatnoutesspementoetpemen?quitsuaensvalorisantdlesprdes-er.sourcesam?natsurellesommunnourtamdement??qdeulanivvall?eldevl?nUbaye,xmdaisuautsshabstroiian-enngtamces?nageantPenddesbiliplansaccessd?eaudix.dansslehabiVerdono.tL??parpidllempluentpoud?mogrr?duiaphuristiquestuent l’un des plus vastes domaines des villes. Ainsi, il devient plus aisé emmener ses enfants au collège, ou en-
skiables des Alpes du Sud. aujourd’hui, dans les Alpes de Haute core avoir recours aux services d’un
Provence, d’aller au cinéma situé à 7,2 notaire. La population est globalement
kilomètres en moyenne que d’acheter moins bien desservie qu’au niveau na-
un meuble (13,3 kilomètres). tional à l’exception du cinéma ou de
l’hôpital.
Près d’un habitant sur deux doit quitter
Le département des Alpes de Haute-
sa commune pour trouver un supermar- En 1980, près de trois communes surProvence compte seulement 142 000
ché, ou un magasin de chaussures, ou dix étaient équipées d’une station ser-habitants en 1998 et deux villes de plus
de 15 000 habitants, Manosque et Digne-
les Bains. La densité moyenne d’occu-
pation de l’espace est très faible : vingt
2
habitants au km . L’éparpillement dé
mographique est caractérisé par la pré-
sence de 200 communes dont 105 ont
moins de 200 habitants. Au centre du
département, de Sisteron à Castellane,
se trouve une zone de Préalpes quasi-
ment dépeuplée. La croissance de la
population profite pour l’essentiel aux
moyennes et petites villes irriguées par
les grands axes de circulation (val de
Durance, val de Bléone) ou aux villages
bénéficiant d’une activité touristique
(Verdon, bassin de Barcelonnette).
Quant aux zones les plus isolées
n’ayant pas ces atouts, elles connaissent
une diminution notable de leur popula-
tion. Bien que la mise en service de
l’autoroute A51 ait contribué au désen-
clavement du département et créé une
dynamique économique le long de cet
axe, l’isolement d’une partie de la po-
pulation et le retard économique de cer-
tains secteurs ont eu tendance à
s’accentuer. La relative faiblesse de la
population et surtout son inégale répar
tition sur le territoire engendrent des
problèmes en termes d’implantation et
d’accessibilité aux équipements, com-
merces et services.
En effet parmi la gamme de services
intermédiaires (voir encadré), certains
équipements comme les drogueries ou
les magasins de chaussures, d’électro-
ménager, de vêtements ont plutôt ten-
dance à disparaître et donc à s’éloigner
des habitants pour se concentrer dans
les centres commerciaux des plus gran-
deaussurnhocde15ddLs22,5u?56,910,5u?v5,0o?d6x47,1i100saments?Dedsn12,2nt?quipeme15,7euple?quipep15,2e?quiped3,8e200c100in?mdaupluscaccesbleNeam?nobssibleseqdsursesulesommcea3tgeaasinstsdesemuueuble?usanceMoinse5?quipe.11859,0211,49,8Plus6?de?quipement745Faible22,813,9deDe16nsit25?ments21e11,120,5tDe26dispar32itments10?s5,415,7oDe33u36esments?3,0(38,6oTotalt100a100cNiveeua?squipntusd,tesdpdsuetuioepue?uqoNbmere(ommrrleedvcpa?uettpsir?csm?uoemsnd.en6euoderno?dtnulltir?donelnodxsrasitaattdnlccmmtuden3m?rudscem?e?cesceShlqcemyueenp?us?cumpumenr,cemhybnseoutaqros?roetemoyonieueahlbtteneseetadoemsncomamunes6?qquip?esrend%rPfartrdenlaapopulaitaionodemssnerviepsureplaceneqni%edaenstlessAlpess-de-aHaute-PrpovsencnertuFrance?dans"leseAslperss-rde-qHaute-PnrovenceqeneFtrmtud??quipelmenttNombrmemdcelcommuners:dued?padrtementn?quip?emsParNiveau
C INSEE - SCEES / IGN 1998
..). angep?rerie vitauxplus
merce av ant l?e?quipement desloign?e ne
ne l??loign calcul dans p?se ins rritoire, are uipement
Plus place". vis?p itant oss?d
e. ipement aux Distance
gnementuipements Dista
la surstall
n?es ci-apIltablea?s).es figu liste f?rence
?quipement total un sur la ser ices etcom cesde
uipement
en
?partemen ommu es emenvice, permettant à 80 % de la populationPrès de deux communes sur cinq per- dans le Val de Durance, déjà bien équi-
de se ravitailler sur place. En 1998, plusdent des équipements. Il s’agit de peti pés il y a vingt ans. Dans ces petites
de 30 % des habitants se voient con- tes communes puisque moins de 22 %régions un dynamisme économique
traints de sortir de leur commune pour de la population sont concernés. Deux existe avec la proximité, dans le Val de
acheter leur carburant. L’école primairecommunes sur cinq, également, regrou Durance, du Centre d’Etudes Atomi-
et l’épicerie sont les équipements com- pant 32 % de la population, voient leurques de Cadarache, et des stations de
munaux qui ont le plus disparu au cours palette d’équipements s’accroître. sports d’hiver dans la vallée de l’Ubaye.
des vingt dernières années : si plus de L’amélioration est surtout sensible dans Neuf communes ont connu une amélio-
six communes sur dix offrent toujours les zones touristiques de l’Ubaye et du ration sensible de leurs équipements. Il
une possibilité de scolarisation, seules Verdon, et, dans une moindre mesure, s’agit de Quinson, Moustiers Sainte-
un peu plus de quatre communes sur dix
disposent d’un commerce alimentaire.
Ces équipements desservent cependant
90 % de la population.
Les Alpins de Haute Provence sont glo-
balement moins bien lotis qu’en 1980.
En effet, alors qu’ils étaient à cette date
près de 43 % à bénéficier sur place de
la palette d’équipements et de commer
ces la plus large, en 1998, ils ne sont
plus que 39 %, ce qui est inférieur à la
moyenne nationale (47 %) et, bien sûr,
à la moyenne régionale (75 %). Ces 55 000
habitants résident dans six communes,
Digne les Bains, Manosque, Forcal-
quier, Sisteron, Barcelonnette et Riez.
Ils disposent sur place d’équipements et
de commerces, allant du cinéma au no-
taire en passant par le supermarché, le
médecin ou la banque.
Les disparités d accè’ s aux équipements
sont plus fortes dans les Alpes de-
Haute Provence qu’au niveau national
et qu’en Provence Alpes Côte d’Azur.
sUneepop,ulat0,64ionnglobnalemnents3sRieztManosqueuOraisoniAptGM?eseLesdForcalquieriBanonhCastellaneoAnnotbSaint-Andr?-les-AlpesmCh?teau-Arnoux-Saint-AubanPDigne-les-BainsiSisteron1,10ColmarstAllospSeyne90,8GappBarcelonnettetEmbruntPuget-Th?nier?quipl?dmo0instboienddesse57,0rvieqdamenuisnsssapco83,7mmuunoe92,7inns10,87eeaereaaboratoireioee90,5595,5dnsaoumolenLsgu93,3entpdeu0sb10,72nut7,0s?mesoimine.ietdoungnmesreqe,v93,0csup?rie85,4smtdeldifAnnseenltc?4,5nporlisseid?uengLles42,287,4dEquipeme6nne%laetc?mquipementu1998ekm41,9tvena46,6desevxe46,8ursernmdamlesclpemutu-ProvenceeFrancLensee1998xnH?pitaleneGdmmesinimalerbaci0,99ure88,8e90,8eged1,63mme83,8?87,5ioni0,67s92,7nmd?cmfeasarlmrmtutnoedss,95,3lsprieiupee51,0mueonruedd?EcuenaeggoqtEo43,5seer94,0md?1-0d0iaai48,9arte91,5ocu90,2dcem52,3eeexe59,30,84cnecnatl7,15s9,0uaadier?lactmCin?mu54,7eleevslombiercsoamlm?uu51,5snqo?nq?eqouticpm?ueeseaglo46,7ttoo41,549,3hntbPrdeseommunesequip?esAlimentation199891,5%moysDartecs?pen?enlDistanceeesdedpopulaeionsl??teneensParpdolnpopulationuserdigsaplacmem%enssAds-de-Ha?e?enqeu1980nnCeo1980a1998ra?msTag46,0p93,3?95,6rGara?31,5d83,7a90,2nMa?s65,0l94,8esi
C INSEE - SCEES / IGN 1998
rares ements tr?s ements
commercel?ags. qum?ra
la ipementeurselleironnantes tiren
nsid?r?etit?sdisso son lum?ra
eux.chacun d?influenceaire vicesde ?les trac
eu it proximit?, int rm?diaire es, am
la er vices ces tro
habitant taire, cept d?un ?absen en urs.
nes sur tractiontype m?me le erproximit?)
(int am me ?qu escots ?nncentalement
ipementscorreser auxvicesdantMarie, Uvernet Fours, Montclar, Sali- revanche, l’éloignement des communes Aujourd’hui, seulement 61 % des Alpins
gnac, Peipin, Mallemoisson, Mane et aux équipements est plus important : de Haute Provence sont à une distance
Pierrevert. 7,4 kilomètres. Cependant la situation inférieure à 2,5 kilomètres des commer
s’est améliorée ces vingt dernières an ces et équipements contre 75 % des
nées. En 1980 l’éloignement des habi- Français et même 92 % des habitants de
tants était 2,9, celui des communes de 8,1.la région. Si moins d’un habitant sur
En dehors de ces espaces plus peuplés
et mieux équipés, d’autres, relative-
ment étendus, victimes de l’exode rural,
souffrent d’enclavement. Leurs habi-
tants doivent parcourir plus de sept ki-
lomètres pour accéderaux é quipements
et aux commerces. Les Alpes de-
Haute Provence sont le département de
Provence Alpes Côte d’Azur où l’éloi-
gnement moyen des habitants aux équi-
pements est le plus élevé : 2,6, ce qui le
place au dix septième rang national. En
qaoe.mt,peu?ems7,79rh?pi?Pr1998aenneG1998auqq49,6nrteoenqi73,2gar69,0e2,8348,6lusuumarc15,5ommunesdtanceBanque?rm?e58,8ieoeeiueeIesensegfV?t?rinair51,4ge?-uaecm??e63,1osc56,8nl5,587,0escgemuu:ngs65,0llbnumeeaxauealiNotdlememec?muuentedesuquip?es57,7%so66,3la?entaensmmnmsbuuegsunllgsnlasie5,5asaDqseqlqrmeriseeeureuoplrg72,2.Lns?suisopr73,0tpsuruunourmposinueidimessisalmt,57,1dixrsur.nceloveoPrte-nHautadetAlpinnndunrepousiecplifnames?55,9ent8,5ems?loignoL?m4-tes:Pedeirepopulationderviet%bnscAts-de-Haae59,1uperar?ceeo1980mnnenqeneC60,1auuresh9,23d50,5n57,93,37nager?7,23e53,4o64,5r10,5q69,0e68,8aMeubled13,2516,035,9l54,2b11,5n72,0u75,1,Libraire19,0i72,5t69,7oPompiel22,0c63,7l50,7?AenceO4,55d58,1enda64,5q16,0a72,2r74,7gMmsse23,0d75,1?73,9uPers10,564,656,8e55,4vati5,59nadgudpn?llsecgoll?En62,3saupepaaCrna56,8iesuseeanmtddpoon50,5c,mnog51,9m47,2eann-tier46,27,0dnegsm?sqpur6,72esrdEquipemesCartocl?menaenrDissmqyudeepopulationll??quipemeens,ckmoartnlaedessdenedaslesplpeemutquip-ProvencesFeSre?nien1998t1980d1998"heussc6,5o61,8m67,8mElectrom?u8,5n63,5e74,9sV?tements6,23i58,4t65,5ue?4,0e40,8s63,8aDroguerieu5,62x58,5r63,8diee3,68i71,0a70,1dre2,22C70,5o65,2lmbulam11,5a64,7r63,9sDentistes2,99u71,5i76,8nateura2,30u77,9s77,8sceptioni4,77l50,3n53,7rs
C INSEE - SCEES / IGN 1998
an en
es term?d amme La
am e. et ai
roch term? imit
ipement d?pend ins lles Allos. mima me mm
?att bissectio d?influencel?aire limites Les m?mes ement ?s retrou ent
ui ipement ainsi
erm?diairesvicesde ?lesd?influence"Aires finit dent
rmeri e, le
permarcl??cole,le
??picedans rie urea
certaindanstrer
it rrito sur sp
oin ipementpara iss ent
amm
pent uipementscent en France et dans la région doit lées, celles de la Bléone, du Mardaric etcinq communes. Manosque, ville la
faire plus de dix kilomètres, ils sont du torrent des Eaux Chaudes. Elle bé- plus peuplée du département, irrigue le
quatre fois plus nombreux dans les Al-néficie d’un cadre enviable et compte sud du pays de Giono. En provenance
pes de-Haute-Provence à subir la désormais parmi les grandes stations de vingt communes une population po-
même contrainte. Près d’un habitant sur thermales françaises, spécialisée dans tentielle de près de 43 500 chalands, y
dix doit parcourir plus de sept kilomè le traitement des voies respiratoires et compris ses propres habitants, fré-
tres pour pouvoir faire ses achats. la rhumatologie. De nouveaux thermes quente ses équipements. Son activité
ont été construits en 1982. Digne les économique a bénéficié de la proximité
En évolution, le constat est très diffé Bains compte plus de 16 000 habitantsdu Centre d’Etudes Atomiques à Cada-
rent selon les communes. Les habitants et attire une clientèle extérieure d’envi- rache et de l’autoroute A51. Au nord de
de la moitié d’entre elles, soit 34 % drone 10 000 personnes venant de trente Manosque, Forcalquier est un pôle d’at-
la population, se sont rapprochés. Cette
amélioration est la plus sensible dans le
Verdon, autour de Riez et Castellane,
dans les communes touristiques de
haute montagne, dans le Val d’Allos et
autour de Barcelonnette. Pour 57 % de
la population la situation est restée in-
changée. L’éloignement est plus grand
pour 13 % des communes comptant 9%
des habitants des Alpes-de-Haute-
Provence.
Vingt pôles de services intermédiaires
(voir encadré) concentrent une large
gamme d’équipements. Leurs aires
d’influence maillent le territoire dépar
temental. Quatre de ces pôles sont si-
tués à l’extérieur du département : Gap,
Embrun, Apt et Puget Théniers. Plus ou
moins peuplés, plus ou moins équipés,
ces pôles sont souvent tributaires du
relief. Parmi les plus attractifs, Digne-
les Bains, ville préfecture, est entourée
de montagnes, au confluent de trois val-
ele?surossenc?mrrsoncupceeservicuseBead79,0les??ipesrDeepoutrtcourcdfumdp?parherietge?mmentrmuml5cGap?EmbrunqelBarcelonnettedSeyneqLauMotte-du-CaireuAllosuColmarseiaSisteronnCh?teau-Arnouxp-rSaint-AubansSaint-Etienne-les-OrgueseLesig87,0l1,47d79,7adsoximleuupnuAedef:neposdmssnls?s?yedpdsepepatmistEorevremJeulienaeateqlentiend1998,renekmdPtartededlaopopulait88,5ionBoucde25,0ss81,5ervie85,9sureplacedeenr%itdansdlessAqlpesipe-de-Haute-Perovenceten"Fireance?enn1980lene1998cenm1980?ene1998dPsosteo40,0p0,97i88,5"87,2t83,2t83,3rCoiffeuru25,5s2,16u75,9l80,7s81,7?83,8eCardburanto21,5s2,73e80,8t68,5i88,1?77,9uPal?triere35,5a1,80m85,0n82,8n86,6a84,6tEleectricieno40,0m1,85n83,0n80,9s82,4d82,9cM?deecine24,0r1,81B78,8r80,3?80,7e83,7?Infirmiearo24,5s1,97e76,0e77,1e78,7v82,2ePrharm?aciei19,5e2,34p72,0d75,0s78,0n80,2eBoularngeriex36,0m0,86t86,885,3loscsoeaovareh?ormssenEquipemepntbsuPealrctmdesecdommunesc?squip?esgenm1998een.%nDisetancelm,oaysenneede?laspopulationd?l??quipem?CastellaneqRiezenoOraisonrBanonmForcalquiermBarr?mesAnnotePuget-Th?niersaSaint-Andr?-les-AlpesM?esJausiers
C INSEE - SCEES / IGN 1998
amme La
term?diaire.
ga la rces d?influencetedantire itant
proximit?, erv icees fr? uentanchers
deux rces es tro ur endent d?influenceire habitant
rvices ?le int ices aires ?le stcelonnett
d?influence. ire un fait po s?dentet
ins tiren roxi ser vice epr?s ent N?on
roxim t?deer vices des es
Manosque
Digne-les-Bainstraction local important, fréquenté par
les habitants de seize communes envi-
ronnantes. En allant de Forcalquier vers
le Plateau d’Albion, Banon, bourg for
tifié à l’allure médiévale, voit ses vingt-
huit équipements fréquentés par les
habitants de neuf communes alentour.
Barcelonnette, capitale de la vallée de
l’Ubaye, est très bien équipée. Elle
draine la population de treize commu-
nes et une clientèle de près de 7 000
habitants y compris les siens. Les diffi-
cultés de liaison entre Barcelonnette et
Digne-les-Bains, particulièrement en
hiver, font que les habitants de l’Ubaye
vont à Gap pour les équipements qu’ils
ne trouvent pas sur place. Riez, aux
portes de la vallée très fréquentée du
Verdon, attire deux fois plus d’utilisa
teurs de ses équipements qu’elle ne
compte d’habitants.
Ces pôles de services intermédiaires re-
présentent des espaces de taille et
d’équipement distincts complétés ou
relayés par une vingtaine de pôles de
services de proximité. Ils sont attirés
eux mêmes par des pôles plus impor
tants situés hors du département.
C INSEE 1999
d9/5e,7an1et1serv9ue4e0r:pourteli-8CampanaDirMoniquepour:aabonnerEvousfPourf1ie,2470Mulard37Annieer:6chefeenrR?dacteurELaganierionsJeanC:NSEEadjointaDirecteur-PrAudibertoPierren:epublication0la0deoDirecteurlesSIE991232commune:om,Sagei?rCode,80euros902,29LaouperFoire5119:0Prix:1287-292X//:.ISSNaN?d?p2.11.054006.0ext:lISBNeN?10ltntsrragudeie?ntreeaueta,urq2s0nquiPsenstailrlaev?d?ryon,tfe-nrom,roeFraitls,parate-potcedtduosi-u16notforsctonIatsrdult?tnAupvsrlmSsxil,ouaraRenseetinEn:,8tn,d9fAaesount8le1oi-de,UnlnpdocruleueeoAneistlerptDnunpd?romu0ooul,ros.5enotieesemrficdrnTouteonn?eseeCtnpaasur-:dueuco1sancs-eincee1n0trance6uuros,tentvc?d?dtiefnupeyh?mdaaTeriVesutavistnisatserrrourndasdmatexn:arancs1e,e:?7l:?ranca7nSueternghe:iiohttuat.uhu://datoouv.fndeltiooojdtI?tncerenpstatidrici,rtiutadmess?es?demuentdDcR?tNePn-n4?in7ire1.nal,ise?estaussi...ieroimPnascopuy,stadvisiDs1Pour?que?artdentult0tcaes?h?maAlpquesutdesnc?sult9sdffosudivmnisuxaaphiqLLmsumunoscopertaionsedisptsec?de:ppourmhaqueLgion,lc?de11cfcsgue6,7oeurosa-franceentiaune2ecttdem.inlteavudQdmruttsLc?siandvlednntLapeaceonmrmqudnmaulce:sdtau,nre,e,nnqneora?LaolseipdaarnlseuSneniuCnernoovdserscEoneqeud??toe1suMtEdt0uo?erseosl(oeeSe)edpusiedueplrlpgsuoutroeceqtadeedcpieaspdnutneaa,l9dee9lna,gae?eet?r.t,utdiess?snopmmiuqeuaeislu?SeERmemeoes,oauMt?ieeln?dleuldapDi?Qlu?agqcenz?tsa?tnsapgsece?nbtedduuTteedaslqe?x?aieornsRt?egeitoenqaLlventaecommu?cTaACdmTuooupetCertosone:cchaod?pmemem1u0nartetstideterFatrchiar?n?cerseveaog?ogrnues.te?comtes-ca?ovisisontnonibletsure?romt-tccr?o1u?rom,r0srancdoe1s7m,eFael?re,,colleiontc?ds,e0m0arancsrus4199eur9E8pem(tscattracoonmdmcempuaes,rhoepd?a:sessd?dee?nnqu?t1par9h?me7t9re,tceomn-1chaq9r?gi818?d?r)3s0urrouR,26puros,rFraientne,cc?d?i4p0afusxu?09qeu-incepi?re5mromseh?manques,e0crancoom1m,20eurosrtde,tcsresterrritovresi?cue:smet?antleaualispl?orgaoionptuiteautedexp?lesvesiceu:rforl:o08r1rcma7Efnslud1,5deuros?-umatn6?xq3umn5,fisluo,62duros.ermnaetn-it?pl/a0Cnsee.fo-mp:l9igricoure.gouvnfc-otmpmarugArer?s.siecenpr?gionulesre??oNSEneddeseervisseartemptaurdeostiqnagoouesdesuracronsldesabulatcsurosure,m?alim?uanande.eignemgstlauirecmonegionalnItSfEaAeAnT?lp0a9l1e5s1nFra?onBruloePpuoPurrntIr-oACuLvureeDurBcrmr?nqNuailleiipeeomdepnre2Teol?uricsurleedslrfprattssesp-Hare?oveseenn1itutcrend.oiceueqtcnoBndcneernnaeqnetaluenstcrosmnmrulneelsselneqeuv?mta?oeespecnafu?avdrsioegrs1d9n9l8p,ohoodrusvDeOtM5,eC7?0e?trxeetceovudrroanln?ebpuaournnnden(lds?aptajarsidreenpsa,sdee?scH.aeuseoyvev,pouleatmpaaiinutrneeoVbaemsnaet)m.sCaeenkeyskuir,ie?dqeuc.csnla)u%tsnctoeunr.aentaLpetsetefnoqe?rdneotnuedeesrila?tis,oeamxeenttelsenmtomnddnel?gLaadrapyanrdtddeetsecionmvmru.neegsearpopaaeret7eknla1nltt?n?ognrmaenapoadgdgdlsosms?srnuasrn,pltsalnmtxamdaeE1F0o0r0a0rrdsc)iand?oentci?ctl?ce5ndqspeqsuuei%tuenresg?eamdeur,essnterSd7eedVersoeQrieslnaEdps1enntceetoxu?lsntl?nlcseodresceeysiuarecsenseaoyVaonrtu?rtb?linpoepagp?roolrcin?lphaermt?ixrLdselffp.eerosiangeifnpeuarlctmeldm.sneaegagrlhogm??nroaleud?eiyusddRee1s0n0a0t0nhraobtosspmltado3
ustersinson-Sart int?la-Mari?esie,
nes uipementpal ugon ?Allem ?except gne-en-P ence
dimin rto ts L??lo gn (1,2 rtement ev ?, temental cti
celui ieur 1,6 plus atio croissance
enregistBas-V lles en les lis? lement
es.
accirrito le cr? rdo Natu
Parc l?an sur tation r?qu dellon ement fav?mentd?a ablesire
rch?olo site uinso stoire ment
usterset-Sa int -Mari e, ?ence Gr?ou -le s-Bai rmali Le o?.
voile anch la vo le, la ignade, lapratiqu breuxlus plu ennent
Gr?ouL?? -le s-Bai inrronte-Croix-dla-B n,
haud Castillo l? baram?nagplanstruisrag ctionement D?o?
hydro ue. loit? arg ement rcou Sur aux.
?mera uleur tire Verdo m?tres lon D?un
ficultiables ur? mentbrele
ireaussipeuveuris grasucc?sdiss sse
hydrosp raf esca vit?s es ertis
tifs rove ssilcauesire rosiontra
?sultat es, tre arie ire
ails-de-Haut -Pro etnce. Var fronlleti? re Verdo
s-Verdle ?qdanscroissanl?impfavorisetourismedesantati
www. www.
u?te. ltatsl?ensem dansrticuaitementble fon itant
d?ori dminis raLesplutive tions ichi io mput?comme ?a bsepr?
vices, ameint sur u?t?e n?ahabitant plus des(comdes ations
plu rural. sp?cd?apfiqupluspr?hendperm u?tecet ts,plu esipement les tr?e
l-de-Mar Seine-Sdu etts-de-Set-Denis de Pariin rtement
risie petit orse ment dans?sult t?s
ett. habit ts
?n?rparr?qualet?e ncer l?occasi r?unmissnal d??tait ipement
?absence territoire.eu istant lation et ciaux ts les
le f? vrierde ois au rrog?es les (DAR).l?Act et
rritoirel?Am em atio le avec (INEcon EtE) des Statistiqu Nationl?Institu et P?che la
?A ricultMinist?re SCEE Statistiqu des et tralrvice u?teis?e ire
Invecom nalire