//img.uscri.be/pth/c289e76c4c0244e95b9baf188f8c7cb9a27409e7
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Transports : Le Havre accroît encore davantage sa position dominante en matière de conteneurs

De
2 pages
En 2003, les deux principaux ports haut-normands enregistrent une nette amélioration : Le Havre continue sa progression en matière de conteneurs et Rouen affiche de très bons résultats, proches de ceux qu'il avait connus en 1999. Il en est de même pour le transport ferroviaire. Par contre, le bilan 2003 est plus mitigé pour le port de Dieppe qui, malgré sa progression, enregistre une baisse de son trafic de commerce et de son trafic "passagers". Les aéroports présentent, eux aussi, un bilan contrasté.
Voir plus Voir moins
TRANSPORTS
Le Havre accroît encore davantage sa position dominante en matière de conteneurs
Francis COUVOUT
En 2003, les deux principaux ports hautnormands enregistrent une nette amélioration : Le Havre continue sa progression en matière de conteneurs et Rouen affiche de très bons résultats, proches de ceux qu’il avait connus en 1999. Il en est de même pour le transport ferroviaire. Par contre, le bilan 2003 est plus mitigé pour le port de Dieppe qui, malgré sa progression, enregistre une baisse de son trafic de commerce et de son trafic «passagers». Les aéroports présentent, eux aussi, un bilan contrasté.
n 2003, le trafic du port du Havre E renoue avec la croissance de près de +6% après un léger tassement (2%) en 2002 et dépasse les 71,5 millions de tonnes (MT) (hors avitaillement), un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis plus de vingt ans, c’estàdire avant le choc pétrolier de 1979. Les sorties sont plus dynamiques que les entrées (+10% contre +4%), mais elles ne représentent toujours que le quart du trafic. La progression des vracs liquides et des marchandises diverses compen sent la baisse des vracs solides. Les im portations de pétrole brut repartent à la hausse (+9% après un recul de 11% en 2002) et représentent près de la moitié du trafic du port. Les produits pétroliers raffi nés reculent de 7% à 7,7 MT. Néanmoins, les exportations de produits pétroliers raffi nés sont en forte hausse (+22%) entraî nées par les essences de pétrole qui dépassent les 1,8 MT. Les évolutions des flux de charbon sont également contra riées : baisse des entrées destinées à l’ap
22n° 67  Juillet2004CAHIER D’AVAL
TRAFIC DU PORT AUTONOME DU HAVREdépasse les 3,5 MT, son (HORS AVITAILLEMENT) meilleur chiffre depuis 80 une vingtaine d’années. 70 TotalLes entrées sont légère 60 ment plus dynamiques 50 que les sorties. Les ton Entrées 40 nages les plus impor 30 t a n t ss o n tc e u xd e s 20 Sorties matériaux de construc 10 tion avec plus de 0,9 MT 0 devant les véhicules  1985 19871989 1991 19931995 19971999 2001 2003 objets manufacturés et Source : Port autonome du HavreUnité : million de tonnes les produits pétroliers. Enfin, le trafic passagers provisionnement des centrales thermiquesrecule de 9% à 860 000 passagers. Les et augmentation des réexpéditions versneuf dixièmes de ce trafic sont réalisés par l’Angleterre. Les marchandises diversesdes ferries entre le Havre et Portsmouth. maintiennent une progression soutenueL ep o r td eR o u e n ,a p r è sd e u x (+9%) et se situent un peu en dessous desannées de baisse en 2001 et 2002, 22 MT. Elles profitent à plein du dynaconnaît en 2003 une augmentation de misme des conteneurs (+13% et 19 MT)+12% et un tonnage de près de 22 MT qui permettent au Havre d’accroître sonqui le rapproche de son record de 1999. avance sur Marseille (+4% et 8 MT). Mais ilLes sorties sont nettement plus dynami reste un fossé à franchir pour rejoindre lesques que les entrées (+18% contre géants de la Mer du Nord, Rotterdam et+2%). Vracs liquides et vracs solides re Anvers, qui conservent beaucoup de dynapartent vigoureusement avec des haus misme en matière de marchandises conteses de +13% et +16%. Les exportations neurisées. C’est pour permettre d’accueillirde produits pétroliers raffinés progres les porteconteneurs géants et ne pas sesent de +30%, tandis que les gaz éner laisser marginaliser à long terme que legétiques liquéfiés reculent de 8%. Les projet Port 2000 a été entrepris. Il seraautres vracs liquides augmentent dans opérationnel dès le 2e semestre 2004 etleur ensemble de +17%, en particulier la devrait permettre de doubler le trafic contehausse des entrées d’engrais liquides neurisé d’ici 2007. Par ailleurs, le trafic fluc o m p e n s el ab a i s s ed e se n t r é e s vial est en augmentation de +16% etd’acides. La progression des vracs soli des est due à la reprise TRAFIC MARITIME DU PORT DE ROUENdes exportations de cé 25réales qui passent de 4,8 MT à 6,5 MT assez Total loin toutefois des 8,9 20 MT de 1999. Les autres 15 vracs solides sont glo Sorties balement en baisse de 10  1 5 % ,i m p u t a b l ee n Entréespartie au recul des im 5 portations de charbon 1985 19871989 1991 19931995 19971999 2001 2003 et aux exportations de Source : Port autonome de RouenUnité : million de tonnes p r o t é a g i n e u xe td e