L'attractivité de la France pour l'organisation de grands événements sportifs

-

Documents
32 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Depuis trente ans, la France fait partie des six grandes nations organisatrices d'événements sportifs internationaux, aux côtés des États-Unis, du Japon, de l'Allemagne, de l'Espagne et de l'Italie. Cependant, elle fait face à une concurrence de plus en plus vive, notamment de la part de nouveaux pays candidats qui ont pris la mesure des enjeux, tant en termes économiques que d'image. C'est dans ce contexte que David Douillet, député, a été chargé par le Président de la République, d'une mission sur la tenue de grands événements sportifs en France et les moyens de concevoir une politique active pour en promouvoir régulièrement l'organisation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juillet 2010
Nombre de visites sur la page 89
Langue Français
Signaler un problème

RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
L’ATTRACTIVITÉ
DE LA FRANCE
POUR L’ORGANISATION DE
GRANDS
1
ÉVÉNEMENTS
SPORTIFS
Remis par David Douillet, député
r
rrrr
rr
rr
RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
Synthèse des propositions
Proposition 5
Favoriser la construction des grandes in-
frastructures sportives dont l’exploitation
Proposition 1 Proposition 3 répond à un modèle économique viable : Proposition 7
Définir une stratégie concertée, cohérente Développer une démarche active d’ «in- assurer une coordination nationale du dé- Remplacer la taxe sur les spectacles,
et conquérante d’accueil de grands événe- telligence sportive», en mobilisant les re- veloppement des grands équipements spor- inéquitable et pénalisante pour la com-
2 3
ments sportifs et l’afficher comme une prio- lais d’information et d’influence française tifs, en conditionnant la déclaration d’intérêt pétitivité et l’investissement des clubs
rité politique au plus haut niveau. et en améliorant les capacités de lobbying général à l’avis liant d’une commission ad dans leurs équipements sportifs, par un
et de communication des porteurs de can- hoc, fondé notamment sur la viabilité du assujettissement à la TVA à taux réduit.
didatures. modèle économique de son exploitation, la
Proposition 2
conformité de son dimensionnement aux
Proposition 8
Promouvoir sur le long terme la présence besoins locaux et sa capacité à accueillir
des Français à des postes de responsabilité Proposition 4 des événements sportifs internationaux Au-delà de nos points forts traditionnels,
dans les instances sportives internationa- mettre en avant des atouts nouveaux de
les, en détectant les cadres à potentiel et Développer les infrastructures néces- simplifier les règles d’urbanisme et uni- la France dans nos dossiers de candida-
d’anciens sportifs de haut niveau et en les saires à l’organisation de grands événe- fier les voies de recours contentieux pour ture (développement durable, héritage de
encourageant à suivre des formations adap- ments et revoir leur modèle économique les équipements déclarés « d’intérêt géné- l’événement, promotion du handisport,
tées. Animer ce réseau d’influence. d’exploitation, en s’inspirant des bonnes ral », afin de donner davantage de sens à contexte social apaisé, cadre juridique fa-
pratiques à l’étranger et en impliquant cette procédure vorable).
dès l’origine l’exploitant dans leur concep-
tion et leur dimensionnement.
Proposition 6 Proposition 9
des arenas couvertes multifonctionnel- Sécuriser le cadre juridique de la construc- Redéfinir la répartition des rôles dans la
les (une en région parisienne de l’ordre de tion et de l’exploitation de grandes infras- politique de soutien aux grands événe-
20 000 places, trois dans de grandes ag- tructures de spectacle sportif, en réflé- ments sportifs :
glomérations et éventuellement d’autres chissant à l’opportunité de reconnaître des
s’il existe un club résident et un projet projets privés comme « services d’intérêt en transformant le CNDS en une véri-
sportif cohérent) économique général » et en clarifiant les table « agence du sport français », pivot
modalités de fixation des redevances d’oc- opérationnel de mise en œuvre de la poli-
les stades neufs ou rénovés prévus pour cupation des équipements publics. tique des grands événements sportifs
accueillir l’Euro 2016 de football
et en instituant un ambassadeur perma-
un stade aquatique modulable nent du sport français chargé de porter
son message à travers le monde
et un projet ambitieux pour Roland-Gar-
ros (sur le site actuel ou à Versailles)rr
r
2.3.3. Amélior er le cadre juridique et fiscal pour faciliter la
1. La fr ance, grand pays organisateur
réalisation de ces grandes infrastructures sportives 23
d’événements sportifs, doit faire face
à une concurrence de plus en plus vive 3
2.3.3.1. Revoir la procédure de déclaration d’intérêt général
et lui donner une véritable portée, en y associant
1.1. Notre pays a organisé des manifestations
des mesures simplificatrices en matière d’urbanisme
sportives majeures au cours des dernières décennies 3
et de contentieux 25
1.2. L’environnement concurrentiel s’est durci face à
2.3.3.2. Sécuriser l e cadre juridique du soutien public
l’importance croissante des exigences et des enjeux 4
à la construction de grandes infrastructures sportives
privées et de l’exploitation d’équipements publics 27
1.2.1. L’émergence de nouveaux prétendants à l’organisation
d’événements sportifs internationaux 4
2.3.3.3. Les mesur es fiscales 30
1.2.2. Des enjeux et des e xigences croissants 4
2.4. Bâtir des dossiers techniques de candidature
de qualité 32
1.2.3. La nécessité de s’aligner sur les pratiques
4 5
des nations les plus dynamiques 7
2.4.1. V aloriser nos atouts traditionnels 33
2. Les cinq c onditions à réunir pour rester
2.4.2. Développer de nouveaux axes d’excellence
Sommaire
une grande nation d’accueil d’événements et points forts 33
sportifs internationaux 10
2.5. Développer les compétences nécessaires
et mettre en place une gouvernance adaptée 35
2.1. définir une stratégie globale cohérente et l’afficher
comme une priorité politique 10
2.5.1. Organiser les fonctions permettant de répondre
aux exigences d’une stratégie volontariste d’accueil
2.2. Conduire une véritable stratégie d’influence 12
de grands événements sportifs 35
2.2.1. Pr omouvoir la présence de français à des postes
2.5.2. Redéfinir les rôles en matière de politique des grands
de responsabilité dans les instances sportives
événements sportifs, en faisant du cnds une structure
internationales et animer ce réseau d’influence 12
de promotion du rayonnement du sport français 37
2.2.2. Mobiliser l es relais d’information et d’influence
2.5.3. Désigner un ambassadeur du sport français chargé
française dans une démarche d’ « intelligence sportive »
de porter son message à travers le monde 39
et améliorer les capacités de lobbying
et de communication des porteurs de candidatures 15
Remerciements 41
2.3. Se doter des équipements indispensables à l’accueil
de grands événements sportifs internationaux 16
Annexes 42

2.3.1. S’appuyer sur les cahiers des charges des compétitions

internationales pour réaliser de grands
équipements sportifs utiles à la collectivité
et viables économiquement 17
2.3.2. Suivr e des orientations adaptées pour susciter
et accompagner la réalisation de chaque type
de grands équipements dont le pays a besoin 19rr
?
?
?
?
?
rr
Ce groupe de pays se détache en effet res retenues (25 toutes les deux contre 23
1.LA FRANCE, GRAND PAYS ORGANISA-
MISSION SUR L’ATTRACTIVITÉ DE LA FRANCE POUR L’ORGANISATION
nettement d’un second groupe de pays, pour la France). D’autres pays, tels que le
TEUR D’ÉVÉNEMENTS SPORTIFS, DOIT
DE GRANDS ÉVÉNEMENTS SPORTIFS FAIRE FACE À UNE CONCURRENCE DE composé de l’Australie, du Canada, de la Royaume-Uni ou le Japon, concentrent da-
PLUS EN PLUS VIVE
Suède et de la Grèce, tandis que le Royau- vantage leurs efforts sur un nombre plus
me-Uni se situe dans une position inter- limité de disciplines et de compétitions.
1.1.Notre pays a organisé des manifes- médiaire entre les deux groupes, compte Les États-Unis ont également tendance à
tations sportives majeures au cours des tenu d’une stratégie de plus grand ciblage cibler les plus gros événements, en ayant
dernières décennies que les « grands pays » organisateurs. notamment organisé les Jeux olympiques
d’été et d’hiver deux fois chacun en trente
Les échecs des candidatures successi- Parmi ce peloton de tête, la France se ans.
ves de la France à l’organisation des Jeux caractérise en outre par la grande diver-
olympiques d’été (1992, 2008 et 2012), sité des manifestations qu’elle accueille. La place centrale qu’occupe encore la
du championnat du monde de basketball Elle a en effet organisé au moins une fois, France dans l’organisation d’événements
de 2010 ou encore de l’Euro de handball au cours des trois dernières décennies, sportifs internationaux se traduit au de-
2012 ont altéré l’image de notre pays en 18 des 25 événements sélectionnés, ce meurant par le nombre important et la
termes de capacité à attirer les grands qui la place en première position selon ce diversité des épreuves dont l’organisation
événements sportifs. critère. Les seuls événements de la liste est prévue entre 2010 et 2012 sur notre ter-
Introduction
retenue par la mission qu’elle n’ait pas ritoire (qui sont listées en annexe III). Dans
Pourtant, nous avons su organiser sur accueillis sur son territoire depuis 1980 les 30 mois à venir, seront notamment or-
notre sol, en moins de vingt ans, les Jeux sont les Jeux olympiques d’été, le cham- ganisés en France : les X-Games d’hiver,
olympiques d’hiver (Albertville, 1992), la pionnat du monde d’équitation (qui seront les championnats du monde d’escrime, de
n grand événement sportif peut Il faut distinguer parmi cet ensemble les a rencontré de très nombreux interlo- coupe du monde de football (1998), les organisés à Caen en 2014), les cham- VTT, de trampoline, de judo, d’haltérophi-
être défini comme une manifes- quelques « méga-événements », qui ont cuteurs, tant au sein de l’administration, championnats du monde de handball pionnats du monde de basketball et de lie, de karaté ou encore de canoë-kayak,
Utation sportive de niveau mondial un retentissement véritablement plané- du comité national olympique et sportif et (2001) et d’athlétisme (2003), la coupe natation et les championnats d’Europe de la coupe du monde de street-soccer, les
ou continental, reconnue par une ins- taire (coupe du monde et championnats des fédérations que parmi les gestionnai- du monde de rugby (2007) ou encore handball, de volleyball et d’athlétisme. championnats d’Europe d’athlétisme en
tance sportive internationale et organisée d’Europe de football, jeux olympiques res d’équipements sportifs, les organisa- les championnats du monde de ski (Val salle, de curling et de gymnastique artis-
6 7
de manière exceptionnelle, qui attire une d’hiver et d’été, voire coupe du monde teurs de grands événements et diverses d’Isère, 2009), qui comptent parmi les Seuls deux pays, l’Allemagne et l’Espagne, tique et les Jeux du Pacifique Sud en Nou-
audience large et suscite l’attention des de rugby ou championnats du monde personnalités qualifiées (cf. annexe II) ; événements sportifs majeurs à l’échelle ont organisé plus d’événements que la velle-Calédonie.
médias internationaux. Il s’agit donc pour d’athlétisme). Ceux-ci se distinguent des internationale. S’y ajoutent de grandes France parmi les 25 compétitions majeu-
l’essentiel de championnats du monde, autres événements par l’ampleur des re- a sollicité les principales fédérations manifestations récurrentes dont la re-
de championnats d’Europe, de jeux in- tombées qu’ils génèrent, la complexité de sportives, les préfectures de région et un nommée et l’impact médiatique dépas-
2
ternationaux ou continentaux. Quelques leur organisation et leur audience inter- échantillon d’ambassades , afin de re- sent largement nos frontières : le tournoi
rares événements récurrents peuvent nationale. cueillir leurs points de vue et d’analyser de tennis de Roland-Garros, le Tour de
entrer dans cette catégorie, en raison de les différentes pratiques ; France cycliste, le meeting d’athlétisme
leur impact médiatique international im- La démarche adoptée dans le cadre de de Saint-Denis, le tournoi de judo de Pa-
portant (notamment les tournois du grand cette mission a consisté en l’élaboration enfin, s’est déplacée à Vancouver, afin ris-Bercy, les 24 heures du Mans...
chelem en tennis ou les grands tours cy- d’une stratégie d’ensemble pour per- de rencontrer des décideurs étrangers,
clistes comme le Tour de France). mettre à la France de rester durable- et a recueilli des éléments de benchmark La mission a procédé à une analyse dé-
ment un grand pays d’accueil d’événe- international, afin de décrypter les straté- taillée de la répartition entre pays de l’or-
ments sportifs internationaux. Pour ce gies gagnantes de nos voisins. ganisation des événements majeurs de
faire, la mission : 16 disciplines sportives depuis 1980, afin
Il ressort de ces travaux que notre pays de fournir des éléments de constat ob-
s’est appuyée sur divers rapports rédi- présente un bon bilan en termes d’orga- jectifs (cf. annexe III). Celle-ci montre que
gés au cours des dernières années, no- nisation passée de grands événements, la France fait partie des six grandes na-
tamment celui de la commission « grands avec des retombées positives signifi- tions organisatrices d’événements spor-
stades Euro 2016 » présidée par Philippe catives mais que l’accroissement de la tifs internationaux depuis trente ans, aux
Séguin, celui de Philippe Augier sur l’or- concurrence et des enjeux fragilise notre côtés des États-Unis, du Japon, de l’Alle-
1
ganisation d’événements et le rapport position par rapport à celle de nos princi- magne, de l’Espagne et de l’Italie.
public thématique de la Cour des comp- paux concurrents, comme en témoignent
tes de décembre 2009 sur les collectivités des échecs récents (I). Dans ce contexte,
1
« Pour une politique gagnante des
territoriales et les clubs sportifs profes- si la France veut rester un grand pays or-
grands événements »,
rapport au Président de la sionnels ; ganisateur, dans son intérêt bien compris,
République remis en 2009.
il lui faut bâtir une stratégie concertée de
a échangé avec la commission grandes soutien durable à l’organisation d’événe-
2
Ambassades ayant répondu
salles présidée par Daniel Costantini, qui ments sportifs internationaux et se don-
à l’enquête conduite
par la mission : Canada, Brésil,
a mené ses travaux parallèlement aux ner les moyens de ses ambitions (II).
Nouvelle-Zélande, Qatar,
siens et a remis son rapport le 10 mars
Pays-Bas, Portugal, Espagne,
2010 ;
Allemagne.rr
?
?
?
?
?
?
?
?
?
r
1.2. L’environnement concurrentiel s’est 1.2.2. Des enjeux et des exigences crois- Toutefois, l’impact purement économi- Cet impact macro-économique, limité en donc surtout dans les impacts sociaux la mobilisation que permet l’organisation
durci face à l’importance croissante des sants que ou financier pour le pays organisa- soi, doit en outre être relativisé par divers qu’il faut chercher l’utilité de compétitions d’un grand événement sur la formation
7
exigences et des enjeux teur est le plus souvent limité. Des étu- facteurs : qui ont « l’ambition d’être des manifesta- d’une élite sportive plus performante . Le
Cette diversification des pays hôtes de des économiques récentes montrent que, tions sportives avant d’être des opportuni- programme « A nous le podium » mis en
6
1.2.1. L’émergence de nouveaux préten- grandes manifestations sportives interna- hormis celle des Jeux olympiques d’été, la construction de nouvelles infrastruc- tés économiques » . place depuis 2005 par le Canada, dans la
dants à l’organisation d’événements spor- tionales, dont un nombre croissant de pays l’organisation d’un grand événement spor- tures génère certes de l’activité et peut perspective des Jeux olympiques de Van-
tifs internationaux émergents, est corrélée à l’accroissement tif ne procure pas de réels avantages au avoir un effet de catalyseur sur le déve- L’impact sur le développement économi- couver et de Londres, s’appuie sur cette
des enjeux liés à leur organisation, tant plan macro-économique et que les coûts loppement local mais, outre un risque de que local et sur l’aménagement d’un ter- logique : 117 M$ canadiens ont déjà été
Le bilan très positif pour la France au cours en termes économiques que d’image. d’organisation parfois élevés ne sont pas substitution à d’autres travaux d’infras- ritoire peut en revanche être plus signifi- dépensés pour permettre au Canada de se
des trois dernières décennies peut être at- toujours compensés par les recettes liées tructure, l’organisation d’un événement catif, en particulier lorsque l’organisation hisser à la première place du tableau des
tribué à une volonté assumée, de la part du L’audience cumulée des Jeux olympiques à l’événement. Une étude néerlandaise peut n’avoir qu’un effet accélérateur sur la de la manifestation s’accompagne de la médailles à Vancouver, avec 26 médailles
pouvoir politique et des responsables du d’été est par exemple passée de 10,4 mil- a ainsi relevé sur une longue période les construction d’équipements qui auraient construction d’équipements sportifs et au total dont 14 d’or ;
mouvement sportif, d’organiser régulière- liards de téléspectateurs pour les Jeux de écarts au taux médian de croissance mon- été réalisés en toute hypothèse ; de transports nouveaux, qui constituent
ment des manifestations dans un nombre Séoul en 1988 à 34,4 milliards pour les diale des pays organisateurs des Jeux l’héritage de l’événement. L’exemple le la volonté d’entretenir l’image d’un pays
important de disciplines, afin de soutenir Jeux d’Athènes en 2004. Les droits de re- olympiques d’été et de la coupe du monde si l’organisation d’un événement attire plus marquant en France est celui du attaché au sport, capable d’organiser dans
la diversité des pratiques sportives. transmission audiovisuelle ont parallèle- de football, après avoir neutralisé divers des touristes étrangers qui injectent du Stade de France, dont l’édification dans de bonnes conditions de grands événe-
ment été multipliés par près de 20 entre facteurs de croissance (investissements revenu dans l’économie locale, par leurs la perspective de la coupe du monde de ments et disposé à « faire ses gammes »
Toutefois, ce constat favorable pour le 1980 et 2008. Les revenus de cette compé- physiques et en capital humain, inflation, dépenses d’hôtellerie et de restauration football en 1998, qui s’est accompagnée en étant présent à l’international, élément
passé ne garantit en rien le maintien pour tition ont ainsi dépassé les 2 Md€ lors de commerce extérieur). Cette étude décèle notamment, les dépenses touristiques ne de la construction de deux gares RER, a essentiel en vue de candidatures aux Jeux
l’avenir de la France dans le groupe de la dernière édition à Pékin en 2008 (hors un effet positif de l’organisation des Jeux sont que marginalement stimulées, en rai- durablement modernisé et modifié en pro- olympiques d’hiver ou d’été ;
tête des nations les plus dynamiques en prise en compte des coûts de construction olympiques d’été sur le taux de croissance son d’un effet de substitution (des touristes fondeur le voisinage du stade et la ville de
termes d’accueil de grandes manifesta- des installations assurés pour l’essentiel du pays, mais nul voire négatif pour celle qui avaient de toute façon prévu de venir Saint-Denis. le désir, pour les « méga-événements »
tions sportives. En effet, de nouveaux pré- par le gouvernement chinois et estimés à de la coupe du monde de football. D’autres en France décalent la date de leur voyage que constituent les Jeux olympiques ou la
tendants, peu présents dans l’organisa- 2 Md€), générant un bénéfice de 125 M€ études publiées ces dernières années pour pouvoir assister à l’événement) voire Mais les principales retombées attendues coupe du monde de football, de proposer
tion d’événements sportifs internationaux selon le bureau général d’audit chinois. confirment la faiblesse des retombées d’un effet d’éviction (des touristes renon- de l’organisation d’un grand événement au pays un projet collectif et d’en faire une
jusqu’à récemment, tels que le Brésil, la économiques des événements sportifs à cent à voyager en France du fait de l’afflux sont d’une autre nature. Plusieurs volon- vitrine de son excellence et de sa moderni-
8 9
4
Chine, la Corée du Sud, les Émirats ara- De façon analogue, l’audience cumulée l’exception des Jeux olympiques d’été . de spectateurs venus assister à l’événe- tés peuvent motiver une candidature : té, du fait de la très importante exposition
bes unis, le Qatar, la Nouvelle-Zélande ou des Jeux olympiques d’hiver (plus de 10 ment sportif) ; médiatique dont bénéficient ces méga-
encore la Turquie, se donnent progressive- milliards de téléspectateurs pour chaque l’amélioration de la notoriété et de l’image événements et de l’importance des moyens
ment les moyens d’ambitions nouvelles. édition depuis 1994), de la coupe du monde l’amélioration supposée de la confiance de marque internationale de la ville, de la qu’ils mobilisent en termes d’infrastructu-
de football (plus de 24 milliards de télés- des ménages grâce à l’événement, qui région ou du pays organisateurs. L’organi- res, de logistique et de services ;
Les dernières décisions d’attribution de pectateurs pour chaque édition depuis peut avoir un impact sur leur niveau de sation d’un grand événement sportif ayant
3
Sur les 1,3 Md€ de recettes tirées de l’Euro 2008,
grands événements internationaux qui se 1998) et de celle de rugby (4 milliards de consommation, n’est pas statistiquement des retombées médiatiques mondiales enfin, le renforcement de la cohésion so-
60 % proviennent des droits TV, 21 % des licences
marketing, 12 % des produits VIP et 7 % seulement
dérouleront dans les années à venir re- téléspectateurs pour l’édition de 2007) en corrélée au lieu d’organisation de la mani- peut se révéler moins coûteuse, plus mar- ciale et la stimulation de la fierté nationale,
de la billetterie.
flètent d’ailleurs cette évolution vers une font également des événements médiati- festation mais davantage à la performance quante et plus valorisante qu’une campa- parfois regroupés sous l’appellation « feel
5
concurrence de plus en plus vive entre les ques majeurs. Les recettes tirées de l’or- 4 de l’équipe nationale . gne de communication traditionnelle ; good factor ». De la candidature à l’orga-
Cf. en particulier l’article publié par Andrew
candidatures et vers l’émergence de na- ganisation de l’Euro de football ont quant Zimbalist dans la revue Finance & Development de nisation de la dernière rencontre sportive,
mars 2010 : « Is it worth it ? Hosting the Olympic
tions peu présentes à ce jour dans l’organi- à elles connu une évolution exponentielle, Les retours financiers directs et surtout l’impact de l’organisation d’une manifes- c’est tout un pays qui se mobilise et porte
Games and other mega sporting events is an honor
sation de ce type de manifestations. Ainsi, ainsi que le montre le graphique ci-des- indirects de l’organisation d’une manifes- tation internationale sur le développement fièrement les couleurs du territoire qui ac-
many countries aspire to – but why ? », qui récapi-
après les Jeux olympiques d’été de Pékin sous. tule les enseignements des études récentes. tation sportive internationale sont de sur- de la pratique sportive dans le pays. À cet cueille un grand événement sportif inter-
en 2008 et l’organisation de la coupe du croît difficilement quantifiables. Aucune égard, la coupe du monde de rugby fait national.
monde de football en Afrique du Sud à l’été évaluation socio-économique globale ri- figure de modèle, avec un accroissement
2010, c’est le Brésil qui va accueillir suc- goureuse, prenant en compte les effets de de l’ordre de 30 % du nombre de licenciés
cessivement ces deux événements spor- substitution et les diverses externalités, en France l’année suivant son organisa-
tifs les plus importants entre 2014 et 2016. n’a par exemple été entreprise à la suite de tion dans notre pays (même si une partie
En outre, les prochains championnats du la coupe du monde de football 1998 orga- seulement de cette hausse devrait être
Recettes tirées de l’organisation des championnats d’Europe
monde d’athlétisme (Moscou, 2013) et nisée en France. Des travaux d’évaluation pérenne) ;
3
de football depuis 1992
Jeux olympiques d’hiver (Sotchi, 2014) se socio-économique ont certes été conduits
dérouleront en Russie, Dubaï accueillera par le centre de droit et d’économie du
5
les championnats du monde de natation 1 400 sport (CDES) après la Coupe du monde
Une étude effectuée par la direction générale du Trésor en 2005 montre que les effets positifs et négatifs
en 2013, le championnat du monde de vol- 1 200 de rugby 2007 et en Suisse pour mesurer des coupes du monde de football de 1998 et de 2002 sur le moral des ménages s’inscrivaient dans des
tendances entamées bien auparavant, sans variation significative par rapport à celles-ci. En outre, cette
leyball de 2014 se tiendra en Pologne et la 1 000 l’impact de l’Euro 2008. Si ces travaux pei-
évolution du moral des ménages n’a pas eu d’effet sur le niveau de consommation du pays, appréhendé à
coupe du monde de rugby 2019 sera orga- 800 nent à intégrer l’intégralité des retombées,
travers l’évolution du taux d’épargne.
6
nisée par le Japon. 600 ils concluent néanmoins que l’impact glo-
« L’impact économique, touristique et social et la coupe du monde de rugby 2007 – regard méthodologi-
que », Eric Barget et Jean-Jacques Gouguet in Espaces n° 256, février 2008.
400 bal sur l’économie nationale demeure en
7
Une étude de l’agence britannique « UK Sport » a mis en évidence les avantages sur la performance
200 tout état de cause limité et que les effets
sportive de l’organisation d’une compétition à domicile, à partir de l’analyse de 10 000 résultats dans 99
0 macroéconomiques ne sont, sauf excep-
compétitions concernant 14 disciplines olympiques. La victoire de la France lors de la coupe du monde
1992 1996 2000 2004 2008
tion, pas durables et très localisés. C’est organisée sur notre sol en 1998 en est une illustration symbolique forte.
Source : UEFA
Rec
ett
es en M€?
?
?
?
?
?
?
1.2.3. La nécessité de s’aligner sur les tecteur des droits de retransmission et La France, parfois qualifiée de « fille aînée établir une planification pluriannuelle des ministère fédéral de l’intérieur (également
2. LES CINQ CONDITIONS À RÉUNIR POUR
pratiques des nations les plus dynami- de marketing des fédérations internatio- de l’olympisme », fait l’objet d’attentes exi- RESTER UNE GRANDE NATION D’ACCUEIL candidatures, afin de donner une visibilité et chargé des sports), établi en fonction de l’as-
ques nales (cf. annexe VI) et s’il met à disposi- geantes de la part du mouvement sportif D’ÉVÉNEMENTS SPORTIFS INTERNATIO- une cohérence à la politique ; pect stratégique de l’événement et des mo-
NAUX
tion des équipements sportifs conformes international et conserve une crédibilité dalités de construction du budget (présence
Les échecs subis depuis deux décennies aux standards les plus récents d’accueil, forte en matière d’organisation de grands s’assurer du sérieux et de la solidité des de financements privés notamment) ;
dans la quête de notre « Graal », à savoir de confort et de prestations, il a de fortes événements. Sa capacité à organiser dans 2.1. Définir une stratégie globale cohérente candidatures, ainsi que de la capacité des
l’organisation des Jeux olympiques d’été, chances de voir sa candidature prospérer de bonnes conditions les événements et l’afficher comme une priorité politique organisateurs à mener à bien leur projet. en Espagne, le Conseil supérieur des
mais aussi ceux de candidatures fran- et de faire jurisprudence, entraînant une qu’elle obtient est avérée et reconnue. sports, directement rattaché à la Présidence
çaises récentes du fait d’insuffisances élévation des exigences dans les cahiers Mais si elle souhaite tenir son rang, elle ne La première priorité est la définition d’une Plusieurs de nos voisins se sont dotés de du gouvernement, est seul habilité à soute-
en matière d’équipements sportifs, ont des charges de la compétition suivante. peut plus se contenter de candidatures au stratégie cohérente et conquérante d’ac- stratégies de ce type : nir ou non une candidature d’une fédération
conduit à la prise de conscience quelque coup par coup, qui ne s’intègrent pas dans cueil de grands événements sportifs. Les sportive à l’organisation d’un événement
peu traumatique d’un retard par rapport Cette compétition accrue entre les nations une stratégie d’ensemble. Il est plus que différents responsables – fédérations, mou- en Suisse, un comité composé de repré- sportif, sur la base d’une évaluation a priori
à nos concurrents et d’un changement rendra d’autant plus difficile l’obtention temps de passer à la vitesse supérieure vement sportif, administration, collectivités sentants de « Suisse Olympique » (l’équiva- du projet de candidature suivant des critères
profond de l’environnement internatio- des événements auxquels la France pos- si la France ne veut pas devenir un pays locales, responsables politiques – raison- lent du CNOSF en France) et de l’office fédé- sportifs, stratégiques et d’aménagement du
nal. tule pour les années à venir (ceux dont sous-développé du sport. nent encore trop au coup par coup et sans ral pour le sport est chargé de recueillir les territoire. La liste des candidatures à pro-
la mission a eu connaissance sont listés concertation approfondie avant de se lancer propositions, de les examiner et d’audition- mouvoir est arrêtée par une commission
En effet, les cahiers des charges imposés dans le tableau ci-dessous) que notre Il nous faut donc nous interroger sur les dans une candidature à une manifestation ner les candidats à l’organisation d’un grand d’évaluation qui réunit les autorités de l’État,
par les fédérations internationales sont pays ne s’est pas doté d’une stratégie glo- moyens de continuer à obtenir l’organisa- sportive internationale. événement sportif ; des collectivités territoriales et le mouve-
de plus en plus exigeants, encouragés bale cohérente, à l’inverse de ceux de ses tion des événements que l’on souhaite : ment sportif ;
par la multiplication et la mondialisation concurrents qui se sont fixé des objec- quelle stratégie d’organisation de grands Il faut donc changer d’échelle en met- en Allemagne, l’accompagnement et le
des candidatures. Si un pays est en me- tifs clairs et ont adopté une gouvernance événements voulons-nous et pouvons- tant au point, dans la concertation, une soutien financier des projets de candida- enfin, au Royaume-Uni, une stratégie
sure de proposer un cadre juridique pro- adaptée. nous afficher et conduire ? stratégie nationale. Celle-ci devrait être tures dépendent de l’avis formulé par les concertée a été élaborée sur la période
définie en commun par l’État, le mou- services du comité national olympique et du 2006-2012 (cf. encadré ci-dessous).
vement sportif, les collectivités loca-
les et les milieux économiques. Cet-
Encadré 1 : la stratégie de conquête de grands événements
Tableau 1 : liste indicative des candidatures françaises à l’organisation d’événements
te stratégie devrait viser à la fois à :
10 11
sportifs au Royaume-Uni
internationaux entre 2012 et 2018
hiérarchiser les objectifs que l’on sefixe et Le Royaume-Uni s’est doté d’une agence chargée du sport de haut niveau, « UK
Sport », qui définit la stratégie pluriannuelle en matière de choix des manifestations à
définir les événements que l’on souhaite or-
Statut des Événement Lieu Date Observations
ganiser. Parmi ceux-ci pourraient figurer : soutenir, en consultant les fédérations et associations sportives ainsi que les collecti-
candidatures
vités locales. Elle s’appuie pour ce faire sur des critères sportifs, sur le rayonnement
les compétitions qui entrent dans des
stratégies fédérales cohérentes et per- de la manifestation et sur les enjeux stratégiques qu’elle comporte pour le sport de
Annoncées Jeux mondiaux militaires d’hiver Annecy 2013 Décision en mai 2010
haut niveau britannique. Seules les compétitions retenues dans l’agenda pluriannuel
mettent le développement de pratiques
sportives, notamment au très haut ni- ainsi validé peuvent prétendre à un soutien financier, technique et humain de la part
Championnat du monde Paris 2013 Autre candidat : Dubaï
de tennis de table de « UK Sport » (aide financière pendant la phase de candidature, suivi régulier par un
veau ;
les manifestations qui servent l’image et membre de l’équipe, assistance pour la résolution des différents problèmes rencon-
4 candidatures 2015 Choix de la ville française
trés autour de l’organisation de l’événement…).
l’influence du pays, qu’il s’agisse de sports
de canoë-kayak françaises en juin 2010 ; décision en avril 2011
à retentissement planétaire ou de sports
L’agence « UK Sport » investit chaque année entre 3 et 4 M£ (autour de 4 M€) pour
Championnat du monde À définir 2015 La fédération penchait initialement pour une
émergents permettant de toucher de
soutenir 8 à 10 événements, qui se déroulent en majorité hors de Londres. Pour la pé-
de handball masculin candidature au championnat d’Europe 2014
nouveaux publics. À cet égard, plusieurs
riode 2006-2012, l’agence avait identifié 28 championnats du monde et 27 champion-
Championnat d’Europe 12 stades 2016 Autres candidats : Italie, Turquie et Suède-Nor
disciplines et compétitions émergentes
nats d’Europe auxquels les Britanniques étaient susceptibles de se porter candidats
de football retenus vège. Décision : 28 mai 2010
ou très pratiquées dans d’autres parties
et avait réservé 20 M£ pour financer cet effort sur la période.
JO d’hiver Annecy 2018 Autres candidats : Munich et Pyeongchang du monde pourraient être encouragées,
Les deux principaux objectifs recherchés par « UK Sport » dans ce soutien sont une
Décision : 6 juillet 2011
parmi lesquelles les X-Games, le wind-
amélioration des performances de très haut niveau des athlètes britanniques à court
surf, le kitesurf, le triathlon, l’escalade de
Ryder Cup (golf) St-Quentin 2018 Autres candidats : Allemagne, Espagne,
et moyen terme et une progression à long terme des fédérations concernées, de leurs
(golf national) Portugal, Pays-Bas, Suède. Décision : début 2011 vitesse, le rugby à 7 (qui sera sport olym-
structures et de leurs moyens humains. Pour cela, l’agence établit avec chacune de
pique à partir de 2016), le tennis de table
Envisagées Championnat du monde Nice 2012 ces fédérations un plan stratégique à 10 ans.
ou encore le badminton ;
de patinage artistique
les événements qui servent une future
Championnat d’Europe Paris, Lyon 2013 Candidature conjointe avec les
candidature aux Jeux olympiques et té- Une fois définie, cette stratégie nationale doit être assumée et portée au niveau politique. Le
de volleyball masculin et Montpellier Pays-Bas envisagée
moignent d’une disponibilité et d’une soutien affiché de la classe politique, y compris au plus haut niveau, aux candidatures d’un
Championnat d’Europe À définir 2015 Candidature conjointe avec les Pays-Bas
présence continue de la France sur la pays à l’organisation de grands événements sportifs constitue en effet un atout indispensa-
de volleyball féminin envisagée
scène sportive internationale (exemple : ble dans le contexte de concurrence accrue que nous avons décrit.
Championnat du monde d’aviron Aiguebelette 2015 l’organisation des championnats junior
de judo en remplacement d’un pays dé-
Proposition 1 : Définir une stratégie concertée, cohérente et conquérante
Championnat d’Europe À définir 2015
faillant) ;
de basketball
d’accueil de grands événements sportifs et l’afficher comme
une priorité politique au plus haut niveau.
Universiade d’hiver Nice 2017 Décision en 2011
Source : DIGES, fédérationsrr
?
?
?
r
2.2. Conduire une véritable stratégie d’in- Au demeurant, les aides attribuées par le
fluence ministère chargé des sports au titre de l’as-
sistance à la représentation internationale
Avant même de constituer les dossiers des élus français dans les instances spor- tion au leadership international destiné aux Parallèlement, il serait utile de réfléchir aux
techniques de candidature à des événe- tives internationales visent essentiellement administrateurs sportifs britanniques qui moyens de faire accéder aux responsabili-
ments majeurs, il s’agit de convaincre les à rembourser des frais de déplacement et ont le potentiel pour atteindre des positions tés de dirigeants des fédérations sportives
décideurs internationaux que la candida- non des actions de formation. Leur montant d’influence dans les fédérations internatio- nationales des personnalités bien formées
8
ture française est meilleure que celle de est en baisse sensible depuis 2007, passant nales et aux élus . et davantage tournées vers l’international.
ses concurrents. Ainsi, l’échec de la can- de 920 K€ à 400 K€ pour les disciplines Pour ce faire, il s’agirait d’abord de faire
didature de Paris à l’organisation des Jeux olympiques (pourtant les plus stratégiques) Pour se maintenir à niveau, il est donc es- évoluer les modalités d’élection des pré-
olympiques de 2012, en dépit d’un dossier en particulier. sentiel que la France se dote d’une politi- sidents de ces fédérations, en soumettant
technique reconnu comme étant de très que sur le long terme de promotion de la directement au vote des clubs le choix de
grande qualité, est le plus souvent imputé Les autorités espagnoles accordent quant présence des Français dans les instances candidats ayant été mis en situation, en
à un manque d’efficacité dans la conduite à elles aux dirigeants nationaux membres sportives internationales. L’accession à la menant campagne, de présenter et défen-
de la stratégie d’influence. Les analyses de comités exécutifs ou présidents de fé- fonction de président de fédération inter- dre un programme d’actions détaillé. Les
formulées sur les causes de cette décon- 2.2.1. Promouvoir la présence de Français En 2009, une nouvelle enquête de la di- dérations internationales ou européennes nationale est l’aboutissement d’un inves- dirigeants ainsi élus auraient alors à rendre
venue insistent notamment sur la mauvaise à des postes de responsabilité dans les ins- rection des sports révèle que près de 580 le remboursement des divers frais liés à tissement de longue durée. Notre pays de- davantage compte de leur action auprès
exploitation qui a été faite des relais d’in- tances sportives internationales et animer Français exercent dans ces fédérations la promotion de la présence espagnole vrait ainsi organiser la détection des cadres des clubs. Il serait également utile d’exa-
fluence dont la France disposait et sur une ce réseau d’influence sportives européennes ou internationales dans les instances dirigeantes de ces fé- prometteurs des fédérations, en les en- miner les conditions dans lesquelles certai-
trop grande timidité dans les démarches de (cf. annexe V). Les Français sont d’ailleurs dérations. L’Allemagne développe de son courageant à exercer très tôt des fonctions nes fédérations pourraient rémunérer des
lobbying auprès des membres du comité Il est essentiel que la France soit bien re- les plus nombreux parmi les présidents côté une politique de formation des jeunes à l’international et en les y préparant, no- dirigeants renonçant à des carrières pro-
international olympique (CIO). présentée au sein des instances sportives des fédérations non olympiques. En revan- fonctionnaires et membres de fédérations tamment par l’apprentissage des langues fessionnelles pour exercer leur mandat ou
internationales, puisque c’est à ce niveau che, la France est distancée en matière de sportives, afin de les aider à intégrer les étrangères et par l’incitation à participer à compenser en partie la mise à disposition
9
Des nombreux entretiens conduits par la que se prennent les décisions relatives à présidences de fédérations internationales structures techniques des instances spor- des formations continues adaptées . Dans totale ou partielle par un employeur, pour
mission sur ce thème, il ressort qu’une l’organisation de chaque sport, qu’il s’agisse olympiques, notamment par la Suisse, le tives internationales et ainsi mieux faire cette démarche de repérage de futurs diri- la durée d’un ou plusieurs mandats, à la
stratégie d’influence efficace ne peut se de réglementation technique, du calendrier Canada, l’Espagne et l’Italie. valoir les intérêts allemands en matière de geants et responsables, une attention par- tête d’une fédération nationale ou interna-
construire que dans la durée et doit reposer et du lieu d’organisation des compétitions règles, de technique ou encore d’arbitrage. ticulière devra être accordée aux sportifs tionale.
12 13
sur divers facteurs, parmi lesquels figurent majeures, de l’établissement de normes La présence française dans les instances De façon analogue, l’agence « UK Sport » de haut niveau venant de mettre fin à leur
la promotion d’une présence française à applicables aux équipements, d’éthique ou internationales est ainsi quantitative- développe gratuitement, pour les fédéra- carrière, qui constituent un vivier potentiel Par ailleurs, il ne suffit pas d’assurer une
haut niveau dans les instances sportives encore de financement de la pratique spor- ment élevée, notamment en comparaison tions sportives, un programme de forma- de première importance. bonne présence des Français à l’interna-
internationales, l’organisation d’une « in- tive. d’autres pays européens (307 représen- tional, il faut aussi apprendre à faire bon
telligence sportive » et la mobilisation des tants britanniques ou 127 représentants usage de cet atout. Le réseau des Français
compétences nécessaires pour conduire Pour que cette présence soit utile à une espagnols seulement selon la direction occupant des postes de responsabilité dans
une candidature. candidature, il faut non seulement qu’elle des sports), mais elle souffre de plusieurs les instances internationales doit être rapi-
8
Ce programme a formé une quarantaine de Britanniques à ce jour.
soit importante, diversifiée et pertinente, handicaps sur le plan qualitatif : dement mobilisable pour appuyer une can-
Les formateurs, d’origine diverse, leur fournissent une perspective
mais il lui faut aussi être constituée en ré- didature française à un grand événement. Il
d’ensemble sur des sujets tels que la négociation, les stratégies
d’influence, le développement personnel, etc. lors de sessions de
seau mobilisable pour soutenir une candi- le nombre insuffisant de représentants doit également constituer une source per-
formation régulières (une à deux par mois), le cas échéant à distance.
dature française à l’organisation d’un grand présents dans les commissions et aux pos- manente d’information dans une démarche
9
Plusieurs établissements d’enseignement supérieur proposent
événement. tes les plus stratégiques (en particulier à la d’ « intelligence sportive ». Il doit permettre
des formations susceptibles d’être utiles pour de futurs cadres de
tête de fédérations internationales olym- enfin de relayer des conceptions et des po-
fédérations sportives internationales, notamment le CDES de Limoges
Une première enquête conduite en 1994- piques), qui limite la capacité d’influence et Sciences Po Paris. L’INSEP pourrait également assurer ce type de sitions françaises sur les grands sujets du
formations continues.
1995 par le ministère chargé des sports dans ces instances ; sport mondial.
sur la place qu’occupent les Français dans
les postes décisionnels des fédérations le manque d’approche et d’animation Il est donc indispensable que ce réseau
sportives internationales avait conclu que d’ensemble au niveau national de ce réseau soit animé, avec des supports de commu-
la France tenait une place honorable, se d’influence (à titre d’illustration, la base de nications adéquats (lettre, blogs, colloques
ème
classant 4 nation en termes de prési- données des Français travaillant dans ces réguliers, etc.), et que soit clairement iden-
dences de fédérations internationales et de organisations établie par la direction des tifié un responsable en charge de la condui-
présidences de commissions techniques et sports n’est pas exploitée ni mise à jour ré- te de cette fonction de pilotage.
ème
en 5 place pour le nombre de membres gulièrement) ;
des comités directeurs. Une nouvelle étude
conduite en 2002-2003 sur 105 organismes l’insuffisance de formation des élus fran-
internationaux concluait que, sur un total çais pour accomplir efficacement leur man-
d’environ 500 Français présents dans ces dat et préparer leur promotion aux fonctions Proposition 2 : Promouvoir sur le long terme la présence des Français à des
instances, neuf occupaient un poste de pré- de dirigeants des fédérations internationa-
postes de responsabilité dans les instances sportives interna-
sident ou président délégué de fédération les, la maîtrise de plusieurs langues étran-
tionales, en détectant les cadres à potentiel et d’anciens sportifs
internationale, 14 étaient vice-présidents, gères et la sensibilisation à la communi-
de haut niveau et en les encourageant à suivre des formations
9 secrétaires généraux, 9 trésoriers et 42 cation interculturelle ou aux techniques de
adaptées. Animer ce réseau d’influence.
membres d’un bureau du comité directeur. lobbying ne constituant pas des priorités.
AFP PHO
T
O
STEPHANE DE SAKUTIN?
?
?
rr
?
r
2.2.2. Mobiliser les relais d’information et De même, les ambassades pourraient 2.3. Se doter des équipements indispen- 2.3.1. S’appuyer sur les cahiers des char- du tir, les sports nautiques (aviron, voile,
d’influence française dans une démarche soutenir les candidatures de cadres fran- sables à l’accueil de grands événements ges des compétitions internationales pour canoë-kayak) et les sports mécaniques.
d’ « intelligence sportive » et améliorer çais à la présidence de fédérations inter- sportifs internationaux réaliser de grands équipements sportifs
les capacités de lobbying et de communi- nationales, en organisant par exemple des utiles à la collectivité et viables économi- Les cahiers des charges établis par les
cation des porteurs de candidatures réceptions lorsque ceux-ci se déplacent à Outre l’organisation d’une capacité d’in- quement fédérations sportives internationales pour
l’étranger, afin d’afficher le soutien de la fluence durable, la mise en œuvre de la l’organisation d’un championnat du monde
L’exploitation d’une information pertinente France à ses candidats et d’accroître la stratégie nationale que nous appelons de À l’exception notable des Jeux olympiques ou d’Europe fixent des capacités d’accueil
et actualisée sur les initiatives, les projets, crédibilité de leur démarche. nos vœux suppose de doter notre pays (et de quelques rares compétitions plus du public qui sont en rapport avec la réa-
les analyses, les difficultés, les réussites ou d’équipements modernes, conformes aux modestes), dont le principe repose sur l’or- lité des fréquentations constatées dans la
les préoccupations des grands acteurs du Les coopérations avec des mouvements standards et aux exigences du troisième ganisation simultanée de très nombreuses moyenne des compétitions nationales et
sport dans le monde (États, organisations sportifs étrangers constituent un autre axe millénaire. Le manque d’infrastructures épreuves sportives sur une aire géogra- dans les compétitions internationales pré-
et personnes) est une composante indis- à renforcer. Parmi ces partenaires étran- sportives de haut niveau en France peut en phique unique, les grands événements cédentes. La France pourrait théorique-
pensable de tout processus d’élaboration gers, les comités nationaux olympiques effet constituer un frein à l’organisation de sportifs ne requièrent pas d’infrastructu- ment organiser, avec l’appoint de quelques
d’une stratégie de choix d’événements ou francophones devraient faire l’objet d’une compétitions internationales : res spécifiques. Ce qui définit en effet un installations provisoires, un championnat
de lobbying. Cette fonction doit être or- attention particulière et d’une animation équipement de spectacle sportif, c’est sa de monde de basketball, qui exige quatre
ganisée. Elle pourra reposer notamment de réseau, afin de conserver une proximité la moyenne d’âge des grands stades en capacité à accueillir des spectateurs et salles de 7 500 places et une salle de 15
10
sur l’exploitation de l’outil de recherche culturelle et une solidarité historiquement France est de 66 ans , ce qui explique le non sa spécialisation sur un sport particu- 000 places, ou un championnat du monde
développé par la préparation olympique fortes. Enfin, à chaque candidature correspond piètre confort intérieur, le manque d’es- lier ni même sur le sport en général. de gymnastique artistique, qui n’exige pas
et paralympique (POP) et l’INSEP (seule- une stratégie de communication et de lob- paces d’hospitalité ou encore les carences plus de 12 000 places mais de nombreuses
ment utilisé aujourd’hui pour la politique Plus largement, la qualité de l’accueil ré- bying spécifique, déterminée par la nature d’accès extérieur de la majorité d’entre Or il est bien souvent plus rationnel, d’un salles annexes. En pratique cependant,
du sport de haut niveau), sur les informa- servé aux acteurs étrangers du monde du de l’événement, l’identité et le nombre des eux. La capacité moyenne d’accueil du pu- point de vue fonctionnel et économique, l’échec de notre candidature à l’organisa-
tions recueillies auprès des dirigeants à sport est un axe important d’une stratégie personnes à convaincre. L’expérience ac- blic dans nos principaux stades est la plus de procéder aux aménagements d’un tion du championnat du monde de basket-
l’international et auprès des fédérations d’influence. C’est une marque de la consi- quise par certains peut cependant être uti- faible des cinq championnats majeurs de équipement multifonctions requis par ball 2010 et à celle de l’Euro de volleyball
sportives nationales qui sont en relation dération réservée à ces interlocuteurs et lement capitalisée et apportée à d’autres, football en Europe (moins de 30 000 pla- l’organisation d’une compétition plutôt 2012 démontrent que nos capacités d’ac-
institutionnelle avec leurs fédérations in- de l’attention accordée à leurs besoins. que ce soit en matière d’organisation d’un ces) ; que de construire, dans un équipement cueil sont trop justes au regard de celles
ternationales. Deux fonctions, en particulier, doivent comité de candidature (un soutien poli- mono-fonction, les tribunes, bureaux, lo- de nos concurrents.
14 15
être organisées avec soin : tique clairement affiché, un leader/por- notre pays ne compte aucune des 21 caux techniques et autres lieux d’hospi-
Elle pourra également s’appuyer sur la te-parole bien identifié, de préférence un grandes salles européennes de plus de talité qu’appelle l’événement ou a fortiori En outre, la France ne dispose pas de la
mobilisation du réseau des Français à l’hospitalité à l’endroit des personnalités sportif de renom plutôt qu’un responsable 15 000 places (alors que l’Allemagne et de multiplier les équipements de grande salle de 20 000 places requise pour la gym-
l’étranger et en particulier des ambassa- sportives étrangères (présidents de fédéra- politique), de savoir-faire dans la conduite l’Espagne en comptent quatre chacune, capacité appelés à n’être que rarement nastique aux Jeux olympiques. De même,
des. L’échantillon d’ambassades contac- tions internationales, membres du CIO…). d’une démarche de lobbying ou encore de l’Angleterre, la Grèce et la Belgique deux utilisés au plein de leur capacité. Les elle ne pourrait pas accueillir aujourd’hui
tées par la mission montre une disponibi- Cet accueil ne doit pas être improvisé au sélection des compétences externes qu’il chacune et sept autres pays européens exemples nombreux d’ « éléphants blancs un championnat du monde de handball –
lité du réseau diplomatique pour soutenir cas par cas mais pris en charge par une est nécessaire de mobiliser pour les candi- en ont une). Ainsi que le rappelle le rap- » – équipements conçus pour un événe- alors même que se profile une candidature
cette démarche d’ « intelligence sportive équipe spécialisée, intervenant en appui datures à de très grands événements (pro- port de la commission présidée par Daniel ment et durablement sous-utilisés par la à l’organisation de l’édition de 2015 –, qui
» et être sollicité pour faire remonter de de l’instance accueillante et garantissant fessionnels du lobbying en particulier). La Costantini, nous ne disposons à ce jour suite – témoignent de ce risque et rédui- exige d’occuper simultanément quatre
l’information sur les dirigeants des instan- dans tous ses aspects logistiques la qua- mobilisation de ces compétences suppose que d’une salle de plus de 10 000 places, sent l’adhésion populaire aux candidatures salles de 5 000 places, deux salles de 10
ces sportives internationales. Lorsqu’une lité du séjour de la personnalité reçue ; là encore la constitution d’un pôle de com- le Palais Omnisports de Paris-Bercy, équi- à l’organisation de grands événements. 000 places et une salle de 15 000 places.
grande compétition internationale est pétences permanent, afin de capitaliser pement vieillissant inauguré en 1984 qui
organisée à l’étranger, la présence de la prise en charge médicale des spor- ces connaissances. peut accueillir environ 14 500 spectateurs Les deux types d’équipements dont les ca- Le défaut d’installations d’envergure en
l’ambassadeur à l’événement voire l’or- tifs étrangers et de leurs accompagnants, en configuration sports de salles, contre ractéristiques dimensionnelles sont adap- matière de salles couvertes constitue
ganisation d’une réception à l’ambassade lorsqu’ils sont accueillis sur notre ter- 18 en Allemagne ou 12 en Espagne par tées à une très grande majorité de discipli- donc un frein majeur à l’accueil en France
réunissant les sportifs français présents ritoire dans le cadre d’une compétition. exemple. nes sportives sont les salles de sport et les des plus importantes compétitions inter-
sur place et les cadres de la fédération Pour éviter des procédures trop complexes stades. À l’exception des sports pratiqués nationales dans certains des sports qui
internationale seraient susceptibles de d’accès aux soins lorsque ces personnes Pour autant, il convient d’adopter une ap- en milieu naturel, les seules disciplines s’y pratiquent couramment (handball,
11
constituer des signes de l’attachement de sont malades ou victimes de traumatis- proche responsable du développement des qui peuvent difficilement être pratiquées basketball, volleyball et gymnastique) .
la France à ses fédérations nationales et mes, la prise en charge doit être anticipée infrastructures sportives, en s’assurant dans ces installations sont le golf, le cy-
au développement du sport. par l’identification et la mobilisation des de la viabilité de leur gestion au-delà des clisme sur piste, le patinage de vitesse, le
structures médicales à même de l’assurer grands événements sportifs et en veillant bobsleigh et disciplines associées, le saut
dans les meilleures conditions. à ce que leur agencement et leur concep- à ski, les sports aquatiques, les disciplines
tion répondent aux exigences du dévelop-
pement durable.
Proposition 3 : Développer une démarche active d’ « intelligence sportive », en
11
Cette analyse est confortée par les investiga-
mobilisant les relais d’information et d’influence française et en
tions conduites par la commission « grandes
10
améliorant les capacités de lobbying et de communication des Selon le rapport « Le stade au cœur de la
salles » présidée par Daniel Costantini, dont le
relance économique » publié par la ligue de rapport a été remis le 10 mars 2010 à la secré-
porteurs de candidatures.
football professionnel en septembre 2009. taire d’État chargée des sports.rr
r
La multifonctionnalité est une condition l’année grâce à la construction à proximité Il en ressort que les projets de rénovation
Plus fondamentalement, l’anticipation sine qua non de l’équilibre économique de musées dédiés au club résident, d’es- ou de construction dans l’optique de l’Euro
d’évolutions probables de ces cahiers des des grandes salles modernes, souvent paces commerciaux, de restaurants, d’hô- 2016 de football permettraient de combler
charges invite à observer les réalisations qualifiées d’ « arenas ». L’heure n’est plus à tels, de cinémas… Ils adoptent un modèle notre important retard en matière de sta-
des pays voisins. Or le paysage se trans- la juxtaposition de zéniths et de palais des économique proche de celui décrit pour les des. Sous réserve que les différents projets
forme rapidement, avec l’ouverture de sal- sports dans une même ville, qui conduit à arenas, avec les mêmes sources de reve- soient conduits à leur terme, la France de-
les de 15 000 à 20 000 places et de stades dégrader les conditions d’exploitation des nus (partenariats, naming, hospitalité). vrait disposer en 2016 d’un parc de stades
13
de grande capacité en Grande-Bretagne, 2.3.2. Suivre des orientations adaptées En dehors de ces deux équipements emblé- deux équipements : une salle moderne rénovés et aménagés réunissant toutes les
en Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas, pour susciter et accompagner la réalisa- matiques, le modèle dominant reste celui peut être rentable grâce aux manifesta- Ces stades modernes peuvent pratiquer fonctionnalités nécessaires à l’organisation
dans les pays asiatiques et aux États-Unis. tion de chaque type de grand équipement d’équipements appartenant aux collecti- tions culturelles qu’elle organise et par- des prix de vente des billets d’entrée plus d’un grand événement (sécurité, adminis-
Si la démonstration est faite à l’étranger dont le pays a besoin vités locales, exploités en régie et dédiés ticiper simultanément au développement élevés que les stades traditionnels, en tration, arbitrage, médical, hospitalité),
qu’un championnat du monde de gym- à l’usage d’une seule discipline voire d’un du sport. Les arenas doivent proposer des raison du meilleur confort des installa- offrant aux usagers une qualité de service
nastique peut par exemple rassembler 20 En France, la construction et l’entretien seul club résident. En matière de stades, conditions optimales de design, d’acces- tions. Ils génèrent des volumes de vente très améliorée et procurant des ressources
000 spectateurs, il est raisonnable de s’at- d’un équipement de spectacle sportif sont, la vaste majorité des clubs professionnels sibilité, de confort, d’offre d’alimentation, beaucoup plus importants de boissons et nouvelles à leurs exploitants.
tendre à ce que cette capacité soit exigée aujourd’hui encore, le plus souvent à la de football ou de rugby sont locataires du de signalétique, d’écrans vidéo pour mieux denrées alimentaires et commercialisent
15
à l’avenir par la fédération internationale. charge de la collectivité publique. domaine public, via des concessions do- suivre l’événement, d’accès aux toilettes... de nombreux produits dérivés , même si Par ailleurs, si la France n’est plus
12
La préoccupation de celle-ci est en effet de maniales . En matière de salles, le bascu- cette dernière source de revenu est autant aujourd’hui en mesure de répondre aux
développer sa discipline, dans la pratique Le premier exemple de participation lement vers un modèle de gestion par un Elles doivent accueillir des manifestations sinon davantage tributaire de la valeur de exigences des cahiers des charges des
de masse et dans le spectacle, et les com- du secteur privé au financement de la exploitant professionnel, qui permette de nombreuses et diverses (concerts, spec- la marque du club résident (Arsenal ou FC fédérations internationales pour organi-
pétitions mondiales constituent pour elle construction d’un grand équipement spor- faire de l’équipement un outil de dévelop- tacles sportifs, congrès, etc.), au nombre Barcelone par exemple) que du nombre ou ser certains grands événements sportifs
un puissant moyen de promotion et d’inci- tif public dans notre pays est celui du stade pement économique et non un centre de d’au moins 100 par an, et jouer sur cette de la qualité des emplacements des points en salle, là encore la mise en œuvre des
tation à la réalisation des infrastructures de France, dont la réalisation et l’exploita- coûts pour la collectivité publique, n’a pas régularité et cette diversité pour se procu- de vente dans l’enceinte sportive. L’aug- projets existants de construction de sal-
qui pourront servir ce développement. Il tion ont été confiées à un consortium d’en- été opéré en France, à l’inverse de la situa- rer des ressources importantes. Celles-ci mentation et la diversification des recet- les multifonctionnelles permettrait de se
est préférable pour ces fédérations in- treprises. Le retour sur investissement du tion de nombre de pays voisins. sont issues de l’exposition de marques de tes permettent aux clubs professionnels mettre à niveau. Compte tenu de leur zone
ternationales d’ériger une faisabilité dé- privé, à hauteur de 152 M€, était assuré par partenaires à l’extérieur et à l’intérieur de qui en sont souvent gestionnaires d’être de chalandise et de leur potentiel com-
montrée chez les uns en exigence pour les les produits de l’exploitation. Ce modèle de Or les exemples de pays comme les l’enceinte, de la rémunération versée en moins dépendants des droits télévisuels mercial, il apparaît à cet égard particu-
autres. financement s’est avéré pertinent, au prix, États-Unis, le Royaume-Uni, l’Espagne ou contrepartie de la dénomination de l’en- et plus compétitifs sur la scène euro- lièrement souhaitable qu’aboutissent les
il est vrai, du paiement par l’État d’une in- l’Allemagne montrent que de grandes in- ceinte (le « naming »), des hospitalités (dont péenne. projets existants à Bordeaux (dont le mo-
Cet ancrage de l’international dans les demnité compensatrice de l’absence de frastructures sportives, telles l’Emirates les loges louées à l’année et les sièges pre- dèle économique est très pertinent, avec
16 17
16
réalités nationales appelle une analyse club résident qui excède chaque année le stadium ou l’O2 Arena à Londres, peuvent miers constituent la part essentielle) voire Selon une étude récente de Sportfive , les un investissement adossé à une opération
14
des conditions dans lesquelles des inves- montant de la redevance perçue, entraî- être financées par des fonds privés. Les de droits télévisuels . recettes de billetterie et d’hospitalité des d’immobilier commercial qui dispense de
tissements très lourds sont aujourd’hui nant un coût net annuel de la concession modèles économiques d’exploitation de stades allemands ont ainsi quasiment tri- tout appel à des fonds publics en dehors de
réalisés à l’étranger. Pour que la course pour l’État pouvant approcher les 10 M€. ces équipements, grandes salles et sta- Leur plan de charge est assuré aux deux plé à la suite des travaux de modernisation la construction de parkings et d’aménage-
à l’équipement à laquelle notre pays peut des, sont désormais clairement définis. Ils tiers en moyenne par les concerts et autres des stades réalisés dans la perspective de ments routiers), à Lyon-Villeurbanne (qui
être conduit ne soit pas un non-sens éco- Le Palais Omnisports de Paris-Bercy présentent des similitudes et des spécifi- manifestations culturelles, les spectacles l’organisation de la Coupe du monde en repose également exclusivement sur des
nomique, en générant une charge financiè- (POPB) constitue un exemple plus tradi- cités. sportifs ne représentant qu’une part mi- 2006 (passant de 11,4 M€ en 2000-2001 à fonds privés, mais est tributaire de l’enga-
re pour le contribuable, il faut comprendre tionnel d’association de la collectivité pu- noritaire de leur programmation. Elles 29,2 M€ en 2007-2008). Les réalisations les gement d’un partenaire principal achetant
les modèles d’exploitation qui permettent blique et de capitaux privés dans la gestion dépendent, pour la production d’artistes plus innovantes déclinent un visuel iden- le nom de la salle) et que soit encouragée
à ces installations de devenir des sources de l’équipement. D’une capacité maximale musicaux, de grands « tourneurs » inter- titaire par une signalétique étudiée (le « une initiative dans la région de Marseille.
de revenus et non des centres de coûts, en de 17 000 places, construit sur financement nationaux comme AEG ou Live Nation, qui branding ») et intègrent des équipements
offrant des supports de communication exclusivement public, le POPB est géré par organisent les concerts européens de stars de loisirs, de spectacles et de conférences
aux entreprises et des services variés aux une société d’économie mixte détenue ma- planétaires, et d’autres producteurs pour dans le même corps de bâtiment ou dans la
spectateurs. joritairement par la ville de Paris et dans les artistes hexagonaux. même emprise foncière.
laquelle la Caisse des dépôts et consigna-
Les propositions formulées dans le pré- tions détient une part minoritaire. Cette Les stades modernes (hormis ceux qui Les deux rapports, l’un sur les grands sta-
sent rapport obéissent donc à un principe exploitation est rentable, grâce à l’organi- disposent de salles annexes comme l’Emi- des rendu par la commission présidée par
simple : doivent être construites, sans sation d’environ 120 événements culturels rates Stadium ou la Commerzbank Arena, Philippe Séguin, l’autre sur les grandes
délais et sans condition d’obtention de fu- ou sportifs par an et en dépit d’une part de qui parviennent à capter plus de 150 événe- salles de la commission présidée par Da-
13
La mission a recensé dix villes possédant un
turs événements, toutes les installations l’obligation d’accueillir chaque année 50 ments chaque année en étant présents sur niel Costantini, dressent la liste des projets
équipement sportif couvert pouvant accueillir au
nécessaires à l’organisation de grandes événements sportifs, à la rentabilité faible, le marché des grands concerts et autres de réalisation en France qui s’inspirent de
moins 4 500 spectateurs dans lesquelles ont été
édifiés des zéniths dédiés aux activités culturelles :
manifestations dont l’exploitation à long et d’autre part d’une conception datée des manifestations culturelles), n’accueillent ces modèles. La nature et l’importance des
Clermont-Ferrand, Dijon, Limoges, Nancy, Nantes,
terme répond à un modèle économique infrastructures. La salle ne dispose en ef- qu’un plus faible nombre d’événements, besoins en stades, grandes salles et en
Paris, Pau, Strasbourg, Toulon et Toulouse. Quatre
viable et dont l’utilité sociale est ainsi fet pas de loges en nombre suffisant, son entre 30 et 50 en moyenne chaque année y autres équipements sont étudiées de façon
de ces zéniths ont d’ailleurs été inaugurés au cours
des cinq dernières années (Dijon en 2005, Limoges
démontrée. Cet engagement constituera architecture génère des frais élevés d’en- compris les rencontres du club résident. Ils plus détaillée en annexe IV.
et Nantes en 2007, Strasbourg en 2008).
un signal fort de la détermination du pays tretien (notamment du gazon naturel exté- deviennent toutefois de véritables lieux de
14
12
Cette description repose notamment sur l’état
Ainsi que l’explique le rapport de la commission
à conserver sa vocation à organiser de rieur, pour un coût annuel de l’ordre de 500 vie, attirant un public varié tout au long de
Séguin, seuls trois clubs de ligue 1 de football ont des lieux réalisé, pour la commission « grandes
grands événements sportifs internatio- k€) et de manutention (compte tenu des
salles », par les fédérations et ligues profession-
une influence sur la gestion de leur stade, soit
naux. À l’inverse, tous les équipements délais importants exigés par les aménage-
parce qu’ils en sont propriétaires (AJ Auxerre),
nelles de basket, handball et volleyball.
soit parce qu’ils sont soumis à un régime juridique
dont l’utilité est circonscrite à la seule te- ments nécessaires pour adapter le plateau 15
Étude Sportfive de mars 2008.
favorable (bail emphytéotique pour le RC Lens,
nue d’un grand événement devraient être à la nature de l’événement accueilli), sour-
16
délégation de service public option affermage pour
Les investissements dans les stades,
dévolus au provisoire. ces de manque à gagner.
le Paris-Saint Germain). janvier 2010.?
rr
?
?
?
?
rssss
la construction d’un nouvel équipement 2.3.3. Améliorer le cadre juridique et fiscal

correspondant aux standards les plus pour faciliter la réalisation de ces grandes
modernes sur un autre site, le plus infrastructures sportives
adapté étant certainement celui situé à
proximité du château de Versailles, of- Les projets de grands équipements sportifs
frant un cadre aussi prestigieux que le sont particulièrement difficiles à mener à
Les autres projets de salles multifonction- une rénovation profonde et une extension site actuel. Si une telle réimplantation bien pour de multiples raisons :

nelles en province (à Dunkerque ou à Or- du site actuel. Le projet présenté récem- du tournoi aurait un coût élevé (de l’or-
léans par exemple) méritent d’être encou- ment par la ville de Paris a pour ambition dre de 600 M€) et risquerait d’affecter la nature et la taille de ces infrastructures La mission a été frappée de constater, au
ragés sous réserve de l’existence d’un club de répondre à ce besoin de transforma- son attractivité pour les opérations de appellent des montages financiers com- cours de ses nombreux entretiens avec des
résident de bon niveau, d’un projet sportif tion en augmentant de 5 hectares la su- relations publiques des partenaires, elle plexes, les font presque systématiquement porteurs de projets de grands équipements
construit et cohérent des collectivités lo- perficie du stade actuel (8 à 13 hectares) aurait l’avantage de s’inscrire dans la lo- déroger aux règles locales d’urbanisme et sportifs, que les délais d’instruction et les
cales impliquées (comme cela est le cas à et en apportant les aménagements sui- gique de développement du Grand Paris rendent nécessaires la délivrance de permis contentieux qui peuvent intervenir à chaque
Montpellier notamment) et d’un calibrage vants : et surtout de permettre un agrandisse- de construire voire d’acquisitions foncières, étape peuvent, par les retards accumulés et
fin de la capacité de la salle en fonction des ment et une modernisation beaucoup le cas échéant par la voie d’une préemption la lourdeur des procédures à suivre, aboutir Des dispositions législatives ou réglemen-
potentialités d’exploitation. À cet égard, il l’installation d’un toit rétractable plus importants que ceux proposés sur et/ou d’une expropriation pour cause d’uti- à une remise en cause de l’existence même taires ont néanmoins été adoptées récem-
est impératif que le futur exploitant de la sur le court central Philippe Chatrier le site actuel ; lité publique ; des projets, y compris lorsqu’ils répondent ment pour réduire ces obstacles, à la suite
salle puisse être désigné à un stade pré- la couverture éventuelle du court à un véritable intérêt général. Il s’agit là du notamment des propositions du rapport de
coce de la procédure et associé très tôt Suzanne Lenglen trois projets en région parisienne (le ces projets posent la question, en cas de principal obstacle au développement d’in- la commission présidée par Philippe Séguin.

aux réflexions sur sa conception et son la création d’un court de 3 000 pla- stand de tir, le vélodrome et la base de réalisation privée, de la licéité de la prise en frastructures sportives de haut niveau. La mission a cherché à en évaluer la portée
dimensionnement. ces à l’extrémité Ouest du stade sports nautiques) sont en voie de réalisa- charge par la collectivité publique de cer- et à dresser la liste des mesures nouvelles
l’accueil au pied du court central, tion, permettant d’envisager l’accueil de tains investissements connexes ; Le tableau ci-dessous fournit un aperçu des qu’il serait pertinent d’envisager.
Dans la région parisienne enfin, la mission sur l’espace actuellement occupé par le nouveaux événements internationaux. multiples procédures susceptibles d’être
est convaincue qu’une grande « arena » centre national d’entraînement qui se- ils portent inévitablement atteinte à des requises pour engager un projet de stade ou Parce qu’ils peuvent justifier l’adoption de
multifonctionnelle d’une capacité voisine rait déplacé au stade Hébert, du centre intérêts locaux (nuisances des riverains, de salle. Il convient d’ajouter que celles-ci dispositions spécifiques, il convient de rap-
de 20 000 places doit pouvoir trouver sa des médias et des cars régie protection de l’environnement…), sources font intervenir une multitude d’acteurs : le peler la définition donnée à ces grands équi-
place et être économiquement viable, dans l’aménagement d’une aire de de nombreux contentieux (même si ceux-ci porteur de projet, les différentes collectivi- pements, avant d’examiner la pertinence et
la perspective de la fin de vie du zénith de détente et de circulation des spectateurs ne sont pas systématiquement suspensifs). tés locales impliquées (communes, inter- les effets de cette définition en matière de
Paris notamment, à condition qu’elle pré- par la suppression éventuelle du court Même éloignés de sites protégés, leur vo- communalités, conseils généraux, conseils droit de l’urbanisme et de la domanialité,
voie d’accueillir à la fois des manifestations n°1 à l’Est du stade lume et leur hauteur appellent un examen régionaux), les services de l’État, les autori- avec leurs contentieux afférents, ainsi qu’en
17
Cette installation fixe minimale devrait être
culturelles et sportives et des congrès. la création sur la partie non clas- attentif de leur impact. tés organisatrices de transports publics… matière de fiscalité.
constituée d’un grand volume couvert comprenant
sée des serres d’Auteuil, contigües au
un bassin de 50m/25m, un bassin de plongeon, un
18 1919
bassin de 25m/21m, des gradins de 3 000 places
En ce qui concerne les autres types stade, d’un espace relations publiques
côté petit bassin permettant d’assister aux com-
d’équipements sportifs : et d’un nouveau court semi enterré de Tableau 2 : liste des principales procédures applicables à un projet d’équipement sportif
pétitions de water-polo, de natation synchronisée
3 000 places, extensible à 7 000 places
et de plongeon, et des plages côté grand bassin
autorisant l’aménagement de gradins provisoires Procédure administrative Référence législative ou réglementaire
le projet initial de stade aquatique d’Auber- l’utilisation temporaire comme
de 5 000 places pour des événements de niveau
villiers est remis en question par la proba- second espace de relations publiques
Saisine de la commission nationale du débat public Code de l’environnement art L. 121-1 et suivants et R. 121-1 et suivants
intermédiaires en natation course. Les plus grands
ble dévolution au siège social d’une grande d’un hectare non arboré du bois de
événements seraient organisés dans un bassin et
Procédures de concertation (une par opération) ’urbanisme art L. 300 - 2
avec des gradins provisoires.
entreprise du terrain où il devait être im- Boulogne, en face de Roland-Garros, de
Modification voire révision du plan local d’urbanisme Code de l’urbanisme art L. 123-13, L. 123-16, L. 122-15 b, R. 123-23
planté. Il devrait toutefois pouvoir être réa- l’autre côté de l’A13, avec l’installation
et R. 122-11
lisé sur un terrain avoisinant, sans remise de tentes légères
Le cas échéant, constitution d’une zone Code de l’urbanisme art L. et R. 311-1 et suivants
en cause du programme d’investissement.
d’aménagement concerté
Le modèle d’exploitation de l’équipement,
Déclaration d’intérêt général Art 28 loi n° 2009-888 du 22 juillet 2009 et instruction n° 09-110
structurellement déficitaire à hauteur
du ministère de la santé et des sports
d’environ 2 M€ par an, est tributaire d’une
Études d’impact Code de l’environnement art L. 122-1 et suivants et art. R. 122-1
contribution financière consentie par les
et suivants
communes utilisatrices de l’équipement.
Étude de faisabilité sur le potentiel de développement Code de l’urbanisme art L. 128-4 introduit par la loi n° 2009-967
Dans l’hypothèse, peu probable désormais,
Proposition 4 : Développer les infrastructures nécessaires à l’organisation de en énergies renouvelables du 3 août 2009
où ce projet n’aboutirait pas, il conviendrait
grands événements :
Notice sécurité publique Code de l’urbanisme art R. 431-16
de trouver une nouvelle implantation en
des arenas multifonctionnelles (une en région parisienne de
Enquête publique dite « Bouchardeau » (pour la réalisation ’environnement art L. 123-1 et suivants et art. R. 123-1
réduisant le programme de l’installation
d’aménagements, d’ouvrages et de travaux susceptibles et suivants
l’ordre de 20 000 places, trois dans de grandes agglomérations
fixe à ce qui est strictement requis par une
d’affecter l’environnement)
et éventuellement d’autres s’il existe un club résident et un
exploitation courante et des événements
Délivrance du permis de construire Code de l’urbanisme art L. et R. 421-1 et suivants
projet sportif cohérent) ;
17
récurrents ;
Loi sur l’eau ’environnement art L. 214-1 et suivants et R. 214-1 et suivants
les stades neufs ou rénovés prévus pour accueillir l’Euro 2016
Installation classée Code de l’environnement art L. 511-1 et suivants
de football ;
l’extension du site de Roland-Garros
pour faire face à la concurrence de grands un stade aquatique modulable ;
Enquête publique et enquête parcellaire préalables ’expropriation art. L. 11-1 et R. 11-3
à la déclaration d’utilité publique (permettant l’adoption
tournois internationaux appelle un projet et un projet ambitieux pour Roland-Garros (sur le site actuel
d’arrêtés d’expropriation)
d’envergure (cf. annexe IV). Deux options
ou à Versailles).
Archéologie préventive Code du patrimoine art. L. 521-1 et suivants
devraient prioritairement être envisagées :
Revoir le modèle économique d’exploitation de ces équipe-
Pollution des sols Code de l’environnement art. L. 512-17
ments en s’inspirant des meilleures pratiques à l’étranger et en
Loi sur l’air Loi n° 96-1236 du 30 décembre 1996
impliquant dès l’origine l’exploitant dans leur conception et leur
dimensionnement. Déboisement / défrichement Code forestier art. L. 311-1
Source : mission, cabinet Algoé.