//img.uscri.be/pth/570a3dfa959cefc3e50bc2bc9fa93205ed76d147
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les prix de l'énergie dans l'Union européenne : la France moins chère pour l'électricité.

De
4 pages

Ouradou (F). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0065527

Ajouté le : 12 janvier 2009
Lecture(s) : 34
Signaler un abus
COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE
n36 ° Décembre 2009
Les prix de lénergie dans lUE : la France moins chère pour lélectricité
Une nouvelle enquête européenne permet de comparer les prix du gaz et de lélectricité pratiqués dans les différents pays de lUnion européenne (UE). En 2008,les Français payent leur gaz un peu moins cher que la moyenne de lUE à 27. Mais cest surtout pour lélectricité quils bénéficient dun net avantage, avec des prix inférieurs à la moyenne de 27 % pour les ménages et de 33 % pour les entreprises. En France, le recours à lénergie nucléaire et dans une moindre mesure à lénergie hydraulique favorise de bas coûts de production pour lélectricité. La France fait partie des pays qui taxent le plus lélectricité même si elle reste loin des États de lEurope du Nord. En revanche, la fiscalité sur le gaz y est moins élevée que dans la moyenne de lUE.
e prix moyen de lélectricité dans lUnion Le mode de production de lélectricité explique européenne (UE) a été de 10,2 centimes en partie les différences de prix dun pays à lautre. deuro (c Bien entendu, il existe dautres facteurs influençant taxes (HT) par kWh en 2008.) hors Lprix, comme le degré douverture du marché ou  lespayent plus cher leur électricité HTes ménages que les entreprises : 11,7 cau lieu de 9,4 c mode de fixation des tarifs. Ainsi, les prix de. Le le supplément moyen de prix dépasse 30 % (au lélectricité pour le consommateur final peuvent être maximum 38 %) dans dix pays, tous situés dans lUE libres ou réglementés ; ils sont alors fondés soit sur à 15, dont la France. Seuls quatre pays de lex-bloc les prix observés sur le marché de gros de communiste (Lituanie, République tchèque, lélectricité résultant de léquilibre entre loffre et la Slovaquie et Slovénie) proposent des prix moins demande, soit plus directement sur les coûts de chers pour les ménages que pour les entreprises. production de lélectricité. Cet écart provient de deux facteurs. Dune part, Les prix sont généralement plus bas là où le certains coûts, comme les coûts commerciaux ou recours à lénergie nucléaire est important1. La les coûts du réseau, ne sont pas directement liés France, la Suède, la Slovénie et la Slovaquie en au volume de consommation. Pour les gros clients, bénéficient. En revanche, la Belgique constitue un ils sont répartis sur de plus grandes quantités contre-exemple, avec une électricité assez chère dénergie, et reviennent au final moins cher, par kWh bien que pour moitié nucléaire. Inversement, les consommé, que pour les petits clients. Dautre part, pays où lélectricité est chère, comme lItalie, nont les gros consommateurs ont un profil de en général pas de parc nucléaire. Toutefois, des consommation plus plat, et peuvent éviter de faire pays sans nucléaire peuvent avoir une électricité appel à une production aux heures de pointe, plus peu chère (Danemark, Estonie, Lituanie). onéreuse. Dans une moindre mesure, il existe aussi un lien décroissant entre la part délectricité hydraulique et Prix de lélectricité : la France parmile prix2. En particulier, la Lituanie et, à un degré les pays les moins chersmoindre, la Suède et la Roumanie, sont des pays où le prix de lélectricité est plus faible que la Le prix moyen de lélectricité est assez hétérogène moyenne européenne alors quune part importante au sein de lUE : le prix le plus élevé est environ trois fois supérieur au prix le plus faible, tant pour les ménages que pour les entreprises. La France fait partie des pays européens où lélectricité est la moins chère (mesurée hors taxes) : troisième pour les entreprises et cinquième pour les ménages. Parmi les pays de lex-UE à 15, cest même le pays où elle est la moins chère pour les entreprises, et, pour les ménages, elle nest que légèrement devancée par la Finlande.
1Le coefficient de corrélationrentre le prix de lélectricité et la part du nucléaire dans les productions brutes nationales des 27 pays de lUE, pondéré par les productions brutes 2006, est de - 0,68 pour les entreprises et de - 0,60 pour les ménages. 2Le coefficient de corrélationrentre le prix de lélectricité et la part de lhydraulique dans les productions brutes nationales des 27 pays de lUE, pondéré par les productions brutes 2006, est de - 0,24 pour les entreprises et de - 0,21 pour les ménages.
Service de lobservation et des statistiques
www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr