Circulation inter-files des deux roues motorisés : rapport au ministre de l'intérieur

-

Documents
154 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Par arrêté royal entré en vigueur le 1er septembre 2011, les autorités du royaume de Belgique ont d'une part autorisé sous certaines conditions la circulation inter-files des deux-roues motorisés, d'autre part obligé les usagers de ces deux-roues motorisés à porter des vêtements de protection, précisés par l'arrêté. Alors que la pratique de la circulation inter-files s'est mise en place de manière informelle dans les secteurs de circulation congestionnée des grandes métropoles françaises, M. Régis Guyot, Préfet, a été chargé par le Ministre de l'intérieur, de procéder à une analyse des pratiques observées en Belgique depuis l'entrée en application de cette décision. Le rapport a pour objet d'analyser les données disponibles en matière d'accidentologie, d'accidentalité ou encore de type de voirie, et ainsi d'évaluer l'opportunité d'organiser et d'encadrer la pratique de la circulation inter-files.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2013
Nombre de visites sur la page 62
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème







Circulation inter-files
des deux-roues motorisés


Rapport au Ministre de l’Intérieur













Novembre 2012





















Circulation inter-files
des deux-roues motorisés


Rapport au Ministre de l’Intérieur






















Novembre 2012 ADEME
Agence De l’Environnement
et de la Maîtrise de l’Energie

ADF
Association des Départements de France

AMDM
Association Mutuelle Des Motards

ASF
Association des Scootéristes de France

ASFA
Association professionnelle des Sociétés françaises
concessionnaires ou exploitantes d’Autoroutes
ou d’ouvrages routiers

AUAM
Agence d’Urbanisme
de l’Agglomération Marseillaise

BAAC
Bulletin d’Analyse d’Accident Corporel

BEA-TT
Bureau d’Enquêtes sur les Accidents de Transports Terrestres

BESR
Bureau de l’Exploitation Routière et de la Sécurité

BSPP
Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris

CEESAR
Centre Européen d’Etudes de Sécurité
et d’Analyse des Risques

CEMT
Conférence Européenne
des Ministres des Transports

CER
Centre d’Education Routière (Association)

CERTU
Centre d’Etudes sur les Réseaux,
les Transports, l’Urbanisme
et les constructions publiques

CETE
Centre d’Etudes Techniques de l’Equipement

CETU
Centre d’Etudes des Tunnels
CGDD
Conseil Général du Développement Durable

CNPA
Conseil National des Professions de l’Automobile

CUB
Communauté Urbaine de BORDEAUX

DCI
Direction de la Coopération Internationale

DDT
Direction Départementale des Territoires

DGEC
Direction Générale de l’Energie et du Climat

DGITM
Direction Générale des Infrastructures,
des Transports et de la Mer

DIR
Direction Interdépartementale des Routes

DIRIF
Direction Interdépartementale
des Routes d’Île-de-France

DIT
Direction des Infrastructures de Transport

DOPC
Direction de l’Ordre Public et de la Circulation

DRIEA IF
Direction Régionale et Interdépartementale
de l’Equipement et de l’Aménagement d’Île-de-France

DSCR
Direction de la Sécurité
et de la Circulation Routières

DTPP
Direction des Transports et de la Protection du Public

DTSPP
Direction Territoriale de la Sécurité de Proximité de Paris

FFM
Fédération Française de Motocyclisme

FFMC
Fédération Française
des Motards en Colère
FFSA
Fédération Française
des Sociétés d’Assurance

GEMA
Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurance

GERI 2RM
Groupe d’Echanges et de Recherche IFSTTAR Deux-roues motorisés

GRT
Sous Direction de la Gestion
du Réseau routier non concédé
et du Trafic

IAU IF
Institut d’Aménagement et d’Urbanisme
Île-de-France

ICTAVRU
Instruction relative aux Conditions Techniques
d’Aménagement des Voies Rapides Urbaines

IDRRIM
Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité

IFSTTAR
Institut Français
des Sciences et Technologies des Transports,
de l’Aménagement et des Réseaux

INSEE
Institut National de la Statistique
et des Etudes Economiques

LEPSS
Laboratoire Exploitation Perception
Simulateurs et Simulations

LREP
Laboratoire Régional de l’Est Parisien

ODAL
Observatoire Départemental
de l’Agglomération Lyonnaise

ODT
Oregon Department of Transport

ODSR
Observatoire Départemental
de la Sécurité Routière

ONISR
Observatoire National Interministériel
de Sécurité Routière
ORSR
Observatoire Régional
de la Sécurité Routière

PPA
Plan de Protection de l’Atmosphère

RVAC
Registre des Victimes corporelles
d’Accidents de la Circulation routière
dans le département du Rhône

SCEE
Service du Climat et de l’Efficacité Energétique (DGEC)

SDDEP
Sous-Direction des Déplacements
et de l’Espace Public

SD6
Sous-Direction de la Sécurité
et des Emissions des Véhicules

SEER
Service de l’Exploitation et de l’Entretien du Réseau (DIRIF)

SST
Service Sécurité des Transports (DRIEA IF)

STIF
Syndicat des Transports d’Île-de-France

STSR
Service Transports et Sécurité Routière

TMJA
Trafic Moyen Journalier annuel

UCLIR
Unité de Coordination
de la Lutte contre l’Insécurité Routière

UNIC
Union Nationale des Indépendants de la Conduite

UMRESTTE
Unité Mixte de Recherche Epidémiologique
et de Surveillance Transport Travail Environnement

VRU
Voie Rapide Urbaine

ZAPA
Zone d’Actions Prioritaires pour l’Air




Rappel de quelques définitions

Un accident corporel (mortel ou non mortel) de la
circulation routière est un accident qui :

provoque au moins une victime, c’est-à-dire
un usager ayant nécessité des soins médicaux ;

survient sur une voie ouverte à la circulation
publique ;

implique au moins un véhicule.

Parmi les usagers pouvant être impliqués dans un
tel accident on distingue :

les indemnes : impliqués non décédés et dont
l’état ne nécessite aucun soin médical ;

les victimes : impliqués non indemnes.

Parmi les victimes, on distingue :

les tués : toute personne qui décède sur le
coup ou dans les trente jours qui suivent
l’accident ;

les blessés : victimes non tuées.

Parmi les blessés, on distingue :

les blessés hospitalisés : victimes admises
comme patients dans un hôpital plus de 24
heures ;

les blessés légers : victimes ayant fait l’objet
de soins médicaux mais n’ayant pas été
admises comme patients à l’hôpital plus de 24
heures.
Rappel de quelques termes employés

Dans un souci d’intelligibilité des
développements, les notions « d’accident
corporel impliquant au moins une moto »,
« d’accident corporel impliquant au moins une
moto en circulation entre deux files » et
« d’accident corporel impliquant au moins une
moto en situation de remontée de file(s) » seront
respectivement remplacées par les notions
« d’accident moto », « d’accident en inter-files »
et « d’accident en remontée de file(s) ». Ces
dernières notions apparaîtront respectivement
dans les tableaux statistiques sous les acronymes
« A1M », « AE2F » et « ARF ».

Echelle d’intensité utilisée dans le présent rapport

Peu Très
important important
Faible Fort Important
/ /
Nul Résiduel / Moyen Sensible / /
très faible très fort
mineur majeur grave
/ /
peu grave très grave