Une meilleure répartition des effectifs de la police et de la gendarmerie pour une meilleure sécurité publique : rapport au Premier ministre
95 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Une meilleure répartition des effectifs de la police et de la gendarmerie pour une meilleure sécurité publique : rapport au Premier ministre

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
95 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce rapport étudie plusieurs questions concernant la sécurité publique assurée par la gendarmerie et la police nationale :
- répartition des tâches entre la police et la gendarmerie,
- répartition géographique des moyens de la police et de la gendarmerie,
- modes d'organisation des deux services,
- emploi des jeunes dans ces services,
- relations entre la justice et les administrations chargées de la sécurité publique,
- partenariat local et départemental en matière de sécurité publique.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 avril 1998
Nombre de lectures 49
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français

Exrait

Roland CARRAZ Jean Jacques HYEST
Ancien ministre Sénateur de Seine et Marne
Député de Côte d’Or
RAPPORT AU PREMIER MINISTRE
sur
Une meilleure répartition des effectifs
de la police et de la gendarmerie
pour une meilleure
sécurité publique
Avril 19982
Lettres de mission7
Secrétaire et Rapporteur Général
de la mission
Pierre ANTONMATTEI
Inspecteur Général de l’Administration
de l’Education Nationale8
SOMMAIRE
Liste des personnalités entendues par la mission
INTRODUCTION
I LA REPARTITION DES MOYENS HUMAINS EN MATIERE DE SECURITE
PUBLIQUE EST INADAPTEE AUX REALITES DE LA DELINQUANCE ET DE LA
SOCIETE
I.I. QUELQUES PRECISIONS STATISTIQUES
I.II. EXAMEN DES STATISTIQUES DEPARTEMENTALES, POLICE ET GENDARMERIE
CONFONDUES
II LA POLICE EST GLOBALEMENT PLUS CHARGEE QUE LA GENDARMERIE
BIEN QUE LA SITUATION EVOLUE SUR LE LONG TERME
III LA REPARTITION DU TERRITOIRE ENTRE ZONES DE POLICE ET ZONES
DE GENDARMERIE DOIT ETRE CORRIGEE
III.I. LA CARTE ACTUELLE EST INADAPTEE
III.II. L’ADAPTATION DU ZONAGE ENTRE POLICE ET GENDARMERIE DOIT ETRE MENEE A
LA FOIS AVEC RIGUEUR MAIS AUSSI EN CONCERTATION AVEC LES PERSONNELS
IV L’EXEMPLE DES INVESTIGATIONS DE LA MISSION DANS SIX ZONES
GEOGRAPHIQUES DIFFERENTES
V LE REDEPLOIEMENT, DEJA ENTAME, DE LA GENDARMERIE EN
DIRECTION DES ZONES PERI-URBAINES DOIT ETRE CONDUIT DE MANIERE
PLUS VOLONTARISTE
V.I. LA GENDARMERIE A COMMENCE A REDEPLOYER SES MOYENS
V.II. LE PROCESSUS DOIT ETRE MENE DE MANIERE PLUS VOLONTARISTE
VI LA REPARTITION FONCTIONNELLE ET GEOGRAPHIQUE DES EFFECTIFS
DE POLICE DOIT ETRE RATIONALISEE
VI.I. LA REPARTITION FONCTIONNELLE AU SEIN DE LA POLICE
VI.II. LA REPARTITION GEOGRAPHIQUE DES EFFECTIFS DE SECURITE PUBLIQUE9
VII LA POLICE DOIT EGALEMENT FAIRE EVOLUER SES METHODES POUR
DONNER VRAIMENT LA PRIORITE A LA POLICE DE PROXIMITE
VII.I. LE DEROULEMENT DES CARRIERES
VII.II. LE LOGEMENT DES POLICIERS
VII.III. LES METHODES DE TRAVAIL
VII.IV. LES REMUNERATIONS ANNEXES
VII.IV.I. Les heures supplémentaires
VII.IV.II. Les primes
VII.V. LES MOYENS
VII.VI. LA GESTION DES ADJOINTS DE SECURITE PREFIGURE HEUREUSEMENT
L’AMELIORATION DE LA GESTION DES POLICIERS
VIII LES VILLES OU STATIONS TOURISTIQUES NECESSITENT DES
SOLUTIONS PARTICULIERES
IX IL CONVIENT DE CONDUIRE LES ADAPTATIONS NECESSAIRES DANS LA
PLUS GRANDE TRANSPARENCE A L’EGARD DES ELUS ET DE LA
POPULATION
X DANS LES ZONES FRONTALIERES, LES ZONES DE HAUTE MONTAGNE ET
LES AEROPORTS, LA REPARTITION DES COMPETENCES ENTRE POLICE ET
GENDARMERIE DOIT ETRE RATIONALISEE
XI DE FACON GENERALE, LA COORDINATION ET LA COOPERATION ENTRE
LA POLICE ET LA GENDARMERIE DOIVENT ETRE AMELIOREES
XII LES RAPPORTS ENTRE LES ADMINISTRATIONS CHARGEES DE LA
SECURITE ET CELLE DE LA JUSTICE DOIVENT EVOLUER DANS LE SENS DE
L’INTERET GENERAL
XII.I. LES TÂCHES DE CARACTERE ADMINISTRATIF OU PARAJUDICIAIRE PESENT TROP
LOURDEMENT SUR LE FONCTIONNEMENT DE LA POLICE ET DE LA GENDARMERIE
XII.II. LA NECESSAIRE AMELIORATION DE LA POLITIQUE PENALE ET DE LA POLITIQUE
DE PREVENTION
XIII LE PARTENARIAT EN MATIERE DE SECURITE DOIT FAIRE UN SAUT
QUALITATIF
CONCLUSION
Les trois grands axes des 65 propositions de la mission10
Récapitulation des propositions faites par la mission
Sigles11
LISTE DES PERSONNALITES ENTENDUES PAR LA MISSION
Ministère de l’Intérieur :
M. MELCHIOR Directeur de l'Institut des Hautes Etudes sur la Sécurité Intérieure
M. GUEANT Directeur Général de la Police Nationale puis Préfet de la région
Franche Comté
M. GAUDIN Directeur de l'Administration de la Police Nationale
M. GRAVET Directeur Central de la Police Judiciaire
M. MASSONI Préfet de Police de Paris
M. SANSON Directeur de la Sécurité Publique
M. OTTAVI Directeur Central du Contrôle de l'Immigration et de la Lutte contre
l'Emploi des Clandestins
M. GUILLOT Directeur des Transmissions et de l’Informatique
M. CULTIAUX Directeur Général de la Police Nationale
Ministère de la Défense :
M. PREVOST Directeur Général de la Gendarmerie Nationale
M. GILLOT Général, Chef du service des opérations et de l'emploi à la
Direction Générale de la Gendarmerie Nationale
M. LORANT Général, Chef du service des ressources humaines à la Direction
Générale de la Gendarmerie Nationale
M. CAPDEPONT Général de corps d'armée, Major Général auprès du Directeur
Général de la Gendarmerie Nationale
M. BERNARD Général, sous directeur de la télécommunication et de
l’informatique à la Direction Générale de la Gendarmerie
Nationale12
Ministère de la Justice :
M. AZIBERT Directeur de l'Administration Pénitentiaire au Ministère de la
Justice
La mission a par ailleurs entendu, et tient à les en remercier, les responsables des
organisations syndicales ou associations de retraités suivantes:
Syndicats des foncti onnaires de police :
Syndicat des commissaires de police et hauts fonctionnaires de la police nationale : M.
VENTRE
Syndicat ALLIANCE : MM. BOYER et GARNIER
Syndicat Général de la Police : M. MANDES, M. MAURIN
Union Nationale des Syndicats Autonomes de la police : MM. MASANET et
CECCARELLI
Syndicat National des Officiers de Police : MM. ILLAR P D et HOULIERE
Syndicat CGT : MM. MARTINI et PAPAZIAN
Syndicat FO : MM. THURIES, PENIN, HAZDAI, MACRON, MARTIN
Syndicat SYNERGIE officiers : M. MICHAU
Le représentant du syndicat CFDT ne s’est pas présenté au rendez vous fixé par la mission à
son organisation.
Associations représentant les gendarmes et anciens gendarmes :
Fédération Nationale des Retraités de la Gendarmerie : MM. POLET, METHAIS et
BATAILLE
"Le Trèfle", société d’entraide des élèves et anciens élèves de l’école des officiers de la
Gendarmerie Nationale : Général CHARLOT
Union Nationale du Personnel en Retraite de la Gendarmerie : MM. FABE et REVISE13
Associations d’élus locaux :
- Association des petites villes de France : M. NUNZI Député Maire de Moissac, M.
MILLEREAU Maire de Beaumont sur Oise et M. ROBERT.
Association des maires des villes et banlieues de France : M. BOURGUIGNON Député
Maire de Sotteville les Rouen, M. AUDOUBERT Maire de Vitry sur Seine, M. FLOCH
Député Maire de Rezé, M. GAUTIER Conseiller général Maire de Saint Herblain, M.
LAURENT Maire du Kremlin Bicêtre, M. NAVARRO et Mme FELTIN.
Association des maires des villes moyennes : M. GARRIGUE Maire de Bergerac.
Association nationale des maires des stations classées et des communes touristiques :
M. BOROTRA Maire de Biarritz, Mme LEDUC.
L’Association des Présidents de Conseils Généraux, avec laquelle il n’a pas été possible
d’organiser un rendez vous, a été consultée par écrit, mais n’a pas apporté de réponse
avant la rédaction finale du présent rapport.
L’Association des maires de France et l’Association des grandes villes n’ont pas été en
mesure de proposer un rendez vous à la mission.
Autres :
Association des membres du corps préfectoral : M. Jean Pierre LACROIX Préfet du Val
d’Oise, M. François LEBLOND Préfet de la région Auvergne, Préfet du Puy de Dôme et
M. Jean Yves LATOURNERIE, directeur du cabinet du Préfet de la Haute Garonne.
La mission tient ensuite à remercier les fonctionnaires dont les noms suivent, qui l’ont
assisté avec diligence et compétence dans son travail, au cours de réunions régulières d’un
groupe de coordination.
M. BORNE Contrôleur général à l'Inspection Générale de la Police
Nationale
M. CAILLOU Commissaire divisionnaire fonctionnel à l'Inspection Générale
de la Police Nationale
M. COLIN Lieutenant colonel, chef du bureau organisation à la Direction
Générale de la Gendarmerie Nationale
M. FRIZON Colonel, adjoint au sous directeur de l'emploi au Ministère de
la Défense14
M. LAHEURTE Sous directeur des liaisons extérieures et des méthodes à la
Direction Centrale de la Sécurité Publique au ministère de
l’Intérieur
M. LUNET Lieutenant colonel, chargé de mission au cabinet du directeur
général à la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale
M. NOUAILLE DE Inspecteur Général de l'Administration au ministère de
GORCE l'Intérieur
M. PEUZIAT Commissaire divisionnaire à l'Inspection Générale de la Police
Nationale
M. RIVAYRAND Commissaire principal, chef du bureau organisation à la
Direction Centrale de la Sécurité Publique
Ainsi que Mlle MERCIER, adjoint administratif de la police nationale, qui a assuré la
frappe du présent rapport.
Enfin, la mission tient à remercier également les

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents