Corrigé du bac S 2006: Mathématique Spécialité

-

Documents
5 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

logarithme, QCM sur l'exponentielle, probabilités, nombres complexes, suites
Terminale S, Polynésie, 2006

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2006
Nombre de lectures 103
Langue Français
Signaler un problème
Durée : 4 heures
[Corrigé du baccalauréat S Polynésie\ juin 2006
EX E R C IC E1
5 points
z1 2 2 1.Siz6= −1,z= ⇐⇒z+z=z1⇐⇒z= −1⇐⇒z=i ouz= −i. z+1 Les points invariants parfsont les deux points d’affixes i eti µ ¶ z1 2. a.z6= −1, (z1)(z+1)= −1 (z+1)=z1z1= −2. z+1 b.L’égalité de ces deux complexes entraîne l’égalité de leurs modules soit ¡ ′ ′¯ z1)(z+1)= | −2| ⇐⇒ |z1| × |z+1| =2⇐⇒AM×BM=2. Même chose pour les arguments : arg[(z1)(z+1)]=arg(2)⇐⇒ ³ ´³ ´ −→′ ′ arg(z1)+arg(z+1)=π[2π]⇐⇒u, AM+u, BM=π[2π]. 3.Mappartient au cercle (C) de centre B et de rayon 2 si et seulement si BM = 2⇐⇒ |z(1)| =2⇐⇒ |z+1| =2. En reportant dans la première ′ ′ relation trouvée à la question précédente, il suit que 2AM=2⇐⇒AM=1 ′ ′ qui signifie queMappartient au cercle (C ) de centre A et de rayon 1. 2 2 4. a.p+1= −2+1+i 3.D’où|p+1| =1+3=4=2=⇒ |p+1| =2. Donc à ! 1 3¡ ¢2iπ 2π2π 3 p+1=2− +i=2 cos+i sin=2e 3 3 2 2 b.On vient de trouver que|p+1| =2⇐⇒BP=2 qui signifie que P appar tient au cercle (C). c.Soit P1le point d’affixep+1. Les points P1et O sont les images respec −→ tives des points P et B dans la translation de vecteuru. (OBPP1) est donc un parallélogrammme. Donc les vecteurs OP1ont la même affixe,et BP µ ¶ 2π d’où le même argumentd’après la a. et le même module 2. 3 D’autre part la construction classique (opposé du conjugué) montre que ³ ´ −→ P et Q sont symétriques autour de l’axeO,vet B et A le sont aussi. ³ ´ −→ Donc [BP] et[AQ] sont symétriques dans la symétrie autour deO,v. ³ ´ −→π Donc par supplémentaritéu, AQ= 3 ³ ´³ ´ ′ ′ Or d’après 2. b.u, BP+u, AP=πappar. Conclusion : le point P tient à la droite (AQ), ou encore les points A, Pet Q sont alignés. d.On en déduit la construction simple de P:
– ConstruireQ symétrique de P autour de l’axe des ordonnées ; – Lesegment [AQ] coupe le cercle(C) en P .