L'accès de tous aux droits de tous, par la mobilisation de tous

-

Documents
195 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Précurseur depuis plus de vingt ans dans la prise de conscience des conditions de vie d'une partie de nos concitoyens, le Conseil économique et social analyse, dans cet avis, l'évolution de la situation depuis le vote de la loi d'orientation de lutte contre les exclusions du 29 juillet 1998, directement issue de ses premiers travaux.
En s'appuyant sur l'implication des organisations qui le composent, le Conseil propose de franchir une nouvelle étape : celle d'une mobilisation effective beaucoup plus large de la société. Il montre, à partir de nombreux exemples, que cette mobilisation est possible puisqu'elle a déjà commencé. Source : Conseil économique et social

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2003
Nombre de visites sur la page 17
Langue Français
Signaler un problème
III
SOMMAIRE
Pages
AVISle Conseil économique et social auadopté par cours de sa séance du mercredi 18 juin 2003 .......... I - 1
Première partie : Texte adopté le 18 juin 2003............ 3
INTRODUCTION ...............................................................................................5
CHAPITRE I : LACCÈS DE TOUS AUX DROITS FONDAMENTAUX PAR DES POLITIQUES DE DROIT COMMUN ................9
I - MOYENS CONVENABLES DEXISTENCE EN PRIORITÉ PAR LEMPLOI ET LA FORMATION ...................................................9
A - EMPLOI ET FORMATION ................................................................9
B - MOYENS CONVENABLES DEXISTENCE EN LABSENCE DE SALAIRE OU LORS DE LA REPRISE DUNE ACTIVITÉ.....13
II - LOGEMENT .........................................................................................17
III - PROTECTION DE LA SANTÉ .........................................................21
IV - ÉGALE JUSTICE................................................................................23
A - LACCÈS AU DROIT ET LE RECOURS AMIABLE .....................23
B - LACCÈS À LA JUSTICE ................................................................24
V - ÉDUCATION ET CULTURE ..............................................................25
A - ÉDUCATION ....................................................................................25
B - LUTTE CONTRE LILLETTRISME................................................27C - CULTURE .........................................................................................28
D - VACANCES ......................................................................................29
VI - VIE FAMILIALE DANS DES CONDITIONS NORMALES .........29
CHAPITRE II : LA MOBILISATION DES ACTEURS..............................33
I - IMPLICATION DES PERSONNES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ ET DES ACTEURS DE TERRAIN........................33
A - RECONNAÎTRE LES PERSONNES CONCERNÉES COMME INTERLOCUTEURS.........................................................................33
IV
B - DONNER AUX PROFESSIONNELS LES MOYENS DUNE PRATIQUE EFFICACE VISANT À LACCÈS AU DROIT COMMUN .........................................................................................34
C - DÉVELOPPER LES ACTIONS COLLECTIVES ET LA CO-FORMATION ....................................................................................35
II - IMPLICATION DES ORGANISATIONS À VOCATION GÉNÉRALE .....................................................................................36
A - LA MOBILISATION EST POSSIBLE CAR ELLE SE PRATIQUE DÉJÀ .............................................................................371. Sur des territoires autour de projets communs................................372. Dans le cadre des organisations assurant une mission de service public ou associant léconomie et la solidarité...............................373. Dans le cadre des organisations syndicales ....................................38
B - IMPLICATION CONJOINTE DES PARTENAIRES SOCIAUX ....391. Développer le dialogue au niveau territorial...................................392. Engager dans le cadre du dialogue social existant (dialogue d'entreprise, et au niveau national, dialogue de branche et interprofessionnel) : .......................................................................41 3. Favoriser la relation entre partenaires sociaux et associations, en particulier avec celles impliquées dans l'insertion économique et sociale. ...........................................................................................41
III - ACTION EN DIRECTION DE LOPINION PUBLIQUE ..............41
IV - IMPLICATION DES POUVOIRS PUBLICS ET DES ÉLUS ........44
A - IMPULSION, PILOTAGE ET ÉVALUATION AUX DIFFÉRENTS ÉCHELONS DE DÉCISION.....................................441. Une impulsion est nécessaire pour : ...............................................442. Un véritable pilotage national et local reste à mettre en uvre. .....443. Connaissance et évaluation.............................................................45
B - ÉGALITÉ ENTRE PERSONNES ET PÉRÉQUATION ENTRE TERRITOIRES ..................................................................................47
CONCLUSION..................................................................................................49Deuxième partie : Déclaration des groupes ............... 51ANNEXE A LAVIS..........................................................................................77SCRUTIN............................................................................................................77
V
RAPPORTprésenté au nom de la section des affaires sociales par M. Didier Robert, rapporteurII - 1INTRODUCTION ...............................................................................................3
CHAPITRE I : LACCÈS DE TOUS AUX DROITS FONDAMENTAUX PAR DES POLITIQUES DE DROIT COMMUN ................9
I - MOYENS CONVENABLES DEXISTENCE EN PRIORITÉ PAR LEMPLOI ET LA FORMATION .................................................12
A - EMPLOI ET FORMATION ..............................................................12
B - MOYENS CONVENABLES DEXISTENCE EN LABSENCE DE SALAIRE OU LORS DE LA REPRISE DUNE ACTIVITÉ.....17II - LOGEMENT .........................................................................................21
III - PROTECTION DE LA SANTÉ .........................................................24
IV - EGALE JUSTICE................................................................................27
A - LACCÈS AU DROIT ET LE RECOURS AMIABLE .....................27
B - LACCÈS À LA JUSTICE ................................................................29
V - EDUCATION ET CULTURE ..............................................................30
A - EDUCATION ....................................................................................30
B - LUTTE CONTRE LILLETTRISME................................................33
C - CULTURE .........................................................................................34
D - VACANCES ......................................................................................36
VI - VIE FAMILIALE DANS DES CONDITIONS NORMALES .........37
CHAPITRE II : LA MOBILISATION DES ACTEURS : PRÉSENTATION DINITIATIVES POUR LACCÈS AUX DROITS ET À LA CITOYENNETÉ ..........................43
I - EMPLOI ..................................................................................................44
A - PLATE-FORME DE SERVICES AUX ENTREPRISES (RHÔNE-ALPES) ..............................................................................44
B - MISSION INSERTION ÉCONOMIQUE - MOBILITÉ (RHÔNE) ..45
C - INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES (NATIONAL) .46
D - PROJET CONTRAT DE QUALIFICATION «TECHNICIEN DES VIANDES» (RHÔNE-ALPES)..................................................47
VI
E - RÉSEAU DE PARRAINAGE DE JEUNES VERS LES FILIÈRES DEMPLOI DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (BTP).................................................................................48
F - PARRAINAGE DE JEUNES (NATIONAL).....................................49
G - ACTION TERRITORIALE POUR LINSERTION ET LEMPLOI (POITOU-CHARENTES) ..............................................50
H - COMITÉS DE CHÔMEURS (NATIONAL) ....................................51
II - LOGEMENT .........................................................................................52
A - ASSOCIATION «UNE FAMILLE, UN TOIT» (ANGERS) ............52
B - ASSOCIATION «LA PARENTHÈSE» (HAUTS-DE-SEINE) ........54III - SANTÉ ..................................................................................................55
A DES «ACTEURS BÉNÉFICIAIRES» AUX «ACTEURS -PROFESSIONNELS» (RHÔNE-ALPES) .........................................55
IV ACCÈS AUX DROITS ........................................................................56-
A - ACTION DES CAISSES DE MUTUALITÉ SOCIALE AGRICOLE (NATIONAL)................................................................56
B - ACTION DES CAISSES DALLOCATIONS FAMILIALES (NATIONAL).....................................................................................58
C - PROJET « ACCÈS AUX DROITS, QUELLES AMÉLIORATIONS ? » (RHÔNE-ALPES).......................................59
V - EDUCATION ET CULTURE ..............................................................60
A - ASSOCIATION «PROXIMITÉ» (CHAMPIGNY-SUR-MARNE) ............................................................................................60
B - LÉCOLE DE LA DEUXIÈME CHANCE (SEINE-SAINT-DENIS)...............................................................................................62
C - LUTTE CONTRE LILLETTRISME AU SEIN DES ENTREPRISES (CHER)....................................................................63
D - ASSOCIATION «ART ET DÉVELOPPEMENT» (RHÔNE) ..........64
VI - PROMOTION PERSONNELLE ET FAMILIALE .........................65
A - MISSION LUTTE CONTRE LA GRANDE EXCLUSION (PARIS) ..............................................................................................65
B - LE PROGRAMME PAC ACTIFS (
NATIONAL).............................66
VII
C - AGLAE, ASSOCIATION DE GESTION DUN LIEU DACCUEIL ET DÉCOUTE (MAINE-ET-LOIRE) ........................67
D - PROJET «AU BONHEUR DES FAMILLES» (BEAUVAIS) ..........68
VII - VIE SOCIALE ET CITOYENNETÉ ...............................................69
A - DÉMARCHE DE DIALOGUE AVEC LES USAGERS DU CCAS (BORDEAUX ET ANGERS) .................................................69
B - «CITOYENNETÉ EN MARCHE» (GRAND LYON).......................70
C - ENCOURAGEMENT À LA CITOYENNETÉ ACTIVE DES JEUNES ET DES SALARIÉS (NATIONAL) ...................................72
D - PROGRAMME GLOBAL DE LUTTE CONTRE LEXCLUSION (VÉNISSIEUX).......................................................73E - ASSOCIATION SHEBBA (MARSEILLE).......................................75
F - SOUTIEN À LA DYNAMIQUE SOCIALE DES QUARTIERS (REIMS) .............................................................................................76
G - ASSOCIATION «SOLIDARITÉ LAÏQUE» (NATIONAL ET INTERNATIONAL) ..........................................................................77
CONCLUSION..................................................................................................79
ANNEXES..........................................................................................................81Annexe 1 : Texte de la saisine pour un avis de suite sur la lutte contre lexclusion :« Laccès de tous aux droits de tous par la mobilisation de tous »3.................................................8....................Annexe 2 : Liste des personnes auditionnées par la section des affaires sociales et des personnes rencontrées par le rapporteur et son équipe .............85Annexe 3 : Définition de la grande pauvreté et conclusion, issues de l'avis «Grande pauvreté et précarité économique et sociale», présenté au nom du Conseil économique et social par Joseph Wresinski en février 1987 ....................................................................................89Annexe 4 : Conclusion de l'avis «Evaluation des politiques publiques de lutte contre la grande pauvreté», présenté au nom du Conseil économique et social par Geneviève de Gaulle Anthonioz en juillet 1995. ...............................................................................................91Annexe 5 : Conclusion de lavis sur l«avant-projet de Loi d'orientation relatif au renforcement de la cohésion sociale», présenté au nom du Conseil économique et social par Geneviève de Gaulle Anthonioz en décembre 1996...........................................................................93Annexe 6 : Article 1er et article 159 de la «loi d'orientation relative à la lutte contre les exclusions» du 29 juillet 1998.......................................94Annexe 7 : Principaux textes postérieurs à la loi du 29 juillet 1998 et participant à la mise en uvre de son orientation.............................................96
VIII
Annexe 8 : Documents de référence....................................................................97Annexe 9 : Note technique sur lindividualisation du RMI...............................103Annexe 10 : Note technique sur les conditions dincitation à la reprise du travail . 106
TABLE DES SIGLES .....................................................................................109
I - 1
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 18 juin 2003
I - 2
I - 3
Première partie Texte adopté le 18 juin 2003
I - 4