Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire

-

Documents
146 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En tant qu'organisme d'Etat, l'école est mise à contribution pour faciliter l'intégration sociale des handicapés, préparer l'enfant handicapé à s'intégrer dans la société pour ensuite s'élever vers d'autres sphères sociales qui jusque là lui étaient inaccessibles. Le débat sur l'intégration scolaire s'inscrit alors dans un cadre plus général qui est celui de l'égalité scolaire pour tous. Après une partie historique et une partie statistique, la troisième partie de l'étude développe la dimension socialisation à l'école pour l'élève handicapé. Ensuite analyse du point de vue des parents d'enfants handicapés et des relations qui se tissent entre un élève déficient et des élèves ordinaires.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 décembre 1997
Nombre de visites sur la page 379
Langue Français
Signaler un problème
TABLE DES MATIÈRES
Remerciements
INTRODUCTION GENERALE Une autre approche de la déficience
CHAPITRE I : ASPECTS HISTORIQUES DE LA PRISE EN CHARGE ÉDUCATIVE DES ENFANTS HANDICAPÉS Analyse diachronique De l'éducabilité à la citoyenneté La logique ségrégative La logique d'adaptation La logique intégrative Conclusion du chapitre
1 2 2
6 7 7 8 9 11 17
CHAPITRE II : L'INTÉGRATION SCOLAIRE: DONNÉES SOCIALES 18 L'éducation scolaire des enfants handicapés : les différentes voies de scolarisation 19 La situation générale 20 Importance de la population handicapée 21 L'intégration scolaire dans le premier degré 22 Conclusion du chapitre 33 CHAPITRE III : LA SOCIALISATION DE L'ENFANT HANDICAPÉ À L'ÉCOLE 37 Approche de la socialisation à l'école 37 Socialisation et échec scolaire 39 Socialisation à l'école et paradigme normatif 42 Socialisation à l'école et paradigme interprétatif 45 L'acte social 46 La communication, l'autrui généralisé et la construction de Soi 47 Le Moi et le Je 47 La figuration et l'étiquetage 48 CHAPITRE IV : LA SOCIALISATION DE L'ENFANT HANDICAPÉ INTÉGRÉ : LE POINT DE VUE DES ADULTES 51 Analyse qualitative 51 La prospection 53 La direction 54 L'enseignant 56 Les agents de service 59 Les agents administratifs 60 Les parents-d'élève 60 La démarche parentale 61 Le forcing 61 Le laisser faire-laisser aller 62 Conclusion de la première partie 63 Seconde partie : analyse quantitative 64 Caractéristiques du corpus 64 L'analyse factorielle 66 Parents-intégrants et Directeurs d'école 69 Parents intégrants et Instituteurs 77 Conclusion de la seconde partie 81 Conclusion du chapitre 83
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
CHAPITRE V : LA SOCIALISATION DE L'ENFANT HANDICAPÉ INTÉGRÉ : LE POINT DE VUE DES ÉLÈVES ORDINAIRES Mis à part les adultes Méthodologie Le choix méthodologique La technique d'observation Construction de l'outil méthodologique L'intérêt de la photographie La prise de vue Le CD-Rom La navigation dans le CD-Rom La grille définitive Définition des catégories Mise en application de la grille d'observation Résultats et analyses Première analyse : les résultats d'ensemble L'ambivalence des sentiments et les affrontements directs Le facteur temps : un silence qui fait du bruit Seconde analyse : les tableaux croisés à partir de la variable " élèves handicapés " L'espace pédagogique Troisième analyse : Les tableaux multivariés Le sexe de l'élève handicapé Quatrième analyse : les tableaux croisés pour chaque type de déficience Conclusion du chapitre L'exclusion de l'intérieur Le procédé de dénormification Le "sur la table " et le " sous la table" Le pouvoir redistribué
CONCLUSION GÉNÉRALE Quelle perspective pour l'intégration scolaire ?
BIBLIOGRAPHIE
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
85 86 87 88 88 89 90 91 92 94 95 96 97 99 100 102 104 106 108 110 113 115 120 120 121 126 129
130 134
136
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
INTRODUCTION
GÉNÉRALE
Rares sont les débats sociaux, économiques ou politiquesquin'emploient pasle terme d'intégration ad libitum. Le mot revient sans cesse avec quelquesvariations selonl'utilisationqui en est faiteparles différentschampssociaux etprofessionnels qui en ont fait leur credo. Danslede cettedroit fil expression,l'intégrationdesenfants et adultes handicapés danslasociétéalimenteelleaussidepuisunetrentained'années ledébat politique qui poursuitl'objectifd'unesociale depleine intégration la population handicapée. En tantqu'organisme d'état,l'écolesera assez logiquement mise à contribution pour faciliter ce vasteenrôlement,préparerl'enfanthandicapéen passed'êtreadulteàs'intégrerdanslasociété pour ensuites'éleverversd'autres sphères sociales qui jusquelà luiétaient inaccessibles. Le débat surl'intégration scolaires'inscritalors dansuncadreplusgénéralquiestceluidel'égalitéscolaire pour tous puisque « parmi les armes utilisées pour combattrel'hydredel'inégalité,les politiques éducatives ont reçu toute l'attention voulue des pouvoirs publics » {CherkaouiM, 1993, p93 }.
Ilest alors naturelqu'unelégislation en matière d'intégration scolaire vienne entérinerunphénomènesocialcaractéristiquedecesdernièresannées.Quiplusest, cette législation nelaisseplusaucundoutesurl'affirmationd'unevolontéparl'étatde faciliter etd'amplifierl'ouverturedes portes del'écoleordinaire àl'ensembledes enfants qui jusqueen étaient exclus.As'enteniren effet au seulrythmelégislatif pourlemoinsrégulier insuffléàpartirde 1975,datedupremiercadrejuridique,cette volonté présentebienl'indiced'uneévolution constante et irréversible tout comme celuid'unréel désir d'ouverturepluslargedes portes del'écoleordinaire.Maisau-delà d'unesimple connaissancejuridiqueduphénomène,uneréflexionplusspécifiquement sociologique peut-être entrepriselorsquecelle-ci nesefocalise plus surla possibilité légalement admised'accèslibre del'enfanthandicapé àl'enseignementordinairem a i s surles aspects àlafoisquantitatif etqualitatifdel'intégrationscolaire.
L'aspect quantitatif sera saisiàcoupe detravers l'analyse statistique en l'intégration scolaire. Cette analyse donnerauneimageindirecte des proportions d'élèves handicapés présentsàl'école ordinaired'uneannée sur l'autre. L'aspect qualitatifsera quantàluisaisiparlebiaisd'unedémarchevisant à mettre enlumièrela manièreaveclaquellevas'engagerleprocessusdesocialisationdel'enfanthandicapé unefoisquecelui-ciaura franchilepasdelaportedel'écoleprimaire.
Uneautreapprochedeladéficience
Toujoursvouéeàladémocratie depuis leslois républicainesdu 28 mars 1882 de Jules Ferry,l'écolemarche souslatriple étoile delagratuité, de la laïcité et de l'obligation De ces trois principes,l'éducationdes enfants handicapés devientun devoir d'État. Face àunl'institution scolaire ordinaire,désir d'ouverture de l'intégration scolaire serait la manifestation auniveaudu système éducatifd'une
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
volonté politique plus générale. De surcroît,saratificationl'érigeinfineen un fait de société. Les enfantshandicapésontdésormaislapossibilitéjuridiqued'êtrescolarisés enmilieu ordinairetoutenbénéficiant,avecune aidepublique,de moyensspécialisés.
Nombresd'analyses,en dehors del'intégrationde scolaire, ontsoulignélecaractère de sociabilité présent à l'école et les parents intégrants, les enseignants ou les directeurs d'école, s'accordent à direqu'elleest un espace de socialisation très important pourl'enfantscolaires quetant du point de vue des acquisitions d'une manièred'être.Du point de vue social,l'école,les contacts avec lesen permettant enfants " normaux " etladevient un terrain deréalité quotidienne, prédilectiondans lamesure où elle est deplain-pieddans lesmécanismesconstitutifs delasocialisation et finalement delaconstruction identitaireet dela normalisation.Lascolaritéest alors pourl'enfantl'égaldutravailpourl'adulteet,entantquetel, devientle passageobligé pouruneintégration sociale. Maisqu'enest-ilpourlechercheur ensciences sociales ? Enlaun fait de société considérant comme aumêmetitre quel'échecscolaire, l'intégration scolaire peut intéresser les sciences sociales. Cependantlavéritable réflexion ne doit pas s'organiser autour del'intérêtdesocial du mouvement mais l'intérêtsociologique. En effet,parsanouveauté et les contactsqu'elleoccasionne, l'intégrationscolaireouvrelechamp àl'expérimentationsocialeetfavorisel'émergence d'expériencesoriginalesquisuscitentuncertainnombrede questions. Ce sont ces expériences nouvelles qui sont àl'originede cetterecherche. Néanmoins, pour quel'intégrationscolairepuisse devenir lesupport àuneanalyse sociologique,ilest à respecter desprolégomènesquipourraients'énoncercommeune rupture aveclaconception selonlaquelle la déficiencene seraitqu'uneréalité pouvant être décryptée uniquement en fonction del'étatbiologiqued'unindividu oulaseule référence à un cadre nosographique. Cen'estqu'unefoiscette rupture consommée quel'analysedelanormescolairepourra« allerau-delàdu corps (...) pourdéterminer cequiest normal pourcecorps{Canguilhemmême » Georges, 1991} et décrire àla foissanature, ses liens aveclesocialainsiquesa distribution dans un espace de socialisation particulier.
De cette façon,ladéficienceprendlaformed'uneréalitésocialeparticulière ;elle n'estplus un donné initial dont les causes sont apparentes mais enclavée dans un réseaude relationssocialessingulières etétroitementliées àl'organisationdusystème dans lequel elless'insèrentet auxfinalités quiladéterminentEllen'estplusl'unique caractéristique déficitaire inhérente- à l'enfant mais aussilaconséquence d'un ensemble de pratiques sociales, au même titre d'ailleurs quelelaphénomène de toxicomanie(cf.BeckerH, 1963)ou queladélinquancejuvénile{CicourelA,1968}.
La maladie,ladifformité ouladéficiencesont autantd'événementsqui seteintent de sentimentsambigus.La mortyplaneetlessentimentsquil'ignorentou quil'évitent aussi. Or,quandil s'agitdelamortd'un êtrehumain,RobertHertz{ 1970,Ireéd.1928} précise que les phénomènes physiologiques ne sont pas les seuls éléments qui la caractérisent. Et de rajouterqu'à«l'événementsurajouteorganique se unensemble complexe de croyance,d'émotionsetd'actesquiluidonnesoncaractèrepropre». En
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
ne considérant pluslehandicapuniquementcommeunecaractéristiquepropreàla personne maisaussicommel'élaborationparunensembled'interactionsdécoulantde la réaction du social,lasociologiepeut " défataliser "lehandicap.Elle pourra alors conclure en premier lieu sur l'idée quelehandicapsedestrouvent pris dans mécanismessociauxprécisdefabrication.Ensecondlieu,ilserapossiblededémontrer l'existence des différences spécifiques danslasocialisation del'enfantintégréet, à terme, dans saconstructiondeSoieuégardàcellede sescamaradesordinaires.
Il nes'agitinconvénients deavantages et des juger des pas ici de la démarche intégrative pour l'enfant déficient (ce qui déplaceraitletravail verslechamp disciplinaire delapsychologie) mais, avecl'inscriptionsurune sociologiedu groupe scolaire, deprendreunemesure exacte des problèmesposésparlascolarisationd'un enfant déficient danslesfilièresnormalesetnonplusspécialiséesdel'écoleprimaire. De la sorte,l'écoleintégrative devientunvéritable«laboratoiresocial »{RobertPark, 1990} danslequellechercheurpeutparvenirà saisir lesmanièresaveclesquellesles agents institutionnels, subissant ouacceptant uneintégration scolaire, vont recréer pour eux-mêmes cettepratique ;«c'estd'ailleurscelaquien faitlelieupar excellence de découverte des secrets ducoeurhumainetl'étudedelanaturehumaineetdela société »{Ibidem, p.183}.
Cependant,devantlamultiplicitédesélémentsintervenant danslastructurationde notre objet et étant bien entenduquecelui-cis'inscritdansuneréalité dynamique, nous ne prétendons absolument pas vouloir saisir tous les facteurs explicatifs. Les résultats de cette recherche n'ont deportéeet designificationque s'ils sont àchaque fois renvoyés aucadrede la recherche et à sa méthodologie. La dimension spatio-temporelle dans laquelle s'inscritl'enquêtela prudence demande de souhaitesi on opéreruneinférence des résultats sur l'ensemble delapopulation handicapée. D'ailleurs,lefaiblenombredes casobservésdanslechapitre V estaussipourôter aux conclusions de ce même chapitre tout caractère définitif et excessivement généralisateur.
Néanmoins,ilfaut éviter deréduirelaportéedesconclusions.C'estpourquoile choixs'estporté sur deuxtypesparticuliersde questionnementpuisqu'ilsseréfèrent l'unetl'autreàceuxayantrégil'article d'ÉricPlaisance{1995}surl'éducationspéciale etl'intégration.L'auteurseposaitlesquestionssuivantes :«a-t-onaujourd'huiànotre disposition des données surlaplaceoccupéeparlesmesuresd'intégrationdansle cadre del'éducationdesenfantshandicapés ?Peut-onestimer les avantagesqueles uns et les autrespeuventen retirerou, pluspragmatiquementet plusdirectement,doit-on conseilleràdes parentsd'enfanthandicapéde choisir en toutecirconstance une éducation menée en intégrationàla placed'uneétablissementéducation en spécialisé ? ».Apartirde là,l'investigation se déroulerasurlabased'uneprocédure analytique déductive partantd'abordd'uneanalyse d'ensemble du mouvement éducatif des élèves handicapés.
Cette premièreétapeadopteraunpointdevuehistorique(chapitreI)puisunpoint devuestatistiqueparuneétude en coupe des taux de présence des populations handicapées dansl'enseignementprimaire ordinaire(chapitre II). Unefoiscette sorte de "sociologie en élévation" effectuée, nous développeronsladimension de socialisation à l'école pour l'élèvehandicapéEnsuite,(chapitre III). l'analyseira vers unpremierpalierenprofondeurdel'intégrationscolairepour s'intéresseraux
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
mécanismes de production sociale de la déficience par les adultes intégrants (chapitre IV). Étant entendu quel'attentionsera accordée àl'ensembledescontacts 1 mixtes ,lefranchissementd'uneétapeanalytiquesupplémentairesera opérépour aller observerinvivo les relationsquipeuvent s'engager entre un élève déficient et des élèves ordinaires (chapitre V).
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire
La documentation Française : Etude sur la socialisation des enfants handicapés intégrés à l'école primaire ordinaire