bac 2017 - management des organisations - Terminales STMG corrigé
3 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

bac 2017 - management des organisations - Terminales STMG corrigé

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement
3 pages
Français

Description

Bac 2017, management des organisations, Tle STMG Cas SCOP‐TI Proposition d’éléments de corrigé 1. Relever les éléments caractéristiques de l’organisation SCOP‐TI. Type ou formeEntreprise privée • Économique : but lucratif = dégager des profits pour assurer la pérennité ; faire face à la concurrence du marché. • création d’emplois (locaux), management participatif (bien‐être des salariés),Sociale : bonnes conditions de travail, démarche sociale et solidaire (soutien de fournisseurs Finalité locaux). • Sociétale :respect de l’environnement (production bio, réduction de l’empreinte écologique, approvisionnement court), soutien de l’économie locale, approvisionnement « made in France », production de qualité. ActivitéIndustrielle = production provençale de tilleul et autres plantes aromatiques en culture bio. • Matérielles : machines, stocks. • 58 coopérateurs (ex‐employés d’Unilever) à la création + 30 salariésHumaines : embauchés en CDI en 2015 + 13 en 2016. Ressources • 1,5 million000 euros,d’euros de trésorerieinvestissement de 177Financières : financés par Unilever au départ. • Immatérielles : marques « 1336 » et « SCOP‐TI », savoir‐faire productif, formations. Entreprise de taille intermédiaire: 58salariés, production = 250tonnes, CA = 3,3millions Taille d’euros. Champ d’action National. géographique Statut juridiqueSCOP = société coopérative et participative. Les salariés sont les associés majoritaires.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 21 juin 2017
Nombre de lectures 993
Langue Français

Exrait

Bac 2017, management des organisations, Tle STMG Cas SCOP‐TI Proposition d’éléments de corrigé 1.Relever les éléments caractéristiques de l’organisation SCOP‐TI. Type ou formeEntreprise privée Économique : but lucratif = dégager des profits pour assurer la pérennité ; faire face à la concurrence du marché. création d’emplois (locaux), management participatif (bien‐être des salariés),Sociale : bonnes conditions de travail, démarche sociale et solidaire (soutien de fournisseurs Finalité locaux). Sociétale : respect de l’environnement (production bio, réduction de l’empreinte écologique, approvisionnement court), soutien de l’économie locale, approvisionnement « made in France », production de qualité. ActivitéIndustrielle = production provençale de tilleul et autres plantes aromatiques en culture bio. Matérielles : machines, stocks. 58 coopérateurs (ex‐employés d’Unilever) à la création + 30 salariésHumaines : embauchés en CDI en 2015 + 13 en 2016. Ressources 1,5 million 000 euros, d’euros de trésorerieinvestissement de 177 Financières : financés par Unilever au départ. Immatérielles : marques « 1336 » et « SCOP‐TI », savoir‐faire productif, formations. Entreprise de taille intermédiaire : 58 salariés, production = 250 tonnes, CA = 3,3 millions Taille d’euros. Champ d’action National. géographique Statut juridiqueSCOP = société coopérative et participative. Les salariés sont les associés majoritaires. La prise de décision repose sur des mécanismes Pouvoir démocratiques (votes des salariés coopérateurs). 2.Identifier les facteurs de contingence qui ont conduit à la création de SCOP‐TI et expliquer l’influence de chacun d’entre eux sur la création de l’organisation. Facteurs de contingence Influence sur la création Entreprise de taille intermédiaire permettant un management Taille participatif. Entreprise ayant une histoire longue et tumultueuse, ayant déjà Culture, âge connu de multiples changements et réorganisations. Internes Entreprise ayant un savoir‐faire maîtrisé et un avantage Système technique concurrentiel important (production de qualité et bio). Syndicats bien implantés et actifs, salariés volontaires et qui ne Pouvoir sont pas résignés. Ventes de thé et plantes aromatiques importantes. Facteur économique Développement du phénomène de consommation « locavore ». Externes Prise de conscience environnementale des consommateurs, Facteur environnemental recherche de produits de qualités et bio. Facteur judiciaire Rejet du PSE d’Unilever par les tribunaux.
Bac 2017, management des organisations, Tle STMG 3.Identifier le style de direction de SCOP‐TI et montrer qu’il est pertinent au regard de la spécificité de l’organisation. La SCOP‐TI a par définition un style de direction participatif : les salariés sont les associés, la prise de décision repose sur des mécanismes démocratiques (votes des salariés coopérateurs). Il est pertinent car les salariés ont rejeté le plan de sauvegarde de l’emploi proposé par Unilever, la recherche de profit pour le versement de dividendes = : ils veulent prendre en main leur avenir et décider des choix stratégiques de leur organisation. 4.Repérer le problème de management auquel ont été rapidement confrontés les salariés de l’organisation. Les salariés se retrouvent confrontés à différents problèmes : de financement : investissement initial, financement des murs pour en devenir propriétaires et non plus simple locataires, de financement de leur développement (marques, camion…) ; de rentabilité : même si les volumes sont importants, les marges sont faibles ; de développement : jusqu’où produire pour les distributeurs ? Des marques propres sont développées, mais avec quelle distribution ? Cela crée un problème de dépendance avec les partenaires distributeurs. 5.Présenter les options stratégiques retenues par SCOP‐TI pour répondre à ce problème. Pour tenter de résoudre ces problèmes, les options stratégiques retenues sont : Pour le financement : faire appel aux salariés qui ont pu toucher des indemnités liées au retrait d’Unilever, obtenir l’aide des collectivités locales (droit de préemption de l’usine) et faire un appel aux dons (plate‐ forme decrowdfunding). Pour le développement : développement de marques en nom propre (« 1336 » et « SCOP‐TI ») et volonté de distribuer les produits via Internet (plate‐forme d’e‐commerce positionnée sur l’équitable et le naturel). 6.Repérer les parties prenantes avec lesquelles l’organisation a établi des partenariats. Présenter les avantages que SCOP‐TI peut retirer de ces partenariats. Parties prenantes Avantages du partenariat pour la Scop Ils sont le cœur même de la Scop. Ils sont motivés et volontaires pour la Les salariés et associés‐coopérateurs réussite de la Scop. Les pouvoirs publics (communauté urbaine de Marseille, Aides financières, soutiens matériels et administratifs. département…) Les enseignes de grande distribution Volumes de production importants grâce aux marques distributeur. Les autres enseignes de distribution (Biocoop, plate‐forme d’e‐ Développement de l’image de marque et affirmation de l’avantage commerce axée sur l’équitable et le concurrentiel. naturel) Les consommateurs et le grand Sensibilisation à leur action, appel au financement du développement public (camion, nouvelle marque…). 7.Proposer des critères d’évaluation quantitatifs et qualitatifs qui permettraient de mesurer la performance. Pour mesurer sa performance, la SCOP‐TI pourrait utiliser les critères suivants : Type de critère Critères Quantités produites Coûts de production QuantitatifsChiffre d’affaires Rentabilité Résultats
Qualitatifs
Bac 2017, management des organisations, Tle STMG Notoriété de ses marques Productivité du travail Répartition des ventes par circuit de distribution Image de ses marques Satisfaction des salariés concernant les conditions de travail (turn‐ over, absentéisme, etc.)
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents