Table ronde : pas de classe sans enseignants

-

Documents
79 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Analyse des différentes causes de l'absentéisme des enseignants (santé, formation continue, voyage scolaire...) tant dans l'enseignement primaire que secondaire et des remèdes à apporter (médecine préventive, développement de la formation par tutorat...). Présentation d'une charte pour le bon fonctionnement du service public de l'enseignement.
La deuxième partie du rapport est constituée par les prises de position des organismes socioprofessionnels et des fédérations de parents d'élèves actifs au sein de la table ronde.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 février 1998
Nombre de visites sur la page 21
Langue Français
Signaler un problème
A-DUROIOCTNITN
LETTRE DE MISSION
x x
x
RAPPORT
B - ÉLÉMENTSSURLESABSENCES DES ENSEIGNANTS DEVANT LES ÉLÈVES
C - LASANTÉDES ENSEIGNANTS
D -LAFORMATION CONTINUE
E - AL'ÉCOLEPRIMAIRE
F - AUCOLLÈGEET AU LYCÉE  
G - CONCLUSION : UNE CHARTEPOUR LEBON FONCTIONNEMENTDUSERVICEPUBLIC
x x x
ANNEXE
LISTEDES MEMBRESDE LATABLE RONDE
x xx
PRISES DE POSITION DESSMEISANOGR SOCIOPROFESSIONNELSET DESIATISSOCAONS DEPARENTS D'ÉLÈVES
La documentation Française :  Table ronde : pas de classes sans enseignants
2
5
11
21
34
48
58
70
76
Monsieur le Recteur,
Notre Ecole asude mani–re spectaculaire,aucours de ces quinze derni–res ann—es, faire face undouble d—fi celui :dunombreetcelui de l'—l—vation du niveau des diplômes.
Lademande d'—ducationet forte, restede formationet exigela Nation aujourd'huidel'Ecole qu'elleplaceencoredavantageau coeurdeses pr—occupations l'enfantetson avenir.Laqualit—et la servicecontinuit— du fournis par l'Ecole doivent donc r—pondrecette attente.
L'Education dispose aujourd'hui des moyensen n'y aitpersonnels pour qu'il plus declasses sans annonc—, le avonsenseignant. Nous12septembre 1997,la cr—ation d'une Table Ronde, destin—e  d—gager les conditions permettant de r—pondrerapidementcetobjectif
Cette Table Ronde que vous pr—siderez, r—unira tous les acteurs int—ress—s, des Recteurset de f—d—rations syndicales d'Acad—mie, lesdes Inspecteurs l'enseignement, des parents d'—l–ves, des repr—sentants lyc—ens, ainsi que des m—decinsetdes personnalit—s qualifi—es.
Nous attendons de cette Table Ronde qu'elle contribue faire le point sur les diff—rentes questions relatives  la pr—sence des enseignantset leur remplacement, de proposer des solutions prenant en compte les statuts des personnels et les contraintes du m—tier d'enseignant, les attentes l—gitimes des —l–veset des familles et la qualit— qui doit caract—riser leservice public d'enseignement. Ces solutions devront prendre en compte le d—veloppement n—cessairedelaformation continuedespersonnels.
La documentation Française :  Table ronde : pas de classes sans enseignants
Nous vous serions reconnaissantsdebien vouloir r—unircette Table Ronde dans les meilleurs d—laiset de nous pr—senter r—guli–rement l'—tat d'avancemendte ses travaux.
Pour mener  bien cette mission vous b—n—ficierez duconcours des divers services du Minist–re de l'Education Nationale,de laRecherche et dela Technologie concern—s par leth–medecette Table Mme Marie-France Ronde. Moraux, Chef de Service, AdjointauDirecteur laDirection des Lyc—eset Coll–ges, vous assistera dansvotre tâche.
Nous vous adressons, Monsieur votre mission.
le
Recteur,
La documentation Française :  Table ronde : pas de classes sans enseignants
tous nos voeux de r—ussite dans
A - INTRODUCTION
La documentation Française :  Table ronde : pas de classes sans enseignants
L'EducationNationale a su, au cours de ces derni–res ann—es, r—pondrede façon efficace lademande sociale, —conomiqueetculturelle d'une—l—vation du niveaudeformation.Lenombre de bacheliers a doubl—. Les enseignements sup—rieurs ont —galement connu la croissance quel'on sait.
Cependant les parcours scolaires d—pendent encorefortement des cat—gories socioprofessionnelles des parents etdeleur niveau de formation. Tropdedisparit—s g—ographiques subsistentS.idepuis trois ans lacroissances'estenray—e,avec notamment une baissede laproportion de lag—n—ration conduite au baccalaur—atc,'estpeut-être parce que les objectifs —taient moins clairement d—sign—est quela tropr—signation avait souvent prislaplacede l'ambition.
N—anmoinslecontexte d—mographique scolaire a profond—ment chang— :85% scolaris—s desjeunes sont18ans, 60% lesont encore  20 ans, etl'—volutiondelad—mographieest telle que pourlepremier comme pourlesecond degr—lespr—visionsd'effectifsscolaires sont labaisse d'environ 50000 —l–ves par an pendant10ans. On pourrait ainsi pr—server letauxd'encadrementactuel toutendiminuant chaque ann—edeplus de 2000lenombred'enseignants.
Pour justifier du maintiendel'effortde laNation en faveur de l'Education,ilfaut d—finirdenouveaux objectifs, pr—ciserlesmesures permettant delesatteindre, —valueren chemin leur efficacit—.
Parmices objectifs, certains sont clairement d—sign—s :lalutte contrelesin—galit—squ'ilfaut reprendre,l'acc–s au diplôm—sdes jeunes premier emploiqu'ilfaut faciliter.
Mais apparaît aussila n—cessit— de fairen sorte quel'—coletout simplement fonctionne mieux.C'estdanscecadre quelaquestion pos—e  cette Table Ronde par M.leMinistre laet MmeMinistre d—l—gu—e prend toute sa place. Comment faut-ilfaire dernier du premier aupour assurer jourdel'ann—escolairela service public etpermanence dulacontinuit— p—dagogique auxquelles ont droitlesfamillesetles —l–ves ?
La documentation Française :  Table ronde : pas de classes sans enseignants
On aurait pu imaginer de traiter la question pos—e par les Ministres dans deux instances diff—rentes,l'unepour le premier degr—et l'autrepour le second degr—.Mêmesiaujourd'huiles m—thodesdegestion du premier et du second degr— sont diff—rentesi,ly a int—rêt croiser les r—flexions,  comparerles exp—riences, s'ensaisir pour proposer des solutions et pour contribuer, au-del, au d—cloisonnement entrelemonde de l'enseignementprimaire etcelui de l'enseignementsecondaire. Ces solutions doivent n—cessairement se d—cliner au niveau des enseignants, des —coles ou des —tablissements, des responsables acad—miques, comme  celui des services centraux. Tous doivent y prendre leur part. Riennese ferasiunchaînon est manquant.
Letemps de pr—sencedevant les —l–ves des enseignants, aulyc—e etaulyc—eprofessionnel, estaujourd'huiinf—rieurde 12%environ au temps th—orique, en raison des absences, pourl'essentieltout  fait "justifi—es", des enseignants (8  9%danslescoll–ges).Lepotentiel de remplacement disponible danslesacad—mies permetde 9,5%ramener  environ aulyc—eet 6%aucoll–ge la enseignementsproportion des non assur—s.
Ily a ainsi une demi-ann—e"perdue"surl'ensemble de la scolarit—danslesecond degr—.Onsaisit donc toutel'importancequ'ily a  proposerdesmesuresvisantr—duiredfeaçontr–ssignificativelenombre decours non effectu—s. Ceux-ci sontd'ailleursfortement concentr—s surle dernier trimestrede l'ann—escolairese d—roulent diversexamens.
Ils'agit—galementd'am—liorertr–s sensiblementledispositifde remplacement, afin que tout au long del'ann—e lesprofesseurs absents soient correctement remplac—s.
La proportiond'enseignements non effectu—s est plus faible l'—cole qu'aucoll–ge, maisplusfaibleau coll–ge que dansleslyc—es. Non pas quelesenseignants des lyc—essoient de sant—plus fragile que ceux des coll–ges, ou ceux des coll–gesque ceux des —coles, mais parce quela question delaformation continue,comme decelle des remplacements courteetde longue dur—e trait—e diff—remment  estl'—coleetdansle second degr—.Au lyc—e moindre mesure ausurtout, mais aussi dans une coll–ge,le cr—syst–me —ducatifleui-mêmedes probl–messans apporterles rem–despour les r—soudre. Chacun saitcequ'ilen estde lafermeture des —tablissements pour cause d'examens -etpas seulementla fermeturedes
La documentation Française :  Table ronde : pas de classes sans enseignants
classes dont les —l–ves mais aussi -ont en examencequ'ilen est des fabricationsetdes v—rifications des sujets, des corrections des copies, des commissionsd'harmonisation,des sorties ou des voyages, autantdetâches indispensables au bon d—roulement dela maisscolarit— des —l–ves qui perturbentl'organisationdes activit—sd'enseignement.
On sait aussi, danslesecond degr—, queles services acad—miques ne sont pas toujours en mesured'assurercorrectementetl'heureles remplacements n—cessaires, queles des—tablissements ont en mains leurs moyens limit—s ou une souplessed'utilisationinsuffisante pour trouver des solutions locales.Ler—emploidetouslesmaîtres auxiliaires a permis d'accroître lepotentiel de remplacement, maisiln'ya pas assez d'enseignantsdans certaines disciplines.
Nous devons r—examiner nos modesd'organisationcollectifs pour davantage pr—veniretavoir moins souvent  rem—dier.
Nous traiterons essentiellement danslasuitede cedocument de l'absencedes enseignants etdeleur remplacement.L'absent—ismeconstitue une absence non justifi—e parunmotif l—gal.Lagrande majorit— des absencesd'enseignants nerel–vepasdecette d—finition.Nousn'utiliserons donc qu'exceptionnellementce terme etseulement pour traiterdecas tr–s marginaux.
Ilnous faut pr—ciser analyser les difficult—s rencontr—es, les rôles de chacun des niveauxderesponsabilit—, contribuer  clarifielresfonctions des remplaçants, nous pencher surle non-titulaires,statut des personnels examiner les conditions de fonctionnementde laformation continue pour qu'entout —tatdecauseles dans leur m—tier deenseignants exerçent meilleuresconditions,queles—l–vessoienttoujourpsrisencharge,queles familles soient rassur—eset quele —l–vetemps desnsesoit pas perdu.
La Table Ronde a ouvertdenombreux chantiers. Certaines n—cessitent des approfondissements ult—rieurs significatifs :
- en mati–redeformation continue, nous nous sommes attach—s  pr—ciserlecadred'unnouveau d—veloppementdelaformation continue, mais nousn'avonstrait—ni de l'—valuation decette formation,nides —volutions quepermet ded'envisager l'int—grationla formation continue dans les missions des IUFM,nisurtout del'ampleur accorder  ces
La documentation Française :  Table ronde : pas de classes sans enseignants