Maîtrise d'ouvrage du projet d'optimisation des zones d'expansion des crues du Rhône entre Viviers et Beaucaire - Impacts techniques et juridiques

-

Documents
53 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après les inondations catastrophiques de décembre 2003, en Arles, une stratégie d'ensemble a été élaborée par l'Etat et les collectivités locales pour réduire les risques d'inondation dans la vallée du Rhône à l'aval de Montélimar. Le contrat de projets inter-régional Plan Rhône prévoit ainsi d'examiner la possibilité d'optimiser le fonctionnement des zones d'expansion des crues du Rhône et de remobiliser des zones aujourd'hui soustraites aux inondations. Mais ce projet fondé sur une idée a priori généreuse se révèle à l'examen quasiment impossible à mettre en oeuvre. Le présent rapport fournit des explications.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 novembre 2009
Nombre de visites sur la page 8
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
n° 005976-01
novembre 2009
Maîtrise d'ouvrage du projet d'optimisation des zones d'expansion des crues du Rhône entre Viviers et Beaucaire
Impacts techniques et juridiques
CONSEIL GÉNÉRAL
DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE
Rapport n° :500 -67910
Maîtrise d'ouvrage du projet d'optimisation des zones d'expansion des crues du Rhône entre Viviers et Beaucaire
Impacts techniques et juridiques
établi par
Bertrand Creuchet Inspecteur général de l'administration du Développement Durable François Gérard
Ingénieur général des Ponts, des Eaux et des Forêts Philippe Quévremont Ingénieur général des Ponts, des Eaux et des Forêts
Novembre 2009
SOMMAIRE
 Résumé......................................................................................................................3
 Introduction..............................................................................................................5
La commande.......................................................................................................................5 Déroulement de la mission...................................................................................................6
1 Les enjeux territoriaux du projet..........................................................................8
1.1 Les zones qui seraient inondées moins fréquemment ....................................................8
1.1.1 La plaine de Donzère-Mondragon..................................................................................8
1.1.2 La plaine de Codolet.......................................................................................................9
1.1.3 Le site de Laudun-L'Ardoise...........................................................................................9
1.1.4 La plaine de Caderousse-Orange..................................................................................10
1.1.5 La plaine de Sauveterre-Roquemaure ..........................................................................11
1.1.6 L'ile de la Barthelasse...................................................................................................11
1.1.7 La plaine de Montfrin-Aramon......................................................................................11
1.1.8 La plaine de Vallabrègues-Boulbon..............................................................................12
1.1.9 Le quartier des Marguilliers à Beaucaire.....................................................................12
1.2 Les zones qui seraient inondées plus fréquemment......................................................13
1.2.1 La plaine de Piolenc-Mornas........................................................................................13
1.2.2 Les iles de la Motte et de l'Oiselet.................................................................................13
1.3 Natura 2000...................................................................................................................13
1.4 Synthèse sur les enjeux territoriaux..............................................................................14
2 Les enjeux hydrauliques du projet......................................................................16
2.1 Historique du projet.......................................................................................................16
2.1.1 Avant 2003....................................................................................................................16
2.1.2 Depuis 2003..................................................................................................................16
2.2 Les crues retenues comme représentatives....................................................................18
2.3 Les incidences hydrauliques en aval.............................................................................21
2.4 Les travaux sur le lit mineur à Donzère .......................................................................21
2.5 Impact sur la ligne ferroviaire à grande vitesse.............................................................22
2.6 Appréciation d’ensemble sous l'angle hydraulique.......................................................23
3 Évaluation économique du projet........................................................................25
4 Les éléments juridiques à prendre en compte....................................................27
4.1 Les champs juridiques à expertiser...............................................................................27
4.2 Le code de l'environnement..........................................................................................27
Rapport n°005976-01
 Maîtrise d'ouvrage du projet d'optimisation des zones d'expansion des crues du Rhône entre Viviers et Beaucaire
Page 1/50
4.3 La responsabilité pénale................................................................................................28
4.4 Le cadre juridique employé pour l'aménagement du Rhône.........................................30
4.5 L'hypothèse d'une maîtrise d'ouvrage d'une collectivité publique................................31
4.6 L'hypothèse d'une maîtrise d'ouvrage de la C.N.R........................................................33
4.7 La responsabilité du maître d'ouvrage pour la zone de Piolenc....................................33
4.8 Synthèse des éléments juridiques, hors pénal...............................................................33
5 Recommandations................................................................................................35
5.1 Concernant les zones susceptibles d'être inondées moins fréquemment......................35
5.2 Concernant les zones susceptibles d'être inondées plus fréquemment..........................38
 CONCLUSION.......................................................................................................41
 Annexes...................................................................................................................43
Annexe 1. Lettre de mission ..................................................................................45
Annexe 2. Liste des personnes rencontrées...........................................................46
Annexe 3. Glossaire des acronymes ......................................................................49
Annexe 4. Liste des recommandations..................................................................50
Rapport n°005976-01
 Maîtrise d'ouvrage du projet d'optimisation des zones d'expansion des crues du Rhône entre Viviers et Beaucaire
Page 2/50
RÉSUMÉ
Après les inondations catastrophiques de décembre 20031en Arles , une stratégie d'en semble a été élaborée par l'État et les collectivités locales en vue de réduire les effets des risques d'inondation dans la vallée du Rhône à l'aval de Montélimar2.
Le contrat de projets inter-régional Plan Rhône (CPIER) 2007-2013 prévoit ainsi d'exa miner si une optimisation du fonctionnement des zones d'expansion des crues du Rhône est possible, et si des zones aujourd'hui soustraites aux inondations pourraient être re-mobilisées, soit:
huit zones (19 000 hectares), actuellement inondées par des crues d'occurrence moyenne (de la crue décennale à la crue cinquantennale), qui seraient inondées moins fréquemment ;
la plaine de Piolenc-Mornas (au nord d'Orange), actuellement réputée protégée des crues exceptionnelles (jusqu'à la crue millennale), qui serait remise en eau à partir de la crue centennale. Il en serait de même pour les iles de La Motte et de l'Oiselet. Par une lettre en date du 28 août 2008 adressée au Vice-président au CGEDD, le Mi nistre d'État demande que la question de la maîtrise d'ouvrage des travaux envisagés et celle de la responsabilité globale du projet soient examinées, en précisant l'impact de ce projet sur la Compagnie nationale du Rhône (CNR), ainsi que les risques encourus.
La mission a été confiée à Bertrand CREUCHET, inspecteur général de l'équipement, François GERARD, ingénieur général des ponts et chaussées et à Philippe QUEVRE MONT, ingénieur général du génie rural, des eaux et des forêts, qui ont rapidement for mulé des réserves sur les aménagements proposés.
L'objectif du projet serait en effet de retarder et d'amoindrir en aval (en particulier en Arles) les crues les plus importantes, de la crue centennale à la crue exceptionnelle d'oc currence millennale. Pour y aboutir, le projet prévoit d'accélérer et d'aggraver des crues moindres, plus fréquentes, mais déjà susceptibles de causer des dégâts significatifs, alors que l'état actuel des ouvrages de protection des populations en aval ne permet pas de garantir aujourd'hui leur bon fonctionnement dès ces crues intermédiaires. Selon la mission, on ne saurait prendre de tels risques tant que l'ensemble des aménagements en aval n'auront pas été sécurisés.
La mission a été amenée à s'interroger sur l'importance des populations, des entreprises et des équipements publics (incluant une ligne ferroviaire à grande vitesse) situés dans la plaine de Piolenc, dont l'inondation pourrait redevenir possible dans le projet envisa gé. Les aménagements du Rhône mis en œuvre au cours de la deuxième moitié du XXème siècle avaient au contraire exclu cette perspective. Ces particularités et les risques induits pour le maître d'ouvrage conduiront probablement à renoncer à cette par tie du projet. Des actions de police spéciale (police de l'eau) visant à vérifier si les Iles
112 000 personnes avaient été évacuées de leur domicile et 750 entreprises avaient été victimes de dé gâts. 2stratégie de gestion des crues du Rhône à l'aval dePré-schéma du Rhône aval, Éléments pour une Montélimar, .DIREN Rhône-Alpes, juillet 2007.
Rapport n°005976-01 Maîtrise d'ouvrage du projet d'optimisation des zones d'expanPage 3/50 sion des crues du Rhône entre Viviers et Beaucaire