La fréquentation touristique de mai à septembre 2004 - Hôtellerie et campings - Fête et lendemains de fête

-

Documents
6 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La saison 2004 n'a pas trop souffert de la comparaison avec l'excellente saison 2003. La fréquentation n'a reculé que de 1,5%. Les hôtels ont une fois encore mieux tiré leur épingle du jeu. Ils sont les seuls à voir croître les nuitées dans leurs établissements. Le soixantième anniversaire du Débarquement a suscité le retour des Américains, mais les Britanniques sont venus, une fois de plus, moins nombreux. Le Calvados est le seul département où la fréquentation des campings a progressé. La Manche a connu sa meilleure saison hôtellière depuis dix ans. L'Orne, enfin, a connu une affluence étrangère sans précédent.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 7
Langue Français
Signaler un problème

n° 140 - février 2005
La fréquentation touristique de mai à septembre 2004
Hôtellerie et campings
FÊTE ET LENDEMAINS DE FÊTE
a saison touristique 2004 est à dans le Calvados, les campings ont ga- % La saison 2004 n’a pas trop
nouveau une bonne saison pour gné 30 % de nuitées et les hôtels ont bé-
souffert de la comparaison avecLles hôtels et campings de la néficié d’une présence étrangère
l’excellente saison 2003. La fré-
Basse-Normandie. Certes, la fréquen- accrue. En revanche, la fréquentation
quentation n’a reculé que de 1,5 %.
tation, mesurée par le nombre de nui- de la clientèle française dans les hôtels
tées*, a diminué de 1,5 % par rapport à durant le mois n’a pas été à la hauteur
l’année précédente, mais la canicule de des espérances. % Les hôtels ont une fois encore
juillet-août avait fait de la saison 2003 mieux tiré leur épingle du jeu. IlsEn particulier, les hôtels ont profité du
une cuvée exceptionnelle. D’ailleurs, sont les seuls à voir croître les nui-retour des Américains (+ 40 % de nui-
les conditions météorologiques de tées dans leurs établissements.tées et même + 75 % en juin). Ce retour
2004, plus conformes à ce que l’on ob- ne profite pas uniquement au départe-
serve habituellement dans notre ré- ment du Calvados puisque la hausse la % Le soixantième anniversaire
gion, ont vraisemblablement conduit à plus significative est observée dans du Débarquement a suscité le re-
la baisse de la fréquentation dans les l’Orne, même si le volume des nuitées tour des Américains, mais les Bri-
campings normands (- 6,1%). A l’in- y est beaucoup moins élevé. tanniques sont venus, une fois de
verse, la fréquentation hôtelière pro- Les Britanniques restent toujours les plus, moins nombreux.
gresse pour la quatrième année touristes étrangers les plus nombreux à
consécutive (+ 2,8 % cette année). fréquenter notre région. Toutefois, leur % Le Calvados est le seul dépar-eEn 2004, la région fêtait le 60 anniver- présence a diminué en 2004, particuliè-
tement où la fréquentation des cam-
saire du débarquement. Ainsi, en juin rement dans les campings.
pings a progressé. La Manche a
connu sa meilleure saison hôtelièreDans les cam-Fréquentation touristique
depuis dix ans. L’Orne, enfin, apings, les tou-entre mai et septembre
connu une affluence étrangèreristes sont2 000 000
sans précédent.
2003 restés moins
2004 longtemps
1 500 000
(4,1 jours en
162 000 perdues dans les campings. Lamoyenne
1 000 000 baisse est autant imputable à la clien-contre 4,4
tèle française (- 5,2 % en nuitées) qu’àjours en 2003).
500 000 la clientèle étrangère (- 7,5 %). Ces ré-Cette contrac-
sultats sont assez semblables à ceux ob-tion des
0 servés au niveau national.séjours a fait
mai juin juillet août septembre
perdre 140 000 * Nuitées : nuits passées par les clients dans les
Source : Direction du Tourisme, Insee nuitées sur les hôtels ou les campings.
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 140. . . . . . . . . . .
Nombre
de
n
uitéesRESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels BASSE-NORMANDIE Campings
n 2004, la fréquentation des hôtels bas-normands aug- près une saison 2003 bonifiée par des conditions cli-Emente de 2,8 %. La région continue à attirer les touris- Amatiques exceptionnellement favorables, la fréquen-
tes français et étrangers. Certes, l’augmentation du nombre tation dans les campings bas-normands repart à la baisse en
de nuitées passées dans notre région par la clientèle fran- 2004. A l’exception des Belges, toutes les principales na-
çaise est légère (+ 0,4%), mais c’est la quatrième année tionalités (Britanniques, Hollandais, Allemands) dimi-
consécutive de hausse. De plus, le nombre de nuitées pas- nuent leur présence dans l’hébergement de plein air
sées par les touristes de nationalité étrangère progresse de bas-normand. Les Néerlandais restent cependant les plus
6,7 %. Les Iles Britanniques continuent à être le "pays" nombreux, devant les Britanniques.
étranger qui contribue le plus à l’activité touristique dans Même si le début de saison a été bon (+ 15,7 % en mai et
notre région puisqu’un touriste étranger sur six arrive + 5,3 % en juin), les mois qui ont suivi ont été médiocres
d’Outre-Manche. Toutefois, en 2004, la fréquentation des (- 10,4 % en juillet, - 7,9% en août et - 11,6 % en septembre).
Anglo-Saxons a diminué de 8,6 % alors que dans le même Or, 75 % du chiffre d’affaires des campings sont réalisés
temps, la clientèle nord-américaine progressait de 39,5 % durant les seuls mois de juillet et août, et ce recul estival a
grâce aux célébrations du soixantenaire. Après deux an- donc fortement amputé leurs résultats annuels.
nées de baisse (2002 et 2003), c'est une bonne nouvelle Sans doute lassés d’une triste météo, les touristes, venus
mais le contexte particulier ne permet pas d’annoncer un presque aussi nombreux que l’an dernier, sont restés moins
retournement de tendance. longtemps. Ainsi, les touristes français ne sont restés en
Les touristes français, comme en 2003, sont restés 1,8 jour moyenne que 4,8 jours contre 5,0 jours en 2003. De même,
en moyenne mais les étrangers ont allongé leur séjour (1,9 la durée moyenne des séjours des touristes étrangers est
jour). Cette légère augmentation suffit à expliquer la passée de 3,6 jours en 2003 à 3,3 jours en 2004.
hausse du nombre de nuitées étrangères puisque le nombre Enfin, la fréquentation a moins baissé dans les campings de
d’arrivées de touristes étrangers est resté stable. Cette catégorie supérieure (3 et 4 étoiles).
hausse de fréquentation s’est répercutée surtout sur les
hôtels 3 et 4 étoiles et a permis aux hôtels 2 étoiles de com-
penser la baisse de fréquentation française.
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
Catégorie CatégorieMai- Mai-
Total Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3* 4* 1* et 2 * 3* et 4*
Français 291 970 146 580 907 370 364 810 110 290 1 821 020 Français 652 780 876 560 1 529 340
Etrangers 141 260 60 200 476 750 406 060 64 190 1 148 460 Etrangers 158 230 791 530 949 760
Total 2004 433 230 206 780 1 384 120 770 870 174 480 2 969 480 Total 2004 811 010 1 668 090 2 479 100
Rappel 2003 371 620 212 080 1 383 920 751 010 170 420 2 889 050 Rappel 2003 900 550 1 740 500 2 641 050
Evol 2004/2003 en % Evol 2004/2003 en %
Nuitées + 16,6 - 2,5 0,0 + 2,6 + 2,4 + 2,8 Nuitées - 9,9 - 4,2 - 6,1
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 140. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels CALVADOS Campings
n 2004, entre mai et septembre, les hôtels ont gagné a fréquentation des campings du Calvados a augmentéE2 % de nuitées par rapport à 2003, mais seulement 1 % Lde 1,3 % au cours de la saison touristique 2004, avec
au mois de juin, marqué par la célébration du Débarque- des hausses de près de 30 % en mai et juin. Si le mois de juil-
ment de 1944. La clientèle traditionnelle française, crai- let a été en baisse importante, la fréquentation au cours du
gnant sans doute un afflux massif de touristes, a délaissé le mois d’août a été meilleure que l’an dernier alors que les
département en juin (- 23 000 nuitées). conditions météorologiques étaient bien moins favorables.
Le mois de septembre n’a pas été très bon.Grâce à un léger rattrapage au cœur de l’été, la fréquenta-
tion française est malgré tout en très faible augmentation La fréquentation étrangère, stable, masque une désaffec-
sur l’ensemble de la saison (+ 0,2 %). En revanche, le tion britannique (- 15 %). D’autres touristes étrangers sont
nombre de nuitées étrangères, comme dans le reste de la ré- venus plus nombreux, notamment les Belges et les Néer-
gion, est en hausse significative (+ 4,7 %). Les touristes landais.
étrangers représentent cette saison plus de 40 % de la clien- Les campings de catégorie supérieure sont les grands béné-
tèle. Les Britanniques ont été moins présents que par le pas- ficiaires de cette hausse : + 3,4 % dans les 3 et 4 étoiles.
sé avec une présence qui diminue de 8,1 % par rapport à
2003. A l’inverse, la clientèle nord-américaine est de re-
tour avec 30 000 nuitées supplémentaires, dont 16 000 pour
le seul mois de juin.
La fréquentation s’est accrue surtout dans les hôtels 4 étoi-
les et a diminué dans les hôtels 1 étoile.
Le taux d’occupation moyen des hôtels du département a
progressé par rapport aux chiffres de l’an dernier pour tous
les mois concernés. En juin, il était de 77,7 % soit quatre
points de plus qu’en 2003. La durée moyenne du séjour
dans un même hôtel est restée stable à 1,8 jour.
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
Catégorie CatégorieMai- Mai-
Total Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3* 4* 1* et 2 * 3* et 4 *
Français 211 840 53 320 504 110 252 670 102 130 1 124 070 Français 238 660 467 700 706 360
Etrangers 106 400 29 650 284 280 295 970 60 110 776 410 Etrangers 64 780 475 140 539 920
Total 2004 318 240 82 970 788 390 548 640 162 240 1 900 480 Total 2004 303 440 942 840 1 246 280
Rappel 2003 293 560 89 980 782 340 538 630 158 730 1 863 240 Rappel 2003 318 210 911 480 1 229 690
Evol 2004/2003 en % Evol 2004/2003 en %
Nuitées - 4,6 + 3,4 + 1,3Nuitées + 8,4 - 7,8 + 0,8 + 1,9 + 2,2 + 2,0
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 140. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels MANCHE Campings
ans les hôtels manchois, la fréquentation n’a jamais ’activité des campings manchois est en repli par rapportDété aussi forte depuis plus de dix ans. Comme en 2003, Là l’an passé avec une baisse du nombre de nuitées de
le département enregistre la plus forte hausse de fréquenta- 12,4 %. Ce recul concerne toutes les nationalités. Il est très
tion de la région (+ 4,6 %). L’affluence record de 2003, fa- fort pour les Britanniques qui n’ont passé que 125 000 nui-
vorisée par des conditions météorologiques très favorables tées en 2004, contre 170 000 en 2003. Les Néerlandais de-
n’apparaît donc pas comme un épiphénomène. meurent, comme l’an dernier, la clientèle étrangère qui a
passé le plus de nuitées dans le département.Si la Manche a une fois encore eu moins de succès auprès
des Anglo-Saxons, la venue d’une clientèle des autres pays A l’exception du mois de mai, la baisse d’activité a été res-
étrangers a largement compensé cette baisse et le nombre de sentie tout au long de la saison. La durée moyenne de séjour
nuitées étrangères a ainsi pu progresser de 3,7 %. La fréquen- a diminué cette année. Elle est notamment passée de 3,8
tation française s’est accrue dans le même temps de 5,2 %. jours à 3,4 jours pour la clientèle étrangère. Il reste néan-
moins que c’est dans la Manche que le touriste françaisLa fréquentation a été meilleure qu’en 2003 pour chaque
reste le plus longtemps avec une durée moyenne de séjourmois de la saison, mais plus particulièrement en mai (de
de 5,4 jours (moyenne régionale : 4,8 jours).plus de 10 %). Cependant, en raison de l’accroissement du
parc hôtelier, le taux d’occupation des hôtels de la Manche La baisse d’activité touche toutes les catégories de cam-
est en baisse par rapport à l’année 2003, sauf pour le mois pings (- 12,1 % pour les campings 1 et 2 étoiles, - 12,6 %
de juin. La durée moyenne du séjour reste stable à 1,7 jour, pour les campings 3 et 4 étoiles).
que ce soit pour la clientèle française ou pour la clientèle
étrangère. C’est la plus faible durée de la région.
Le nombre de nuitées a augmenté dans toutes les catégories
d’hôtels, à l’exception des hôtels 2 étoiles. L’accroisse-
ment a été particulièrement fort pour les hôtels sans étoile
où il atteint + 52,7 %. La baisse observée dans les hôtels
2 étoiles provient principalement de la désaffection de la
clientèle étrangère qui s’est reportée sur les autres hôtels.
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
Catégorie CatégorieMai- Mai-
Total Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3*, 4* 1* et 2 * 3* et 4 *
Français 68 200 65 960 278 880 83 230 496 270 Français 369 430 382 650 752 080
Etrangers 29 360 22 280 132 880 98 220 282 740 Etrangers 72 990 315 500 388 490
Total 2004 97 560 88 240 411 760 181 450 779 010 Total 2004 442 420 698 150 1 140 570
Rappel 2003 63 910 86 880 424 730 169 040 744 560 Rappel 2003 503 300 799 100 1 302 400
Evol 2004/2003 en % Evol 2004/2003 en %
Nuitées - 12,1 - 12,6 - 12,4Nuitées + 52,7 + 1,6 - 3,1 + 7,3 + 4,6
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n° 140. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Hôtels ORNE Campings
a fréquentation dans les hôtels ornais a augmenté de es campings sont peu nombreux dans l’Orne puisqu’ilsL3,1 % au cours de l’année 2004 grâce à l’accroissement Lne représentent que 4 % du volume total des nuitées de
important du nombre des nuitées étrangères (+ 45,7 %) qui la région. Cette part a encore diminué en 2004, car la saison
a compensé très largement la désaffection de 8,8 % de la a été mauvaise avec une baisse du nombre de nuitées de
clientèle française. De ce fait, la part du tourisme étranger 15,3 %. Le repli concerne toutes les nationalités, notam-
dans l’Orne est passée de 22 % à 31 %. L’augmentation a ment les Hollandais qui ont passé un quart de nuitée en
concerné toutes les nationalités, en particulier la clientèle moins dans les campings ornais par rapport à 2003.
nord-américaine qui triplé sa fréquentation, dans un vo- A l’image de la plupart des départements ruraux sans litto-
lume toutefois assez modéré puisqu’elle ne représente que ral, la durée des séjours dans les campings du département
5,2 % de l’activité totale. de l’Orne est courte pour les campeurs étrangers. Il ne s’a-
La fréquentation a dépassé celle de 2003 pour chaque mois git bien souvent que d’un lieu de passage, avec une durée de
de l’année, sauf en août. Mais cette hausse d’activité n’a séjour qui se limite à 1,8 jour alors qu’elle est de 3,3 jours
bénéficié qu’aux hôtels les moins luxueux. En effet, la fré- pour l’ensemble de la Basse-Normandie. Toutefois, l’écart
quentation a reculé de 3,7 % dans les hôtels 3 et 4 étoiles. a diminué cette année. Les Français, quant à eux, restent en
moyenne 4,7 jours dans le même camping ornais, soit uneEn 2004, la durée des séjours des touristes s’est raccourcie.
durée quasi-identique à celle observée au niveau régionalElle rejoint presque le niveau bas-normand (1,9 jour contre
(4,8 jours).1,8 au niveau régional). L’an dernier, les hôtels de l’Orne
se singularisaient par une durée moyenne du séjour plus
Jean-Pierre SERVELimportante que dans le reste de la région (2,1 jours contre
1,8 jour). Les Français, habituellement plus sédentaires,
sont restés aussi longtemps que les étrangers.
Nuitées par catégorie Nuitées par catégorie
Catégorie CatégorieMai- Mai-
Total
Septembre Septembre0* 1* 2* 3*, 4* 1* à 3*
Français 11 930 27 300 124 380 37 070 200 680 Français 70 920
Etrangers 5 500 8 270 59 590 15 950 89 310 Etrangers 21 330
Total 2004 17 430 35 570 183 970 53 020 289 990 Total 2004 92 250
Rappel 2003 14 160 35 220 176 850 55 030 281 260 Rappel 2003 108 950
Evol 2004/2003 en % Evol 2004/2003 en %
Nuitées - 15,3Nuitées + 23,1 + 1,0 + 4,0 - 3,7 + 3,1
Source : Direction du Tourisme, Insee Source : Direction du Tourisme, Insee
. . . . . . . . . . . CENT POUR CENT BASSE-NORMANDIE n°140. . . . . . . . . . .RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS RESULTATS
Évolution de la fréquentation touristique
Communauté Urbaine
Communauté Urbaine de Cherbourg
de Cherbourg
en hôtellerie homologuée en hôtellerie de plein air
Nord MancheNord Manche
côte Fleuriecôte Fleurie
Littoral
BessinBessin Manche
Littoral
Plaine de CaenPlaine de CaenManche
Pays d'AugePays d'Auge
Bassin Saint-LoisBassin Saint-Lois
Suisse NormandeSuisse Normande Bocage
Bocage
Sud Manche Baie du Mont Sud MancheBaie du Mont OrneOrne Saint-Michel
Saint-Michel Bagnoles
Bagnoles
Alençon
Alençon
Évolution du nombre de nuitées Évolution du nombre de nuitées
(Comparaisons saison 2004/saison 2003) (Comparaisons saison 2004/saison 2003)
supérieur à 10 % supérieur à 2,5 %
de 0 % à + 10 % de - 2,5 % à 2,5 %
de - 10 % à 0 % inférieur à - 2,5 %
Source : Direction du tourisme, Insee
AVERTISSEMENT : Les résultats sont issus de l’enquête “Fréquentation dans l’hôtellerie homologuée, l'hôtellerie de chaîne non
homologuée et l’hôtellerie de plein air” réalisée par la direction régionale de l’Insee en partenariat avec la direction du Tourisme. Dans
l’hôtellerie, elle est réalisée mensuellement, par sondage auprès d’un échantillon représentatif. Dans l’hôtellerie de plein air, l’enquête
est réalisée de mai à septembre auprès de l’ensemble des campings homologués.
A cette fréquentation comptabilisée par l’Insee, il faut ajouter les touristes pratiquant le tourisme vert (gîtes ruraux, chambres d’hôtes),
ceux fréquentant les centres ou villages de vacances, et ceux possédant ou louant une résidence secondaire.
Le pouls des bassins d'emploi en 2003
DIRECTION REGIONALE DE L’INSEE CENT POUR CENT Basse-Normandie
93, rue de Geôle Directeur de la publication : Jean-Louis BORKOWSKI
14052 CAEN CEDEX 4 Rédacteur en Chef : Pascal CAPITAINE
Tél. : 02.31.15.11.00 Fax : 02.31.15.11.01 Secrétaire de Rédaction : Nadine GAUTIER
Site Internet : www.insee.fr/basse-normandie Composition PAO : Françoise LEROND
Directeur : Jean-Louis BORKOWSKI
Administration des ressources : Colette JOURDAIN Prix de vente : le numéro : 2,2€
Service statistique : Jean-Pierre SERVEL Abonnement 2005 (12 numéros) :
Service études et diffusion : Laurent DI CARLO - France : 20€
Attaché de presse : Philippe LEMARCHAND - Étranger : 23€
ISSN 1267-2769 Dépôt légal : février 2005 Code SAGE : CENT14070 © Insee 2005