La clientèle étrangère de retour dans les hôtels

-

Documents
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En 2010, la fréquentation de l'hôtellerie régionale atteint des niveaux records, malgré une progression freinée en avril et en décembre. Contrairement à l'année précédente, c'est la clientèle étrangère qui est à l'origine de ce regain d'activité. L'hôtellerie de plein air affiche un bilan équivalent à celui de la saison 2009, qualifiée d'exceptionnelle. Le camping a gagné de la clientèle française, notamment sur les emplacements locatifs équipés.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 7
Langue Français
Signaler un problème

ACTIVITÉS
La clientèle étrangère
de retour dans les hôtels
notamment à des évènements parti- rapport à 2009 a atteint 5,8 % enEn 2010,
culiers (Tour de France, sommet de décembre. Malgré ce recul, 633 000la fréquentation
l'Otan...), se confirme. nuitées ont été enregistrées au cours
de l'hôtellerie régionale
de ce mois, soit 11 % de la fréquenta-
atteint des niveaux records, tion totale de l'année, et le niveauUne fin d'année
malgré une progression mensuel le plus élevé. Le millésimetoujours porteuse
2010 estampillé "Noël en Alsace"freinée en avril
Après un début d'année moyen, reste un des meilleurs de la décennie.et en décembre.
l'hôtellerie en Alsace, comme dans
Contrairement
d'autres régions françaises, a subi Retour de la clientèle étrangère
à l'année précédente, en avril les conséquences de la fer-
c'est la clientèle étrangère meture de plusieurs aéroports euro- L'hôtellerie alsacienne a retrouvé
péens consécutive à l'éruption volca- les niveaux de fréquentation desqui est à l‘origine
nique en Islande et de la grève dans années antérieures, après unede ce regain d'activité.
les transports. Puis l'activité s'anime année 2009 moins prisée par lesL'hôtellerie de plein air
au mois de juin, avec une hausse de clients étrangers. En 2010, le
affiche un bilan équivalent
9 %, grâce notamment à deux ses- nombre de nuitées des touristes
à celui de la saison 2009, étrangers a augmenté de 4,2 %sions supplémentaires du parlement
européen. De même, la fréquenta- pour 2,7 % au niveau national.qualifiée d'exceptionnelle.
tion du début de l'automne, meilleure Pourtant, ce ne sont ni les Alle-Le camping a gagné
qu'en 2009, a bénéficié de conditions mands, ni les Belges, principauxde la clientèle française,
météorologiques très favorables. clients étrangers des établisse-
notamment
ments alsaciens, qui ont contribué à
sur les emplacements En fin d'année, des séjours d'agré- ce regain d’intérêt : leur fréquenta-
locatifs équipés. ment ont été annulés suite aux diffi- tion est restée quasi stable. En
cultés de circulation engendrées 2010, le secteur de l'hôtellerie a pu
par un enneigement exceptionnel. surtout compter sur les Italiens, les
Néerlandais, les Suisses et aussi,'Alsace a accueilli plus de 3,5 Or, cette période comme celle d'avril,
est généralement porteuse d'activité bien que moins nombreux, sur lesL millions de personnes dans
les hôtels en 2010, soit 1,4 % de pour les établissements de la ré- Russes dont la fréquentation a
plus en un an. Ce niveau n'avait pas gion. La baisse de fréquentation par fortement augmenté. L'activité liée
été atteint depuis 2002. L'hôtellerie
affiche un total proche de 5,9 mil- Évolution du taux d'occupation des hôtels de 2008 à 2010
lions de nuitées, en progression de 75
Taux d'occupation (en %) France métropolitaine1,3 % par rapport à 2009. Celle-ci est 70
moindre qu'en France métropolitaine 65
(+2,2 %), mais supérieure de 0,7 60
point à celle des régions de pro- 55
Alsace
vince. La reprise de la fréquentation 50
amorcée en Alsace dès 2009, grâce 45
40
35
30
27
2008 2009 2010
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 18 · L'année économique et sociale 2010 · juin 2011
JANV.
MARS
MAI
JUIL.
SEPT.
NOV.
JANV.
MARS
MAI
JUIL.
SEPT.
NOV.
JANV.
MARS
MAI
JUIL.
SEPT.
NOV.
DÉC.
Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité,
de l'industrie et des services (DGCIS)ACTIVITÉS
Strasbourg et Mulhouse bénéficient
d'une clientèle étrangère plus nombreuse
15
Évolution annuelle des nuitées dans l'hôtellerie en 2010 (en %)
10
à la clientèle plus lointaine et non
5
européenne a également progres-
sé (+17 % ) et représente 9 % des 0
nuitées étrangères en 2010.
-5
Plus de la moitié de la fréquenta-
-10tion de l'hôtellerie alsacienne est
ColmarStrasbourg Mulhouse Vignoble Massif Plaineconcentrée dans les trois grandes
villes de la région et leur environne-
Nuitées françaises Nuitées étrangères
ment proche. Elles regroupent près
de 56 % de l'offre et réalisent 58,3 %
des nuitées. La fréquentation dans Les hôtels classés "0 étoile" conti- nombre des nuitées dépasse les
ces trois zones urbaines progresse nuent de gagner des parts de mar- 958 000, confortant l'activité déjà
de 1,8 % par rapport à 2009. À ché et ce, contrairement à 2009, enregistrée en 2009.
Strasbourg, l'activité a largement grâce à la clientèle étrangère
bénéficié de l'afflux des clientèles (+9 %). Les hôtels "2 étoiles" qui Le camping a fait de nouveaux
étrangères, essentiellement belges concentrent 48 % de l'offre hôtelière adeptes parmi la clientèle française
et néerlandaises, tandis qu'à Mul- enregistrent un recul de 47 000 nui- (+3,7 % du nombre de nuitées). En
house, les Allemands et les Suisses tées dû au déficit de clients français. revanche, les étrangers qui contri-
sont venus plus nombreux. Quant aux "3 étoiles", ils perdent buent pour 56 % à l'activité en
En revanche, le secteur de Colmar et quelques clients étrangers, mais Alsace, sont venus moins nom-
ses environs, un peu délaissé par la gagnent 26 000 nuitées françaises. breux : le nombre des nuitées di-
clientèle française, a enregistré une minue de 2,4 %. Toutefois, le bilan
baisse d'activité globale de 4,3 %. Toutes catégories confondues, le pour cette clientèle reste dans la
taux d'occupation des chambres lignée des très bons résultats enre-
est de 55,1 % en 2010 (+0,6 point gistrés avant 2009, année qualifiéeLe haut de gamme
par rapport à 2009). Il est inférieur d'exceptionnelle.toujours plébiscité
au taux national (59,4 %) qui a lui L'importante progression de l'activité
Comme en 2009, les hôtels aussi progressé. Il place l'Alsace, sur les emplacements locatifs équi-
e
au 9 rang des régions. pés, mise en regard du recul enre-"4 étoiles" enregistrent une nette
progression des nuitées (+18 %), gistré pour les emplacements nus
supérieure de six points à la (+27 % de nuitées face à -5 %), té-Hôtellerie de plein air,
moyenne nationale. Ils affichent moigne de l'évolution de la demandebilan positif
une hausse de fréquentation tout des vacanciers. Cette nouvelle offre
au long de l'année, même au mois L'embellie enregistrée en 2009 se développe, mais ne représente
de décembre, grâce à la clientèle dans l'hôtellerie de plein air se encore que 9 % des emplacements
étrangère. Le taux d'occupation des poursuit en 2010. Pendant la saison de la région. Ce mode d'héberge-
chambres augmente de 3,5 points, estivale - de mai à septembre - ment touristique, permettant des
légèrement moins qu'en France 268 000 touristes ont opté pour ce séjours moins sensibles aux aléas
métropolitaine. Cette catégorie ne mode d'hébergement, plus écono- de la météo, est plus souvent choisi
par la clientèle française.regroupe que 9 % de l'offre régio- mique en cette période de crise,
nale en chambres. soit autant qu'un an plus tôt. Le
Succès croissant pour les emplacements locatifs
Dominique MULLER
Emplacements nus Emplacements locatifs
Variation VariationFréquentation
Saison 2010 2009-2010 Saison 2010 2009-2010
(en %) (en %)
Nuitées totales 771 371 -4,7 187 086 27,2
28 Nuitées françaises 297 359 -3,4 123 644 24,9
Nuitées étrangères 474 012 -5,5 63 442 29,2
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 18 · L'année économique et sociale 2010 · juin 2011
Sources : Insee ; DGCIS
Sources :Insee ;Direction générale de la compétitivité,
de l'industrie et des services (DGCIS)