Herméneutique Bible Jésus marche sur la mer de Galilée

Herméneutique Bible Jésus marche sur la mer de Galilée

-

Documents
13 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Travail d'herméneutique de 2500 mots sur une dizaine de verset.
Travail qui fait partie de l'évaluation d'un cours de 1ère cycle en Baccalauréat Théologique.
C'est mon premier travail d'herméneutique ^^

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 08 décembre 2013
Nombre de visites sur la page 135
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
   
    
    
 TRAVAIL DE RECHERCHEHerméneutique
Travail présenté par Stephane Bonneau (111087022)
au Docteur Joseph Kabuya Masanka
THL-2208 Lecture du Nouveau Testament - Herméneutique (Automne 2013)
Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval.      
Québec, 5 décembre 2013
Introduction
Page!1 sur!10
Matthieu 14:22-33. Ce récit relate le miracle de la marche sur leau de Jésus puis celle de Pierre
qui le rejoint à son tour miraculeusement. Précédemment Jean le Baptiste; cousin de Jésus; est
décapité par Hérode Antipas et Jésus layant appris sest retiré dans cette région de la mer de
Galilée. La renommé de Jésus est tel que le Roi pense à tord que cest Jean qui serait ressuscité.
Durant la journée Jésus nourrit miraculeusement pour la première fois plus de 5000 personnes
dans une région au nord du lac. Le récit se termine sur ladoration des disciples.
Nous voyons donc quil est question pour Matthieu didentifier réellement qui est Jésus. En quoi
ce miracle révèle aux disciples qui est Jésus ? Est-ce par laccumulation des miracles ou alors ce
miracle recèle til des éléments qui échappent à un lecteur contemporain ?  
Ce texte est un récit narratif dont la péricope est Mathieu 14,1–17,27.  
Pour notre étude, nous allons procéder à une interprétation historico-critique avec la technique
enseignée concernant les textes narratifs 1.
Bien quil soit nécessaire de faire un travail dharmonisation des quatre narrations ou
 annonces  2 de lEvangile (cf. Jean 6,16-21; Marc 6,45-53), en remarquant que Luc ne relate
pas ce récit.
Nous allons nous concentrer sur celle de Matthieu qui est la seule a relater lexpérience de Pierre
et après en avoir fait lanalyse et linterprétation en extraire quelques applications personnelles.
!1Cours THL-2208neutiqueHermédu Dr Joseph Masanka Université Laval - Longueuil. (Automne 2013) Kabuya !2Selon André Chouraqui la traduction du mot hébreuxBessorapar les évangiles ne reflète pas la pensée davant le IVème siècle, dun seul évangile avec quatre témoins, quatre annonce. Voir la bible traduite de Chouraqui.
1. Le cadre historique et géographique du texte.
Page!2 sur!10
Le récit se déroule après le sermon sur la montagne vers la fin du ministère de Jésus en Galilée,
peu de temps après le meurtre de Jean baptiste. Jésus produit une série de miracle en Galilée et
ses régions limitrophes afin que les disciples reconnaissent sa nature et comprenne son ascension
vers Jérusalem 3. Nous pouvons affirmer que nous sommes dans une zone denviron 10 kilomètres
au nord du lac de Galilée. Ce lac à lépoque du récit se nomme aussi  lac de Tibériade  ou  lac
de Gennésareth , sétendant sur 20 et 11 km, à 210m sous le niveau de la mer, sa profondeur
maximal est de 30m 4et ces eaux sont très poissonneuses.
Nous avons plusieurs villes et région riveraines (cf.annexe 1):
- Gennésareth, une plaine fertile et une ville entre Magdala et Capharnaüm. 5
- Tibériade,  nouvelle capitale fondée par Hérode Antipas avec un palais, un théâtre et un stade
-BethsaïdaprobablementsituéauNordNordEstdulacétaitconsidérécommelamaisondu
poisson. Cest aussi un région désertique à lEst du lac. Pierre, André, Philippe et Jean en sont
natif (Easton), certains parlent plutôt de Capharnaüm.
Successivement,nousavonsauNOGennésareth,auNNOCapharnaüm,BethsaïdalavilleauNE
et sa région désertique sétendant jusquà lE, Tibériade est au SO.  La mer de Galilée est
entourée de collines qui causent de violents orages, car les vents sengouffrent entre elles avant
datteindre leau. Les falaises Arbel sont à louest du lac. 6 La topographie des environs du lac
nous permet de mieux comprendre limprévisibilité climatique de la région.
!3Matthieu 16,21
!4Easton, Matthew George, Easton's Bible Dictionary. London:Public Domain, 1897. !5Owen, G. Frederick. "Supplément Archéologique." InSupplément De La Bible D'étude T.O.B, edited by Vida. Floride, 1990.
!6Page, Nike.Nouvel Atlas De La Bibletemps présent ed. Canada, 2010. Reprint, 2012. p.86.. Empreintes
2. Harmonisation des annonces:
Page!3 sur!10
- lannonce de Jean 6,16-21, indique que leur traversé les menait à Capharnaüm. Ils ont touché
terre avant que Jésus ne monte dans lembarcation. Ainsi Jésus a traversé entièrement le lac. La
concordance TOB renvoi au Psaume 107,23-32 comme si cétait un autre miracle.
- lannonce de Marc 6,45-53, indique que le récit se situe dans une contrée déserte au NO du lac.
PuisqueJésusleurdiradeleprécéderendirectiondeBethsaïda,ilsarriventdanslarégionde
Génésareth soit le Nord Ouest. Est-ce que le vent aurait provoquer leur dérive ?
Il pourrait sagir selon cet auteur de la région puis de la ville :  toward Capernaum-- Mark says
(Mr 6:45), "unto Bethsaida," meaning "Bethsaida of Galilee" (Joh 12:21), on the west side of the
lake. The place they left was of the same name (see on Mr 6:32)(John 6:16 JFB)  7
- En comparant les autres annonces 8, ils étaient  à une distance de plusieurs stades   vingt-cinq
à trente stades   au milieu de la mer . Il était bien au environ du milieu du lac; large de 11km;
avec un stade (unité de mesure) équivalent à 185m soit à une distance approximative de 5km 9.  
3. Structuration du texte:
Matthieu 14,22-24 Un voyage imposé aux conditions défavorables.
Matthieu 14,25-27 Jésus-Christ Celui qui Est.
Matthieu 14,28-31 Le miracle est grâce entre foi et doute.
Matthieu 14,32-33 Les disciples rejoins Le contemple et Ladore.
!7Brown, Jamieson - Fausset -.Jamieson-Fausset-Brown Bible Commentary, edited by Hendrickson Publishers Inc.LLC, 1970. !8Jean 6 19; Marc 6,47 ,
!9commentaire Bible TOB
4. Différences mineures de traduction et précision:
Page!4 sur!10
Une variante mineure au verset 30, ladjectif fort attribué au vent est absent de certain manuscrit.
Différentes traductions: vent était fort ou en prenant garde au vent (Colombe); du vent ou vent
violent (TOB); quand il voit le vent (Darby)
Mais le verset 24 nous éclaire et il y a un consensus parmi les traductions que le vent était
contraire à la direction prise par les disciples. La Bible Semeur note que cétait une tempête.  
5. Analyse du texte:
Dans la soirée de la multiplication du pain, Jésus se retire pour prier. Jean écrit que cest parce
que le peuple voulait le faire un Roi. Son temps nétant pas venu. Jean 6,15 Il est intéressant de
relier la mort de Jean le Baptiste à ce moment de retrait. Après la tentation du Diable et lors de
10 larrestation de Jean, il se retira en Galilée où il appela les premiers disciples . Jésus sest
retrouvé sur un mont pour prier seul, quune fois auparavant au moment du choix des apôtres. Y a
til une préfiguration à Gethsemané, nuit précédant son couronnement par les hommes en
Matthieu 27,29.
Les disciples embarquent sous son ordre, le laissant seul. Dans la nuit précisément à la 4ème
veille qui correspondrait à 5-6h du matin (Eatons). Ils sont au milieu du lac (cf. précédemment) à
bord dune nacelle (Darby) du grecPloion. Cest une petite embarcation à rames plate et pointue
aux deux extrémités, sans mât ni voile 11. Nous avons une confirmation par le récit en Jean 6,19.
!10 Matthieu 4,12
!11Multi dictionnaire de la langue française sur logiciel apple
Page!5 sur!10
Les personnages principaux sont Jésus et Pierre et les figurants sont les autres disciples. Les
disciples luttent contre des eaux agités. Ils sattendent à ce quil les rejoigne;  précédé moi ;
avec un autre bateau. Alors que Jésus les rejoint en marchant sur leau, ce qui provoque leur
surprise et leur épouvante car ils le confondent avec un fantôme.
Jésus les rassure en disant  Courage ! Je suis !  (Cbouraqui). Pierre émerveillé désire le
rejoindre et ainsi discerner quIl est bien celui qui est. Il demande à Jésus de commanderKeleuo
quillerejoignesurleau.Ilsexécutemaisseffraiedesélémentsquidéchaînentleurpuissance,
en se laissant distraire il doute et commence a sombrer. Il crie à Jésus  Adôn, sauve
moi  (Chouraqui). Jésus le secourt et lui montre quil navait pas de raison de douter. Le vent
cesse au moment où ils rejoignent les autres disciples dans la barque. Ensemble ils lhonorent et
reconnaissent sa nature divine par lexpression :  Tu es vraiment le Fils de Dieu.  en lien avec
ce miracle, la déclaration de Jésus mais aussi ce que cela leur rappel.  
Voyons à travers linterprétation de notre récit les sens que lon peut en tirer.
6- Interprétation:
6.1Signification pour les personnes concernés par le récit
v22-24 Les disciples aussi voulait le couronnement par le peuple de Jésus. Il marque son
désaccord en leur disant daller. Ce miracle leur révèle quil nest pas un roi mais le Roi. Bien
que quatre disciples sur douze sont des pêcheurs professionnels, la situation est hors contrôle.
Quel est le contexte culturel des disciples ? La pêche se fait en surface uniquement,  à la ligne, à
la traine, et au filet  12conditions métrologique est synonyme de mort., saventurer dans de telle
!12Chouraqui, André.Les Hommes De La Bible. Hachette / Fayard ed. La vie quotidienne: Civilisations et Sociétés. Paris, 1978. p. 76.
Page!6 sur!10
Et tomber à leau est le dernier acte dun marin. Sous la surface des eaux, cest nest pas le
domaine des hommes mais celui du Leviathan 13On peut supposer que pour les disciples le dessus
de la surface est le domaine des vivants.
v26 Pourquoi les disciples croient dabord à une apparition. Traduit dePhantasmag5326, il est
utilisé en Marc 6:49 (traduit par esprit , spirit) et dans la septante en Job 20:8; Isa. 28.  Tous
les morts, même ceux qui nont pas été enterrés, sont groupés au Shéol ce sont deséphaim,Rdes
14 fantômes.  Puisque le shéol pré-exilique  se situe sous terre, dans les plus profond abîme de
locéan cosmique, sous les racines des montagnes ou même dans cette au-delà où le soleil plonge,
ramenant les ténèbres. 15De plus, la mer était considéré comme le repaire des forces maléfiques
(commentaire TOB p. 2115) cf. Es 51,10; Dn 7,2-7; Psaume 65,8; Psaume 89,10; Psaume 93,3-4.
Enfin  Légalité devant la mort implique lobligation dun enterrement décent: [] il nest pas
de sort plus redoutable que davoir ses ossements jetés hors de la tombe.  16
La superstition est au coeur même de leur méprise. On peut supposer que voir une apparition,
cest passer bientôt les portes du Shéol. Le domaine de la mort précède larrivé dun Jésus
emprunt de surnaturel et qui marche sur le royaume duSheol.
v27 Mais en quoi ce miracle pourrait indiquer que Jésus est celui qui est ?
Dieu sépare les eaux de la création (Genèse 1,6), puis lobstacle infranchissable pour les hommes
lors de la sortie dEgypte (Exode14,21), de la traversé du Jourdain dIsraël avec larche de
lalliance (Josué 3,13-17) ou encore dEli puis dElisée avec le manteau (2Roi 2,6-7).
!13Psaum 104, 25-26
!14Ibid. p. 167.
!15Idem
!16Idem
Page!7 sur!10
Jésus lui marche sur les eaux. Cela démontre quil est plus quun prophète. Ce qui renforce cet
argument cest les mots que Jésus emploi, qui sont parfois mal traduit par  cest moi . Le  je
suis  rappel Exode 3,14 et Jean 10,30-33 Jésus Christ est de nature divine.  
Il y a un parallélisme synonymique:  Ayez courage  avec,  nayez crainte , qui renforce lidée
quIl est la paix, le refuge (psaumes 23; 32) .
Les pêcheurs professionnels (Pierre, André, Jacques et Jean) ont entendu la promesse de Jésus de
faire deux des pêcheurs dhommes 17 voyant Pierre secouru de son manque de Foi, il est en
possible quils ait compris de quelle autorité (Mathieu 10,8; 12,28) ils pourront le faire aussi. On
peut supposer que dans sens, Jésus a le pouvoir dextraire un homme du Sheol.
Le vent qui sarrête au moment ou il entre dans la barque avec Pierre a dû rappeler aux disciples
son autorité sur la nature et la tempête en Mathieu 8,23. Mais plus encore qui plane à la surface
18 des eaux, si ce nest Dieu :  lEsprit de Dieu se mouvait au- dessus des eaux.  ?
Cest donc naturellement quils reconnaissent Jésus comme sa nature divine et quils ladorent.
On nadore pas un ange ou un prophète, on adore Dieu. Il est le Roi des cieux et de la terre.  
6.1Signification pour la personne impliquée dans le miracle
La révélation de ce Jésus inspire Pierre a rechercher a vivre le miracle avec Celui qui est. Mais
Pierre détourne son regard de Jésus et commence a se perdre. Comme le peuple guidé par la nué e
!17Matthieu 4,19; cp 1Roi 19:19-21
!18Genesis 1:2 French Bible:NEG 1979
Page!8 sur!10
jour et nuit, il est lobjet de la foi, le repère pour vivre. Il permet daller au delà des limites
humaine.
Le cri de détresse de Pierre rappel ceux du psalmiste:
 
Sauve-moi, Elohîms, oui, les eaux atteignent jusquà lêtre !Je chavire dans le bourbier du gouffre, et pas de soutien !Je sombre aux profondeurs des eaux, le tourbillon me noie ! Je mépuise en mon cri, ma gorge arde;mes yeux se consument dans lattente de monElohîms.(Psaume69,2-4Charuo.iuq
Si de grandes eaux débordent, elles ne latteindront nullement. Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse, Tu mentoures de chants de délivrance. – Pause. Je tinstruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, jaurai le regard sur toi. (Psalms 32,6-8 French Bible:NEG 1979)
Le mot traduit par Aussitôt v22 et v27 est larticle primaire préféré de Matthieu avec 9079
occurrences deKai 2532. Cest une conjonction non pas temporelle mais logique, qui exprime
une liaison ou un lien cumulatif. Ainsi la lecture nest pas Jésus secouru rapidement, mais plutôt
que le v21 est suivi logiquement pas le v22 et puisque Pierre demande et quil dit vient au v26, il
tend le bras lorsquil sombre au v31. Jésus amène Pierre au delà des limites de sa Foi, et ne lui en
tient pas rigueur. Cela a pu rappeler à Pierre la merveilleuse déclaration  Non la main de
lEternel nest pas trop court pour sauver, ni son oreille nest pas trop dure pour entendre .
Pierre a pu une fois de plus goutter à la grâce de Dieu. Peu ou pas assez de foi, Dieu vient à son
secours. Jésus le porte au-delà des limites de sa foi. Pierre en premier dira quil est le Messie. 19 
6.2Signification pour les destinataires du récit
Matthieu écrit pour des lecteurs juifs.
!19 Matthieu16,16
Page!9 sur!10
Eusèbe de Césarée [] sexprime ainsi  Matthieu voulant, après avoir commencé par
prêcher aux Juifs  Lauteur tout en voulant raconter une histoire, se propose de fonder la
foi au personnage qui en est lobjet. Il le présente dans ce but comme étant le Messie
promis aux Juifs,et fait ressortir spécialement dans tout son récit laccord entre les faits
20 de sa vie et les prophéties 
De plus selon F.Godet il organise son récit de manière didactique 21et non pas historique afin que
les juifs découvrent que Jésus est le Messie, et donc sa nature divine.  
6.3Signification pour nous
v22-23Nayezpaspeurdansunministèrepubliquedereconnaîtrevotrebesoinderetrait,
disolement pour vaquer à la prière. Prenez garde des moments où lon veut vous donner une
fonction et des responsabilité qui ne correspond pas au moment et à lappel de Dieu.
v25-26 Même dans un domaine que nous connaissons, nous avons besoin de Jésus pour dépasser
les circonstances, les vents contraires qui nous épuise, la mer qui nous ballottent. Il a autorité sur
les portes de la mort 22écrase toute superstition qui confond notre foi. La et  présentement,
proximité avec la révélation et la Trinité nous aide a discerner et trier nos croyances et traditions.
Jésus après avoir fait un miracle publique, fait un miracle privée à lattention des disciples.
v28-31 Il agréer que nous demandons à vivre une expérience le rapprochant de Lui. Jésus ne
désire pas épater mais pour sa Gloire il peut nous amener au delà de notre condition présente. Il
vient au secourt de notre incrédulité. Là ce nest pas la foi qui a sauvé le disciple. Ainsi la grâce
! 20Godet, Frédérique.Etudes Bibliques : Nouveau Testament. Ministères Multilingues ed. Neuchatel, 1999. p. 13-15
!21Ibid. p. 21.
!22Job 38,17
Page!10 sur!10
environne tout disciple. La Foi en Lui permet le miracle 23, mais Jésus nous rassure quil agit bien
au delà de ses limites de la Foi ou de lEspérance parce quil nous aime 24.
v32-33 Nous sommes humain et cest Lui qui nous porte vers ladoration. Il pourrait se pourvoit
des adorateurs avec des pierres, mais par son Saint Esprit nous louons en esprit et en vérité.  
CONCLUSION:
Jésus commencera après ce miracle a révéler loeuvre ultime de son ministère: la croix, et Il
formera ses disciples:
- à nourrir les foules du pain de vie: Jésus Christ.
- à chasser les fantômes qui empêchent lépanouissement en un Dieu tout puissant et Souverain.
-àpaîtrelesagneaux,commedebonpasteurencomptantsurlesdonsduSaintEsprit
- à relever et encourager celui qui lutte avec sa foi et travaille pour lEternité.
- à accepter la Croix comme le moyen choisi pour Jésus dêtre humilié avant dêtre glorifié.
 
Aujourdhui nous voyons au moyen dun miroir, dune manière obscure, mais alors nous verrons face à face;
aujourdhuijeconnaisenpartie,maisalorsjeconnaîtraicommejaiétéconnu.Maintenantdonccestrois
choses demeurent:la foi, lespérance, lamour; mais la plus grande de ces choses, cest lamour.
Nous tous dont le visage découvert reflète la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par lEsprit du Seigneur. 25
La Trinité corrige notre fausse vision de la vie de disciple. Dieu nous façonne progressivement
par Amour pour ses fils et filles dadoption pour quà notre tour nous reflétions sa Gloire.
! 231 Jean 5,4
!24cp 1 Cor 13 12 ,
!251 Cor 13:12-13 et 2 Cor3,18 French Bible:NEG 1979