Corrigé Bac 2015 - Biologie-Physiopathologie - ST2S

Corrigé Bac 2015 - Biologie-Physiopathologie - ST2S

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Bac 2015 Biologie Physiopathologie Série ST2S BAC ST2S 2015–Biologie - physiopathologie Il s’agit de quelques pistes d’analyse pour ce sujetet non pasd’un corrigé-type: Le « coup de foudre » Questions : 1.1 : Aphasie: perte totale ou partielle de la parole et de la capacité de compréhension d’un message parlé ou écrit Amnésie: Perte totale ou partielle de la mémoire Coronarographie: Examen invasif consistant à la ponction d’une artère permettant de visualiser l’ensemble des artères coronaires (artères du muscle cardiaque). Electrocardiogramme (ECG) : Enregistrement de l’activité électrique ducœuret donc de ses contractions. Antibiotique: espèce détruisant ou bloquant la croissance des bactéries. Un antibiotique peut être naturel ou synthétique. 1.1.2 : Nosocomiale 1.2.1: 1 2 3 : H ême : Globines : Fe++ Le dioxygène se fixe sur 3 1.2.2 : Anémie hémolytique 1.2.3 : Moins de transport dans le sang = moins de d’oxygénation des tissus, organes et muscles du corps = mauvais fonctionnement de ces éléments. 1.2.4 : Repolarisation des deux ventricules. La perturbation de cette onde ne permet pas un retour à la position détendue des ventricules d’où une fibrillation ventriculaire. 1.2.5 : 4 : lumière 3 intima 2 : média 1 : adventice 1.2.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 24 juin 2015
Nombre de lectures 225
Langue Français
Signaler un abus
Bac 2015 Biologie Physiopathologie Série ST2S
BAC ST2S 2015Biologie - physiopathologie
Il s’agit dequelques pistes d’analyse pour ce sujetet non pasd’un corrigé-type:
Le « coup de foudre »
Questions :
1.1 :
Aphasie: perte totale ou partielle de la parole et de la capacité de compréhension dun message parlé ou écrit
Amnésie: Perte totale ou partielle de la mémoire
Coronarographie: Examen invasif consistant à la ponction dune artère permettant de visualiser lensemble des artères coronaires (artères du muscle cardiaque).
Electrocardiogramme (ECG) : Enregistrement de lactivité électrique ducœuret donc de ses contractions.
Antibiotique: espèce détruisant ou bloquant la croissance des bactéries. Un antibiotique peut être naturel ou synthétique.
1.1.2 :
Nosocomiale
1.2.1:
1 2 3
: H ême : Globines : Fe++
Le dioxygène se fixe sur 3
1.2.2 :
Anémie hémolytique
1.2.3 :
Moins de transport dans le sang = moins de doxygénation des tissus, organes et muscles du corps = mauvais fonctionnement de ces éléments.
1.2.4 :
Repolarisation des deux ventricules. La perturbation de cette onde ne permet pas un retour à la position détendue des ventricules doù une fibrillation ventriculaire.
1.2.5
:
4 : lumière
 3 intima
2 : média
 1 : adventice
1.2.6
:
La média peut se contracter et sétirer alors que ladventice est élastique et contient des fibres musculaires. Ceci permet de transporter un fluide dont la pression est forte (élasticité) et fluctuante (muscles pour réguler cette pression).
1.2.7
:
La thrombose fait suite à un épaississement des artères. Elle est une obstruction de lartère par un caillot sanguin, ce qui correspond au schéma B.
1.3.1
On ponctionne une part de lartère fémorale pour y introduire un produit à base diode puis on réalise une imagerie. Liode radioactive impressionne la plaque radio ou le capteur ce qui permet de visualiser les artères.
1.3.2 :
On observe un rétrécissement de lartère coronaire : il sagit dun angor.
A ne pas confondre avec linfarctus qui correspond à une obstruction totale de lartère coronaire.
1.3.3 :
La thrombose est un caillot de sang. Ici, on ne voit pas dobstruction dartère, donc Mr H ne souffre sans doute pas de thrombose.
1.3.4 :
Langioplastie consiste à lutilisation dun petit ballonnet gonflable introduit dans lartère. Une fois le ballonnet positionné au niveau de la sténose, le praticien gonfle le ballonnet ce qui a pour effet de rendre à lartère son débit originel. Par rapport au traitement médicamenteux, langioplastie permet de soulager plus efficacement les symptômes.
1.4.1 :
Le tissu 1 est composé de cellules étroitement jointes, sans interposition de fibres ou substances autres. Il sagit donc de la définition dun tissu épithélial.
1.4.2
Le tissu 2 correspond au tissu conjonctif. Celui-ci est vascularisé et on voit sur limage de gauche la lame basale.
1.4.3
Labsence de tissu épithélial enlève à Mr H la barrière physique le séparant du milieu extérieur. Les bactéries ont donc pu facilement sintroduire dans le tissu conjonctif et linfecter.
Le « coup de foudre amoureux »
Questions :
2.1 :
1- Bouton synaptique
2- Espace synaptique
3- membrane post-synaptique
4- Dopamine
5- Vésicule
6- Récepteur à dopamine
2.2.1 :
a) Ablation de lhypophyse : Hypophysectomie
b) Absence de production de spermatozoïde :L’azoospermie
c) Ablation des testicules : Lorchidectomie
2.2.2 :
Par analyse, on déterminera que la FSH est la neurohormone permettant de déclencher la production de spermatozoïdes.
La LH est la neurohormone permettant de déclencher la production de testostérone. Ces deux hormones sont produites par lhypophyse.
2.2.3 :
Lexpérience A est le témoin
2.2.4 :
Lanalyse des résultats du doc 8b permet de montrer que la LH intervient sur la production de testostérone mais que la testostérone intervient elle aussi dans la production de LH, on appelle cela un rétrocontrôle.
On sappuiera sur le fait que labsence de testostérone du sujet B provoque une production anarchique de LH par lhypophyse.
2.2.5 :
La dopamine agit indirectement sur lhypophyse. Lhypophyse secrète alors et libère dans le sang de la LH. Une fois arrivée dans les testicules, la LH commande des pics de testostérone chez Mr H qui a alors le « coup de foudre » pour sa belle infirmière !!!-.