//img.uscri.be/pth/4e7b852aa70c92043197736e25008ea75c5e1df3
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
Lire

Connaissance des aéronefs 2001 CAEA - Certificat d'Aptitude à l'Enseign-t Aéronautique

5 pages
Examen du Supérieur CAEA - Certificat d'Aptitude à l'Enseign-t Aéronautique. Sujet de Connaissance des aéronefs 2001. Retrouvez le corrigé Connaissance des aéronefs 2001 sur Bankexam.fr.
Voir plus Voir moins
C.A.E.A. 2001
Connaissance de l’avion
page 1/5
CONNAISSANCE DES AERONEFS
Seul matériel autorisé : une calculette non programmable et non graphique.
CELLULE (structures) AERODYNES ET AEROSTATS
1) Les radômes abritant les radars (de météo et de navigation) des
a
é
r
o
n
e
f
s
s
o
n
t
d
e
p
r
é
f
é
r
e
n
c
e
:
a) en alliage de titane
b
) en alliage d'aluminium
c
) en matériau composite carbone/aluminium
d
) en matériau composite Kevlar/époxy
2
)
L
o
r
s
q
u
'
u
n
a
v
i
o
n
e
s
t
é
q
u
i
p
é
d
'
u
n
r
é
s
e
r
v
o
i
r
c
e
n
t
r
a
l
(
d
a
n
s
l
e
fuselage) et de réservoirs de voilure il est avantageux, pour limiter
les efForts de flexion de la
v
o
i
l
u
r
e
e
n
v
o
l
,
d
e
c
o
n
s
o
m
m
e
r
e
n
p
r
e
m
i
e
r
:
a) le carburant contenu dans les réservoirs de voilure les plus a
l'extérieur
b
) le carburant contenu dans les réservoirs situés à l'emplanture
de la voilure
c
) le carburant contenu dans le réservoir central
d
) les efforts en vol sont indépendants de la position des réservoirs
et ne dépendent que des conditions de vol
3
)
L
e
m
a
n
c
h
e
c
y
c
l
i
q
u
e
s
u
r
u
n
h
é
l
i
c
o
p
t
è
r
e
p
e
r
m
e
t
:
a) le déplacement dans le plan vertical
b
) le déplacement dans le plan horizontal
a)
c
)de compenser le couple de renversement dû au rotor principal
c
) aucune des réponses n'est exacte
4)
D
a
n
s la construction d'un fuselage semi-monocoque, les couples
s
o
n
t
p
r
é
v
u
s
p
o
u
r
e
n
c
a
i
s
s
e
r
l
e
s
e
f
f
o
r
t
s
d
e
:
a) torsion
b) flambage
c
)
f
lexion et de torsion
d) flexion
CELLULE (structures) FUSEES
5) On appelle "retreint" d'une fusée :
a) le raccord entre deux éléments de sections différentes du corps
de fusée, le diamètre le plus grand étant du
c
o
t
é
d
e
l
a
"
c
o
i
f
f
e
"
.
b
) le raccord entre deux éléments de section différentes du corps
C.A.E.A. 2001
Connaissance de l’avion
page 2/5
de fusée, le diamètre
l
e
p
lus grand étant du cot
é propulseur
c
) la jupe ou cône d'éjection des gaz du propulseur
d
) la partie étranglée (diamètre plus petit sur portion) du corps
d'une fusée.
6) la flèche
d
'
u
n
e fusée est :
a) l'angle du cône de la tête ou pointe de la fusée
b
) la flexion maximale que peut supporter le corps d'une fusée
sans qu'elle subisse de déformation permanente de sa
structure.
c
) la flexion de la fusée suspendue par son centre de gravité
d
) la flexion de la fusée due à la propulsion dissymétrique lors d'un
changement de trajectoire.
SERVITUDES ET CIRCUITS
7)
A
b
o
r
d
d
e
s
avions, les circuits hydr
auliques : (quelle est la
r
é
p
o
n
s
e
f
a
u
s
s
e
)
a) ont un rapport poids/puissance faible
b
) offrent une grande souplesse d'emploi mais ne sont utilisés que
pour la manoeuvre des grosses servitudes
c
)
ont besoin d'un circuit de retour qui alourdit un système dont le
rapport «poids/puissance» est déjà considérable
d
) utilisent un fluide pourtant incompressible sous des pressions
pouvant atteindre 250 Kg/cm²
8
) lo
r
s
d
e
l'atterriss
age, l'action sur les freins est d'autant plus
efficace : (c
h
o
i
s
i
r
l
a
c
o
m
b
i
n
a
i
s
o
n
c
o
r
r
e
c
t
e
)
1
-
q
u
e la vitesse diminue
a
p
r
è
s
l
a
p
r
i
s
e
d
e
c
o
n
t
a
c
t
a
v
e
c
l
e
s
o
l
2
- immédiatement
a
p
r
è
s le
t
o
u
c
h
e
r
d
e
s
r
o
u
e
s
a
v
e
c
l
e
s
o
l
,
m
a
i
s
il
présente
q
u
e
l
q
u
e
s
r
i
s
q
u
e
s
à
c
e
m
o
m
e
n
t Ià
3
-
q
u
e le pilote
r
é
u
s
s
i à
b
l
o
q
u
e
r
l
e
s
r
o
u
e
s
4
-
q
u
e la
c
h
a
r
g
e alaire
e
s
t forte
5
-
q
u
e les
p
n
e
u
s
s
o
n
t
l
a
r
g
e
s
e
t légè
r
e
m
e
n
t
s
o
u
s-gonflés
6
-
q
u
e le
g
l
i
s
s
e
m
e
n
t
d
e
s
r
o
u
e
s
s
u
r
l
a
p
i
s
t
e
e
s
t
p
r
o
c
h
e
d
e
9
%
a)
1-
4-
5
b)
1-
2-
6
c)
2-
4-
6
d)
toutes les conditions
9) La métallisation d'un avion désigne :
a) l'usage généralisé du métal pour la construction des structures,
gouvernes comprises
b
) protection des structures par projection a chaud de fibres
métalliques anticorrosives
c
) une peinture anticorrosive à base de composés métalliques
C.A.E.A. 2001
Connaissance de l’avion
page 3/5
d
) la mise au même potentiel électrique de tous les éléments
métalliques de l'avion
1
0
)
L
a
l
u
t
t
e
c
o
n
t
r
e
l
e
g
i
v
r
a
g
e
p
e
u
t
s
e
f
a
i
r
e
p
a
r
d
e
s
s
y
s
t
è
m
e
s
d
é
g
i
v
r
e
u
r
s
o
u
a
n
t
i-givreurs. Parmi les systèmes anti-
g
i
v
r
e
u
r
s
,
o
n
peut citer:
a) les systèmes pneumatiques
b
) l'alcool
c
) le soufflage par air chaud
d
) toutes les réponses ci-dessus sont exactes
HELICE
1
1
)
S
e
l
o
n
q
u
'
u
n
a
v
i
o
n
e
s
t
é
q
u
i
p
é
d
u
n
e
h
é
l
i
c
e
a
c
a
L
a
g
e
v
a
r
i
a
b
l
e
o
u
à vitesse constante, on adopte les régimes ou calages suivants :
Hélice à calage
variable
Hélice à vitesse
constante
a
Au décollage
Petit pas
Petit régime
b
Au décollage
Petit pas
Grand régime
c
En croisière
Petit pas
Petit régime
d
En croisière
Grand pas
Grand régime
1
2
)
A
p
r
è
s
l
a
g
u
e
r
r
e
d
e
1
9
4
5
,
c
e
r
t
a
i
n
s
a
v
i
o
n
s
p
o
s
s
é
d
a
i
e
n
t
d
e
u
x
h
é
l
i
c
e
s
c
o
n
t
r
a
r
o
t
a
t
i
v
e
s
c
o
n
v
e
r
g
e
n
t
e
s
p
o
u
r
:
a) supprimer la dissymétrie de traction en vol normal et l'existence
d'un moteur critique.
b
) diminuer le couple à cabrer afin de favoriser le vol en cas de
panne d'un moteur.
c
) diminuer les efforts au palonnier en cas de panne d'un moteur.
d
) aucune des réponses ci-dessus n'est exacte.
M
O
T
O-PROPULSEURS (GMP)
1
3
)
O
n
d
é
s
i
g
n
e
l
'
e
s
s
e
n
c
e
d
e
g
r
a
d
e
1
0
0
/
1
3
0
.
C
e
g
r
a
d
e
r
e
p
r
é
s
e
n
t
e
:
a) l'indice d'octane
b
) l'indice de performance
c
) indice de teneur en additifs
d
) mélange équivalent
« heptane/hexane
»
1
4
)
P
o
u
r
o
b
t
e
n
i
r
l
a
p
u
i
s
s
a
n
c
e
m
a
x
i
m
a
l
e
d
'
u
n
g
r
o
u
p
e
motopropulseur, le mélange
air/essence (richesse) doit être de :
a) 125 % de la richesse optimale (économique), soit 1,25g
C.A.E.A. 2001
Connaissance de l’avion
page 4/5
d'essence pour 100 g d'air
b
) 1,25 fois plus importante que la richesse optimale
(
é
c
o
nomique), soit 1,25g d'air pour 1
g
d
'
e
s
s
e
n
c
e
c
) 1,25 fois plus importante que la richesse optimale
(économique), soit
1g d'essence pour 15 g d'air
d
) 125 % de la richesse optimale (économique), soit 1
g
d
'
e
s
s
e
n
c
e
pour 12 g d'air
1
5)
L
e
s
f
a
c
t
e
u
r
s
p
r
o
p
o
s
é
s
c
o
m
m
e
s
u
s
c
e
p
t
i
b
l
e
s
d
e
f
a
v
o
r
i
s
e
r
l
e
g
i
v
r
a
g
e
d
u
c
a
r
b
u
r
a
t
e
u
r
s
o
n
t
: (quelle est la combina
i
s
o
n
c
o
r
r
e
c
t
e
)
1-
t
e
m
p
é
r
ature e
xté
r
i
e
u
r
e
n
é
c
e
s
s
a
i
r
e
m
e
n
t
n
é
g
a
t
i
v
e
2 -
t
e
m
p
é
r
a
t
u
r
e
e
x
t
é
r
i
e
u
r
e
e
n
t
r
e
5
°C et +20
°
C
3
- forte humidité relative
4
- r
égime moteur élevé
5
- faible r
égime moteur
6
- basses altitudes
7
-
f
a
i
b
l
e
p
r
e
s
s
i
o
n
e
s
s
e
n
c
e
a) 1,3,5
b) 1,4,6
c) 2,3,5
d) 2,5,7
16)
P
o
u
r
l
e
s
a
v
i
o
n
s
é
q
u
i
p
é
s de moteurs à pistons, o
n appelle
«altitude de rétablissement » :
a) le plafond altimétrique que peut atteindre l'appareil à la
puissance maximale
b
) l'altitude au delà de laquelle la puissance utile (Wu) diminue
sans réajustement possible
c
) le plafond altimétrique de sustentation (limitation aérodynamique
de la cellule)
d
) l'altitude a laquelle le rendement des hélices passe par un
maximum
TURBOMACHINES
17) Les réacteurs sont généralement pourvus de « vannes de décharge » qui
ont pour rôle :
a) d'augmenter le débit d'air a
l
'entrée du réacteur aux grands régimes de
rotation
b
) d'éviter le pompage aux bas régimes
c
) d'éviter la surchauffe de la turbine aux forts régimes
d
)
d'éviter
l
'extinction du réacteur lors d'une augmentation du régime
1
8
) Un
a
vion volt à une vitesse de 400 Kt. La poussée de
s
o
n réacteur
augmentera :
C.A.E.A. 2001
Connaissance de l’avion
page 5/5
a) lorsque le nombre de Mach augmentera à altitude constante, mais sa
consommation spécifique augmentera
elle aussi
b
) lorsque le nombre de Mach augmentera à altitude constante, mais sa
consommation spécifique diminuera
c
) lorsque
l
'altitude augmentera
à
Mach constant, mais sa consommation
spécifique diminuera
d
)
les réponses a et c sont exactes
INSTRUMENTS
D
E
B
O
R
D
1
9
)
Les instruments gyroscopiques peuvent être alimentés de dif
f
érentes
m
a
n
i
è
r
e
s
.
C
'
e
s
t ainsi que :
a) un gyroscope à courant alternatif présente
l
'inconvénient de produire
des parasites radioélectriques
b
) un gyroscope
à
courant alternatif est plus
l
éger qu'un gyroscope
à
courant continu
c
)
à
haute a
l
titude, il sera difficile d'obtenir la surpression nécessaire à
l
'entraînement en rotation du rotor d'un
gyroscope pneumatique
d
)
les
r
éponses b et c sont exactes
2
0
)
D
e
par
s
o
n
p
r
i
ncipe, le ma
c
hm
è
tre
e
s
t le plus précis des instruments
aérodynamiques de contrôle vol et de
navigation. Cette qualité
e
s
t due:
a) la mesure du nombre de Mach est indépendante de la masse volumique
de I'air
b
) les pe
rt
es de charge dans les canalisations d'alimentation de pression
statique et dynamique du
machmètre
sont sans effet sur la mesure
puisque
l
'appareil mesure le rapport entre ces deux pressions et non
leur
dif
f
érence.
c
)
L
énoncé est faux car le nombre de Mach représente un performance
aérodynamique et ne peut donc pas être
considéré comme instrument
de navigation.
d)
Les réponses a et b sont exactes.