Rapport d'information déposé par la Commission des affaires culturelles familiales et sociales sur les musées

-

Documents
93 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le rapport note l'obsolescence du droit régissant les musées.
Il présente trois axes de proposition : faire du musée un acteur à part entière de la démocratisation culturelle (définition du musée, connaissance du public, protection du patrimoine, relations culturelles...) ; procéder à un aménagement culturel du territoire en décentralisant (émergence des collections territoriales, développement des réseaux de musées, circulation des oeuvres d'art...) ; assurer la transparence, la responsabilité et la solidarité pour les musées nationaux.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 décembre 2000
Nombre de visites sur la page 16
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
N2418 ______
ASSEMBLEE   NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958
ONZIME LGIS LATURE
Enregistr  la Prsidence de l'Assemble nationale le 25 mai 2000.
R A P P O R T D  I N F O R M A T I O N
DPOS
en application de larticle 145 du Rglement
PAR LA COMMISSION DES AFFAIRES CULTURELLES, FAMILIALES ET SOCIALES(1)
sur
les muses
ET PRSENT PARM. ALFREDRECOURS, Dput. ___
(1)de cette commission figure au verso de la prsente page.La composition
Muses.
 2
La commission des affaires culturelles, familiales et sociales est compose de : Le Garrec, Jean M.prsident; MM. Jean-Michel Dubernard, Jean-Paul Durieux, Jean-Pierre Foucher, Maxime Gremetz,e-tiscesnpirdv; Mme Odette Grzegrzulka, MM. Denis Jacquat, Patrice Martin-Lalande,secrtaires; MM. Bernard Accoyer, Mme Sylvie Andrieux, MM. Andr Aschieri, Gautier Audinot, Mme Roselyne Bachelot-Narquin, MM. Jean-Paul Bacquet, Jean-Pierre Baeumler, Pierre-Christophe Baguet, Jean Bardet, Jean-Claude Bateux, Jean-Claude Beauchaud, Mmes Huguette Bello, Yvette Benayoun-Nakache, MM. Serge Blisko, Patrick Bloche, Mme Marie-Thrse Boisseau, MM. Jean-Claude Boulard, Bruno Bourg-Broc, Mme Christine Boutin, MM. Jean-Paul Bret, Victor Brial, Yves Bur, Alain Calmat, Pierre Carassus, Pierre Cardo, Mme Odette Casanova, MM. Laurent Cathala, Jean-Charles Cavaill, Bernard Charles, Michel Charzat, Jean-Marc Chavanne, Jean-Franois Chossy, Mme Marie-Franoise Clergeau, MM. Georges Colombier, Franois Cornut-Gentille, Ren Couanau, Mme Martine David, MM. Bernard Davoine, Bernard Deflesselles, Lucien Degauchy, Marcel Dehoux, Jean Delobel, Jean-Jacques Denis, Dominique Dord, Mme Brigitte Douay, MM. Julien Dray, Guy Drut, Nicolas Dupont-Aignan, Yves Durand, Ren Dutin, Christian Estrosi, Michel Etivant, Claude Evin, Jean Falala, Michel Franaix, Mme Jacqueline Fraysse, MM. Michel Fromet, Germain Gengenwin, Mme Catherine Gnisson, MM. Jean-Marie Geveaux, Jean-Pierre Giran, Michel Giraud, Gatan Gorce, Franois Goulard, Jean-Claude Guibal, Jean-Jacques Guillet, Mme Paulette Guinchard-Kunstler, MM. Francis Hammel, Pierre Hellier, Michel Herbillon, Guy Hermier, Mmes Franoise Imbert, Muguette Jacquaint, MM. Serge Janquin, Jacky Jaulneau, Armand Jung, Bertrand Kern, Christian Kert, Jacques Kossowski, Mme Conchita Lacuey, MM. Jacques Lafleur, Robert Lamy, Edouard Landrain, Pierre Lasbordes, Mme Jacqueline Lazard, MM. Michel Lefait, Maurice Leroy, Patrick Leroy, Grard Lindeperg, Patrick Malavieille, Mmes Gilberte Marin-Moskovitz, Jacqueline Mathieu-Obadia, MM. Didier Mathus, Jean-Franois Mattei, Pierre Menjucq, Mme Hlne Mignon, MM. Pierre Morange, Herv Morin, Renaud Muselier, Philippe Nauche, Henri Nayrou, Alain Nri, Yves Nicolin, Bernard Outin, Dominique Paill, Michel Pajon, Jean-Pierre Pernot, Mme Genevive Perrin-Gaillard, MM. Bernard Perrut, Pierre Petit, Mme Catherine Picard, MM. Jean Pontier, Jean-Luc Prel, Alfred Recours, Gilles de Robien, Mme Chantal Robin-Rodrigo, MM. Marcel Rogemont, Yves Rome, Joseph Rossignol, Jean Rouger, Rudy Salles, Andr Schneider, Bernard Schreiner, Patrick Sve, Michel Tamaya, Pascal Terrasse, Grard Terrier, Andr Thien Ah Koon, Mme Marisol Touraine, MM. Anicet Turinay, Jean Ueberschlag, Jean Valleix, Alain Veyret, Philippe Vuilque, Mme Marie-Jo Zimmermann.
1.- FAIRE DU MUSEE UN ACTEUR A PART ENTIERE DE LA DEMOCRATISATION CULTURELLE.........................................................................................................................
Quest-ce quun muse ? ..................................................................................
Plus dune anne de travaux.............................................................................
Trois axes de proposition ..................................................................................
La renaissance des muses dans les annes 80 .............................................
Intgrer le muse  la ville et  la vie................................................................
Un droit des muses obsolte...........................................................................
Une diversit croissante des tablissements ....................................................
7
INTRODUCTION.........................................................................................................
15
Pages
16
14
20
15
21
20
7
8
9
10
7
10
13
13
S O M M
A I R
E
 3 
Faciliter la circulation des uvres ...............................................................
 et des hommes ............................................................................................
35
Lmergence dune politique patrimoniale des collectivits territoriales ...........
Les progrs insuffisants de la dconcentration.................................................
Dune logique rgalienne  une logique contractuelle ......................................
Dvelopper les rseaux de muses..................................................................
De nouveaux moyens pour les services de publics ..........................................
Une formation adapte des personnels ............................................................
Pour ou contre la gratuit ? ...............................................................................
2.- LES MUSEES DE LA DECENTRALISATION, UN NOUVEL OUTIL D AMENAGEMENT CULTUREL DU TERRITOIRE................................................................
Collaborer avec les autres institutions culturelles .............................................
Atteindre les  non-publics  ..............................................................................
Intgrer le public dans le projet scientifique et culturel du muse ....................
....... ................................ Le muse  hors les murs  ................ ........................
Une fonction patrimoniale .................................................................................
29
Mieux connatre le public ..................................................................................
Une fonction sociale et pdagogique ................................................................
23
22
29
25
34
33
32
31
4 
Le label  muses de France  ..........................................................................
3.- TRANSPARENCE, RESPONSABILITE ET SOLIDARITE POUR LES MUSEES NATIONAUX............................................................................................................................
Une gestion encore trs centralise..................................................................
Clarifier le rle complexe de la Runion des muses nationaux ......................
Renforcer la transparence de gestion ...............................................................
Lexemple nerlandais ......................................................................................
Lexception des tablissements publics ............................................................
Des muses nationaux autonomes et responsables ........................................
Gnraliser le statut d'tablissement public administratif .................................
La Runion des muses nationaux, prestataire de services pour les muses...........................................................................................
Linalinabilit des collections : jusquo ?........................................................
Les difficults des muses hors tutelle du ministre de la culture ....................
Un mcnat insuffisant......................................................................................
CONCLUSION............................................................................................................
36
37
37
38
39
40
42
44
44
45
46
47
48
53
TRAVAUX DE LA COMMISSION............................................................................... 55
ANNEXES................................................................................................................... 83
 5   
Le prsent rapport rsulte des travaux dune mission dinformation cre par la commission des affaires culturelles, familiales et sociales et compose de M. Alfred Recours, Prsident et rapporteur et de MM. Andr Aschiri, Bruno Bourg-Broc, Jean-Paul Bret, Mme Catherine Gnisson, M. Michel Herbillon, Mme Muguette Jacquaint, MM. Christian Kert, Patrice Martin-Lalande, Marcel Rogemont.
Les membres de la mission adressent leurs plus sincres remerciements  toutes les personnes quils ont rencontres, en France et en Europe, pour les informations quelles ont bien voulu leur communiquer.
INTRODUCTION
L droit des Un muses obsolte
L Une diversit croissante des tablissements
 7    
En dcembre 1998, le Bureau de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales a souhait crer une mission dinformation sur un thme proprement culturel, afin de rquilibrer une activit largement consacre aux questions sociales.
Ce sont les muses qui ont retenu son attention, principalement en raison de lobsolescence des textes les rgissant depuis 1945. Le cadre normatif actuel se limite  une ordonnance prise le 13 juillet 1945, maintes fois modifie et portant  organisation provisoire  des seuls  muses des beaux-arts . Ce texte est aujourdhui devenu un cadre juridique  la fois beaucoup trop troit par rapport au dveloppement de lactivit musale depuis une vingtaine dannes et mal adapt aux avances de la dcentralisation. Il a perdu sa cohrence et son application est devenue malaise.
Depuis 1945, le schma dorganisation est demeur dune grande simplicit : il existe dune part un certain nombre de muses  nationaux  appartenant  lEtat et dautre part, les autres muses, soumis au contrle scientifique de lEtat, qui peut leur allouer des subventions et, ventuellement (pour les muses classs), y affecter des personnels de conservation. A ct des 33 muses nationaux (liste prsente en annexe), 1078 muses  classs ou contrls , selon lappellation officielle, sont aujourdhui recenss sur le territoire national.
Au del de luniformit de la dnomination, rgne cependant dsormais une totale diversit : - diversit des types de muses (on peut dnombrer 535 muses spcialiss : 116 muses archologiques, 243 muses ethnographiques ou de sciences et techniques, 71 muses dhistoire, 33 muses dart contemporain, 72 muses des beaux-arts, qui sont donc loin dtre majoritaires et 543 muses polyvalents), - diversit des statuts (muses municipaux ou dpartementaux, grs la plupart du temps en rgie directe,
LLa renaissance des muses dans les annes 80
 8   
mais aussi parfois par une socit dconomie mixte, une association, ou encore dots dun statut dtablissement public ou de groupement dintrt public ; muses privs grs par une association ou une fondation), - diversit des qualits scientifiques des collections et des modalits de conservation, - diversit des animations culturelles.
Au sein mme des muses nationaux, le statut nest plus uniforme puisque si la gestion directe par lEtat demeure la rgle, certains tablissements ont t lev au rang de services extrieurs  caractre national et quelques autres se sont vu accorder le statut dtablissements publics (le Louvre, Versailles).
Depuis le dbut des annes quatre-vingt dix, le ministre de la culture envisage de rformer ces textes, sans jamais tre parvenu  atteindre le stade ultime de lexamen au Parlement, souvent pour des raisons politiques, mais galement  cause de dissensions entre les ministres. Il a donc sembl intressant, face  lannonce du dpt dun nouveau projet de loi, que la commission comptente se penche, pour une fois par anticipation, sur la matire  rformer afin de se forger sa propre opinion.
Jusque dans les annes soixante-dix, les muses taient perus comme des conservatoires poussireux et sans vie, dserts par le public et incapables de suivre lvolution des pratiques culturelles et de transmettre, tout  la fois, la mmoire du patrimoine, le got de lart vivant et llan des crateurs. Depuis vingt ans cependant, ces institutions ont connu une nouvelle vie et un rel engouement du public, si bien que lon na pas hsiter  parler de  fivre des muses  dans les annes quatre-vingts.
Plusieurs lments ont jou en faveur de ce regain de dynamisme et ont contribu  faire de cette dcennie une priode de prolifration et de prise de conscience : la place considrable donne  la culture dans le discours politique
LIntgrer le muse  la ville et  la vie
9  
et laction publique grce  lintervention personnelle du prsident Mitterrand, les premiers effets de la dcentralisation (mme si rien ntait spcifiquement prvu en matire de muses) et les balbutiements de la dconcentration (le dcret sur lorganisation et les attributions des directions rgionales des affaires culturelles date de 1986), la multiplication des projets de dveloppement et de rnovation dtablissements et lmergence de nouveaux domaines dinterventions, plus ou moins ignors jusque-l, comme lart moderne et contemporain, lethnologie, les sciences et techniques, lhistoire.
Au dbut des annes quatre-vingt dix, cette phase dexplosion a peu  peu laiss la place  une volont de structurer lexistant, afin de mieux rpondre aux besoins et exigences nouvellement apparus. La direction des muses de France a t rorganise pour prendre en compte le rle croissant des directions rgionales des affaires culturelles et de nouveaux modes de fonctionnement et de gestion ont t recherchs pour rpondre aux attentes du public et aux nouvelles missions culturelles des muses. Paralllement, les politiques culturelles des collectivits locales se sont organises et institutionnalises.
Au total, en quinze ans, le nombre des visiteurs dans les muses nationaux est pass de 9  15 millions, 8 milliards de francs ont t consacrs par lEtat  la cration ou  la rhabilitation de ces tablissements et plus de deux cent cinquante chantiers, rpartis sur tout le territoire, ont t dnombrs. En 1999, 45 millions de personnes ont visit les muses de France, dont 30 millions les muses territoriaux, soit environ 1,5 % de plus quen 1998.
Tout nest cependant pas acquis. A leuphorie, a succd un temps de dconvenues : depuis le milieu des annes quatre-vingt dix, le resserrement du budget de la culture a rvl la lourdeur des cots de fonctionnement de certains tablissements, la dcentralisation na pas tenu toutes ses promesses et les analyses des statistiques de frquentation ont fait tomber bien des illusions quant  un