//img.uscri.be/pth/4a5317867f68a3227fd9ba59846563474d99be40
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La fréquentation touristique de mai à septembre 2003 en hôtellerie et hôtellerie de plein air Une bonne année pour le tourisme bas-normand

De
6 pages
La fréquentation touristique augmente de 6,7% part rapport à 2002. Cette hausse est perceptible dans l'ensemble de la région. Les touristes français sont de retour. Pour la première fois depuis 1999, leur fréquentation est en hausse (+ 9,4%) tant dans les hôtels que les campings. La présence de touristes étrangers recule dans les hôtels. Si la Basse-Normandie a attiré de nombreux Italiens, les Américains, dont la fréquentation a baissé de 23,4%, ont continué à la bouder. Après trois années de fort recul, la fréquentation dans les campings bas-normands est à nouveau en hausse, mais reste très en deçà du niveau de 1999.
Voir plus Voir moins

n° 127 - janvier 2004
La fréquentation touristique de mai à septembre 2003
en hôtellerie et hôtellerie de plein air
UNE BONNE ANNÉE POUR LE TOURISME
BAS-NORMAND
% La fréquentation touristique
a saison touristique 2003 est une étrangers, le bilan est plus contrasté. Ils
augmente de 6,7 % par rapport à
bonne année pour les hôtels et ont été plus nombreux dans les cam-
2002. Cette hausse est perceptibleLcampings de Basse-Normandie. pings mais leur présence a diminué
dans l’ensemble de la région.
La fréquentation, mesurée par le dans les hôtels.
nombre de nuitées, augmente de 6,7 % Dans les campings, la fréquentation
entre mai et septembre et avoisine les bondit de 12,5 %, après avoir fortement
5,2 millions de nuitées (*). La Manche baissé depuis 1999. Tous les mois de la % Les touristes français sont de
affiche le meilleur résultat avec un ac- saison, toutes les catégories de cam- retour. Pour la première fois depuis
croissement de 9,4 % des nuitées. La ping et toutes les clientèles (françaises 1999, leur fréquentation est en
hausse est de 5,5 % dans le Calvados et et étrangères) sont concernées. Le taux hausse (+ 9,4 %) tant dans les hô-
de 3,4 % dans l’Orne. d’occupation moyen sur la saison est tels que les campings.
L’arrivée massive des touristes fran- de 32 % et atteint même 70,2 % au
çais, venus chercher un peu de fraî- cours de la première quinzaine d’août.
cheur, tant dans les hôtels que dans les Les campings bas-normands se distin-
campings bas-normands, est le princi- guent du niveau national où la tendance % La présence de touristes étran-
gers recule dans les hôtels. Si lapal facteur de la hausse d’activité. est plutôt à la stabilité.
Basse-Normandie a attiré de nom-Ceux-ci occupent près des deux tiers La fréquentation augmente de 1,7 %
breux Italiens, les Américains, dontdes nuitées au cours de la saison 2003, dans les hôtels bas-normands,
la fréquentation a baissé de 23,4 %,une proportion en augmentation par alors qu’elle recule de 4,9 % au ni-
ont continué à la bouder.rapport à 2002. Du côté des touristes veau France entière. La hausse se
vérifie sur
l’ensemble deFréquentation touristique
la saison, et leNuitées - mai à septembre % Après trois années de fort re-taux d’occupa-
3 500 000
cul, la fréquentation dans les cam-Hôtels et campings tion s’élève en3 000 000
pings bas-normands est à nouveaumoyenne à2 500 000
en hausse, mais reste très en deçà
2 000 000 71,6 %. Les li-
du niveau de 1999.
1 500 000 mites des capa-
1 000 000 cités d’accueil
500 000 sont appro-
0
chées au mois1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
d’août avec un
Calvados Manche Orne
taux d’occupa-
(*) Nuitées : nuits passées par les clients dans lesSource : Direction du Tourisme, Insee tion de 83,8 %. hôtels ou les campings.
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 127. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels BASSE-NORMANDIE Campings
Evolution des nuitées par origine Evolution des nuitées par origine
Nuitées françaises Nuitées étrangères Nuitées françaisesNuitées étrangères
2 000 000600 0001 800 000500 000
Iles britanniquesFrance France
440 000 1 600 000 1 800 000500 000
1 400 000380 000
1 600 000400 000
320 000 1 200 000 Pays-Bas
Allemagne, Bénélux
1 400 0001 000 000 300 000260 000
Iles britanniques800 000200 000 1 200 000200 000
Amérique du Nord
600 000140 000 Allemagne, Bénélux
Pays méditerranéens
1 000 000100 000
400 00080 000
800 000020 000 200 000
1997 1998 1999 2000 2001 2002 20031997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
a fréquentation des hôtels bas-normands au cours de la près trois années de fort recul, la fréquentation desLsaison 2003 augmente de 1,7 %. La Basse-Normandie Acampings bas-normands est à nouveau en hausse en
econtinue à attirer les touristes français. Pour la 3 année 2003. Le nombre de nuitées augmente de 12,5 % et dépasse
consécutive, le nombre de nuitées françaises est en aug- les 2,5 millions d’unités. On est cependant encore loin de
mentation (+ 6 %). Cette hausse s’est vérifiée tout au long retrouver les niveaux records de fréquentation de 1999.
de la saison, notamment en juillet, août et septembre. Toutes les nationalités accroissent leur présence dans l’hé-
En revanche, la fréquentation étrangère recule de 4,6 %. bergement de plein air bas-normand. La fréquentation
Malgré une baisse de fréquentation, les touristes britanni- française augmente de 13 %. La particularité du climat au
ques continuent à occuper près de la moitié des nuitées cours de cette saison n’y est certainement pas étrangère :
étrangères. Comme en 2002, la fréquentation américaine l’ensoleillement total de mai à septembre 2003 a été supé-
diminue fortement (- 26,8 %). Les Américains devraient rieur d’environ 20 % à celui enregistré, en moyenne, au
cependant être de retour en 2004 pour les célébrations du cours de la période 1998-2002. Le nombre de nuitées étran-
soixantième anniversaire du débarquement. Seuls les res- gères est également en hausse de 11,6 %. Les Néerlandais
sortissants des pays méditerranéens, et notamment les Ita- restent les plus nombreux, juste devant les Britanniques.
liens, ont été plus nombreux dans les hôtels de la région. Ils Ces deux nationalités représentent à elles seules 71 % de la
contribuent maintenant à 10 % des nuitées étrangères. fréquentation étrangère dans les campings bas-normands.
Les hôtels connaissent des évolutions variées selon la caté-
Toutes les catégories de camping, du 1 étoile au 4 étoiles,
gorie. La fréquentation a sensiblement augmenté dans les 0
bénéficient de cet essor de la fréquentation.et 2 étoiles sous l’impulsion des touristes français. En re-
L’activité des campings est traditionnellement centrée survanche, les hôtels 4 étoiles enregistrent une baisse de leur
les mois de juillet et août. Or, cette année, les mois de juin etactivité causée par la désaffection des Anglais et des Amé-
ricains, au fort pouvoir d’achat. septembre enregistrent de fortes augmentations de fré-
quentation (respectivement + 27,1 % et + 29,5 %). La ré-Le taux d’occupation atteint 71,6 % sur l’ensemble de la
gion profite aussi de l’étalement des congés pour peu que lesaison et en moyenne 77,1 % sur les mois de juillet et août,
temps soit de la partie.soit le plus fort jamais enregistré en dix ans. La durée des
séjours reste inchangée (1,8 jour).
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
CatégorieCatégorie Mai-Mai-
Total Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3* 4* 1* 2* 3* 4*
Français 136 130 105 540 917 780 376 470 111 320 1 647 240 Français 1 625 06042 380 639 710 651 730 291 240
Etrangers 76 410 32 320 453 770 376 470 59 090 998 060 Etrangers 12 680 148 180 274 060 486 690 921 610
Total 2003 212 540 137 860 1 371 550 752 940 170 410 2 645 300 Total 2003 2 546 67055 060 787 890 925 790 777 930
Rappel 2002 207 360 139 030 1 325 260 745 850 182 470 2 599 960 Rappel 2002 44 280 688 980 799 970 731 210 2 264 440
Evol 2003/2002 en % Evol 2003/2002 en %
Nuitées + 2,5 - 0,8 + 3,5 + 1,0 - 6,6 + 1,7 Nuitées + 24,3 + 14,4 + 15,7 + 6,4 + 12,5
0,0 - 2,9 - 0,6 + 1,2 0,0 - 0,5Parc Parc 0,0 - 1,7 + 1,8 + 3,6 0,0
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 127. . . . . . . . . . .
Source : Direction du Tourisme, Insee
Source : Direction du Tourisme, InseeRESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels CALVADOS Campings
Evolution des nuitées par origineEvolution des nuitées par origine
Nuitées étrangères Nuitées étrangères Nuitées françaisesNuitées françaises
1 050 000350 000
280 000 800 000
France France
300 000 900 000 Pays-Bas
210 000 700 000250 000 750 000
Iles britanniques
200 000 600 000 Iles britanniques
Allemagne, Bénélux 140 000 600 000
450 000150 000
Amérique du Nord
Allemagne, Bénélux100 000 300 000 70 000 500 000
Pays méditerranéens
50 000 150 000
400 0000
0 0
1997 1998 1999 2000 2001 2002 20031997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
a fréquentation des hôtels du Calvados est en légère a fréquentation des campings du Calvados augmente deLaugmentation en 2003 (+ 0,8 %). Avec 1 664 000 nui- L12,9 % en 2003. Avec près d’1,2 million de nuitées,
tées, elle atteint cependant des niveaux jamais égalés en l’hébergement de plein air du Calvados renoue avec la
dix ans. croissance après trois années de baisse.
Comme dans le reste de la région, la fréquentation fran- Le nombre de nuitées françaises et étrangères s’accroît res-
çaise est en augmentation (+ 4,5 %) et le nombre de nuitées pectivement de 15 % et 10,1 %. Toutes les nationalités sont
étrangères en baisse (- 4,1 %). Les Français représentent concernées par cette hausse avec une mention particulière
ainsi près de 60 % de la clientèle. Ce sont les touristes amé- pour les touristes originaires des pays méditerranéens. Leur
ricains qui font le plus défaut en 2003. Leur présence a di- fréquentation des campings du Calvados augmente de
minué de 29,2 % par rapport à 2002, probablement dans 54,7 %. Cette catégorie de touristes reste cependant encore
l’attente des célébrations du soixantième anniversaire du peu importante face aux ressortissants des Pays-Bas et des
débarquement prévues en 2004, et suite aux tensions inter- Îles Britanniques.
nationales du printemps. Les ressortissants des pays médi- Seuls les campings 1 étoile restent en retrait de cette reprise
terranéens sont par contre plus nombreux qu’en 2002. de l’activité. Leur fréquentation diminue de nouveau de
Les hôtels 4 étoiles, en partie affectés par le recul de la fré- 9,2 %. Le nombre de nuitées est en hausse dans toutes les
quentation américaine, enregistrent une baisse de leur acti- autres catégories de camping même si celle-ci est moins im-
vité de 6,5 %. Le nombre de nuitées reste stable dans les portante dans les campings 4 étoiles (+ 5,7 %) que dans les 2
hôtels 0 et 2étoiles et augmente dans les 1 et 3 étoiles. et 3 étoiles (+ 22 %).
Le taux d’occupation moyen des hôtels est de 74,3 % pour La durée des séjours ne varie guère. Elle est de 4,4 jours
la saison et 86,3 % en août, en augmentation par rapport à pour les touristes français et de 3,7 jours pour les touristes
2002. La durée des séjours est inchangée : un touriste, fran- étrangers. C’est donc une augmentation des arrivées et du
çais ou étranger, reste en moyenne 1,8 jour dans le même nombre de touristes dans les campings du Calvados qui est
hôtel. à l’origine de la reprise de l’activité.
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
Catégorie CatégorieMai- Mai-Total Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3* 4* 1* 2* 3* 4*
Français 82 560 42 610 489 500 265 540 103 700 983 910 Français 7 880 227 140 213 390 247 020 695 430
Etrangers 51 870 17 890 280 790 274 650 55 020 680 220 Etrangers 6 860 52 430 97 740 344 380 501 410
Total 2003 134 430 60 500 770 290 540 190 158 720 1 664 130 Total 2003 14 740 279 570 311 130 591 400 1 196 840
Rappel 2002 135 380 56 580 764 410 524 870 169 710 1 650 950 Rappel 2002 16 240 233 680 250 350 559 540 1 059 820
Evol 2003/2002 en % Evol 2003/2002 en %
- 0,7 + 6,9 + 0,8 + 2,9 - 6,5 + 0,8Nuitées Nuitées - 9,2 + 19,6 + 24,3 + 5,7 + 12,9
0,0 - 3,7 + 0,6 + 2,0 0,0 + 0,3Parc 0,0 0,0 0,0 - 4,5 - 1,3Parc
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 127. . . . . . . . . . .
Source : Direction du Tourisme, Insee
Source : Direction du Tourisme, InseeRESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels MANCHE Campings
Evolution des nuitées par origine Evolution des nuitées par origine
Nuitées étrangères Nuitées françaises Nuitées étrangères Nuitées françaises
200 000450 000 1 200 000180 000 France
France160 000 400 000
970 000170 000140 000 350 000
120 000 300 000
Iles britanniques 140 000 740 000
250 000100 000 Iles britanniquesPays-Bas
80 000 200 000
110 000Allemagne, Bénélux 510 000
60 000 150 000
Amérique du Nord
Allemagne, Bénélux40 000 100 000 280 00080 000
50 00020 000
Pays méditerranéens
0 50 0000 50 000
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
es hôtels manchois enregistrent la plus forte hausse de ’activité des campings de la Manche est en nette aug-Lfréquentation de la région en 2003 (+ 4,5 %). Avec Lmentation en 2003. Avec un peu plus de 1 240 000 nui-
712 000 nuitées, on atteint des niveaux de fréquentation ja- tées, la fréquentation augmente de 12,1 %. Cette hausse
mais égalés depuis 1991. concerne aussi bien les touristes français (+ 11 %) que les
touristes étrangers (+14,3 %).Le bilan est cependant à nuancer selon l’origine des touris-
tes. La Manche a été boudée par les Anglo-Saxons et les Toutes les nationalités sont concernées. Aussi, la réparti-
Européens du nord qui, ensemble, mobilisent plus des deux tion des nuitées entre nationalités ne varie guère : les Fran-
tiers des nuitées étrangères. Aussi, la fréquentation étran- çais occupent 68 % des nuitées et plus de 90 % de la
gère recule de 4 % malgré l’explosion du nombre de nuitées fréquentation étrangère est assurée par les Néerlandais, Bri-
occupées par des touristes issus des pays méditerranéens tanniques, Allemands, Belges et Luxembourgeois. Alors
(+ 54 %). Ceux-ci redeviennent, pour la première fois qu’il diminue cette année dans l’ensemble de la région, le
depuis 1998, plus nombreux que les Nord-Américains. nombre de nuitées des Britanniques augmente de 16,7 %
dans les campings de la Manche.La fréquentation française, par contre, augmente de
10,3 %. La hausse, modérée en mai, a été très nette de juin à Toutes les catégories de campings manchois, du 1 étoile au
septembre. Aussi, le taux d’occupation moyen des hôtels 4 étoiles, constatent une hausse de leur activité. Celle-ci se
manchois croît et atteint 71,7 %, avec un pic à 86 % au mois traduit, certes, par des arrivées plus nombreuses (+ 4,7 %)
d’août. La durée moyenne du séjour est de 1,7 jour. mais surtout par un allongement de la durée des séjours.
Elle passe de 5,3 à 5,7 jours pour les touristes français et deL’évolution de la fréquentation hôtelière a été profitable
3,4 à 3,7 jours pour les touristes étrangers.aux hôtels 0 et 2 étoiles. Ils enregistrent, respectivement,
une hausse de 11,6 % et de 9,7 % du nombre de nuitées. Par
contre, les hôtels classés 1 étoile et 3 ou 4 étoiles constatent
une baisse de leur activité.
Nuitées par catégorieNuitées par catégorie
CatégorieCatégorie Mai-Mai- TotalTotal SeptembreSeptembre 1* 2* 3* 4*0* 1* 2* 3*, 4*
Français 31 010 361 120 409 560 44 230 845 920Français 44 210 42 770 282 870 79 070 448 920
Etrangers 4 910 75 650 175 180 142 310 398 050Etrangers 19 680 11 540 141 550 90 340 263 110
Total 2003 35 920 436 770 584 740 186 540 1 243 970Total 2003 63 890 54 310 424 420 169 410 712 030
Rappel 2002 21 600 396 360 520 370 171 670 1 101 000Rappel 2002 57 240 59 010 387 030 177 830 681 110
Evol 2003/2002 en %Evol 2003/2002 en %
Nuitées + 66,3 + 10,2 + 12,4 + 8,7 + 12,1Nuitées + 11,6 - 8,0 + 9,7 - 4,7 + 4,5
Parc + 13,3 - 3,4 + 2,9 + 33,3 + 2,7Parc 0,0 - 3,8 0,0 0,0 - 0,6
Source : Direction du Tourisme, InseeSource : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 127. . . . . . . . . . .
Source : Direction du Tourisme, Insee
Source : Direction du Tourisme, InseeRESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels ORNE Campings
Evolution des nuitées par origineEvolution des nuitées par origine
Nuitées étrangères Nuitées françaisesNuitées étrangères Nuitées françaises
30 000 120 000250 000 250 000
France France
25 000 100 000
200 000200 000
20 000 80 000
150 000150 000
60 00015 000
Iles britanniques
100 000100 000
10 000 40 000
Etrangers
Pays-Bas
50 00050 000 5 000 20 000
Allemagne, Bénélux
0 00 0
1997 1998 1999 2000 2001 2002 20031997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
a fréquentation des hôtels de l’Orne augmente légère- a fréquentation des campings de l’Orne augmente deLment en 2003, dépassant 269 000 nuitées. L11,9 % en 2003. Ce résultat est à nuancer. Si le nombre
de nuitées françaises est en hausse de 15,7 %, par contre, laLe département a bénéficié d’un accroissement de 4,4 %
fréquentation étrangère recule de 0,5 %. L’Orne est le seuldes nuitées françaises. Elles représentent près de 80 % de la
département de la région à enregistrer des évolutions aussifréquentation. En revanche, les touristes étrangers se sont
divergentes. Toutes les nationalités participent à cettefaits plus rares : le nombre de nuitées de mai à septembre
baisse à l’exception des Néerlandais. De plus, alors que lachute de 12,5 %. Toutes les nationalités, à l’exception des
hausse de la fréquentation est générale sur l’ensemble de laAllemands et des Néerlandais, sont concernées. Les
saison en Basse-Normandie, on enregistre une baisse deAnglais restent cependant les plus nombreux avec 54 % des
l’activité dans l’Orne en juillet par rapport à 2002.nuitées étrangères.
A l’image de la plupart des départements ruraux sans litto-Le bilan de la saison est partagé : seuls les hôtels 2 étoiles ti-
ral, la durée des séjours dans les campings de l’Orne estrent leur épingle du jeu. Les nuitées y augmentent de 1,7 %.
courte. Il semblerait que pour les campeurs étrangers, ceToutes les autres catégories d’hôtels enregistrent une
département ne soit qu’un lieu de passage. La durée debaisse de la fréquentation.
leurs séjours n’y est que de 1,6 jour alors qu’elle est de 3,6Les hôtels de l’Orne retiennent les touristes plus long-
jours pour l’ensemble de la Basse-Normandie. Les Fran-temps. Ils se singularisent par une durée moyenne des sé-
çais restent en moyenne 4,4 jours dans le même campingjours un peu plus importante que dans le reste de la région.
ornais, soit une durée aussi inférieure à la moyenne régio-Celle-ci s’accroît en 2003 et atteint 2,1 jours contre 1,8 jour
nale.au niveau régional. Le taux d’occupation moyen est en aug-
mentation par rapport à 2002 et atteint 60,3 %.
Nuitées par catégorieNuitées par catégorie
CatégorieCatégorie Mai-Mai-
Total SeptembreSeptembre 1* à 3*0* 1* 2* 3*, 4*
Français 83 710Français 9 360 20 160 145 410 39 480 214 410
Etrangers 22 150Etrangers 4 860 2 890 31 430 15 550 54 730
Total 2003 105 860Total 2003 14 220 23 050 176 840 55 030 269 140
Rappel 2002Rappel 2002 14 730 23 440 173 820 55 910 267 900 94 620
Evol 2003/2002 Evol 2003/2002 en %en %
- 3,5 - 1,7 + 1,7 - 1,6 + 0,5 NuitéesNuitées + 11,9
0,0 0,0 - 4,4 0,0 - 3,1Parc Parc - 5,6
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
AVERTISSEMENT : Les résultats sont issus de l’enquête “Fréquentation dans l’hôtellerie homologuée et l’hôtellerie de plein air” réalisée par la direction
régionale de l’Insee en partenariat avec la direction du Tourisme. Dans l’hôtellerie homologuée, elle est réalisée mensuellement, par sondage auprès
d’un échantillon représentatif. Le champ de l’enquête a été étendu aux hôtels 0* en 1999. On considère dans les graphiques que la fréquentation des hô-
tels 0* a suivi l’évolution des autres hôtels classés au cours des années précédentes. Dans l’hôtellerie de plein air, l’enquête est réalisée de mai à sep-
tembre auprès de l’ensemble des campings homologués.
Ne sont donc pas comptabilisés par l’Insee les touristes pratiquant le tourisme vert (gîtes ruraux, chambres d’hôtes), ceux fréquentant les centres ou vil-
lages de vacances, et ceux possédant ou louant une résidence secondaire.
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 127. . . . . . . . . . .
Source : Direction du Tourisme, Insee
Source : Direction du Tourisme, InseeRESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Évolution de la fréquentation touristique
Communauté Urbaine Communauté Urbaine
de Cherbourg de Cherbourg
en hôtellerie de plein airen hôtellerie homologuée
Nord Manche Nord Manche
Côte Fleurie Côte Fleurie
Bessin
Bessin
Littoral LittoralCaen Caen
Manche MancheCôte de Nacre Côte de Nacre
Bassin Saint-Lois Pays d'Auge Bassin Saint-Lois Pays d'Auge
Suisse Normande
Suisse NormandeFalaiseBocage Bocage Falaise
Baie du Mont Sud Manche Baie du Mont Sud Manche
Orne OrneSaint-Michel Saint-Michel
Bagnoles
Alençon
Évolution du nombre de nuitéesÉvolution du nombre de nuitées
(Comparaisons saison 2002/saison 2001) (Comparaisons saison 2002/saison 2001)
supérieur à 10 % supérieur à 20 %
de 0 % à + 10 % de + 10 % à + 20 %
de - 10 % à 0 % de 0 % à + 10 %
Source : Direction du tourisme, Insee
Dans l’hôtellerie homologuée, la fréquentation a augmenté Dans l’hôtellerie de plein air, la fréquentation a crû de
de 1,7 % en 2003. Seul le département de la Manche enre- 12,5 %. L’ensemble de la Basse-Normandie est concernée
gistre une hausse de son activité et quasiment toutes les zo- par cette hausse. Les zones littorales du Calvados que sont
nes en profitent. La situation est plus contrastée dans les le Bessin et la Côte de Nacre sont les plus convoitées : la
deux autres départements bas-normands. Ainsi, Bagno- fréquentation y a augmenté de plus de 20 %.
les-de-l’Orne est la seule zone touristique ornaise à tirer le
résultat de son département à la hausse. Dans le Calvados,
le Bessin, la Suisse Normande et la Côte de Nacre voient
Magali LANSON-DURANCEAUleur fréquentation diminuer.
Les prénoms des nouveau-nés bas-normands en 2002
La participation des Bas-Normands lors du cycle électoral de 2002
DIRECTION REGIONALE DE L’INSEE CENT POUR CENT Basse-Normandie
93, rue de Geôle Directeur de la publication : Jean-Louis BORKOWSKI
14052 CAEN CEDEX 4 Rédacteur en Chef : Pascal CAPITAINE
Tél. : 02.31.15.11.11 Fax : 02.31.15.11.01 Secrétaire de Rédaction : Nadine GAUTIER
Site Internet : www.insee.fr/basse-normandie Composition PAO : Françoise LEROND
Directeur : Jean-Louis BORKOWSKI
Administration des ressources : JL BORKOWSKI, par intérim Prix de vente : le numéro : 2,2€
Service statistique : Jean-Louis BORKOWSKI, par intérim Abonnement 2003 (12 numéros)
Service études et diffusion : Laurent DI CARLO - France : 20€
Attachée de presse : Pascal CAPITAINE - Etranger : 23€
ISSN 1267-2769 Dépôt légal : janvier 2004 Code SAGE : CENT12770 © Insee 2004