Hématologie 2003 Université Paris 12

Hématologie 2003 Université Paris 12

-

Documents
9 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Examen du Supérieur Université Paris 12. Sujet de Hématologie 2003. Retrouvez le corrigé Hématologie 2003 sur Bankexam.fr.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 20 mars 2007
Nombre de lectures 92
Langue Français
Signaler un abus
Q1. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s) :
A.
Au cours de la différenciation lymphocytaire B, les deux allèles font l'objet d'un
réarrangement fonctionnel productif d'immunoglobulines.
B.
Dans le sang humain normal la majorité des lymphocytes sont de phénotype B.
C.
Dans le compartiment des cellules pré-B, on ne détecte pas d'immunoglobuline
entière à la surface des cellules.
D.
Les cellules lymphoïdes B normales expriment une immunoglobuline G
intracytoplasmique.
E.
Les gènes codant pour les chaînes lourdes d'immunoglobuline sont situés sur le
chromosome 14.
Q2. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A. La molécule CD20 présente à la surface des cellules lymphoïdes B normale
est une glycoprotéine.
B. Au cours du switch IgM
IgG, le réarrangement VDJ initial est conservé
C. A l'état normal, les gènes des lymphocytes B du sang codant pour les chaînes
légères et lourdes des immunoglobulines sont en position germinale.
D. A l'état normal, une cellule sécrétrice d'immunoglobuline peut coexprimer
IgM et IgG.
F. La restriction isotypique est définie par l'expression d'un seul type de chaîne
lourde par le lymphocyte B.
Q3. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A.
La translocation t (14;18), spécifique du lymphome folliculaire induit la synthèse
d'une protéine Bcl-2 normale.
B.
Dans le lymphome folliculaire, la région MBR qui est la plus souvent concernée
par le point de cassure de la translocation t (14;18) est située sur le chromosome
14.
C.
L'antigène de différenciation B, CD19, a une expression limitée au compartiment
des cellules B sécrétrices d'immunoglobulines.
D.
Par la méthode de Southern, c’est
l'ARN , extrait des cellules, qui est fragmenté
par des enzymes de restriction.
E.
Dans les cellules B porteuses de la translocation t(14 ;18), le gène bcl-2 se trouve
juxtaposé à un des segments géniques codant pour une chaîne légère
d’immunoglobuline.
1
2
Q4. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A.
L' EBV infecte préférentiellement les lymphocytes de phénotype B.
B.
La protéine LMP est toujours exprimée par les cellules tumorales du lymphome
folliculaire.
C.
Dans le lymphome de Burkit, le génome EBV s'insère dans la région du gène myc.
D.
La translocation t (8;14) est fréquemment observée dans les lymphomes des
transplantés d'organe.
E.
Les cellules sanguines qui définissent la mononucléose infectieuse sont des
lymphocytes T.
Q5. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A.
Les CFU-GM sont des cellules pluripotentes communes aux lignées
granulomonocytaires et mégacaryocytaires.
B.
Les BFU-E sont des progéniteurs plus précoces que les CFU-E au cours de
l'érythropoïèse.
C.
Chez l'homme, à l'état normal, les érythroblastes ne sont jamais détectables dans le
sang circulant.
D.
Chez l'homme, les progéniteurs hématopoïétiques expriment la molécule CD34.
E.
Chez l'homme adulte sain, l'hématopoïèse est assurée par la moelle osseuse, le foie
et la rate.
Q6. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A.
La capacité d'autorenouvellement des précurseurs est plus importante que celle des
progéniteurs.
B.
Les érythroblastes donnent naissance aux hématies par endomitose.
C.
Les CFU-GEMM désignent des progéniteurs communs aux lignées myéloïdes et
lymphocytaires.
D.
Le réticulocyte, cellule pré-terminale de la lignée érythroblastique, est absent de la
moelle osseuse.
E.
Chez l'adulte sain, la durée de vie des plaquettes est de 6 à 8 jours.
3
Q7. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A . La translocation t(14;18) induit l’expression de l’antigène CD20 à la surface des
centrocytes du lymphome folliculaire
B. L'expression de la molécule CD20 est restreinte à
la lignée des lymphocytes B
C.
Le rituximab est un anticorps monoclonal dirigé contre la protéine bcl-2 .
D.
Le rituximab est un anticorps monoclonal exclusivement murin utilisé en
thérapeutique.
E.
Le rituximab est un anticorps monoclonal dirigé contre l’antigène CD20
Q8. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A.
Le mécanisme d’action de l’anticorps monoclonal rituximab repose en partie sur la
cytotoxicité cellulaire médiée par l’action des anticorps
B.
Le mécanisme d’action de l’anticorps monoclonal rituximab repose exclusivement
sur la cytotoxicité cellulaire dépendante de l’action du complément
C.
Le mécanisme d’action de l’anticorps monoclonal rituximab repose exclusivement
sur l’activation de l’apoptose
D.
Le mécanisme d’action du rituximab repose sur une lyse sélective des cellules pré-B
E.
Le mécanisme d’action du rituximab repose sur une lyse sélective des plasmocytes
Q9. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A .
La liaison entre la L-sélectine du polynucléaire et la E-sélectine de la cellule
endothéliale permet de ralentir la migration du polynucléaire.
B.
Les protéines d’adhésion LFA1 et MAC1 sont principalement localisées dans le
cytoplasme des cellules endothéliales.
C.
La Lactoferrine est détectable dans les granulations primaires azurophiles à partir
du stade promyélocyte.
D.
La L-sélectine est présente à la surface des cellules endothéliales activées par
l’interleukine 1 et le TNF alpha.
E.
Le G-CSF et le GM-CSF sont produits par les fibroblastes, les macrophages et les
cellules endothéliales.
4
Q10. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle (s) qui est (sont) exacte (s).
A.
La maturation intra médullaire des précurseurs granuleux dure 30 à 35 jours.
B.
Les granulations azurophiles sont détectables en microscopie électronique dans le
cytoplasme des myélocytes.
C.
La myéloperoxydase est située dans les granulations azurophiles ou primaires.
D.
Le myéloblaste en se divisant donne naissance à deux myélocytes.
E.
Le lysozyme est présent dans les granulations primaires et secondaires du
polynucléaire neutrophile.
Q-11. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A. La TPO (Thrombopoïétine) est une cytokine spécifique d’une lignée
hématopoïétique sans aucune efficacité sur les autres lignées.
B. L’EPO (érythropoïétine) est une cytokine spécifique d’une lignée
hématopoïétique sans aucune efficacité sur les autres lignées.
C. Le GM-CSF (granulo-macrophagique colony stimulating factor) est une cytokine
spécifique d’une lignée hématopoïétique sans aucune efficacité sur les autres
lignées.
D. Le SCF (Stem Cell Factor, c-kit ligand) est une cytokine spécifique d’une lignée
hématopoïétique sans aucune efficacité sur les autres lignées.
E. L’IL-3 est une cytokine spécifique d’une lignée hématopoïétique sans aucune
efficacité sur les autres lignées.
Q-12. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A. La synergie des facteurs de croissance SCF et EPO est nécessaire pour la
production de globules rouge
B.
L’inactivation du gène de l’EPO chez la souris est létale.
C. L’inactivation du gène de la TPO (Thrombopoïétine) chez la souris est
responsable d’une diminution du taux de plaquettes.
D.
RBTN-2 est une cytokine qui agit sur les cellules souches hématopoïétiques.
E.
RBTN-2 est une protéine qui agit sur les cellules souches hématopoïétiques.
5
Q-13. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exactes:
A.
NF-KB est un facteur de transcription.
B.
Les protéines STAT sont phosphorylées pour être transportées vers le noyau
cellulaire
C.
STAT5 est retenu dans le cytoplasme par I-KB
D.
IK-B libre est phosphorylé et adressé vers le noyau pour transduire un signal.
E.
NF-KB est un facteur de croissance sécrété par le micro-environnement médullaire.
Q-14. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A.
Les protéines JAK sont phosphorylées par les récepteurs de cytokines
B.
Les protéines RAS sont des facteurs de transcription.
C.
Les protéines G sont des homo-trimères
D.
La dissociation des complexes des sous-unités des protéines G est irréversible
E.
Les protéines G sont des facteurs de transcription.
Q-15. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A.
La durée de vie moyenne d’un globule rouge est de 120 jours
B.
Les BFU-E représentent 50% des cellules médullaires
C.
Les CFU-E représentent 0.1 à 0.3% des cellules médullaires
D.
Les CFU-E sont morphologiquement identifiables
E.
La durée de formation des globules rouges à partir d’une BFU-E est d’environ
3 mois.
6
Q-16. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A.
Le réticulocyte est directement identifiable après coloration par le
May-Grunwald Giemsa
B.
Le réticulocyte est facilement identifiable après coloration par le Bleu de Crésyl
C.
Le réticulocyte a une durée de vie dans la moelle de 5 jours en moyenne
D.
Le réticulocyte se différencie dans le sang en globule rouge en 2 jours environ
E.
Le globule rouge normal a une forme en poire.
Q-17. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A.
Le proérythroblaste est riche en ribosomes
B.
L’organisme adulte humain contient 40 à 50 g de fer dont 30 grammes dans les
globules rouges.
C.
L’absorption intestinale du fer est d’environ 1 à 3 mg / jour chez le sujet sain
D.
L’absorption intestinale du fer a lieu au niveau de l’iléon terminal
E.
Le fer est transporté jusqu’à l’érythroblaste par la transferrine.
Q-18
.
Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A.
L’érythropoiétine agit principalement sur les cellules souches hématopoïétiques
B.
L’érythropoiétine agit sur les CFU-E
C.
L’érythropoiétine n’agit pas sur les BFU-E immatures
D.
L’érythropoiétine n’agit pas sur les CFU-GEMM
E.
L’ érythropoiétine augmente la vitesse de synthèse de l’hémoglobine par les
érythroblastes.
7
Q-19. Parmi les propositions suivantes, indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A. Dans la Leucémie Myéloïde Chronique (LMC), la protéine issue du transcrit
m BCR a une masse de 320 kDa
B. Dans la Leucémie Myéloïde Chronique (LMC), M BCR comprend le segment du
gène BCR compris entre les exons e1 et b2 ou b3
C. Dans la Leucémie Myéloïde Chronique (LMC), M BCR est l’un des partenaires de
la translocation t(14 ;18)
D. L’EPO est la cytokine responsable du développement de la Leucémie Myéloïde
chronique (LMC)
E. GATA-1 est un facteur de transcription indispensable à la différenciation
érythroïde.
Q-20. Parmi les propositions suivantes , concernant la Leucémie Myéloïde Chronique
(LMC) indiquez celle(s) qui est (sont) exacte(s)
A. La protéine BCR-ABL inhibe l’apoptose
B. La sensibilité du caryotype pour le dépistage du chromosome Philadelphie est de
1 à 5%.
C. Le Southern-Blot permet de déterminer la quantité de transcrit ARN de BCR-ABL
D. La sensibilité de la RT-PCR (qualitative ou quantitative) est supérieure à celle du
caryotype pour la détection du transcrit BCR-ABL
E. La RT-PCR (qualitative ou quantitative) réalisée avec des oligonucléotides de
BCR-ABL permet la détection d’anomalies additionnelles au cours de l’évolution
de la LMC.
UNIVERSITE PARIS XII - VAL DE MARNE / FACULTE DE MEDECINE
PCEM1-02-03
02-03
Imprimé par AC
le 02/10/2003
à 12:20
page: 1
___________________________________________
Correction de fiches numérisées réalisée le 02/10/2003 à 12:16
Entité du contrôle des connaissances concernée:
PCEM 1 · type: cycle
coef: *1
seuil:
318.37
maxi: 600.00
MODULE 3 BIO.CELL.IMMUNO.HEMATOLOGIE · type: Module
coef: *1
seuil:
60.00
maxi: 120.00
HEMATOLOGIE FONDAMENTALE · type: examen
coef: *2
maxi:
20.00
Comprend 20 questions, dont 0 annulée(s). Nb de fiches corrigées: 507
___________________________________________
CORRIGE
QUESTION N° 1
(N° dans la fiche: 1)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: CE
QUESTION N° 2
(N° dans la fiche: 2)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: AB
QUESTION N° 3
(N° dans la fiche: 3)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: A
QUESTION N° 4
(N° dans la fiche: 4)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: AE
QUESTION N° 5
(N° dans la fiche: 5)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: BCD
QUESTION N° 6
(N° dans la fiche: 6)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: E
QUESTION N° 7
(N° dans la fiche: 7)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: BE
QUESTION N° 8
(N° dans la fiche: 8)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: A
QUESTION N° 9
(N° dans la fiche: 9)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: E
QUESTION N° 10
(N° dans la fiche: 10)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: BCE
QUESTION N° 11
(N° dans la fiche: 11)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: B
UNIVERSITE PARIS XII - VAL DE MARNE / FACULTE DE MEDECINE
PCEM1-02-03
02-03
Imprimé par AC
le 02/10/2003
à 12:20
page: 2
QUESTION N° 12
(N° dans la fiche: 12)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: ABCE
QUESTION N° 13
(N° dans la fiche: 13)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: AB
QUESTION N° 14
(N° dans la fiche: 14)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: A
QUESTION N° 15
(N° dans la fiche: 15)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: AC
QUESTION N° 16
(N° dans la fiche: 16)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: BD
QUESTION N° 17
(N° dans la fiche: 17)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: ACE
QUESTION N° 18
(N° dans la fiche: 18)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: BCDE
QUESTION N° 19
(N° dans la fiche: 19)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: BE
QUESTION N° 20
(N° dans la fiche: 20)
Etat: oui/non
Mode: 5 marques sur 5 pour le nb de points
Nb de points: 1
Réponse fiche: ABD
___________________________________________
Correction de fiches numérisées réalisée le 02/10/2003 à 12:16
Entité du contrôle des connaissances concernée:
PCEM 1 · type: cycle
coef: *1
seuil:
318.37
maxi: 600.00
MODULE 3 BIO.CELL.IMMUNO.HEMATOLOGIE · type: Module
coef: *1
seuil:
60.00
maxi: 120.00
HEMATOLOGIE FONDAMENTALE · type: examen
coef: *2
maxi:
20.00
Comprend 20 questions, dont 0 annulée(s). Nb de fiches corrigées: 507
___________________________________________