Zone d

Zone d'emploi de Bernay - L'emploi en difficulté

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Dans la zone d'emploi de Bernay, 19 300 personnes occupent un emploi au 1er janvier 1998. Ses fortes pertes d'emploi depuis le début de la décennie, notamment dans la construction, font de Bernay l'une des zones les plus touchées par le chômage.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 30 décembre 2012
Nombre de lectures 24
Langue Français
Signaler un abus

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi de Bernay
L’emploi en difficulté
57
ans la zone d’emploi de Bernay, pharmaceutique (1 000 salariés) et despeu qualifiés ou à durée limitée qui
D19 300 personnes occupent un services non marchands. accentuent les situations précaires.
emploi au 1er janvier 1998. Ses fortes La création d’entreprise s’est raf-
pertes d’emploi depuis le début de la fermie en 1998, principalement grâce
décennie, notamment dans la cons aux services. Avec plus de 220 entre-Le taux de chômage
truction, font de Bernay l’une des zo le plus élevé de l’Eure prises créées, la zone de Bernay re-
nes les plus touchées par le chômage. présente 4,3% des créations en Haute
L’emploi total a encore chuté de 3,5% La zone de Bernay souffre du dé Normandie. Son taux de création
au cours de ces quatre dernières an clin des activités traditionnelles. Elle (11,3%) est l’un des plus élevés de la
nées. Aucun secteur n’est épargné ; affiche le plus fort taux de chômage région
même le tertiaire subit une baisse de de l’Eure (14,1%). Néanmoins, le mar
ses effectifs. L’économie locale repose ché du travail reste fluide. Les jeunes
sur l’agriculture (près d’un emploi surentrent tôt en activité, les femmes
Éric DÉON10) et l’industrie (près du tiers des em-participent à l’emploi plus souvent
plois). Les principales mannes de qu’en moyenne ré-
main d’oeuvre proviennent de l’in gionale. Mais ce sont
dustrie chimique (1 100 salariés) et surtout des emplois
ÉVÉNEMENTS 1998
DANS LA ZONE D’EMPLOI DE BERNAY
FÉBOR : UN REPRENEUR À BERNAY
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTAL En 1997, l’usine Fébor à Bernay est mise en redressement judiciaire
PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE BERNAY par le Tribunal de commerce et 85 salariés sont licenciés. Le 30 juin
1998, ce même tribunal prononce la liquidation judiciaire de l’en Évolution 1990/1998 Évolution 1995/1998
1998 Zone de Haute- Zone de Haute- treprise avec poursuite de l’activité pendant deux mois. Alors que
Bernay Normandie Bernay Normandie
l’on croyait tout perdu, Fébor trouve in extrémis un repreneur. Il
EMPLOI SALARIÉ s’agit de la Fabrication Chimique de l’Ardèche, un groupe spécia
Agriculture 315 21,8 17,1 3,3 7,3 lisé dans les aérosols et produits ménagers, qui emploie près de
Industrie 5 987 11,4 12,4 0,6 3,9 600 salariés à travers la France et dégage un chiffre d’affaires de
Construction 989 16,5 9,2 11,5 8,3
320 millions de francs.Commerce 1 375 7,7 1,7 0,9 0,0
Services 7 147 1,6 13,0 6,0 4,2
CEISA : PERENNISER L’ENTREPRISEEnsemble 15 813 6,2 1,8 -3,8 0,7
En septembre 1998, la société bernayenne Ceisa, spécialisée dans la
fabrication de films plastiques d’emballage, annonce un plan social
EMPLOI TOTAL
et 70 licenciements sur un total de 203 employés. À ces licencie Agriculture 1 854 24,7 26,2 6,5 8,3
ments s’ajoutent 46 mutations internes dans le groupe Perrier-Industrie 6 253 11,8 12,6 0,5 3,9
Construction 1 324 18,3 10,8 9,0 7,4 Vittel, propriétaire de l’établissement depuis cinq ans. La direction
Commerce 1 886 9,0 4,0 1,5 1,0 a pour objectif d’assurer la pérennité de la société en redevenant
Services 7 954 2,2 12,2 4,6 4,1 rentable en 2000 dans un marché fortement concurrentiel. La socié
Ensemble 19 271 8,3 0,1 3,5 0,2 té part ainsi à la conquête de nouveaux marchés en concentrant ses
Unités : nombre, % Source : INSEE Estimations d’emploi au 1er janvier 1998efforts d’investissements dans de nouveaux produits : le film
haute clarté et le film à ouverture facile.
COMPIN DÉLOCALISELE MARCHÉ DU TRAVAIL DANS LA ZONE D’EMPLOI DE BERNAY
En mars 1998, la direction du groupe Balloffet, auquel appartient
Évolution en 1 an Évolution 1995/1998
Décembre l’usine brionnaise Compin, décide de délocaliser 75% de l’activité.
Zone de Haute- Zone de Haute-1998
Bernay Normandie Bernay Normandie 150 des 200 salariés iront travailler à Évreux dans la zone indus
Catégories 1 (brut) 3 588 5,8 5,7 6,7 8,6 trielle n°1 à Nétreville. Les 50 salariés restants seront maintenusries 6 (brut) 687 5,6 1,9 112,0 104,4 dans l’usine de Brionne qui deviendra un centre modernisé regrou
Catégories 1+6 (brut) 4 275 5,8 4,4 2,6 1,4
pant les ateliers de garniture, de couture et de mécano soudure. Le
Nombre de demandeurs nouveau site, d’une superficie de 13 000 m2, représente un inves
d’emploi catégories 1+6
tissement de 5 millions de francs alors que 15 millions auraient été
(CVS) 4 181 5,7 4,4 2,9 1,8
nécessaires pour une nouvelle usine.
Taux de chômage 14,1 -1,5 -1,1 -0,2 -0,4
Unités : nombre, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploi Rubrique réalisée à partir d’articles parus dans la presse régionale en 1998.
et de la formation professionnelle
AVAL 85 2e TRIMESTRE 1999