Zones urbaines sensibles : une population plus fragilisée
2 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Zones urbaines sensibles : une population plus fragilisée

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
2 pages
Français

Description

La population des ZUS est plutôt jeune, avec de faibles revenus et bénéficiant proportionnellement de plus d'allocations.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 7
Langue Français

Exrait

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 243. Décembre 2006
Zones urbaines sensibles :
une population plus fragilisée
N 1999, LES VINGT NEUF ZUS (Zones Urbaines moins stables et le chômage plus présent. Ainsi,La population des ZUS
Sensibles) des Pays de la Loire comptaient le pourcentage de salariés en CDD, intérim,est plutôt jeune, avec E 160 432 habitants, rassemblant ainsi emplois aidés et stagiaires s’élevait à 23,8 % dansde faibles revenus et
12,3 % de la population des unités urbaines ayant les ZUS (contre 15,5 % dans les unités urbaines).bénéficiant
une ZUS et 5 % de la population régionale. Enproportionnellement Le taux de chômage des ZUS est deux fois
France, elles représentent 7,6 % de la population
de plus d’allocations. plus élevé que celui des unités urbaines. À fin 2004,
nationale. Avec près d’une personne sur trois de
il est toujours plus fort, 19 % des demandeurs
moins de 20 ans, leur population est plus jeune
d’emploi des unités urbaines résidaient dans une
que celle des unités urbaines (une sur quatre).
ZUS, alors que ces quartiers ne regroupent que
Près d’un tiers des actifs des quartiers avaient 12 % de la population.
un emploi (contre un quart dans l’ensemble des
unités urbaines), mais les emplois occupés sontJacqueline HAMARD
La moitié de la population des ZUS touche moins de 10 000 euros par an
Sources : Insee - Recensement de population
Zones Urbaines sensibles Unités urbaines ayant des ZUS Pays de la Loire
de 1999 ; fichier ANPE 2004 ; fichier CAF
Population totale 1999 1 60 432 1 301 389 3 222 7842004 ; revenus fiscaux des ménages 2002
Évolution 1999/1990 - 6,5 % 6,3 % 5,4 %
* comprend l’ensemble de l’unité urbaine Part des moins de 20 ans 1999 29,7 % 24,7 % 25,4 %
d’Alençon (y compris la partie non ligérienne)
Part des 60 ans ou plus 1999 15,5 % 19,6 % 21,8%
Taux de chômage total 1999 26,9 % 13,9 % 11,1 %
Taux de chômage des 15-24 ans 1999 39,4 % 26,1 %2%
DEFM catégorie 1 2004 11 413 6 0 380* 116 190
Évolution 2004/2003 - 2,6 % - 1,6 % - 1,4 %
INSEE Pays de la Loire
Part des moins de 25 ans 23,9 % 23,3 % 23,6 %105 rue des Français Libres
BP 67401 Part des 50 ans ou plus 10,0 % 11,2 % 12,0%
44274 Nantes cedex 2
Allocataires CAF 2004 39 955 2 52 421 5 55 331Tél . : 02 40 41 75 75
Fax. : 02 40 41 79 39 Part des allocataires CAF
www.insee.fr
recevant les minimas sociaux 2004 31,5 % 17,4 % 14,8 %
Directeur de la publication : Pierre MULLER Part des allocataires CAF
Rédacteur en chef : Xavier PÉTILLON recevant le RMI 2004 19,5 % 9,9 % 7,3 %
Contact presse : Andrée RICOLLEAU
Part des allocataires CAFTél. : 02 40 41 77 83
Mise en page : Annick HARNOIS ayant des bas revenus 2004 45,0 % 27,8 % 23,4 %
Revenus fiscaux médian 2002
© INSEE-2006 par unité de consommation 9 692 € 15 677 € 1 4 499 € La répartition des demandeurs d’emploi de En 2002, les habitants des ZUS déclaraient
catégorie 1 par âge ou par sexe est proche dans des revenus nettement inférieurs à ceux des
les deux niveaux géographiques. Par contre, ils sont personnes résidant dans les unités urbaines. La
moins diplômés dans les ZUS, 71 % ont un niveau moitié de la population des quartiers avait un
de formation inférieur ou égal au BEPC contre 53 % revenu fiscal par unité de consommation inférieur
dans les unités urbaines. Ils sont également moins à 9 700 € par an soit les deux tiers des revenus
qualifiés : 8,5 % d’entre eux sont techniciens, de l’unité urbaine. Ces habitants perçoivent aussi
agents de maîtrise ou cadres contre 22 % dans plus fréquemment des minima sociaux (trois
les unités urbaines. allocataires sur dix en 2004 contre deux sur dix
dans l’unité urbaine).■
Les Zones Urbaines Sensibles dans les Pays de la Loire
Les Pommeraies
COULAINES
Les Fourches Bellevue
L'Épine
LAVAL Les SablonsZ.U.P.
Saint Nicolas Chaoué,Quartier Nord
Ronceray,Perrières
GlonnièresQuartier Est
ALLONNES LE MANSLes Dervallières
SAINT-
Malakoff
HERBLAIN MayenneNANTES
Bellevue
Château Mahaudières Verneau,
REZÉ Capucins
Monplaisir
BelleSarthe
Beille ANGERS
TRÉLAZÉLoire-
Les Plaines
Atlantique
Maine-et-Loire
La Croix Verte
SAUMUR
Le Chemin Vert
TRIGNAC
Vendée
CertéQuartier Nord
Méan,
(Petit Caporal) Bretagne,
Penhouët Contour départementalCHOLETBostangisSAINT-NAZAIRE
Favreau
Contour communal
Quartier Ouest :
BonnevayGirardières,Avalix, La Boulletterie, Zones Urbaines SensiblesLes Pyramides, TurbaudièresTréballe, La Chesnaie
Les Forges
© IGN - Insee 2006
Source : Insee - recensement de la population 1999LA ROCHE-
SUR-YON
Définitions :
Zone Urbaine Sensible (ZUS) : les ZUS sont des territoires infraurbains définis par les pouvoirs publics pour être les cibles prioritaires de la politique de la ville,
en fonction des considérations locales liées aux difficultés que connaissent ces territoires.
Revenu fiscal : le revenu fiscal correspond à la somme des ressources déclarées au fisc chaque année par les contribuables, avant abattement. Il comprend les revenus
salariaux, les revenus des professions non salariées, les retraites, rentes viagères, pensions d’invalidité, pensions alimentaires (déduction faite des pensions versées)
et les autres revenus (essentiellement des revenus du patrimoine).
Unité de consommation (UC) : le premier adulte du ménage fiscal compte pour une unité de consommation
- les autres personnes de 14 ans ou plus comptent chacune pour 0,5
- les enfants de moins de 14 ans comptent chacun pour 0,3
Le revenu fiscal exprimé par UC présente l’avantage de prendre en compte les diverses compositions des ménages et donc les économies d’échelle liées à la vie
courante.
Demande d’emploi en fin de mois (DEFM) catégorie 1 : personnes sans emploi, immédiatement disponibles, à la recherche d’un emploi à durée indéterminée
à temps plein.
Allocataires CAF à bas revenus : un allocataire est dit « à bas revenus » s’il est en dessous du seuil de bas revenus. Ce seuil correspond à la demi-médiane des revenus
disponibles avant impôts.
Taux de chômage : correspond au pourcentage de chômeurs dans la population active totale (population active ayant un emploi, les chômeurs et les militaires
du contingents). Il s’agit du taux de chômage au sens du recensement.