La logistique, un nouveau gisement d emplois. : 1
77 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La logistique, un nouveau gisement d'emplois. : 1

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
77 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'étude vise à repérer et analyser les conditions du développement des nouvelles activités et des nouveaux emplois liés à l'émergence de la logistique.
Duong (P), Mattiuzzo (N). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0027011

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1996
Nombre de lectures 30
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

I
I
I
I
I
I
I
I
I
LA LOGISTIQUE,
I UN NOUVEAU GISEMENT D'EMPLOIS
I
I
-- Pour l'Observatoire Economique et Statistique des Transports --
I
I
I
I
I
I JANVIER 1996
I
Eurosiris
Bureaux: 60-62, rue d'Hautevill e - 7501 0 PARIS -Tel : (33.1) 44 7 9 9 1 30 - Fa x : (33.1 ) 4 7 7 0 11 9 3 o u (33.1)4 4 79 9 1 2 1I
Siège Social : 12, cour Saint-Eloi - 75012 PARIS - Tel : (33.1) 44 75 77 77 - Fax : (33.1) 43 07 77 95
CDAT S.A. au capical de 250 000 F. - R.C. Paris B 378 715 809
11323I
I
Cette étude a été réalisée par Philippe DUONG, directeur d'études d'Eurosiris et NathalieI MATTIUZZO, chargée d'études à Eurosiris pour l'Observatoire Economique et Statisti-
que des Transports.
Elle vise à repérer, analyser et déterminer les conditions du développement des nouvellesI
activités et des nouveaux emplois liés à l'émergence de la logistique.
Une approche centrée sur l'emploi, pour indispensable qu'elle soit, souffre de la placeI
particulière que prend la logistique dans l'économie et dans la vie des entreprises. En
effet, la logistique n'est pas, à proprement parler, une activité économique et n'a, à ce
titre, pas d'existence en tant que secteur spécifique ou en tant que service. Il n'y a doncI pas de catégorie normée ou codifiée permettant de la caractériser aussi bien en termes
d'entreprises, que d'indicateurs économiques et financiers ou en termes d'emploi.
La logistique étant avant tout une démarche, il convient, pour cerner réellement la genèseI
de l'emploi, de bien comprendre le processus qui aboutit à son émergence dans les entre-
prises industrielles et commerciales, à son externalisation et à l'apparition d'un véritable
marché de la logistique.I
C'est ce qui explique dans notre démarche, le passage par une analyse du développement
de la logistique dans de grands secteurs d'activité, qui peut seule nous donner la clé du
développement de la logistique comme activité relativement autonome, induisant desI
échanges marchands de services.
De même, la compréhension du processus d'externalisation des prestations logistiques etI
le recours croissant à des sous-traitants ou des partenaires, nous indiquent la façon dont
l'emploi se crée (ou plutôt se transforme) au sein d'entreprises spécialisées qui connais-
sent un développement certain depuis plusieurs années.I
C'est pourquoi, nous avons fait le choix délibéré d'approcher la question sous un angle
qualitatif. Nous l'avons fait au travers d'analyses ciblées sur des secteurs d'activités spéci-
I
fiques ayant signifïcativement développé leur logistique et (ou) recourant à des prestatai-
res, et en introduisant la dimension emploi. Nous l'avons également fait en réalisant des
I monographies sur quelques uns des principaux prestataires logistiques français, avec la
volonté de comprendre la nature de leur croissance, de leur spécialisation, les modalités
: concrètes de leur développement en liaison avec l'externalisation de la logistique de leurs
clients et l'impact sur l'emploi.
I Par contre, il est totalement impossible d'avoir une approche globale sur l'emploi dans la
logistique, d'une part, parce qu'il n'existe aucune source statistique permettant d'indivi-
dualiser les effectifs concernés et, d'autres part, parce que la consolidation des données
recueillies dans les monographies donnerait des résultats non représentatifs en raison deI
la faiblesse de l'échantillon. Cependant un certain nombre de résultats nous donnent une
idée de la réalité de la situation, d'autant que nous avons approché six des plus importants
acteurs du secteur.
I
N'ambitionnant ni de dresser un panorama général de l'emploi dans la logistique, ni de
donner des prévisions chiffrées, cette étude peut permettre de mieux apprécier les condi-
tions du développement de l'emploi dans la logistique, et si celle-ci constitue ou pas unI réel gisement d'emplois dans un contexte de rareté de celui-ci.
I
I
I
II
I
I
TABLE DES MATIERES
I Pages
I
Introduction
I
1- Logistique nouveau facteur de productivité et de compétitivité 1
1.1. La maîtrise logistique : un enjeu pour les entreprises 2I 1.2. De nouveaux besoins en termes d'emplois 6
2- Politiques d'externalisation 13I
2.1. De la sous-traitance industrielle à la sous-traitance logistique 14
2.2. Un mouvement qui débute par l'externalisation du transport6I
2.3. Un plus large9
I 3- Approches sectorielles 23
3.1. L'automobile : des tâches "industrielles" confiées à des prestataires
logistiques5I
3.1.1. Réorganisation géo-fonctionnelle des firmes et externalisation de
pans entiers d'activité5I 3.1.2. Des prestataires dits "industriels" dont l'offre dépasse largement le
simple stockage-distribution 34
3.1.3. Conclusion4I
3.2. L'informatique-bureautique : centralisation des stocks à l'échelle de
l'Europe et émergence du service après-vente5
I
3.2.1. Une réorganisation de la production à l'échelle de l'Europe 35
3.2.2. Emergence du service après-vente et centralisation des stocks
pièces détachées à l'échelle de l'Europe 38I 3.2.3. Du produit au produit, service : un nouveau positionnement pour
les prestataires 41
3.2.4. Conclusion3I
3.3. La grande distribution : des distributeurs qui internalisent majoritairement
leur logistique4
I
3.3.1. La captation du. canal de distribution par les grandes enseignes 44 (\
3.3.2. Les effectifs8
3.3.3. Des réseaux multi plates-formes de plus en plus souvent spécialisées 52I 3.3.4. Une relative faiblesse de Vexternalisation logistique ; un fort recours
à l'extérieur pour le transport 56
3.3.5. Conclusion 60
I
I
II
I
I 3.4. La pharmacie : un mode d'externalisation logistique spécifique 62
3.4.1. Le marché 62I 3.4.2. Les effectifs logistiques8
3.4.3. Stratégie de centralisation des stocks9
3.4.4. La distribution pharmaceutique : une opportunité pour les
prestataires ? 72I
3.4.5. Un marché traversé par une recherche de gains de productivité 73
I 4- Emploi et croissance du marché de la prestation logistique 74
4.1. L'émergence des prestataires logistiques6I
4.1.1. Origine des6
4.1.2. Compétences et prestations offertes 11I
4.2. La diversification technique de l'offre 83
4.3. Les implantations et les compétences géographiques5
I 4.3.1. Localisations en France5
4.3.2. en Europe9
I
4.4. Les effectifs : le rôle de régulateur social des prestataires 91
4.4.1. Données générales 91I
4.4.2. Structure des effectifs5
4.4.3. Le recours au CDD et à l'intérim5
4.5. Les besoins en termes de qualification7I
5- Conclusion9
I
6- Monographies 105
I SKF6
Digital 114
Rank Xerox 126
Logic Line Opérations (LLO) 134I
Groupe Tailleur Industrie 142
Tailleur Logisud 154
France Distribution System (FDS)9I
Stockalliance (Groupe Novalliance) 166
OCP 170
I
I
I
I
II
I
I
I
I
I
1- LOGISTIQUE NOUVEAU FACTEURI
DE PRODUCTIVITE ET
I DE COMPETITIVITE
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
I
II
I
1.1. La maîtrise logistique : un enjeu pour les entreprisesI
La crise a considérablement modifié l'organisation interne des entreprises. Parmi les
mutations les plus significatives ces dernières années, il en est une qui retient ainsi deI
plus en plus fréquemment l'attention : l'émergence de puissantes stratégiques logistiques.
Celles-ci jouent en effet un rôle essentiel comme facteur de compétitivité.
I
L'origine principale du phénomène se trouve tout à la fois dans la hausse des taux d'inté-
rêt, donc dans l'accroissement du coût des stocks, et dans la modification radicale des
comportements d'achat, devenus beaucoup plus complexes et imprévisibles et engen-I drant, dès lors, d'importants risques d'obsolescence des produits donc des stocks.
Dans les années 70, les modèles basés sur la rigidification du couple processus de
production/produit montrent leur inadaptation aux nouvelles exigences des clients et à laI
nécessaire diversification des produits et des gammes. Les longues séries produites en
masse deviennent également peu conciliables avec l'objectif de maîtrise des coûts, dans
un environnement instable et hyper-concurrentiel.I
Né de la seconde révolution industrielle, caractérisé par d'énormes concentrations inté-
grant une majeure partie de la production du produit et employant des milliers de salariés,
principalement affectés à la fabrication, le modèle fordien t

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents