Indicateurs de la diversité musicale dans le paysage radiophonique - Rapport annuel 2006

-

Documents
86 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce rapport (le quatrième émis par l'Observatoire de la musique) a pour objet de mesurer la diversité musicale dans le paysage radiophonique. Il présente la liste des indicateurs ayant permis l'analyse de la diffusion sur une période de 16 trimestres et le panel des 31 radios étudiées (classées en quatre catégories : 12 radios jeune, 10 radios jeunes-adulte, 5 radios adulte, 4 généralistes).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2007
Nombre de visites sur la page 23
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
 Cité de la musique OBSERVATOIRE DE LA MUSIQUE        Indicateurs de la diversité musicale
dans le paysage radiophonique  
(établi à partir dun panel de 31 radios)  
______________   
Rapport annuel 2006  
juin 2007    
     André Nicolas Responsable de lObservatoire de la musique  221 avenue Jean Jaurès 75019 Paris
Tél. : 01 44 84 44 98 Email observatoire@cite-musique.fr : Site Internet : http://observatoire.cite-musique.fr
 
 
La Cité de la musique remercie :   -La DMDTS, la DDM, le CSA et la Sacem pour leur contribution financière à la mise en place du   dispositif d’observation de la diversité musicale dans le paysage radiophonique,  - Le groupe technique qui participe à l’élaboration du dispositif :  
  
  
 
 
Antonie Cartier,SNEP
Aurélie Jimenez,CSDEM Bruno Lion,CSDEM Charles d'Aboville,RTL
Didier Aaron,CSA Dominique Marie,Férarock Dominique Pankratoff,UNAC Hervé Rony,SNEP
Hugues de Vesins,CNRA Jérôme Roger,UPFI
Laurence Baladi,DDM Laurent Bouneau,Skyrock Marie-Dominique Chevreux,France Inter Mathieu Quétel,SIRTI Philippe Gault,SIRTI Romain Aparicio,Iastar Sabine Le Stume,UPFI
Sophie Solignac-Lecomte,SACEM Stéphan Paris,SNRL
Stéphane Rogeon,NRJ Stéphanie Beauverger,Lagardère Thierry Geoffroy,SNAC Tristan Jurgensen,RTL  
André Nicolas,Cité de la musique Serge Arzoumanov,Cité de la musique
   Laurent Bayle Directeur général
 
 
 
 
 
   
Sommaire
INTRODUCTION.........................................................................................................................7 
 
I. ANALYSE ET PROPOSITIONS..................................................................................................9 I.A. ANALYSE GENERALE................................................................................................9.....................  I.B. ANALYSE DU DISPOSITIF............................................................................................................. 11  I.C. PROPOSITIONS.................................................................................................................15........ I.C.1. Les investigations dans la programmation télévisuele..51 I.C.2. Les investigations dans la difasidém sed euqirémn nuusio.15 
 
II. RAPPORT GENERAL.............................................................................................................16 II.A. PRESENTATION DES INDICATEURS................................................................................................ 16  II.B. RAPPEL METHODOLOGIQUE......................................................................................................... 17  II.C. PRESENTATION DU PANEL.......................................................................................................... 17  
III. CHIFFRES CLES..................................................................................................................19  
IV. TRAITEMENT DES INDICATEURS ....................................................................................... 21 IV.A. LESINDICATEURS«OUVERTS» ................................................................................................. 21 IV.A.1. Nombre de titres et dartistes difs ntreédifésus.12 IV.A.2. Répartition de la difes mgenrpar ion uaxsucisu.28 IV.A.3. Part des titres nouveautés.37 IV.A.4. Répartition de la difon saevuséturap ab lselusion de.14  IV.B. LESINDICATEURS EXPRIMANT LA STRATEGIE DES RADIOS................................................................... 45 IV.B.1. Part de difsed i0  4s detrti lesunoisud spot fuéss.54 IV.B.2. Rotation moyenne des titres.48 IV.B.3. Répartition de la difup raisnoe de typatio rotn.15 IV.B.3. Part de difuves nouonsides lentres sitallynep eé s.55 IV.B.4. Nombre de nouveautés « startées .59 » IV.B.5. Taux dexclusivités.26 
 
V. ANNEXES..............................................................................................................................65 ANNEXE1 DONNEES CONSOLIDEES TRIMESTRIELLES............................................................................... 65 :  ANNEXE2 : INDICATEURS PAR RADIO................................................................................................... 65  ANNEXE3 : NOMENCLATURE DES GENRES ET SOUS-GENRES MUSICAUX........................................................... 65  
 
 
 
 
 
Introduction    Le Ministère de la culture et de la communication, les organismes institutionnels et les partenaires de la filière musicale, représentant les auteurs-compositeurs, les éditeurs, les ayants-droits et les diffuseurs ont confié, en 2003, à l’Observatoire de la musique de la Cité de la musique, le soin de mesurer la diversité musicale dans le paysage radiophonique, et d’offrir une vision de « l’état » de la diversité musicale, telle que définie par l’offre radiophonique en France. Dans son premier rapport, concernant l’année 2003, l’Observatoire de la musique a rappelé les contraintes méthodologiques et organisationnelles de ce dispositif d’observation. Aussi, en accord avec les membres du comité radio qui assistent l’Observatoire de la musique, en 2004, il a été décidé d’intituler ce dispositif « Indicateurs de la diversité musicale dans le paysage radiophonique, établi à partir d’un panel de 31 radios » afin d’assurer, en cohérence et en pertinence, la restitution de ces traitements sur la diversité musicale.  Ce quatrième rapport annuel offre une largeur d’analyse à partir d’un recensement d’indicateurs et d’un historique concernant 16 trimestres. S’il relève d’un traitement statistique portant sur une batterie d’indicateurs précis, le dispositif est établi à partir d’un panel de 31 radios qui n’offre pas cependant une vision exhaustive de la diversité musicale résultant de la structuration du paysage radiophonique en France.  Complémentairement, l’Observatoire de la musique a, depuis 4 ans, entrepris différentes études qui lui ont permis d’analyser les principales évolutions des marchés au regard des profondes mutations techniques, industrielles générées par la diffusion numérique.  En effet, si les années 2000 ont été marquées par une mutation importante de la filière musicale dans sa chaîne de métiers, concourant à l’obsolescence d’un modèle industriel au cours des quatre dernières années, l’ensemble des secteurs industriels de la culture ont été interpellés par les bouleversements générés par l’usage de l’Internet, en tant que média de masse.  Pour rappel, le marché du CD audio a perdu 35,9% de sa valeur entre les années 2002 et 2006, le marché du DVD musical, marché récent déjà mature et en décroissance en valeur, a tout de même progressé, sur la période, de 110%. Compte tenu des ventes numériques sur PC et mobile (hors sonneries musicales), le chiffre d’affaires total de la musique enregistrée recule de 30% sur la période.   Le système actuel de diffusion radiophonique n’échappe en rien à ce tropisme de la technologie et de la diversité. La diversité des services pourrait s’accroître à l’occasion du lancement, à court terme, de la radio numérique. La redéfinition du paysage sonore qui en résultera devrait permettre un enrichissement des programmes radiophoniques.  Alors même que s’instaurent déjà de nouveaux usages, concourant à une fragmentation de l’audience, dont les enjeux, extrêmement concurrentiels, exigeront de plus en plus de financements, l’autorisation d’inclure des données associées sera susceptible de compléter l’attractivité de cette offre sonore. L’addition de bases documentaires et d’images répondrait plus à l’évolution de la demande actuelle.  A l’appui de l’ensemble de ses investigations, complétées par l’examen de l’économie musicale dans la distribution physique et numérique, l’Observatoire de la musique ne cesse d’interroger cette problématique de la diversité musicale qui est l’objet même de ce rapport.