Prise en charge des personnes atteintes par le VIH
275 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Prise en charge des personnes atteintes par le VIH

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
275 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Actualisation des recommandations effectuées en 1990 et 1993, sur les protocoles et modes des soins les plus appropriés à la prise en charge des personnes atteintes par le VIH.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 1996
Nombre de lectures 22
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

MINISTERE DU TRAVAIL
ET DES AFFAIRES SOCIALES
Secrétariat d'Etat à la santé
et à la sécurité sociale
Prise en charge
des personnes
atteintes
par le VIH
sous la direction du
Pr. Jean Dormont
Juin 1996
La documentation Française : Prise en charge des personnes atteintes par le VIHLettre de saisinc du ministre et réponse du président du groupe d'experts 3
Remerciements 5
Synthèse des recommandations 6
1 - Prise en charge précoce et continuité des soins 29
Appendice : Le SIDA dans les départements français d'Amérique 39
2 - Nutrition et infection par le VIH 40
463 - Soins en phase avancée
4 - Bilan initial et suivi biologique 57
5 - Vaccinations chez l'adulte 60
6 - Rôle des CISIH 65
7 - Prise cn charge des personnes en situation de grande précarité sociale 69
8 - Prise en charge des toxicomanes 73
9 - Personnes atteintes d'infection par le VIH en milieu pénitentiaire 83
10 - Aide psychologique et soins psychiatriques 90
11 - Risques professionnels dans la prise en charge des patients 94
12 - Essais thérapeutiques et épidémiologie : organisation et moyens 105
13 - Prophylaxies des infections opportunistes 116
14 - Traitements antirétroviraux 147
Appendice : Autorisation temporaire d'utilisation des médicaments 171
15 - Immunothérapie 176
16 - Femmes et infection par le VIH 182
17- Enfants et famille 189
Annexes (voir liste suivante) 211
La documentation Française : Prise en charge des personnes atteintes par le VIHAnnexes
1 - Avis du CNS sur le SIDA dans les départements français d'Amérique 212
2 - Méthodes de mesure de la charge virale VIH-1 (ARN VIH Plasmatique) 214
3 - Avis du CNS sur la situation des personnes atteintes par le VIH
de nationalité étrangère et en irrégularité de séjour 221
4 - Toxicomanes : Techniques de sevrage 223
5 - Prévention du risque de transmission du VIH et des autres infections
transmissibles par voie sanguine en milieu de soins et au laboratoire 227
6 - Mesure de prévention de la transmission nosocomiale de la tuberculose 230
7 - Recommandations concernant les dispositifs intra-veineux 234
8 - Note de la D.H/DGS n˚42 du 27.10.95 relative au repérage
des enfants dont la mère a reçu de la zidovudine pendant la grossesse 238
9 - Définition du SIDA (Critères du CDC) 242
10 - Index de Karnofsky 245
11 - Liste des CISIH 246
12 - Organismes officiels et réseaux documentaires 254
13- Autres adresses utiles 257
14 - Organismes de formation 265
15 - Participants aux ateliers thématiques 269
16 - Liste des membres du groupe d'experts 273
17 - Abréviations 274
La documentation Française : Prise en charge des personnes atteintes par le VIHMonsieur le Professeur,
Vous avez a deux reprises, en 1990 et en 1993, en tant que Président d'un groupe
d'experts, élaboré des recommandations modes de soins les plus appropriéssur les protocoles et
à la prise en charge des personnes atteintes par le VIH.
Ces rapports, de grande qualité, sur la prise en charge hospitalière et extra-hospitalière
des personnes atteintes par le VIH, ont été considérés comme des références nationales. Les
recommandations qui ont été proposées ont largement guidé les pratiques médicales.
Depuis février 1993, les connaissances sur le traitement de l'infection par le VIH ont
beaucoup évolué. Les modes de prise en charge se sont diversifiés. Il apparait à nouveau
opportun de vous demander de réunir le groupe d'experts afin de mettre à jour ou de formuler
des recommandations. La Direction des Hôpitaux assurera, comme par le passé, le secrétariat
du groupe que vous aurez constitué. La Direction Générale de la Santé et l'Agence du
Médicament vous apporterons, autant que vous le souhaitez, leur concours. Je souhaite que ce
rapport soit remis au cours de l'été 1996.
En vous remerciant de votre concours, je vous prie de croire, Monsieur le Professeur,
à l'expression de ma considération distinguée.
La documentation Française : Prise en charge des personnes atteintes par le VIHRéponse du président du groupe d'experts
Paris, le 3 juillet 1996
Monsieur le Ministre,
Le 3 novembre 1995, Madame Elisabeth HUBERT confiait au groupe d'experts
que je préside, la mission d'actualiser le rapport remis en 1993 sur la prise en charge des
personnes atteintes par le VIH. Le groupe s'est entouré de plusieurs ateliers de travail
cn veillant à la qualité et à la diversité des compétences, des expériences et des opinions.
La tâche de tous a été difficile car il convenait, même en terrain périlleux, de cheminer
avec sérénité, en reconnaissant les acquis, mais cn proposant aussi de nouveaux progrès
en santé et en humanité. Nous espérons que notre effort aidera ceux qui décident et
contribuera à améliorer la prise en charge des personnes atteintes.
Recevez, Monsieur le Ministre, mes respectueuses salutations.
Professeur Jean DORMONT
Monsieur Hervé Gaymard
Secrétaire d'Etat à la Santé et
à la Sécurité Sociale
8 avenue de Ségur
75350 PARIS 07 RP
4
La documentation Française : Prise en charge des personnes atteintes par le VIHREMERCIEMENTS
Je remercie, les membres du groupe d'experts qui ont dû travailler intensément
en un temps limité ; les des ateliers de travail qui ont préparé les rapports
(voir leur liste en annexe), les représentants des associations de malades, membres des
groupes d'experts dont l'expérience a nourri plusieurs chapitres ; les représentants de la
Direction des Hôpitaux, de la Direction Générale de la Santé et de l'Agence du
Médicament qui ont apporté leur compétence administrative et fourni des études
préalables sur des points particuliers ; les responsables de rapports déjà commandés par
les autorités de tutelle qui nous ont aidé de leur compétence : Christiane Charmasson
(psychologie et psychiatrie), Marc Gentilini (prisons), Daniel Séréni (maintien à
domicile) ; Alain Sobel, Président du Conseil National du Sida. Je remercie plus
spécialement; le Docteur François Bourdillon qui a assuré non seulement la
coordination du travail du groupe d'experts, mais a contribué à rédiger plusieurs
chapitres ; les Docteurs Bruno Hoen et Jean-Michel Molina qui m'ont aidé à assurer la
cohérence et la formulation du rapport ; le secrétariat de la mission SIDA de la Direction
des Hôpitaux, notamment Isabelle Lucas, Agnès Buirette, Christine Goma et Dalila
Bou-safa.
Professeur Jean Dormont
***
Le groupe d'experts adresse ses remerciements à Gabriel BEZ. n n'a pas pu
participer à nos travaux, alors qu'il avait fortement contribué à la préparation des
précédents rapports. Mais nous n'oublions pas que beaucoup de progrès réalisés dans la
prise en charge des personnes atteintes par le VIH n'ont été possibles que par son action.
Nous le remercions parce qu'il est un administrateur non bureaucratique, sachant écouter
et convaincre mais aussi imposer quand il le faut, agissant dans le seul souci du bien
commun. Un exemple qui, heureusement, a laissé des traces.
Le groupe d'experts
5
La documentation Française : Prise en charge des personnes atteintes par le VIHCette synthèse offre un panorama rapide des conseils et recommandations. Sa brièveté ne lui permet pas
toujours de rappeler les raisons des choix ni d'apporter les nuances nécessaires. On se réfèrera donc au
texte complet pour connaître le point de vue exact du groupe d'experts.
PRISE EN CHARGE PRECOCE ET CONTINUITE DES SOINS
L'objectif est d'amener toutes les personnes susceptibles d'être contaminées à faire un test
de dépistage et toutes celles d'entre elles qui sont contaminées, à un suivi régulier.
Différents facteurs psychologiques, culturels et socio-économiques constituent des
obstacles à la prise en charge des personnes : il faut les connaître pour mieux les
maîtriser.
1- Le dépistage. La France est le pays européen où il est le plus développé. Pourtant
on découvre encore une proportion non négligeable d'infections par le VIH au stade
SIDA (22 % des SIDA déclarés). Les principaux obstacles psychologiques et sociaux à
la réalisation d'un test de dépistage sont identifiés et tout doit être fait pour les réduire.
Le médecin généraliste est un acteur essentiel : il ne s'agit pas seulement pour lui de
rédiger une ordonnance, mais de convaincre de l'intérêt du test. Il est encore nécessaire
de rappeler qu'aucun test ne devrait être pratiqué sans l'accord préalable du patie

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents