//img.uscri.be/pth/9e8676bb7d82099e5dbd0ff0b94e99e56b8bdba1
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Zone d'emploi de Lillebonne - Des pertes d'emploi importantes dans l'industrie

De
1 page

Au 1er janvier 1998, 22 113 personnes occupent un emploi dans la zone d'emploi de Lillebonne.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Signaler un abus

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi de Lillebonne
Des pertes d’emploi
importantes dans l’industrie
u 1er janvier 1998, 22 113 person minée par le secteur industriel et plus0,7 point au taux régional Il a dimi-Anes occupent un emploi dans la particulièrement par la pétrochimie nué d’un point (en glissement annuel)48
zone d’emploi de Lillebonne. La zone qui emploie près de 2 400 personnes. en 1998. La part des jeunes deman-
a perdu 5% de ses effectifs depuis La production de carburant occupe deurs d’emploi a progressé par rap-
1990, notamment dans le secteur se également une place importante dans port à 1997 pour atteindre 28,8 %, soit
condaire. L’industrie compte 1 500 la zone avec plus de 1 000 salariés. un écart de 5,1% avec l’ensemble ré-
emplois en moins, dont 945 depuis L’activité de transport, liée aux deux gional. De même, la zone compte un
1995. Le commerce pour sa part est pôles industriels, est bien représen peu plus de femmes au chômage
parvenu à maintenir ses effectifs tée avec 1 000 salariés également. (53,3% contre 49,6% au niveau régio
(+0,5%) alors qu’ils chutaient dans la Dans le tertiaire, l’activité de conseil et nal).
région ( 4%) sur la même période. Les assistance s’est bien développée, prin 139 entreprises ont vu le jour dans
services, enfin, se sont moins dévelop cipalement dans la région d’Yvetot ; la zone de Lillebonne en 1998, soit
pés qu’en Haute Normandie avec un elle regroupe 2 800 salariés. deux fois plus que durant l’année
taux de croissance de l’emploi total in- 1997. Le taux de création (9,3%) est
férieur de 3,3 points. L’emploi non sa inférieur d’un point à celui de la ré-
larié a diminué comme dans le reste gion. Le tertiaire reste le secteur leUn marché du travail
de la région de 15%. La baisse de l’emdéfavorable aux jeunes- plus créateur : trois entreprises nou-
ploi total est plutôt imputable à la dé- velles sur quatre y exercent leur acti-
gradation de l’emploi salarié. Le taux de chômage dans la zone vité
L’activité de la zone est fortement do de Lillebonne (12,8%) est inférieur de Christian CAMESELLA
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTALÉVÉNEMENTS 1998
PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNEDANS LA ZONE D’EMPLOI
Évolution 1990/1998 Évolution 1995/1998DE LILLEBONNE
1998
Zone de Haute- Zone de Haute-
Lillebonne Normandie Lillebonne Normandie
REVIMA : UN CONFLIT POSITIF
EMPLOI SALARIÉ
Au mois de mars 1998, les salariés de la Revima ,
Agriculture 187 14,6 17,1 9,4 7,3
filiale à 100% de la Sogerma Aérospatiale se sont Industrie 6 243 19,4 12,4 13,0 3,9
Constructionmis en grève illimitée. Leur revendication porte 1 619 11,4 9,2 5,5 8,3
Commerce 1 799 5,0 1,7 0,8 0,0sur l’alignement de leurs salaires sur ceux de la
Services 10 192 9,2 13,0 2,4 4,2
maison mère. En effet, selon les syndicats, à mé
Ensemble 20 040 3,8 1,8 -3,8 0,7
tier identique, un ouvrier travaillant à la Revima
gagne 1 700 F de moins par mois que son collègue
EMPLOI TOTAL
travaillant à la maison mère. Après une semaine
Agriculture 870 25,3 26,2 7,6 8,3
de conflit, les salariés obtiennent une augmenta
Industrie 6 420 19,3 12,6 12,8 3,9
tion de 750 F dont 450 F sur leur bulletin de sa Construction 1 810 11,8 10,8 4,7 7,4
Commerce 2 188 0,5 4,0 1,8 1,0laire mensuel. Cette grève intervient au moment
Services 10 825 8,9 12,2 2,4 4,1
où la firme de Caudebec en Caux vient de livrer
Ensemble 22 113 5,0 0,1 3,9 0,2le premier train d’atterrissage révisé de MD 11,
Unités : nombre, % Source : INSEE Estimations d’emploi au 1er janvier 1998honorant ainsi un contrat passé en 1997 avec
l’américain Mc Donnel Douglas.
EXXON INVESTIT À PORT JÉROME LE MARCHÉ DU TRAVAIL DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LILLEBONNE
Afin de développer leurs activités et d’augmenter Évolution en 1 an Évolution 1995/1998
Décembre
leurs capacités de production, les dirigeants du Zone de Haute- Zone de Haute-1998
Lillebonne Normandie Lillebonne Normandie
groupe Exxon Chemical pourraient investir 5 à 6
Catégories 1 (brut) 3 027 4,7 5,7 0,2 8,6
milliards de francs sur la zone industrielle deries 6 (brut) 753 5,2 1,9 120,2 104,4
Port Jérôme. Cet investissement pourrait générer Catégories 1+6 (brut) 3 780 4,8 4,4 12,4 1,4
entre 3 000 et 4 000 emplois pendant la construc Nombre de demandeurs
d’emploi catégories tion et, à terme, entre 150 et 300 emplois perma
1+6 (CVS) 3 692 4,7 4,4 13,3 1,8nents.
Taux de chômage 12,8 -1,0 -1,1 -1,5 -0,4
Rubrique réalisée à partir d’articles parus dans la presse ré-
Unités : nombre, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploi
gionale en 1998.
et de la formation professionnelle
AVAL 85 2e TRIMESTRE 1999