Rapport d'information fait au nom de la Commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la Nation, sur la situation économique de la Hongrie dans la perspective de son entrée dans la zone euro

-

Documents
40 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce rapport étudie la conjoncture politique et la situation économique de la Hongrie alors que l'entrée de ce pays dans la zone euro est prévue pour 2010. Il remarque que la France y est bien implantée et que les échanges commerciaux sont stabilisés. Il souligne que les performances économiques sont décevantes, les finances publiques en état de déficit important et juge que cette situation est la conséquence d'un attentisme, dont le Premier ministre, Ferenc Gyurcsany, reconduit au printemps 2006, est jugé responsable par l'opinion hongroise. Le rapporteur conclut sur le fait que la Hongrie, ayant voulu toucher trop tôt les dividendes de la libéralisation de son économie, doit faire face à un plan d'austérité d'autant plus sévère qu'il a été plus longtemps différé.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2006
Nombre de visites sur la page 7
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
N° 403
S É N A T
SESSION ORDINAIRE DE 2005-2006
Annexe au procès-verbal de la séance du 15 juin 2006
RAPPORT D’INFORMATION
FAIT
au nom de la commission des Finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la Nation (1) sur lasituation économiquede laHongriedans la perspective de sonentréedans lazone euro,
ParM. Philippe MARINI,
Sénateur.
( 1 ) C e t t e c o m m i s s i o n e s t c o m p o s é e d e : r t h u i s , A e a n JM .é s i d e n tp r  M ; e l o t , M a r c M . C l a u d e B M a s s i o n , D e n i s B a d r é , T h i e r r y F o u c a u d , A y me r i d e M o n t e s q u i o u , Y a n n G a i l l a r d , J e a n - P i e r r e M a s s e r e t , J o ë l B o u r d i n ,v i c e - p r é s i d e n t s h i l i p p e A . P me F d n o t , M K e l l e r , a b i e n n e M i c h e l M M . M ; o r  M Fe i g n e ,r a n ç o i s T r u c y ,r é t a i r e ss e c  ; M . P h i l i p p e M a r i n i ,r a p p o r t e u r g é n é r a l A e r t r a n d B n g e l s , A e r n a r d B M . u b a n , ; M J a c q u e s B a u d o t , M me M a r i e - F r a n c e B e a u f i l s , M M . R o g e r B e s s e , M a u r i c e B l i n , M me N i c o l e B r i c q , M M . A u g u s t e C a z a l e t , M i c h e l C h a r a s s e , Y v o n C o l l i n , P h i l i p p e D a l l i e r , S e r g e D a s s a u l t , J e a n - P i e r r e D e me r l i a t , E r i c D o l i g é , J e a n - C l a u d e F r é c o n , Y v e s F r é v i l l e , P a u l G i r o d , A d r i e n G o u t e y r o n , C l a u d e H a u t , J e a n - J a c q u e s J é g o u , R o g e r K a r o u t c h i , A l a i n L a mb e r t , G é r a r d L o n g u e t , R o l a n d d u L u a r t , F r a n ç o i s M a r c , M i c h e l M e r c i e r , G é r a r d M i q u e l , H e n r i d e R a i n c o u r t , M i c h e l S e r g e n t , H e n r i T o r r e , B e r n a r d V e r a .
U n i o n e u r o p é e n n e .
- 3 - 
S O M M A I R E
 
Pages
POSTFACE5. ..................................................................................................................................
I. LES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE.......................................................................................... 11
A. UNE CONJONCTURE POLITIQUE PARTICULIÈRE ............................................................. 11 1. Un lendemain d’élections générales : la reconduction de la majorité sortante....................... 11 2. L’Europe au coeur du débat politique..................................................................................... 12 a) L’entrée dans la zone euro initialement prévue pour 2010 .................................................. 12 b) L’enjeu des fonds structurels européens ............................................................................. 12
B. LE POIDS DU PASSÉ ........................................................................................................... .... 13 1. Les cicatrices de l’Histoire....................................................................1 3................................. a) Le traumatisme du Traité de Trianon .................................................................................. 13 b) Le soulèvement de 1956..................................................................................................... 13 c) Une transition démocratique en douceur ............................................................................. 13 2. Une économie à la peine après des débuts prometteurs........................................................... 14
II. LA FRANCE BIEN IMPLANTÉE DANS UNE ÉCONOMIE OUVERTE........................... 17
A. DES ÉCHANGES ÉQUILIBRÉS DÉSORMAIS STABILISÉS.................................................. 17
B. UNE ÉCONOMIE OUVERTE AUX CAPITAUX ÉTRANGERS ET NOTAMMENT FRANÇAIS................................................................................................................................ 17
C. L’APPRÉCIATION DES MILIEUX D’AFFAIRES FRANÇAIS................................................ 18
III. DES PERFORMANCES ÉCONOMIQUES RELATIVEMENT DÉCEVANTES............... 21
A. UN TAUX DE CROISSANCE HONORABLE, UNE INFLATION RAISONNABLE ............... 21
B. UN DÉSÉQUILIBRE EXTÉRIEUR QUI FAIT DOUTER DE L’ADÉQUATION DU TAUX DE CHANGE................................................................................................................. 22
C. UNE DÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE VIS-À-VIS DE LA RUSSIE ........................................ 22
IV. DES FINANCES PUBLIQUES INSOUTENABLES............................................................. 25
A. LE DÉRAPAGE DE 2002 LARGEMENT À L’ORIGINE DE DÉFICITS EXCESSIFS ............. 25
B. UN DÉFICIT PUBLIC POUR 2006 À GÉOMÉTRIE VARIABLE ............................................ 26
C. UNE FRAGILITÉ FINANCIÈRE STRUCTURELLE................................................................. 27 1. Les accès de faiblesse du Forint et la hausse des taux d’intérêt.............................................. 27 2. « L’épée de Damoclès » de la dette......................................................................................... 27
V. LE PRIX DE L’ATTENTISME............................................................................................... 29
A. LES RÉFORMES STRUCTURELLES, CONDITION D’ADHÉSION À L’EURO .................... 29
B. LA MANNE DES FONDS STRUCTURELS DE PEU D’EFFETS SUR LES FINANCES PUBLIQUES ...................................................................................................................... ....... 29
C. APRÈS LE TEMPS DES CIGALES, VOICI VENU CELUI DE LA RIGUEUR ........................ 30
- 4 -
CONCLUSION : DE LA DIFFICULTÉ DE « TENIR LA DISTANCE »................................. 33
EXAMEN EN COMMISSION....................................................................................................5..3 
ANNEXE : PROGRAMME DE LA MISSION A BUDAPEST (LES 5, 6 ET 7 JUIN 2006)..................................3 9.............................................................................................................