Le rural en Midi-Pyrénées  Des territoires attractifs, inégalement équipés
6 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le rural en Midi-Pyrénées Des territoires attractifs, inégalement équipés

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
6 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’espace rural au sens large rassemble en Midi-Pyrénées près de 60 % de la population sur des territoires variés : pays excentrés, zones d’influence de villes moyennes ou vaste espace périurbain autour de Toulouse. Ces pays ont en commun un dynamisme démographique soutenu par l’arrivée de nouvelles populations entre 1999 et 2006. Si le niveau d’équipement est bon globalement, la grande dispersion des habitants allonge les temps d’accès dans les zones excentrées, alors que les populations plus nombreuses du périurbain disposent en proportion de moins de commerces et services sur place. De la boulangerie au lycée, état des lieux du plus vaste espace rural métropolitain.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 53
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait

Numéro 123 : décembre 2009
Le rural en Midi-Pyrénées
Des territoires attractifs,
inégalement équipés
L’espace rural au sens large rassemble en Midi-Pyrénées
près de 60 % de la population sur des territoires variés :
pays excentrés, zones d’influence de villes moyennes ou
vaste espace périurbain autour de Toulouse. Ces pays ont
en commun un dynamisme démographique soutenu par
l’arrivée de nouvelles populations entre 1999 et 2006. Si le
niveau d’équipement est bon globalement, la grande
dispersion des habitants allonge les temps d’accès dans
les zones excentrées, alors que les populations plus
nombreuses du périurbain disposent en proportion de
moins de commerces et services sur place. De la
boulangerie au lycée, état des lieux du plus vaste espace
rural métropolitain.
Claire Poisson, Christian Bourniquel'espace rural élargi, tel que défini renouveau démographique des terri- La majorité des nouveaux arrivantsL par la Datar, correspond à l'en- toires ruraux n'est pas spécifique à sont des couples avec au moins un
semble du territoire de Midi-Pyrénées Midi-Pyrénées, même s'il y est plus enfant, attestant ainsi d'un effet lié au
à l'exclusion des six agglomérations accentué qu'ailleurs : il s'explique en cycle de vie : l'espace rural gagne
de plus de 30 000 habitants. Il s'étend partie par la poursuite de l'étalement chaque année 21 couples avec enfant
sur 97 % du territoire régional et re- et du desserrement résidentiel autour pour 1 000 familles déjà présentes dans
groupe près de 60 % de sa population. des villes. cette catégorie. Parmi les actifs qui
Si la part du territoire ainsi couvert Entre 2001 et 2006, 195 000 personnes s'installent, il y a davantage de cadres
s'avère proche de la moyenne des âgées de 5 ans et plus se sont instal- et de professions intermédiaires que
régions françaises, les Midi-Pyrénéens lées dans le rural, en provenance du parmi les sédentaires. Malgré ces
sont en revanche proportionnelle- reste de la métropole ou des pôles ur- apports, la part de ces catégories so-
ment bien plus nombreux à vivre en bains de la région, tandis que 119 000 cioprofessionnelles demeure nette-
dehors des principales aggloméra- en sont parties. Cela représente un ment plus faible dans l'espace rural
tions.Faiblement peuplé, avec 37 habi- excédent annuel de 10 habitants pour régional que celle des ouvriers et des
tants au km² (54 en moyenne natio- 1 000 résidants, supérieur au taux na- employés. On y trouve aussi propor-
nale), cet espace est composé de tional (6 pour 1 000), identique à celui tionnellement davantage de retraités.
territoires hétérogènes, aux caracté- de l'Aquitaine mais inférieur à celui du
ristiques sociodémographiques diffé- Languedoc-Roussillon. Tous les territoires ruraux
rentes : pays ruraux excentrés, zones Ces populations nouvelles tendent à se repeuplent
de montagne, bourgs et villes moyen- s'éloigner des centres urbains pour
Entre 1999 et 2006, le dynamismenes, mais aussi espaces périurbains de multiples raisons, dont le cadre de
autour des grandes agglomérations. vie et le coût de l'immobilier. En 2006, démographique se renforce dans
tous les pays et parcs naturels régio-4 nouveaux habitants du rural sur 10
naux (PNR) de Midi-Pyrénées. Con-résidaient dans un pôle urbain deUn fort dynamisme
plus de 30 000 habitants de la région trairement aux périodes antérieures,démographique
cette croissance ne se limite pas à lacinq ans auparavant : le desserrement
Stable ou en déclin jusqu'aux an- proximité de Toulouse : tous les terri-urbain interne à Midi-Pyrénées est
nées 70, en faible progression après, plus fort qu'en Languedoc-Roussillon, toires profitent de la vague migra-
la population midi-pyrénéenne en toire. Néanmoins, la croissance estmais plus faible qu'en Aquitaine.
milieu rural augmente fortement entre toujours forte autour de Toulouse etLes nouveaux arrivants dans l'es-
1999 et 2006 (+ 1,1 % par an). Cette pace rural régional sont jeunes : les le long des grands axes de commu-
hausse est l'une des plus élevées de nication, dessinant des couloirs d'ur-deux tiers ont moins de 40 ans. En
France métropolitaine, proche de celles banisation. Elle est plus modéréeMidi-Pyrénées, le rural attire davan-
des quatre régions du sud (Provence- tage les 25-39 ans que dans les ré- dans les pays et PNR excentrés de la
Alpes-Côte-d'Azur, Languedoc- région. Ainsi, les quatre pays prochesgions voisines. À l'inverse, les jeunes
Roussillon, Aquitaine et Corse) et de de l'agglomération toulousaine, Girou-de 19 à 24 ans partent plus : chaque
deux régions de l'ouest (Bretagne et année, 40 jeunes pour 1 000 rési- Tarn-Frontonnais, Sud Toulousain,
Pays de la Loire). Elle repose exclu- Cocagne et Montalbanais, sont lesdants rejoignent les villes, pour y
sivement sur un apport migratoire plus dynamiques avec des taux depoursuivre leurs études ou y chercher
soutenu car les naissances y sont un premier emploi. croissance supérieurs à 2 % par an,
moins nombreuses que les décès. Ce alors que la population n'augmente
2
6pages n° 123 - Insee Midi-Pyrénéesau maximum que de 0,5 % dans
un tiers des territoires (Pyrénées-
Cathares, Sidobre-Monts-de-Lacaune...).
Dans tous les pays et PNR, les arri-
vées sont plus nombreuses que les
départs. La contribution de cet excé-
dent migratoire à la croissance dé-
mographique est fortement liée à la
position géographique du pays : plus
on s'éloigne de l'agglomération tou-
lousaine et des grands axes, moins
l'apport migratoire est soutenu.Ainsi,
les nouveaux arrivants ne suffisent
pas à enrayer le vieillissement de la
population dans la plupart des pays.
Plus de naissances dans
les pays périurbains
La croissance des pays les plus dyna-
miques, autour des agglomérations
de Toulouse et Montauban, est
portée conjointement par un nombre
d'arrivées supérieur à celui des dé-
population mais aussi d'un accès fa-parts et par un excédent des nais- cin généraliste, école élémentaire ou
cilité aux équipements de la capitalesances sur les décès. Ces pays encore boulangerie.La gamme inter-
régionale. Les pays à forte dominanteaccueillent des migrants plutôt jeunes, médiaire regroupe des équipements
rurale (Couserans, Haut-Rouergue-des couples avec enfant et des sala- moins fréquents, comme le collège
en-Aveyron...) sont mieux équipésriés qualifiés travaillant dans l'agglo- ou le supermarché, tandis que la
dans les gammes de proximité et in-mération toulousaine. Un habitant gamme supérieure, surtout présente
termédiaire.sur quatre a moins de vingt ans. en milieu urbain, regroupe notam-
Les équipements supérieurs sontDans l'ensemble de l'espace rural ment les lycées, les hypermarchés,
plutôt l'apanage des milieux urbainsmidi-pyrénéen, 11,6 % de la popula- les hôpitaux ou encore les cinémas.
et ne sont pas présents partout : unetion a plus de 75 ans : c'est nette-
dizaine de territoires possèdentment plus qu'au niveau national, la Un bon niveau
moins de la moitié de ces équipe-région se situant au deuxième rang d'équipement
ments (Monts-et-Lacs du Lévézou,derrière le Limousin. Dans quatre
Sidobre-Monts de Lacaune, Payspays de la région, Haut-Rouergue- Rapporté à sa population, le niveau
des Coteaux, PNR Causses duen-Aveyron, Rouergue occidental, de l'espace rural ré-
Quercy...).Couserans et Armagnac, plus de 14 % gional est nettement supérieur à la
de la population a au moins 75 ans. moyenne de l'espace rural français
et place Midi-Pyrénées dans le peloton Des temps d'accès
de tête, comme la plupart des régionsUne attractivité à maintenir parfois longs
du sud. La dispersion de la population
L'apport de populations nouvelles au Dans les trois gammes, une part nonet le maillage très serré du territoire ru-
sein des pays et PNR prouve l'attrac- négligeable de la population en mi-ral régional, avec la présence de nom-
tivité de ces espaces, qui doivent lieu rural est éloignée des équipe-breuses communes de petite taille,
pour cela allier cadre de vie et com- ments. Ainsi, 17 % des habitants defavorisent ce phénomène.
modités : la présence d'équipements l'espace rural midi-pyrénéen vit àTous les pays et PNR sont bien dotés
aisément accessibles et suffisam- plus de 5 minutes des équipementsen équipements les plus courants,
ment nombreux permet alors de cap- courants (11 %

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents