Corrigé bac 2014 - Série STL - Chimie-biochimie-sciences du vivant (sous-épreuve)
6 pages
Français

Corrigé bac 2014 - Série STL - Chimie-biochimie-sciences du vivant (sous-épreuve)

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
6 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Bac 2014 Biochimie Sciences du vivant Série STL BAC STL 2014 – Chimie – Bio Chimie – Sciences du vivant Il s’agit de quelques pistes d’analyse pour ce sujet et non pas d’un corrigé-type: Les perturbateurs endocriniens : Etude de l’effet du Bisphénol A (BPA) sur la reproduction Partie 1 – Communication hormonale et perturbateur endocrinien Questions : 1.1 : => Etape 1 : Sous l’action de la GnRH, les cellules endocrines hypophysaires secrètent des hormones dont l’hormone LH => Etape 2 : Les hormones dont LH se déplacent dans le réseau sanguin. Grâce au réseau sanguin, ils atteignent les cellules cibles. => Etape 3 : Les cellules cibles (munies sur leurs membranes de récepteur de LH) reçoivent l’hormone LH et au niveau des récepteurs créent l’effet biologique observé qui chez la femme est l’ovulation. 1.2 : Dans le document A, la cellule cible 3 n’est munie ni de récepteur LH, ni de récepteur œstradiol. Cette cellule est donc insensible aux deux hormones étudiées ici. 1.3 : A : Alcool B : Amine C : Acide carboxylique D : Amide 1.4 : Représentation dans l’espace : le substituant « sort » de la feuille vers l’avant Représentation dans l’espace : le substituant « rentre » dans la feuille vers l’arrière 1.5 : Les carbones 2 et 4 sont asymétriques Astuce : les carbones asymétriques sont les carbones reliés à 4 substituants différents 1.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 17 juin 2014
Nombre de lectures 3 544
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Exrait

Bac 2014
Biochimie
Sciences du vivant
Série STL

BAC STL 2014 – Chimie – Bio Chimie – Sciences du vivant

Il s’agit de quelques pistes d’analyse pour ce sujet et non pas d’un corrigé-type:

Les perturbateurs endocriniens : Etude de l’effet du Bisphénol A (BPA) sur la
reproduction

Partie 1 – Communication hormonale et perturbateur endocrinien

Questions :
1.1 :
=> Etape 1 : Sous l’action de la GnRH, les cellules endocrines hypophysaires secrètent des hormones dont
l’hormone LH
=> Etape 2 : Les hormones dont LH se déplacent dans le réseau sanguin. Grâce au réseau sanguin, ils
atteignent les cellules cibles.
=> Etape 3 : Les cellules cibles (munies sur leurs membranes de récepteur de LH) reçoivent l’hormone LH et
au niveau des récepteurs créent l’effet biologique observé qui chez la femme est l’ovulation.

1.2 :
Dans le document A, la cellule cible 3 n’est munie ni de récepteur LH, ni de récepteur œstradiol. Cette cellule est
donc insensible aux deux hormones étudiées ici.

1.3 :
A : Alcool
B : Amine
C : Acide carboxylique
D : Amide
1.4 :

Représentation dans l’espace : le substituant « sort » de la feuille vers l’avant

Représentation dans l’espace : le substituant « rentre » dans la feuille vers l’arrière

1.5 :
Les carbones 2 et 4 sont asymétriques
Astuce : les carbones asymétriques sont les carbones reliés à 4 substituants différents


1.6 :
L’œstradiol : proposition B car elle est une protéine stéroïde issue du cholestérol et qui nécessite une protéine
de transport en raison de son hydrophobie. Elle contient deux groupements alcool (OH) hydrophiles car polaires.
La molécule de BPA : Proposition B également car la molécule est hydrophobe sauf ses groupements alcool.

1.7 :
Les protéines de transport se lient à l’œstradiol par les groupements OH. Ils peuvent donc servir aussi à
transporter le Bisphénol A en lieu et place de l’œstradiol, lequel sans protéines de transport ne peut circuler.
Ceci est une piste à explorer pour expliquer que la voie faisant intervenir l ’ œs tra d i o l est affectée par le BPA.
Pour rédiger la réponse complètement, il faut utiliser les documents précédents ainsi que les réponses aux
questions essentiellement la 1.3.


Partie 2 – Etude des effets du bisphénol A (BPA) sur la reproduction

Questions :

2.1 :
-1Que ce soit dans le lot 1 (témoin) ou dans le lot 2, la concentration de LH est de 0 ng.mL (lecture sur le
document E).
2.2 :
Description :
Décrire l’allure des courbes en séparant bien avant et après l’injection de GnRH.
A cette question, on souhaite conclure sur le rôle de la GnRH. Donc, il faut traiter essentiellement la courbe du lot
n°1 qui est le lot témoin.
Interprétation :
On peut ici utiliser les résultats du lot 1 (forte augmentation de la concentration plasmatique de LH après
l’injection de GnRH). On utilisera aussi les connaissances du cours, essentiellement le fait que la GnRH secrétée
par l’hypothalamus contrôle l’hypophyse qui elle-même va secréter la LH.
Il serait possible d’indiquer que la GnRH est une neurohormone mais sans s’étendre sur cette partie du cours.

2.3 :
Sur la courbe du lot 2, on remarque aisément que si le début de l’augmentation est quasi identique au lot 1, le pic
obtenu à partir de 1 jusqu’à 3 heures après injection est inexistant dans le lot traité au bisphénol A. ce dernier a
donc vraisemblablement bloqué l’apparition du pic de LH.
Ce pic de LH est celui qui déclenche l’ovulation. L’absence de ce pic va donc modifier le contrôle hypophysaire
sur les gonades et impacter l’ovulation.



2.4 :
Les informations obtenues ainsi que le cours permettent de déterminer que le BPA a une action entre
l’hypothalamus et l’hypophyse puisque l’injection de GNRH exclu toute implication au niveau de l’hypothalamus.
L’hypophyse est donc correctement sous contrôle de l’hypothalamus mais son action est bloquée par le BPA.

2.5 :
eA : Télophase 2 donc 2 division
èreB : Anaphase 1 donc 1 division
èreC : Prophase 2 (le crossing-over a déjà eu lieu donc il ne peut pas s’agir de la prophase 1) donc 1 division
èreD : Télophase 1 donc 1 division
èreE : crossing-over donc prophase 1 donc 1 division
eF : Anaphase 2 donc 2 division

2.6 :
Cellules diploïdes : Etapes B – D – E
Les cellules sont diploïdes lorsqu’elles sont munies de 2n chromosomes ce qui signifie que les chromosomes
sont par paires ce qui n’est pas le cas dans les gamettes.

2.7 :
Les phases de la méiose :
- Prophase 1 : E
- Métaphase 1 : non représentée
- Anaphase 1 : B
- Télophase 1 : D
- Prophase 2 : C
- Métaphase 2 : non représentée
- Anaphase 2 : F
- Télophase 2 : A


2.8 :


2.9 :














2.10 :
La synthèse devra être axée sur :
- L’action du bisphénol A sur le système hormonal
- L’action du bisphénol A sur le transport des hormones via le sang
- L’action du bisphénol A sur la méiose
Dans la synthèse, il faudra à la fois utiliser les résultats expérimentaux et les connaissances du cours.
Les parties du cours à utiliser sont :
- La méiose et le brassage génétique
- La fécondation
- La transmission des hormones et leurs actions
- Le système de contrôle animal (rôle de l’hypothalamus, de l’hypophyse et des gonades).
On pourra aussi rappeler brièvement les conclusions obtenues aux questions 2.4, 2.8, 2.9 et 1.7 et aborder très
brièvement les impacts de la trisomie et de la monosomie.

Les hors-sujet à éviter :
- Le rétrocontrôle
- La mitose
- La réplication
- L’infrastructure des chromosomes
- La contraception, contragestion
- L’explication trop longue du cycle ovarien



  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents