Inventaire communal 1998 - Pyrénées-Orientales : la polarisation autour de Perpignan favorise le niveau d

Inventaire communal 1998 - Pyrénées-Orientales : la polarisation autour de Perpignan favorise le niveau d'équipement

-

Documents
6 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Du fait de sa forte polarisation autour de l'agglomération de Perpignan, le département des Pyrénées-Orientales offre à ses habitants un niveau d'équipement supérieur à la moyenne nationale. Hors de l'attraction perpignanaise, un réseau de pôles secondaires continue de structurer l'espace le long des vallées de la Têt et du Vallespir. Malgré l'importance de sa zone de montagne, l'accès aux équipements est assez aisé : en moyenne, plus de quatre habitants des Pyrénées-Orientales sur cinq sont éloignés de moins de 2,5 km des équipements les plus courants.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 30 décembre 2012
Nombre de lectures 13
Langue Français
Signaler un abus
N° 10 Avril 1999
Inventaire communal 1998 Pyrénées-Orientales
1jQLTiOPhLQdgiPedaLgThLiTdcLjidjgOPa’LRRadbngLiTdcOPCPgeTRcLc'aPOneLgiPbPciOPhClgncnPh( AgTPciLaPhdQQgPàhPhSLMTiLcihjccTvPLjO’nfjTePbPcihjengTPjgàaLbdlPccPcLiTdcLaP.5dghOPa’Li( igLNiTdcePgeTRcLcLThP'jcgnhPLjOPeôaPhhPNdcOLTgPhNdciTcjPOPhigjNijgPga’PheLNPaPadcROPhvLa( anPhOPaLHêiPiOjVLaaPheTg.
9LaRgna’TbedgiLcNPOPhLzdcPOPbdciLRcP'a’LNNmhLjknfjTePbPcihPhiLhhPzLThn:PcbdlPccP' eajhOPfjLigPSLMTiLcihOPhClgncnPh(AgTPciLaPhhjgNTcfhdcinadTRcnhOPbdTchOP2'-VbOPhnfjT( ePbPcih aPh eajh NdjgLcih.
Ub éUciLb9a9bh ,il éeiid
Eloignement ou distance moyenne aux équipements :IPdeETHL SVyLTTL ILd OEFPeETed IL RE HVSSfTL Efg 3, ibfPaLSLTed IL ciMi% cLTHL. DP RE HVSSfTL aVddhIL fT ibfPaLSLTedLd OEFPeETed dVTe ciafeid « ILddLcvPd dfc aREHL ». PRfd fT ibfPaLSLTe Lde cEcL dfc RL eLc% cPeVPcL SVPTdPR ahdLcE IETd RL HERHfR IL R’iRVPNTLSLTe : fTL HVSSfTL bfP EaaEcEîe echd iRVPNTiL ILd ibfPaLSLTed R’Lde IVTH EvETe eVfe ILd HVSSLcHLd RLd aRfd vPeEf
:TvPLj O’nfjTePbPci Pi nadTRcPbPci
9’PTvLTeEPcL HVSSfTER 100. à FiTiMPHPi If dVfePLT IL RE
IL HVSSLcHLd Le IL dLcvPHLd acidLTed IETd RE HVSSfTL dfc icLTHL IVTe RE RPdeL MPNfcL IETd RLd eEFRLEfg HP%Eachd.) IR T’Lde HVSSLcHLd IL HOEbfL eyaL PTdeERRid IETd RE HVSSfTL.